Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 16:12

Une visite au château d'Azay-le-Rideau, une des plus belles architectures Renaissance du Val de Loire

Une des façades du château d'Azay-le-Rideau

Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée

 

Le grand escalier
Le grand escalier

Le grand escalier

 

Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvéeChâteau d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvéeChâteau d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvéeChâteau d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvéeChâteau d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée

Lit à quenouilles de la chambre Renaissance

 

Vues des jardins à travers les vitraux du château

Les toits coniques en poivrière du châteauLes toits coniques en poivrière du château
Les toits coniques en poivrière du château

Les toits coniques en poivrière du château

Détails de l'architecture Renaissance du château

Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Les Jardins du château d'Azay :

Les jardins actuels ont été profondément réaménagés au XIXe siècle par les Biencourt, qui les redessinent en un grand parc paysagé.

Au Sud et à l'Ouest, ils sont dotés de deux miroirs d'eau (héritages symboliques d'anciennes douves, ces miroirs sont en fait créés en 1950 par l'architecte en chef des monuments historiques qui a fait élargir le bras de la rivière de façon que l’eau borde les fondations dans lesquels se reflètent les façades.

Documentation du château d'Azay-le-Rideau :

Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée
Château d'Azay-le-Rideau la Renaissance rêvée

Quelques dates :                         Règne de François 1er 1515 - 1547

1518 Gilles Berthelot et Philippe Lesbahy commencent la construction du château

                                                     Règne d'Henri IV 1589 - 1610

1603 Antoinettte Raffin fait construire une chapelle seigneuriale adossée à l'église Saint-Symphorien

                                                     Règne de Louis XIII 1610 - 1643

1619 Françoise de Souvré accueille Louis XIII au château

1638 Françoise de Souvré est nommée gouvernante de Louis XIV

                                                      Règne de Louis XIV 1643 - 1715

1670 Le marquis de Vassé aménage la cour de la Demi-lune et les commun

                                                          Révolution française 1789

1791 Le marquis Charles de Biencourt achète le château

                                                           Premier Empire 1804 - 1814

1810 Premier travaux pour l'aménagement du parc paysager

1825 Armand François Marie second

                                                         

 

Site Wikipédia et lien Le château d'Azay-le-Rideau : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_d%27Azay-le-Rideau

 

Plan du château et des bords de l'Indre (sous Géoportail)

 

Château d'Azay-le-Rideau Centre des monuments nationaux

37190 Azay-le-Rideau

Tél. : 02 47 45 42 04 Fax : 02 47 45 26 61

 

Partager cet article
Repost0
1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 06:57

 

 

 

Une visite du château de Villandry et son magnifique parc ***

 

Villandry est chronologiquement le dernier des grands châteaux édifiés dans le Val de Loire à la Renaissance.

Cet édifice est l’œuvre de Jean Breton , influent conseiller de François 1er.

Son achitecture, caractéristique de la seconde Renaissance, évolue vers une plus grande sobriété et classicisme, par rapport aux voisins d'Azay-le-Rideau, Chenonceaux et Chambord.

Le château et les jardins de Viillandry en TouraineLe château et les jardins de Viillandry en Touraine
Le château et les jardins de Viillandry en TouraineLe château et les jardins de Viillandry en TouraineLe château et les jardins de Viillandry en Touraine
Le château et les jardins de Viillandry en TouraineLe château et les jardins de Viillandry en Touraine

La visite du château :

 

La salle à manger le salon ett le cabinet de travail du châteauLa salle à manger le salon ett le cabinet de travail du châteauLa salle à manger le salon ett le cabinet de travail du château
La salle à manger le salon ett le cabinet de travail du châteauLa salle à manger le salon ett le cabinet de travail du châteauLa salle à manger le salon ett le cabinet de travail du château

La salle à manger le salon ett le cabinet de travail du château

La cuisine

 

La cuiine du château, détailsLa cuiine du château, détails
La cuiine du château, détailsLa cuiine du château, détails

La cuiine du château, détails

Le salon oriental et quelques détails Le salon oriental et quelques détails
Le salon oriental et quelques détails Le salon oriental et quelques détails Le salon oriental et quelques détails

Le salon oriental et quelques détails

Le plafond du salon oriental provient du palais des ducs de Maqueda, construit au XVème siècle à Tolède. Le Palis fut démantelé en 1905 et Joachim Carvallo rapporta l'un des quatre plafonds à Villandry tandis que les trois autres sont actuellement conservés dans de grands musées internationaux. La reconstitution de ce plafond, constitués de 3600 pièces de bois polychrome, demanda un an de travail.

De style mudejar, réalisé par des artisans maures pour le compte de commanditaires espagnols, il mêle les éléments décoratifs représentatifs des arts chrétien et mauresque. Les cordes franciscaines, les coquilles de Saint-Jacques de Compostelle, les décors floraux et les écus héraldiques des souverains s'unissent avec les entrelacs, les dorures et inscription,s arabisantes dans un harmonieux syncrétisme.

Les tableaux présentés sous le plafond sont quatre scènes de la vie du marquis Michel-Ange de Castellane lorsqu'il était ambassadeur de France auprès de la "porte ottomane" (actuelle turquie) pour le compte de Louis XV.

Le château et les jardins de Viillandry en Touraine
Le château et les jardins de Viillandry en Touraine
Le château et les jardins de Viillandry en Touraine
Le château et les jardins de Viillandry en Touraine

La documentation du château et des jardins de Villandry en Touraine

Sources château de Villandry juillet 2020
Sources château de Villandry juillet 2020
Sources château de Villandry juillet 2020
Sources château de Villandry juillet 2020
Sources château de Villandry juillet 2020
Sources château de Villandry juillet 2020

Sources château de Villandry juillet 2020

Merci à Daniel pour son hébergement dans son camping-car en Touraine

 

Les Nuits des Mille Feux à Villandry :

3 et 4 juillet, 7 et 8 août 2020 : les jardins sont illuminés de 2.000 bougies, animations, feu d'artifice.

Villandry vous convie à une soirée féerique et inoubliable.

Les journées du Potager :

3 et 4 octobre 2020 : venez à la rencontre des jardiniers de Villandry et profitez en famille des animations.

Exposition photographies : Joël Klinger Intemporels. De ciel et de châteaux.

du 7 juin au 6 septembre 2020 : Les châteaux Renaissance du Val de Loire, photographiés aux lumières de l'aurore, du crépuscule et de ciels étoilés.

 

Château et parc de Villandry

37510 Villandry

Tél. : 02 47 50 02 09 Courriel : http://info@chateauvillandry.com

Site lien direct : http://www.chateauvillandry.com

Voir aussi autres articles du blog en Touraine :

Le château d'Azay-le-Rideau, la Renaissance rêvée : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/08/chateau-d-azay-le-rideau-la-renaissance-revee.html

Le musée Balzac à Saché en Touraine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/le-musee-balzac-a-sache-touraine.html

Une soirée chandelles au château de l'Islette en Touraine  : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/une-soiree-chandelles-au-chateau-de-l-islette-en-touraine.html

Une visite au château de l'Islette en août 2018 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/08/le-chateau-de-l-islette-en-touraine.html

Carnet de voyage aquarelles au Château de l'Islette 2018 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/un-carnet-de-voyage-aquarelle-au-chateau-de-l-islette.html

Partager cet article
Repost0
31 juillet 2020 5 31 /07 /juillet /2020 08:24

Une visite au musée Balzac dans le manoir de Saché

 

 

Une visite  au château de Saché en Touraine et du musée Balzac le 22 juillet 2020 :

Ilot de sérénité, ce petit château du Moyen-Age remanié à la Renaissance fut aménagé en confortable lieu de villégiature au XIXème siècle.

Hôte régulier de Saché, Honoré de Balzac en a introduit le souvenir dans ses écrits, notamment dans le "Lys dans la vallée". La demeure abrite aujourd'hui un musée consacré au grand écrivain, au milieu d'un beau parc romantique.

Saché est un manoir du XVIème siècle remanié au XVIIème. Il a été mis au goût du jour au XIXème siècle par son propriétaire Jean Margonne, ami des parents de Balzac qu'il a souvent reçu, lui inspirant ce qualificatif de "débris de château".

Balzac rédige en partie "Le Père Goriot", "Louis Lambert", "César Birotteau" ou "Les

Illusions perdues" à Saché, qui lui fournit également le cadre du roman "Le Lys dans la

vallée". le musée Balzac comporte une imprimerie du XIXème siècle et une salle consacrée à la statue de l'écrivain par Auguste Rodin.

 

Le monument Balzac par Auguste Rodin qui fit scandale à l'époque

Une passionnante conférence de Christelle au début de notre visite du château.

Des explications sur la vie d'Honoré de Balzac et son immense œuvre littéraire.

 

Le musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, Touraine

 

Le musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, Touraine

 

Le musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, TouraineLe musée Balzac à Saché, Touraine

Le bureau de Balzac

Le cabinet de travailLe cabinet de travail

Le cabinet de travail

Vue du parc depuis le cabinet de travail

La salle Rodin :

La salle Rodin : commandée par la Société des Gens de Lettres en 1891, la sculpture de Balzac par Rodin fait l'objet de très nombreuses études préparatoires pour finalement être présentée au Salon de la société nationale des Beaux-Arts en 1898.

Accueillie par une critique impitoyable, cettte sculpture est pourtant reconnue comme un chef-d’œuvre après la mort d'Auguste Rodin.

 

Le musée Balzac à Saché, Touraine

Le château de l'Islette

Au Rez-de-Chaussée, la salle de l'imprimerie (voir 14 sur la documentation en fin d'article).

Cette salle évoque le métier d'imprimeur que Balzac exerça de 1826 à 1828.

A la tête d'une entreprise comprenant trente six ouvriers, il supervisa l'impression de deux cent cinquante ouvrages sur les sept presses typographique Stanhope de son atelier.

 

La documentation du musée Balzac :

Le musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, Touraine
Le musée Balzac à Saché, Touraine

Voir aussi autre article sur la Touraine en juillet 2020 :

Une soirée à l'Islette, le château qui connut les amours de Camille Claudel et Auguste Rodin: http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/une-soiree-chandelles-au-chateau-de-l-islette-en-touraine.html

 

 

Merci à Christelle, notre conférencière du jour !

Musée Balzac :

37190 Saché

Tél. : 02 47 26 86 50 Fax : 02 47 26 80 28

Courriel : http://museebalzac@departement-touraine.fr

Site lien : http://www.musee-balzac.fr

Le musée Balzac est situé entre Tours et Chinon.

Il est situé à 25 kilomètres au nord-est de Tours et à 7 kilomètres à l'est d'Azay-le-Rideau.

A voir dans la proche région, le château d'Azay-le-Rideau et le château de l'Islette, qui connu les amours et le travail de Rodin et de Camille Claudel.

 

Merci à notre ami Daniel qui nous a hébergé dans son camping-car du 20 au 23

juillet 2020 en Touraine.

 

 

 

Le parking du manoir de Saché, Indre et Loire

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2020 3 29 /07 /juillet /2020 06:29

 

Le château de l'Islette sur les bords de l'Indre

MERCREDI 22 JUILLET

Dans le cadre des nocturnes L'Islette à la belle étoile, à 21h, concert de jazz manouche

Trio A 2018Par le Joshua Perez Trio.
Joshua Perez et Léo Watremez à la guitare et Thomas Quere, à la contrebasse, s’inscrivent dans la lignée des standards du jazz manouche, de Django à Bireli…

À l'extérieur, devant le château.

Compris dans prix du billet d'entrée au château.

La soirée spectacle  avec le groupe

Différents espaces du parcDifférents espaces du parc
Différents espaces du parcDifférents espaces du parc

Différents espaces du parc

Le château de l'Islette en Touraine : sources château de l'Islette

L’Islette abrita, au cours des années 1890, loin de Paris, les amours tumultueuses des deux grands sculpteurs Camille Claudel et Auguste Rodin.

 

Lieu de création et source d’inspiration, Rodin y travailla à son fameux Balzac, dont la statue lui fut commandée par la Société des Gens de Lettres présidée par Emile Zola en août 1891. 

La sculpture de Balzac par Rodin fait l'objet de très nombreuses études préparatoires
pour finalement être présentée au Salon de la société nationale des Beaux-Arts en 1898.

Accueillie par une critique impitoyable, cette sculpture est pourtant reconnue comme un chef-d’œuvre après la mort d'Auguste Rodin.

La statue de Balzac par Rodin (Musée Balzac à Saché)

« Monsieur Rodin
Vous me faites demander … de vous écrire mon avis sur votre statue de Balzac : je la trouve très grande et très belle et la mieux entre toutes vos esquisses du même sujet … En somme je crois que vous devez vous attendre à un grand succès surtout près des vrais connaisseurs qui ne peuvent trouver aucune comparaison entre cette statue et toutes celles dont jusqu’à présent on a orné la ville de Paris. »

Camille Claudel


 

 
Quant à Camille Claudel, elle y sculpta l’une de ses œuvres majeures : La Petite Châtelaine, prenant pour modèle la petite-fille des propriétaires du château à l’époque.
De ce buste, Camille Claudel exécuta quatre versions qui diffèrent par la chevelure.

« Il y a … dans la disproportion même de cette tête déjà trop puissante, déjà trop vivante, déjà trop ouverte sur les mystères éternels et les épaules délicatement puériles qu’elle découvre, quelque chose d’indéfinissable qui communique une angoisse profonde … Le buste prouve …  que Mlle Camille Claudel est désormais un maître … » (Mathias Morhardt).

 

Le château vibre toujours au souvenir de leur présence.

« Vous ne pouvez vous figurer comme il fait bon à l’Islette… et c’est si joli là ! …
Si vous êtes gentil à tenir votre promesse, nous connaîtrons le paradis. »

Signature Camille Claudel

(Camille Claudel à Rodin)

Légendes :
- Portrait de RODIN les cheveux en brosse avec des lorgnons par Nadar vers 1891 © musée Rodin.

 

 

Quelques images de notre visite du château :

Une soirée chandelles au château de L'Islette en TouraineUne soirée chandelles au château de L'Islette en Touraine
Une soirée chandelles au château de L'Islette en TouraineUne soirée chandelles au château de L'Islette en TouraineUne soirée chandelles au château de L'Islette en Touraine

La grande salle du château

La grande salle du château
La grande salle du châteauLa grande salle du châteauLa grande salle du château

La grande salle du château

Les chambres dont Camille Claudel aurait résidé dans l'une d'elles
Les chambres dont Camille Claudel aurait résidé dans l'une d'elles
Les chambres dont Camille Claudel aurait résidé dans l'une d'elles

Les chambres dont Camille Claudel aurait résidé dans l'une d'elles

Les statues de bronze de Camille Claudel

"La Petite Châtelaine", modèle à la natte courbe serrée, bronze d'après Camille Claudel 1892-1893

Fonderie Delval

"Les Causeuses" bronze d'après Camille Claudel

Fonderie Coubertin

La Petite Châtelaine :

Camille Claudel revenant seule à l'Islette à partir de septembre 1892, certainement pour se remettre d'un avortement et à l'heure de la rupture avec Auguste Rodin, fit poser à 62 reprises la petite Marguerite Boyer, 6 ans, petite fille des propriétaire du château. De ces nombreuses séances, elle réalisa la Petite Châtelaine, l'une de ses sculptures les plus célèbres, "la Petite de l'Islette" ainsi qu'elle l'appelait, peut-être l'enfant qu'elle n'a jamais eu.

A la vue d'un des marbres, Rodin déclara : " Ce buste m'a donné le coup de poing de l'émulation". Il existe plusieurs variantes de la Petite Châtelaine, la différence tenant à la chevelure. Vous pouvez admirer ici un bronze de cette merveilleuse sculpture, à patine brune nuancée. Il s'agit du modèle à natte courbe serrée.

Auguste Rodin travaille pendant plusieurs années sur son modèle Balzac, une commande de la société des gens de lettres :

Recherches et études d'Auguste Rodin pour le Monument Balzac

En 1892, Balzac est décédé depuis 42 ans et aucun portrait pour Rodin de travailler le

portrait du grand homme commandé par Emile Zola au nom de la société des gens de lettres.

Il existe un lot de caricatures présentant sa silhouette de "petit homme gras, joufflu, tout rond,rubicond mais avec deux yeux d'un noir intense" avec des "dents de sanglier", un portrait de Louis Candide Boulanger et un buste de David d'Angers."une tête olympienne que David a su tirer ma grosse face de bouledogue"

Etudes pour la statue de Balzac par Rodin (Musée Balzac à Saché)

En savoir plus sur le Balzac de Rodin :

Le parc de l'Islette

 

La visite du parc et du château

La visite du parc et du château

 

 

 

 

 

 

La magnifique documentation du château de l'Islette

Programmation 2020 des soirées spectacle au château de l'Islette

https://www.chateaudelislette.fr/actualites-du-chateau-de-l-islette/programmation-2020

 

Bientôt un article sur le musée Balzac à Saché

Le Château de l'Islette :

9, route de Langeais 37190 Azay-le-Rideau

Tél. : 02 47 45 40 10 Site : http://www.chateaudelislette.fr

 

Autres articles du blog sur l'Islette, Camille Claudel et ses oeuvres :

Autres articles sur le château de l'Islette, Camille Claudel, Auguste Rodin et leurs oeuvres :

Visite du même jour  :  le musée Balzac à Saché http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/le-musee-balzac-a-sache-touraine.html

Une visite au château de l'Islette en août 2018 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/08/le-chateau-de-l-islette-en-touraine.html

Carnet de voyage aquarelles au Château de l'Islette 2018 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/un-carnet-de-voyage-aquarelle-au-chateau-de-l-islette.html

Le château d'Azay-le-Rideau, la Renaissance rêvée : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/08/chateau-d-azay-le-rideau-la-renaissance-revee.html

Le château et les jardins de Villandry : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/08/le-chateau-et-le-parc-de-viillandry-en-touraine.html

Le musée Balzac à Saché en Touraine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/le-musee-balzac-a-sache-touraine.html

Camille Claudel, son œuvre :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-camille-claudel-son-oeuvre-125356739.html

Sur les pas de Camille Claudel à paris (circuit)  :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/07/sur-les-pas-de-camille-claudel-a-paris-in-the-footsteps-of-camille-claudel-at-paris.html

Une visite à Fère-en-Tardenois, village natal de Camille Claudel : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-a-fere-en-tardenois-village-natal-de-camille-claudel.html

Une visite au musée Camille  Claudel à Nogent-sur-Seine :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/04/une-visie-au-musee-camille-claudel-a-nogent-sur-seine-dans-l-aube.html

Camille Claudel par Auguste Rodin http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/03/camille-claudel-par-auguste-rodin.html

Quelques articles du blog sur les œuvres  de Camille Claudel :

"La Valse" ou "Les Valseurs" dont des études ont été réalisées au château de l'Islette : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/05/la-valse-ou-les-valseurs-de-camille-claudel.html

Un article sur la romancière Géraldine Jeffroy, auteure d'"Un été à l'Islette" :

Disponible à la boutique du château de l'Islette

 

"Azay-le-Rideau : un été pas comme les autres au château de l'Islette"

Publié le | Mis à jour le

Géraldine Jeffroy travaille sur un troisième roman, cette fois-ci à propos d’un poète…

Géraldine Jeffroy travaille sur un troisième roman, cette fois-ci à propos d’un poète…
© Photo NR

Géraldine Jeffroy, auteure chinonaise, met à l’honneur ce monument et l’histoire de Camille Claudel et Rodin, avec son roman « Un été à l’Islette ».

 

Le roman du château. C’est ainsi que Géraldine Jeffroy aime à qualifier son roman, Un été à l’Islette, aux éditions Arléa. Cette Chinonaise d’origine et professeure de français en région parisienne revient dès que possible dans sa maison d’Azay-le-Rideau, près du château de l’Islette, qui l’inspire tout au long de ses pages. « C’est un endroit enchanteur. Un jour, j’étais assise dans le parc du château, avec une petite fille qui m’a dit : “ Il a dû s’en passer des choses ici… Tu devrais les raconter ! ” J’avais déjà ce projet en tête, mais cela a été l’élément déclencheur », raconte Géraldine Jeffroy.
Intrigue romanesque et réalité biographique Son roman, l’auteure ne veut pas qu’il soit une énième histoire de Camille Claudel et Rodin, même s’il leur rend inévitablement hommage. C’est Eugénie, préceptrice originaire de la région parisienne, qui raconte l’été 1892 au château de l’Islette. « Le roman est écrit sous la forme d’une lettre confession, détaille Géraldine Jeffroy. C’est l’histoire d’Eugénie, une Parisienne cultivée, qui est embauchée au château comme préceptrice de Marguerite, la petite-fille de la châtelaine. Eugénie va finalement être témoin de tous les évènements de ce fameux été 1892. » Le lyrisme du style de l’auteure transporte tout de suite le lecteur au cœur du château, entre les bégonias et les rosiers. « Beaucoup de gens m’ont dit : “ Quand on lit votre livre, on s’y croirait ”. Et c’est un très beau compliment. »
Les pages défilent et progressivement, Eugénie est fascinée par Camille Claudel, sa personnalité et son travail. « Elle raconte les journées bucoliques passées à trois, avec Marguerite, la petite-fille de la châtelaine et permet d’être un témoin extérieur », précise l’auteure.
Une longue documentation Afin de réaliser son roman, Géraldine Jeffroy s’est longuement documentée. « J’ai demandé à voir toutes les pièces du château, même celles que l’on ne montre pas au public, confie-t-elle. J’ai également rencontré le petit-fils de la petite-fille de la châtelaine, qui est arrivé avec une grosse mallette pleine de trésors et les souvenirs de sa grand-mère. » Petit à petit, elle en apprend davantage sur le château, mais aussi sur la sculpture. « Le travail de documentation, c’est ma partie préférée, on apprend tellement de choses. L’écriture, c’est plus laborieux », plaisante Géraldine Jeffroy.
Aujourd’hui et un an après la sortie du roman, c’est le troisième tirage qui est en cours d’impression. « On en est à un peu moins de 6.000 exemplaires vendus », sourit-elle. En plus de ce succès d’édition, Géraldine Jeffroy fait partie des cinq auteurs en compétition pour le prix du roman TMV - La Boîte à livres, non pas décerné en juin cette année mais au mois de septembre, après un retard dû au Covid-19. Puisque cela ne suffisait pas à l’auteure chinonaise, son ouvrage Un été à l’Islette concourra également pour le prix littéraire des lycéens, apprentis et stagiaires de la formation professionnelle de la région Île-de-France, qui aura lieu en mars 2021.
« Un été à l’Islette », aux éditions Arléa, 127 pages. Disponible chez tous les revendeurs et au château de l’Islette, 17 €.

Un autre article sur l'auteur Géraldine en décembre 2019 :

Une riche rencontre littéraire autour de Camille Claudel

Publié le | Mis à jour le

Table ronde autour de Camille Claudel.

Table ronde autour de Camille Claudel.
© Photo NR

 
Samedi matin, les lecteurs campinois étaient invités à la bibliothèque pour une rencontre avec Géraldine Jeffroy. Après avoir écrit un roman mettant en vedette Soutine, cette dernière vient de faire paraître « Un été à Islette», ode à Camille Claudel.
Interrogée par Jean-François Perdereau, d'Avec, et Joël Amel, l'auteure a présenté son roman, mettant en scène Camille avec Auguste Rodin lors de leur séjour au château, en 1895, un couple vus par les yeux imaginaires d'une préceptrice.
Amours, sculptures composées là et restées célèbres, moment de bonheur, nature propice à la création, avant que Camille Claudel ne sombre, ont été narrés par Géraldine Jeffroy. Son intervention était complétée par les renseignements donnés par Bénédicte Michaud, actuelle propriétaire du château.  Un beau et émouvant moment culturel de l'avis des participants.  
Partager cet article
Repost0
16 juillet 2020 4 16 /07 /juillet /2020 14:36
Les gargouilles de la grande horloge de la collégiale Sain-MartinLes gargouilles de la grande horloge de la collégiale Sain-Martin

Les gargouilles de la grande horloge de la collégiale Sain-Martin

 

 

Les gargouilles de la collégiale Saint-Martin de MontmorencyLes gargouilles de la collégiale Saint-Martin de Montmorency
Les gargouilles de la collégiale Saint-Martin de Montmorency

 

Les gargouilles de la collégiale Saint-Martin de MontmorencyLes gargouilles de la collégiale Saint-Martin de Montmorency
Les gargouilles de la collégiale Saint-Martin de MontmorencyLes gargouilles de la collégiale Saint-Martin de Montmorency

 

La collégiale Saint-Martin de Montmorency  est une église de style gothique flamboyant du XVIème

siècle  située dans le Val-d'Oise en région Ile-de-France. Bâtie sur un éperon rocheux et précédée d'une terrasse, elle domine la vallée de Montmorency. Remarquable pour son unicité architecturale avec une sobriété et harmonie correspondant à son premier rôle de lieu de sépulture de la maison de Montmorency, la collégiale est surtout réputée pour son exceptionnelle série de quatorze vitraux de la Renaissance, qui se distingue même sur le plan national. Depuis 1631, soit un an avant l'exécution du dernier connétable Henri II de Montmorency, elle sert également d'église paroissiale, et se concentre sur ce rôle unique après la Révolution française. Tout comme l'église Saint-François, l'ancienne collégiale accueille les fidèles catholiques de Montmorency et relève du diocèse de Pontoise . En 2010, son curé est le père Kurowski.

A gauche, le double portail occidental

Plan de la collégiale et ses vitraux
Plan de la collégiale et ses vitraux

Plan de la collégiale et ses vitraux

Les gargouilles de la collégiale Saint-Martin de Montmorency

L'intérieur de la collégiale : la nef

L'archange veillant sur la ville

L'histoire de la collégiale Saint-Martin à Montmorency :

L'édification de la collégiale actuelle commence en 1515 sous Guillaume de Montmorency (1) selon un plan ambitieux, dans le style gothique flamboyant. Seize ans plus tard, à la mort du seigneur, la partie orientale est achevée, à savoir le chœur de quatre travées au chevet polygonal accompagné de deux collatéraux  avec la fine flèche élancée en charpente, et le portail septentrional. Cet édifice incomplet suffit aux besoins dans un premier temps. Le nouveau seigneur Anne de Montmorency (2), fils du précédent, ne fait pas poursuivre les travaux et accorde la priorité à ses autres projets. Ce n'est que dans sa vieillesse, en 1557, qu'il se décide à reprendre la construction de la collégiale. Il tient absolument à assurer la continuité de style avec le chœur, alors que le style flamboyant est déjà passé depuis plusieurs années, et que son château d'Ecouen est en train de s'achever dans un style Renaissance à son apogée. Son principal architecte, Jean Bullant (3), doit donc revenir au style flamboyant dans sa maquette qu'il propose au connétable. Les travaux sont exécutés sous la direction du maître-maçon Jean Désilles, mais sous la

supervision de Jean Bullant. Le gros œuvre de la nef est achevé six ans plus tard, en 1563, mais les finitions sont encore incomplètes à la disparition d'Anne de Montmorency en 1567. Manquent notamment les vitraux des premières travées à l'ouest, mais également la façade occidentale proprement dite et le clocher. Le somptueux tombeau du connétable est installée au centre de la nef, occupant une bonne partie de sa troisième et quatrième travée. (voir image à droite)

 

(1) Lien site Wikipédia Guillaume de Montmorency : Guillaume de Montmorency

(2) Lien site Wikipédia Anne de Montmorency : Anne de Montmorency

(3) Lien site Wikipédia Jean Bullant : Jean Bullant

 

Sources et lien La collégiale Saint-Martin à Montmorency : https://fr.wikipedia.org/wiki/Coll

%C3%A9giale_Saint-Martin_de_Montmorency

 

La collégiale vue de la rue du Temple

du noir et blanc en option :

 

 
Visite du 14 juillet 2020
 
Adresse de la collégiale :
2, rue Saint-Martin, 95160 Montmorency
Tél. : 01 39 64 23 89
 

Où se situe la collégiale Saint-Martin à Montmorency dans le Val-d'Oise ?

 

A voir à deux pas de la collégiale, l'atelier de l'artiste Liliane Caumont :

 

Quelques magnifiques œuvres actuelles de l'artiste dans son atelier de Montmorency

 

Atelier de Liliane Caumont sculptrice :

42, rue des Basserons 85160 Montmorency

Tél. : 06 73 39 71 78

Lien site https://www.caumont.com/

 

Où se situe l'atelier de Liliane Caumont par rapport à la collégiale Saint-Martin de Montmorency ?

Belles découvertes !

***

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2020 1 13 /07 /juillet /2020 17:36

 

Quelques images de la maison Jean Bonet Lacotte à Houilles :

 

 

Maison des Associations de la ville de Houilles

 

La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles
La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles

 

La maison Bonet Lacotte accueillle le siège de nombreuses associations de la Ville de Houilles.

 

Le logo du Comité de Jumelage de la ville de Houilles

Les 2 façades de la maison Jean Bonet-Lacottte à Houilles
Les 2 façades de la maison Jean Bonet-Lacottte à Houilles
Les 2 façades de la maison Jean Bonet-Lacottte à Houilles

Les 2 façades de la maison Jean Bonet-Lacottte à Houilles

 

La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles

 

Biographie succincte de Jean Bonet :

         Jean Bonet dit Lacotte (1897 Valence-1979 Paris)

A la 2éme Guerre mondiale , chef de la résistance de la 2ème région d'Ile-de-France dont l'état major siègeait à Chatou.

Né à Valence en Espagne, le 28 mars 1897, Jean Bonet est naturalisé français en 1928. De 1922 à 1943, il travaille comme chef de laboratoire à Levallois-Perret, puis chaudronnier à Neuilly-sur-Seine.

Dès février 1941, il fait partie d'un groupe de patriotes qui mènent la lutte contre les Allemands par tous les moyens, confectionnant et distribuant des tracts, sabotant la production et le matériel de l'armée allemande. En janvier1942, en contact avec les éléments Francs-tireurs et partisans (FTP) Paris Ouest, il participe au travail d'organisation, de sabotage (notamment à Achères), de collectage d'armes et d'explosifs, de confection et diffusion de littérature anti-allemande, de coups de main. En septembre 1942, il est chargé par le Docteur René Dervaux, dit Laurent, de l'organisation locale de Carrières-sur-Seine et ses environs, et attaché à la direction régionale Paris Ouest. Au début de 1943 où prend corps l'organisation Île-de-France, le Docteur Dervaux lui donne la responsabilité du 3ème secteur de la 8ème région F.N-F.T.P (canton d’Argenteuil) : recrutement et organisation des groupes de combat, protection armée de manifestations (marchés d'Argenteuil et de Bezons). En octobre 1943, avec la participation de son fils (agent de liaison), de sa femme, des F.T.P de la région, le tout sous la direction du Docteur Dervaux, il mène une expédition armée pour sauver un aviateur américain tombé à Houilles et traqué par les Allemands.

Fin 1943, alors que le Docteur Dervaux est pris par la Gestapo et fusillé le 7 mars 1944 au stand de tir du Ministère de l’Air à Paris (Balard) ainsi que plusieurs autres résistants FTP, la région est réorganisée : Marcel Legoubin (dit Denis) et le Dr Gérardi (dit Paul Mallet) sont nommés responsables de l'inter région 6-7-8. L'organisation de la 6e région, qui est confiée à Bonet, comprend les cantons de Marly-le-Roi, Saint-Germain-en-Laye, Maisons-Laffitte, Poissy et Meulan. Le 14 juillet 1944, en exécution des ordres qu'il avait donnés dans toute la région, ont lieu des manifestations et des accrochages avec l'ennemi. Le 19 juillet 1944, les responsables militaires des différents groupes de résistance reconnaissent l'autorité de la direction de la 6ème région FN Ile-de-France. En confiant à Jean Bonet le commandement, ses chefs confirment cette responsabilité. Dès le 17 août, soit personnellement soit par le service de liaison, Jean Bonet dit Lacotte donne l'ordre de passer à la lutte ouverte contre l'ennemi (en tenant compte des possibilités locales). L'exécution est immédiate. À tout moment, les contacts et le contrôle général des opérations sont gardés. Le 20 août, se rendant en voiture avec le lieutenant Friboulet, de Croissy-sur-Seine, tous deux sont surpris par une patrouille de S.S.  qui, ayant fouillé la voiture et trouvé des proclamations et les ordres de mission, les emmène à Saint-Germain-en-Laye. Mais ils sont délivrés, chemin faisant, par le corps franc de Montesson, avec à sa tête le lieutenant Adolphe Béhuret. Le même jour, revenant de la réunion du Conseil militaire régional à Chatou, leur voiture est attaquée par les Allemands à coups de mitrailleuses et de mitraillettes. En se retirant, l'ennemi laisse un mort. À la Libération, les effectifs militaires sous contrôle de la 6ème région Ile-de-France compte 3 500 hommes.

(1) Lien site Wikipédia Francs-tireurs et partisants FTP : Francs-tireurs et partisans

(2) Lien site Wikipédia Ile-de-France : Île-de-France

(3) Lien site Wikipédia Gestapo Geheime Staatspolizei (1933-1945) https://fr.wikipedia.org/wiki/Gestapo

(4) Lien site Wikipédia Waffen S.S. : https://fr.wikipedia.org/wiki/Waffen-SS

Lien et sources site Wikipédia Jean Bonet dit Lacotte (1897-1979) : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Bonet

 

 

Quelques images de la maison des Associations Jean Lacotte-Bonet :

Photographie de la maison des Associations côté parc Charles de Gaulle

le 10 juillet 2020

La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles
La maison Jean Bonet Lacotte à Houillles

 

Adresse de la Maison des Associations de Houilles Jean Bonet-Lacotte

40, rue de Verdun 78800 Houilles

Une aquarelle au format raisin octobre 2020 : la maison Jean Bonet-Decotte à Houilles

Carnet de voyage aquarelle à Houilles février 2022

Voir aussi autres articles du blog sur Houilles :

 

Une visite conférence à Houilles par Marianne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/06/une-visite-conference-a-houilles-son-histoire.html

La place Victor Schoelcher à Houilles : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/05/la-place-victor-schoelcher-a-houilles.html

Les bains-douches de Houilles, article du blog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-bains-douches-de-houilles-120961546.html

Voir aussi Toparticles du blog, dont de nombreux articles sur la ville de Houilles : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/top

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 07:02

 

 

Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey
Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey
Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey

 

 

Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey
Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey

 

Marité quelques détails du voilierMarité quelques détails du voilierMarité quelques détails du voilier

Marité quelques détails du voilier

 

 

 

 

 

Lys Noir à gauche

Marité en haut et à droite

La Granvillaise au port

La Granvillaise en mer et sous voiles Sources site Wikipédia Granville

Les fortifications de Granville
Les fortifications de Granville

Les fortifications de Granville

 

L'église Notre-Dame du Cap Lihou à Granville Source : site Wikipédia

 

Les vitraux de l'église

Notre-Dame du Cap Lihou

L'église Notre-Dame du Cap Lihou
L'église Notre-Dame du Cap LihouL'église Notre-Dame du Cap Lihou

L'église Notre-Dame du Cap Lihou

 

Lien site Wikipédia : Notre-Dame du Cap Lihou https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Notre-Dame_du_Cap_Lihou

 

Bientôt un article sur les vitraux de l'église !

 

Le musée et le jardin Christian Dior :

 

La verrière de la villa "Les Rhumbs"

Le jardin de la Maison-musée "Les Rhumbs" Christian DiorLe jardin de la Maison-musée "Les Rhumbs" Christian Dior
Le jardin de la Maison-musée "Les Rhumbs" Christian DiorLe jardin de la Maison-musée "Les Rhumbs" Christian DiorLe jardin de la Maison-musée "Les Rhumbs" Christian Dior

Le jardin de la Maison-musée "Les Rhumbs" Christian Dior

 

Historique de Christian Dior et la villa "Les Rhumbs" :

Christian Dior naît à Granville en . La villa de style Belle Epoque, sur les hauteurs de Granville en haut d'une falaise, est construite à la fin du XIXe siècle au milieu d'un parc. Dotée d'un jardin d'hiver, imaginé par Madeleine Dior, elle est nommée Les Rhumbs, nom venant des 32 points  d'une rose des vents. Cette villa est celle de l'enfance du futur couturier : ses parents achètent celle-ci alors qu'il est âgé d'un an. Sa mère Madeleine cultive, dans le jardin anglais , des fleurs qui marqueront plus tard la carrière du couturier, que ce soit pour les robes qu'il dessine, les parfums portant son nom, ou plusieurs décennies après la joaillerie de Victoire de Castellane (2). Les roses, avec le muguet qui bien après inspirera le parfum Diorissimo (3), deviennent ses fleurs favorites. Serge Heftler-Louiche, qui deviendra PDG des Parfums Christian Dior (0)  après la Guerre, habite alors tout à côté de la ville].

À l'âge de six ans, Christian et sa famille s'installent à Paris mais conservent la villa. Il y revient chaque été durant sa jeunesse, entretenant le jardin et perfectionnant ses connaissances botaniques, passant du temps à lire les catalogues d'un grainetier. À 20 ans, il y dessine le plan d'eau et la pergola, aménageant ce qui sera plus tard le Jardin Christian-Dior. Dans les années 1930, Madeleine sa mère meurt. Son père Maurice, joueur au casino de Granville, est ruiné à la suite de mauvaises affaires. La ville achète "Les Rhumbs".

Le couturier dira plus tard à propos de cette maison : « Ma vie, mon style doivent presque tout à sa situation et à son architecture. […] Crépie d'un rose très doux mélangé avec du gravier gris, ses deux couleurs sont demeurées en couture mes teintes de prédilection. »

Le Musée :

Dans les années 1930, la commune de Granville rachète la villa et prévoit de la raser pour créer un plan d'eau. Le projet est finalement abandonné et un jardin public ouvre en 1938.

Sur l'impulsion de Jean-Luc Dufresne, la transformation en musée se fera en plusieurs étapes dans les années 1990. Celui-ci sera géré par l'association Présence de Christian Dior à partir de 1993, avec le soutien financier de Dior, notamment d'Elizabeth Flory chargée du patrimoine chez Dior, ainsi que d'autres donateurs. Le musée est le seul labellisé "musée de France" exclusivement consacré à un couturier. Dans les années 2000, la roseraie  est réaménagée.

(0) Lien site Wikipédia Parfums Christian Dior : Parfums Christian Dior

(2) Lien Victoire de Castellane : Victoire de Castellane

(3) Lien site Wikipédia "Diorissimo" :  Diorissimo

Lien Musée Christian Dior : http://www.musee-dior-granville.com/

Lien Musée Christian Dior site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_Christian-Dior

Un peu de noir et blanc :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien site Wikipédia Granville : https://fr.wikipedia.org/wiki/Granville

 

Plan de Granville et son circuit

 

Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey
Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey

Le Mont Saint-Michel aperçu durant la navigation

Les Iles Chausey

La maison de Marin Marie à Chausey

 

Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey
Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey

 

 

Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey
Granville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles ChauseyGranville ciel & mer et les îles Chausey

Les îles Chausey :

Les îles Chausey constituent un archipel granitique  situé en Normandie, au nord de la baie du mont Saint-Michel, et dont l'île principale se situe à 15,8 km au large de Granville (département de la Manche et Normandie). Sur le plan administratif, les îles Chausey font partie de la commune de Granville.

L'archipel s'inscrit dans un rectangle d'environ 6,5 km de largeur (nord-sud) et 12 km de longueur (est-ouest). La Grande-Île comporte des habitations occupées par une petite population permanente d'une trentaine de personnes.

Aujourd'hui, l'archipel est devenu une zone de villégiature et un lieu d'excursion prisé.

Lien site Wikipédia Les îles Chausey : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%8Eles_Chausey

Les environs de Granville :

Bricqueville-sur-Mer

 

Son église

 

Pont de la Roque

Quelques images de Pont de la Roque sur la SienneQuelques images de Pont de la Roque sur la SienneQuelques images de Pont de la Roque sur la Sienne
Quelques images de Pont de la Roque sur la SienneQuelques images de Pont de la Roque sur la Sienne

Quelques images de Pont de la Roque sur la Sienne

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/saint-vaast-la-hougue-dans-le-cotentin.htmlLe Pont de la Roque :

La Sienne

Les moutons des prés salants

Merci au personnel de l'Office de Tourisme pour leur sympathique accueil :

Office de Tourisme Granville Terre & Mer :

2 Rue Lecampion, 50400 Granville

Tél. : 02 33 91 30 03

Voir aussi autres articles du blog dans la région et dans le Cotentin :

Barfleur charmant village dans le Cotentin : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/barfleur-charmant-village-dans-le-cotentin.html

Saint-Vaast-la-Hougue dans le Cotentin : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/saint-vaast-la-hougue-dans-le-cotentin.html

Valognes dans le Cotentin : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/valognes-dans-le-cotentin.html

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/les-gargouilles-de-la-cathedrale-de-coutances.html

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2020 2 07 /07 /juillet /2020 08:30

Une visite de Coutances, de l’abbatiale de Lessay et du château de Gratot dans le Cotentin, le 21 juin 2020

 

 

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin

 

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin

L'intérieur de la cathédrale Notre-Dame

Quelques détails de la cathédrale Notre-Dame de Coutances
Quelques détails de la cathédrale Notre-Dame de CoutancesQuelques détails de la cathédrale Notre-Dame de CoutancesQuelques détails de la cathédrale Notre-Dame de Coutances
Quelques détails de la cathédrale Notre-Dame de CoutancesQuelques détails de la cathédrale Notre-Dame de CoutancesQuelques détails de la cathédrale Notre-Dame de Coutances

Quelques détails de la cathédrale Notre-Dame de Coutances

 
 
Image illustrative de l’article Cathédrale Notre-Dame de Coutances
  49° 02′ 51″ nord, 1° 26′ 39″ ouest
 

La cathédrale Notre-Dame de Coutances est un édifice catholique romain du XIIIe siècle de style gothique, siège du diocèse de Coutances et d'Avranches , situé dans le département de la Manche en région Normandie  Elle est affectueusement surnommée par les Coutançais: "La cathédrale de fierté", comme le disait le poète local Louis Beuve  dans "Ma cathédrale de fierté" ou "La lettre à la morte".

Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862.

Construite à une altitude de 90 mètres, elle domine la ville de Coutances. Elle est visible depuis la mer et même, selon la légende, de La Hougue Bie à Jersey, située pourtant à plus de 40 kilomètres.

La cathédrale a pour spécificité le rhabillage de certaines parties de l'édifice roman qui l'a précédée par des éléments gothiques : sous le parement gothique de la nef et des tours de façade se dresse encore la structure romane de la cathédrale du XIe siècle, qui est visible lorsque l'on parcourt les parties hautes, par exemple lors des visites-conférences.

Elle possède deux flèches en façade, et une tour-lanterne.

Exemple typique du gothique normand, elle se caractérise par des lignes très pures.

Lien site Wikipédia Louis Beuve  : Louis Beuve

Lien site Wikipédia cathédrale Notre-Dame de Coutances : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Coutances

L'hôtel de ville de Coutances

Le visite du magnifique jardin des plantes de Coutances

 

l'entrée du jardin le long du musée des Beaux-Arts

 

Historique du Jardin des Plantes de Coutances :

Adèle Sébastien Minel, officier du génie retraité et aquarelliste, développa les plans du jardin en y mêlant terrasses à l'italienne, bosquets à l'anglaise, labyrinthe et jets d'eau. Un obélisque en granit fut érigé en mémoire du donateur Quesnel de la Morinière. Les travaux d'aménagement sur trois niveaux s'achevèrent en 1855 ; le jardin devint un précurseur et un modèle des jardins du XIXème siècle, tout en étant contemporain des premiers jardins parisiens. Le jardin de Coutances a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1992. A la suite de la tempête de 1999, certains arbres ont dû être déplacés ou remplacés.

Lien historique détaillé du Jardin des Plantes de Coutances : https://www.wikimanche.fr/Jardin_des_plantes_de_Coutances

Office de Tourisme de la ville de Coutances

Tél.  02 33 19 08 10 lien courriel : http://accueil@tourisme-coutances.fr

Rue Quesnel Morinière 50200 Coutances

 

Carte postale ancienne du jardin public de Coutances :

 

Historique du Jardin des Plantes de Coutances :

Adèle Sébastien Minel, officier du génie retraité et aquarelliste, développa les plans du jardin en y

mêlant terrasses à l'italienne, bosquets à l'anglaise, labyrinthe et jets d'eau. Un obélisque en granit fut érigé en mémoire du donateur Quesnel de la Morinière. Les travaux d'aménagement sur trois niveaux s'achevèrent en 1855 ; le jardin devint un précurseur et un modèle des jardins du XIXème siècle, tout en étant contemporain des premiers jardins parisiens. Le jardin de Coutances a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1992. A la suite de la tempête de 1999, certains arbres ont dû être déplacés ou remplacés.

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin

 

Historique du Jardin des Plantes de Coutances :

Adèle Sébastien Minel, officier du génie retraité et aquarelliste, développa les plans du jardin en y mêlant terrasses à l'italienne, bosquets à l'anglaise, labyrinthe et jets d'eau. Un obélisque en granit fut érigé en mémoire du donateur Quesnel de la Morinière. Les travaux d'aménagement sur trois niveaux s'achevèrent en 1855 ; le jardin devint un précurseur et un modèle des jardins du XIXème siècle, tout en étant contemporain des premiers jardins parisiens. Le jardin de Coutances a été inscrit à l'Inventaire supplèmentaire des Monuments Historiques en 1992. A la suite de la tempête de 1999, certains arbres ont dû être déplacés ou remplacés.

Notre gîte :

M. et Mme Bérard Yves

2, rue Amiraux Jehenne

50230 Agon-Coutainville

Courriel : http://bea.berard@orange.fr

b

A voir à proximité de Coutances :

L'abbatiale bénédictine de la Sainte-Trinité à Lessay

Un chef d’œuvre de l'art roman

 

Seule l'abbatiale de l'ancienne abbaye se visite librement.

Les vitraux  de l'abbatiale

L'intérieur de l'abbatiale de la Sainte-Trinité à LessayL'intérieur de l'abbatiale de la Sainte-Trinité à Lessay

L'intérieur de l'abbatiale de la Sainte-Trinité à Lessay

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
 

 

Abbaye de la Sainte-Trinité de Lessay

l'orgue moderne

 

Image illustrative de l’article Abbaye Sainte-Trinité de Lessay
Le chevet de l'abbatiale.
  49° 13′ 12″ nord, 1° 31′ 58″ ouest[1]
 

L'abbaye de la Sainte-Trinité à Lessay est une abbaye bénédictine de style roman du XIe siècle située à Lessay, dans la Manche. Elle est un des fleurons de cette période conservés en Normandie. C'est une des rares abbayes normandes qui n'a pas subi de destruction au XIXème siècle, mais en revanche, l'église a été totalement détruite en 1944, avant de faire l'objet d'une restauration exemplaire.

Lien site Wiikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Sainte-Trinit%C3%A9_de_Lessay

 

Le château de Gratot

Un bel exemple de restauration effectuée par des bénévoles

 

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin

 

Le château de Gratot est à l'origine une maison forte, dont les vestiges subsistants datent de la fin du

XIIIe début du XIVe siècle. Maintes fois remanié, le château présente aujourd'hui une architecture qui s'étage du XIVe au XVIIIe siècle. Il se dresse sur la commune de Gratot dans le département de la Manche en région Normandie.

Bâti dès le XIIIe siècle, il est maintes fois transformé jusqu'à son apogée au XVIIIe siècle, avant d'être laissé à l'abandon au XIXe siècle, et de devenir aujourd'hui un lieu touristique.

Le château a fait l'objet d'un classement partiel au titre des Monuments historiques  par arrêté du . Seuls les ruines, les façades et toitures des communs avec la poterne d'entrée ainsi que les douves sont classés.

Lien site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Gratot

Les gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le CotentinLes gargouilles de la cathédrale Notre-Dame de Coutances dans le Cotentin
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 18:53

 

Un passage peu connu des parisiens et un peu délaissé, mais son architecture est intéressante. Construit en 1827, c'est le seul passage parisien à avoir deux types de verrières : droites et courbes.

 

Le passage Vendôme à Paris 75003Le passage Vendôme à Paris 75003
Le passage Vendôme à Paris 75003

 

Historique du passage Vendôme :

Le passage Vendôme est édifié en 1827 sur une partie des terrains de l'ancien couvent des Filles-du-Sauveur à l'emplacement de l'enceinte de Charles V  démantelée en 1670 où fut aménagé le boulevard du Temple. Les marches au milieu du passage témoignent de la surélévation de la fortification disparue (emplacement de l'ancien mur d'enceinte) par rapport aux terrains environnants. Les bâtiments du couvent sont vendus en 1796 et les jardins de la rotonde de Paphos, établissement de loisir très fréquenté établi à l'angle de la rue du Temple et du boulevard du Temple s'étendent à son emplacement. Il reliait à l'origine le boulevard du Temple au Carreau du Temple à un emplacement idéal entre l'animation des théâtres du boulevard et un marché animé. Malgré son architecture élégante et ses boutiques qui trouvèrent bientôt preneur, le passage déclina rapidement pour des raisons peu évidentes et fut déserté à peine quelques années après son inauguration. En 1869, l'aménagement de la place de la république le raccourcit de quatre mètres, faisant remplacer sa façade sur le boulevard du Temple par une nouvelle sur la place ainsi qu'une partie de sa verrière. Le passage se retrouve ainsi avec deux types de couvertures.

Lien Couvents des Filles du Sauveur : http://couvent des Filles-du-Sauveur

Lien enceinte de Charles V : enceinte de Charles V

Lien site Wikipédia Le passage Vendôme : https://fr.wikipedia.org/wiki/Passage_Vend%C3%B4me

 

 

Une visite du passage Vendôme le 3 juillet 2020

Un ancien article du blog sur le passage Vendôme à Paris : 7 janvier 2011 http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-visite-au-passage-vendome-64465668.html

La liste des passages et des galeries de Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/les_passages_et_galeries_de_paris_liste-4199168.html

Un ancien article du blog sur le passage Vendôme à Paris : 7 janvier 2011 http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-visite-au-passage-vendome-64465668.html

La liste des passages et des galeries de Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/les_passages_et_galeries_de_paris_liste-4199168.html

Plan de la place de la République et du passage Vendôme

La place de la République, montage du 3 juillet 2020

Plan de la place de la République et du passage Vendôme

 

 

Partager cet article
Repost0
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 08:06

 

Un petit circuit street art à Ménilmontant au départ du métro "Ménilmontant"

avec visite du parc de Belleville.

 

 

Un départ du métro. "Ménilmontant" et son entourage Hector Guimard.

Entourage à écusson, fond arrondi 1903 -  ISNH 15

Rue des Maronites

Le street art à Menilmontant Paris 20èmeLe street art à Menilmontant Paris 20èmeLe street art à Menilmontant Paris 20ème

 

Rue de PékinRue de Pékin
Rue de PékinRue de Pékin

Rue de Pékin

 

Un petit tour par le parc de Belleville :

 

Le street art à Menilmontant Paris 20èmeLe street art à Menilmontant Paris 20èmeLe street art à Menilmontant Paris 20ème

 

La place Fréhel

 

Place FréhelPlace FréhelPlace Fréhel
Place FréhelPlace Fréhel
Place FréhelPlace FréhelPlace Fréhel

Place Fréhel

 

 

Le street art à Menilmontant Paris 20ème
L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !
L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !
L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !
L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !

L'étonnante rue Dénoyez et son street art exubérant !

 

 

Visite du 3 juillet 2020 au départ du Métropolitain "Ménilmontant".

Merci à Leslie pour son circuit proposé lors d'une visioconférence le 26 juin 2020.

La rue Denoyez

Articles du blog sur le street art et les fresques :

Circuits du street art à Maisons-Laffitte :

Circuit de l'artiste du street art C215 dans le parc de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/circuit-du-street-art-c215-dans-le-parc-de-maisons-laffitte.html

L'artiste du street art C215 au centre ville de Maisons-Laffitte  : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-du-street-art-c215-au-centre-ville-de-maisons-laffitte.html

L'artiste du street art C215 au château de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-street-art-c215-au-chateau-de-maisons-laffitte.html

Article du blog sur le street art à Vitry-sur-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/01/vitry-sur-seine-capitale-du-street-art-ivry-sur-seine-et-paris-xiiieme.html

Le street art à Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne en septembre 2019  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-vitry-sur-seine-ens-eptembre-2019.html

Au delà du street art : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-au-dela-du-street-art-114609318.html

Le street art à Lens en décembre 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/12/le-street-art-a-lens-pas-de-calais.html

Le street art à Orsay, Essonne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-orsay.html

De l'art de la rue à la philatélie MissTic : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-de-l-art-de-la-rue-a-l-art-philathelique-69446539.html

Le mur peint des Canuts à Lyon : : http://ver-blog.net/2015/11/le-mur-peint-des-canuts-a-lyon.html

Circuit des fresques de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fresques-de-levallois-116417055.html

Fan club de MissTic par Henri Kaufman : https://henrikaufman.typepad.com/misstic_fanclub/

L'artiste C215 et le circuit des illustres autour du Panthéon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/l-artiste-c215-et-le-circuit-des-illustres-pres-du-pantheon-a-paris.html

Festival de L'Art Sacré à Autun en juillet 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/zodiaque-une-exposition-a-l-eveche-d-autun.html

Articles du blog des Randonneurs Ovillois sur le street art : Le street art de la place d'Italie au centre de Vitry-sur-Seine  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2020/02/le-street-art-de-la-place-d-italie-au-centre-de-vitry-sur-seine.html

Paris Ivry et Vitry-sur-Seine capitale de l'art dans la rue : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2015/12/paris-ivry-et-vitry-sur-seine-capitale-de-l-art-dans-la-rue.html

Une visite street-art à Montmartre avec Leslie : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/visite-street-art-a-montmartre-avec-leslie.html

 

Partager cet article
Repost0
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 18:52

Du magnifique art déco dans le Xème arrondissement de Paris

 

La galerie du Palais du Commerce est située au 105, rue du Faubourg du Temple dans le 10ème arrondissement.

Le Palais du Commerce est une construction en béton armé sur deux niveaux abritant des galeries ouvertes sur des coursives, éclairées par des briques de Verre et une verrière. Une cinquantaine de locaux commerciaux sont répartis au rez-de-chaussée et aux deux étages. Le sous-sol abrite un bal, "La Java" 

Lien site Wikipédia La Java.

 

Historique du Palais du Commerce :

Le Palais du Commerce est construit en 1923-1924 par l'architecte Ferdinand Bauguil. Il comporte alors une cinquantaine de magasins et d'ateliers ainsi que "La Java", en sous-sol. Aujourd'hui, certains locaux sont abandonnés tandis que d'autres abritent des bureaux. Cependant, La Java existe toujours.

Le Palais du Commerce fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques  depuis le

Quelques photographie du site le 3 juillet 2020 :

 

Le Palais du Commerce à Paris Xème

 

 

Quelques mots sur le club "La Java" :

 


Emplacement : 105, rue du Faubourg du Temple, 75010 Paris.


Horaires d’ouvertures : jeudi 00h – 05h, vendredi 00h – 06h, samedi 00H –06h, ouvert de 20h à 23h lors des jours de concert.
Jours d’affluence : vendredi et samedi.
Genre musical : musique électronique, world music, chanson.
Tenue vestimentaire : très libertaire, du harnais en cuir à la chemise hawaïenne en passant par le body retro et le bob, tous les styles sont les bienvenus.
Votre politique au niveau des prix :
Entrée : entre 5€ et 10€, rarement davantage.
Bar : 8€ la pinte, 10€ le cocktail (horaires club), 6€ la pinte (horaires concert).
Historique :  établie dans le sous-sol du Palais du Commerce, La Java est un club emblématique du quartier de Belleville qui a ouvert pour la première fois ses portes en 1923. À ses débuts, la Java était connue pour être un dancing de jazz puis, dans les années 80, elle a accueilli de nombreux concerts de rock’n’roll et soirées afro. Au cours des années 90, la salle a servi durant un certain temps de temple à la salsa. Aujourd’hui, elle présente une programmation éclectique avec une large part consacrée à la musique électronique.

Lien Club La Java : https://www.pwfm.fr/fiche-club-la-java/

 

Visite du 3 juillet 2020

Bonne visite de Belleville !!

Partager cet article
Repost0