Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

18 octobre 2018 4 18 /10 /octobre /2018 08:46

Une petite visite à l'Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt, le 17 octobre 2018.

Architectes : Tony Garnier et Jacques Debat-Ponsan (1882-1942)

Date des travaux : de 1931 à 1934

L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
La façade d'entrée de l'hôtel de ville

La façade d'entrée de l'hôtel de ville

L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony GarnierL'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier

Le grand hall des guichets :

Les dimensions du hall de l'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt sont impressionnantes :

- longueur 65 mètres,

- largeur : 28 mètres,

- hauteur : 22 mètres.

Les oeuvres de l'hôtel de ville :

La grande toile de l'escalier d'honneur de l'artiste Olivier Debré 1920 - 1999La grande toile de l'escalier d'honneur de l'artiste Olivier Debré 1920 - 1999

La grande toile de l'escalier d'honneur de l'artiste Olivier Debré 1920 - 1999

L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony GarnierL'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony GarnierL'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier

Une exposition dans le grand hall de l'hôtel de ville

La fin de la première Guerre mondialeLa fin de la première Guerre mondiale
La fin de la première Guerre mondialeLa fin de la première Guerre mondiale

La fin de la première Guerre mondiale

Quelques images de l'Hôtel de Ville :

L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier

Une visite du chantier des salons d'honneur :

Au centre, Tony Garnier, André MoriZet et Jacques Debat-Ponsan

L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier
L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt 1934 Architecte Tony Garnier

L'ancienne mairie de Boulogne :

Sources documentation Boulogne-Billancourt

Sources documentation Boulogne-Billancourt

Documentation : ville de Boulogne Billancourt

Lien site Wikipédia hôtel de ville de Boulogne-Billancourt : https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_de_ville_de_Boulogne-Billancourt

Lien site Wikipédia Tony Garnier : https://fr.wikipedia.org/wiki/Tony_Garnier

Lien site Wikipédia Jacques Debat-Ponsan: https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Debat-Ponsan

Hôtel de ville de Boulogne-Billancourt adresse

26, avenue André Morizet, Boulogne-Billancourt 92100 (plan)

Métro : Marcel Sembat

Bonne visite !

 

 

Voir aussi autres articles sur la ville de Boulogne-Billancourt :

L'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt, une œuvre de l'architecte Tony Garnier

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/l-hotel-de-ville-de-boulogne-billancourt-archiecte-tony-garnier.html

Partager cet article
Repost0
15 octobre 2018 1 15 /10 /octobre /2018 05:33

Le mouvement Secession architecture  à Vienne.

Le mouvement Secession du début du XXème siècle Peinture et art décoratif sera abordé dans un prochain article du blog.

Je me permets d'appeler "art nouveau" les mouvements anti classicistes qui ont fait apparaitre beaucoup d'artistes qui souhaitaient rompre avec la tradition classique de l'art.

Ceci afin d'unifier les différents courants artistiques du monde entier qui ont révolutionné l'art dans de nombreux pays à la fin du XIXème et au début du XXème siècle.

 

    La Sécession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant artistique qui s'est épanoui en Autriche, plus particulièrement à Vienne.
    La Sécession et le Jugendstil s'inspireront aussi du mouvement anglais Arts & Crafts et des motifs décoratifs gothiques.
     
    Gustav Klimt (1862-1918), peintre et graveur, est le fondateur principal de la Sécession viennoise. En 1897, il cofonde la Sécession et la revue Ver Sacrum. Il est président de la Sécession et directeur d’exposition au palais de la Sécession jusqu’en 1905. Ses thèmes sont le plus souvent des nus de femmes, des allégories des mythes antiques et des images liées à la psychanalyse de Freud. Lien : Gustav Klimt
    Un peu d'histoire :
    Première scission

    En 1903, la création par Koloman Moser et Josef Hoffmann d’une nouvelle association, la Wiener Werkstätte (« ateliers viennois ») fut un facteur essentiel de ce renouveau. Ce fut le lieu de rassemblement des arts appliqués. C’est là où les arts appliqués viennois ont trouvé leur identité propre.

    Seconde scission

    En 1905, un conflit éclate entre des artistes sécessionnistes « naturalistes » (comprendre « académistes ») et des artistes comme Gustav Klimt, Josef Hoffmann ou Koloman Moser. Ces derniers ne souhaitaient plus être associés aux naturalistes, car ils rejetaient le concept d"œuvre art totale.

    La présidence en 1906 et 1907 est assurée par Anton Nowak (en), mais le souffle révolutionnaire des années précédentes n'est plus.

     

    L'ambassade de France à VienneL'ambassade de France à VienneL'ambassade de France à Vienne

    L'ambassade de France à Vienne

    L'ambassade de France, construite entre 1901 et 1909 sur les plans de l'architecte Georges Chedanne

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

    Circuit N°1 et N°2 rassemblés sur une même carte

    Circuit 1 et 2

    Circuit 1 et 2

        

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Circuit N°1                                                                                         Circuit N°2

    Le MAK Le MAK
    Le MAK Le MAK Le MAK

    Le MAK

    Circuit  N°3 :  HietZinger Villen  A l'ouest du parc de Schönbrunn

    Circuit 3

    Circuit 3

    Wiener Secession
    Wiener SecessionWiener Secession

    Wiener Secession

    Wiener Secession

    Friedrichstrasse 12 1010 Vienne

    T +43(1)587 53 07 F 43(1) 587 5307-34  Web http://www.secession.at

    Mardi dimanche 10 à 18 heures

    Marcus Gerger, 1998, Foto. Pez Hejduk

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

    Les façades le long du marché Naschmarkt 1060 Wien Vienne

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

    Le circuit N°3 à l'ouest du parc de Schönbrunn au départ de la station de la ligne U4 HietZing

    Le circuit N°3 situé à l'ouest du parc de Schönbrunn

    Le circuit N°3 situé à l'ouest du parc de Schönbrunn

    - 1 Hofpavillon HietZing HietZinger Hauptstrasse

    - 2 HausWeidmann Am PlatZ-Maxingstrasse Trauttmans-dorffgasse - Wattmann-gasse

    - 3 Schokoladehaus Gloriettegasse

    - 4 Villa Schopp

    - 5 VillaSkywa-Primavesi - LainZer Strasser- WenZgasse - Larochegasse

    - 6  Haus Scheu Elsslergasse Beckgasse

    - 7 Haus Langer Sankt-Veit-Gasse

    - 8 Haus Steiner - Kupelwiesergasse

    - 9 Haus Strasser - Stoesslgasse Fleschgasse Schliessmanngasse-

    - 10 Haus Rufer Steckkovengasse Auhofstrasser

    - 11 Villa Wustl

     

    Le MAK :

    Circuit 4

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit N°4

    Le circuit N°4

    L'église  Kirche an Steinhof d'Otto Wagner  au Pschiatrisches Krankenhaus der Stadt Wien Baumgarrtner HöheL'église  Kirche an Steinhof d'Otto Wagner  au Pschiatrisches Krankenhaus der Stadt Wien Baumgarrtner HöheL'église  Kirche an Steinhof d'Otto Wagner  au Pschiatrisches Krankenhaus der Stadt Wien Baumgarrtner Höhe

    L'église Kirche an Steinhof d'Otto Wagner au Pschiatrisches Krankenhaus der Stadt Wien Baumgarrtner Höhe

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

     

    Quelques artistes Secession de Vienne :

    Otto Wagner (1841 - 1918) Lien site en français https://fr.wikipedia.org/wiki/Otto_Wagner

    Gustav Klimt 1882 - 1918 le plus connu des peintres viennois Bientôt un article

    Josef Hoffman (1870 - 1956)

    Koloman Moser (1868 - 1918)

    Adolf Loos (1870 - 1933)

    Cart Otto CZeschka (1818 - 1960)

    Leopold Forstner  (1878 - 1936)

    Margarete Schütte-Lihotsky (1897 -2000) Première femme architecte d'Autriche

    Rose Krenn, élève de Josef Hoffman ( 1884 - 1970)

    Dagobert Peche (1887 -1923)

    Oskar Strnad (1879 - 1935

    Josef Frank 1885 - 1967)

    Le M.A.K. musée d'art décoratif de Vienne

    Quelques images du muséeQuelques images du muséeQuelques images du musée
    Quelques images du muséeQuelques images du musée
    Quelques images du muséeQuelques images du muséeQuelques images du musée

    Quelques images du musée

     

    Paris 1900Paris 1900

    Paris 1900

    Les œuvres de Gustav Klimt

    Les oeuvres de Gustav KlimtLes oeuvres de Gustav KlimtLes oeuvres de Gustav Klimt

    Les oeuvres de Gustav Klimt

    FritZa

     

     

    Vases d'Emile Gallé

     

    Sources et documentations :

    Office de Tourisme central Informations Vienne :

    AlbertinaplaZt Vienne 1er arrondissement

    Pas d'informations sur le Mouvement Secession à Vienne

    MAK Vienne

    Wiener Jugendstil Gehen, Sehen & Geniessen

    Falter Verlag City Walks

    Expostion Klimt au Leopold Museum

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

    Le Musée Léopold

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

    Gustav Klimt au Musée du Belvédère

    Le Haut-Belvédère et son musée

    A gauche le Baiser, une des plus connues des œuvres de Gustav Klimt à droite son modèle Fritza RiederA gauche le Baiser, une des plus connues des œuvres de Gustav Klimt à droite son modèle Fritza Rieder

    A gauche le Baiser, une des plus connues des œuvres de Gustav Klimt à droite son modèle Fritza Rieder

    Egon Schiele, artiste Secession au Musée Léopold

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche
    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne, AutricheLe circuit art nouveau dit Secession à Vienne, Autriche

     

    Quelques lien d’œuvres architecturales d'Otto Wagner à Vienne :

     

    Voir aussi autres articles petit circuit art nouveau à Budapest: http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/09/un-petirt-circuit-art-nouveau-a-budapest.html

    Un article intéressant :

    https://whatofollow.wordpress.com/2017/11/12/budapest-et-art-nouveau-inevitable-et-incontournable/

    L'art nouveau à Paris :

    Voir aussi circuit Hector Guimard à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Circuit_Hector_Guimard_Paris_16eme_metros_parisiens-6010355.html

    Voir aussi le circuit Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/02/le-circuit-jules-lavirotte-a-paris.html

    Voir aussi L'immeuble art nouveau "Les Chardons" à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-l-immeuble-les-chardons-a-passy-116210735.html

    Les façades des immeubles Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fa-ades-jules-lavirotte-a-paris-115755311.html

    L'art nouveau à Nancy l'Ecole de Nancy : 

    http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-a-nancy-au-c.c.i.meurthe-et-moselle-et-ses-vitraux-de-jacques-gruber.html

    http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/la-brasserie-excelsior-a-nancy.html

    http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1440176.html

     

    Autres articles à Vienne Wien :

    Le passage Ferstel ou passage Freyund : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-passage-ferstel-ou-passage-freyund-a-vienne-en-autriche.html

    Le tram 1928 de Vienne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-tramway-1928-de-vienne.html

    La serre au Palmier de Schönbrunn : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/la-serre-aux-plamiers-du-parc-de-schonbrunn-grosses-palmenhaus-schonbrunn.html

    Le château et le parc de Schönbrunn : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-chateau-de-schonbrunn-et-son-parc.html

     

    Bonne visite !

    Bilan des articles sur L'art nouveau en France et à l'étranger :

    En France :

    Voir Le circuit Hector Guimard à Paris en en banlieue parisienne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Circuit_Hector_Guimard_Paris_16eme_metros_parisiens-6010355.html

    Le Castel Béranger  à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-r-imgp8248-ro-41870982.html

    Le Castel Béranger à Paris album : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1433713.html

    L'Hôtel Mezzara à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/12/l-hotel-mezzara-a-paris.html

    Et si l'Hôtel Mezzara devenait musée ? : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/10/si-l-hotel-mezzara-a-paris-devenait-musee.html

    La Villa Berthe dite la Hublotière au Vésnet (Yvelines) : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/La_Hublotiere_villa_Guimard_au_Vesinet-1387994.html

    La Hublotière au Vésinet : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/08/quelques-images-de-visite-a-la-villa-berthe-dite-la-hublotiere-au-vesinet.html

    Voir aussi le circuit Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/02/le-circuit-jules-lavirotte-a-paris.html

    L'Hôtel Ceramic de l'architecte Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/02/l-hotel-ceramic-de-jules-lavirotte-a-paris.html

    Les façades de l'architecte Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fa-ades-jules-lavirotte-a-paris-115755311.html

    L'immeuble art nouveau "Les Chardons" à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-l-immeuble-les-chardons-a-passy-116210735.html

    Les façades des immeubles Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fa-ades-jules-lavirotte-a-paris-115755311.html

    L'art nouveau à Nancy l'Ecole de Nancy : 

    Une visite au CCI Meurthe et Moselle : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-a-nancy-au-c.c.i.meurthe-et-moselle-et-ses-vitraux-de-jacques-gruber.html

    La brasserie Excelsior : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/la-brasserie-excelsior-a-nancy.html

    http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1440176.html

    A l'étranger :

    A Vienne et sa région proche : le circuit Secession

    http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-circuit-art-nouveau-dit-secession-a-vienne-autriche.html

    La serre aux Palmiers dans le parc de Schönbrunn : http://La serre au Palmier de Schönbrunn : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/la-serre-aux-plamiers-du-parc-de-schonbrunn-grosses-palmenhaus-schonbrunn.html

     

    Darmstadt : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-a-darmstadt-en-allemagne.html

    Bad Nauheim : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/visite-de-bad.html

    Manheim et son château d'eau : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/manheim-wasserturm-le-chateau-d-eau-de-manheim.html

    Espagne :

    Barcelone  album : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1445300.html

    Belgique :

    Bruxelles : art nouveau et BD album http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1445300.html

     

    Voir aussi classé TopArticles par Overblog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/top

    Partager cet article
    Repost0
    12 octobre 2018 5 12 /10 /octobre /2018 05:41
    Le façade nord en haut et la façade sud vue de la gloriette en bas
    Le façade nord en haut et la façade sud vue de la gloriette en bas

    Le façade nord en haut et la façade sud vue de la gloriette en bas

    Une visite du château de Schönbrunn à Vienne et son magnifique parc en août 2018

    Le château de Schönbrunn et son parc
    La façade sud du château

    La façade sud du château

    Le château de Schönbrunn et son parc
    Le château de Schönbrunn et son parcLe château de Schönbrunn et son parc
    Le château de Schönbrunn et son parc
    La fontaine de NeptuneLa fontaine de NeptuneLa fontaine de Neptune
    La fontaine de Neptune

    La fontaine de Neptune

    La Fontaine de Neptune réalisée par Franz Anton Zauner Franz Anton von Zauner (en) (1780).

    Site Wikipédia Franz Anton Zauner :  Franz Anton von Zauner

    La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.
    La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.
    La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.

    La Ruine romaine du parc de Schönbrunn.

    Le parc de Schönbrunn et sesstatues

    Le parc de Schönbrunn et sesstatues

    Le château de Schönbrunn et son parc

    La gloriette du château de Schönbrunn :

    La gloriette vue du bassin inférieur nord

    La gloriette vue du bassin inférieur nord

    La gloriette dessinée par Ferdinand von Hohenberg (1775) domine le parc avec ses arcades néoclassiques

    Lien site Wikipédia Ferdinand von Hohenberg : Ferdinand von Hohenberg

    Lien gloriette : gloriette

    Le château de Schönbrunn et son parcLe château de Schönbrunn et son parcLe château de Schönbrunn et son parc
    L'intérieur de la glorietteL'intérieur de la gloriette

    L'intérieur de la gloriette

    Le zoo de Schönbrunn le plus ancien Zoo du monde

    Fondé en 1752, le Zoo de Schönbrunn est le plus ancien Zoo du monde. Le pavillon où les

    membres de la Maison de Habsbourg-Lorraine venaient observer les fauves a été conservé. C'est l'un des rares zoos au monde à abriter des pandas géants.

     

     

     

    Lien Zoo de Schönbrunn : zoo de Schönbrunn

     

    Les grandes serres - La grande serre aux Palmiers :

     

    Voir aussi article du blog, la serre aux Palmiers: http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/la-serre-aux-plamiers-du-parc-de-schonbrunn-grosses-palmenhaus-schonbrunn.html

     

    Un peu d'histoire du château de Schönbrunn

    Le château se trouve à HietZing, à l'ouest du centre-ville de Vienne. Du XIVe au XVIIe siècle, plusieurs édifices se sont dressés sur ce site.

    Auparavant se trouvait à cet emplacement le Katterburg, propriété du maire de Vienne.

    En 1569, Maximilien II du Saint-Empire, acheta le terrain où se trouvent aujourd'hui les parcs et différents bâtiments. Il montra un certain intérêt pour le Zoo qui venait d'être créé, et essaya d'y apporter en plus des plantations d'espèces végétales rares.

    Le nom Schönbrunn est attribué à l'empereur Matthias, qui aurait découvert lors d'une excursion à la chasse une source particulièrement belle (en allemand, schöner Brunnen « belle fontaine »). Au cours du siècle suivant, la famille impériale s'en servit comme résidence d'été, mais les invasions turques entraînèrent sa quasi-destruction.

    Lien Wikipédia Hietzing : Hietzing

    Lien Wikipédia empereur Matthias : empereur Matthias

    Matthias Ier ou Mathias Ier,empereur du Saint-Empire et roi de Bohême, de la maison de Habsbourg, roi de Hongrie sous le nom de Matthias II, est né à Vienne le 24 février1557 et il y est mort le 20 mars 1619. Il est le cinquième enfant de l’empereur Maximilien II du Saint-Empire et de Marie d'Espagne.

    La défaite ottomane de 1683 ouvrit une période de paix propice aux grands travaux. L'empereur Léopold 1er confia à l'architecte Johann Bernhard Fisher von Erlach la conception d'un nouveau château qui se voulait le Versailles autrichien. Le premier projet livré en 1693, trop utopique et excessivement cher, ne fut pas retenu. Puis vint une idée plus petite et réaliste. La construction débuta en 1696, soit vingt-deux ans après les premiers travaux entrepris à Versailles par Le Vau. En 1699, trois ans après, les premières festivités se tenaient dans la partie centrale du palais.

    Malheureusement, peu de parties du château survécurent car au cours du siècle suivant, chaque empereur modifia partiellement le bâtiment. Sur les ordres de l'impératrice Marie-Thérèse qui régna de 1740 à 1780, l'architecte Nikolaus Pacassi redessina le château dans un style rococo.

    Après la victoire de Napoléon à la bataille de Wagram, un traité entre l'empire français et l'empire d'Autriche est signé dans le château.

    Au XIXe siècle, l'empereur François-Joseph 1er d'Autriche, qui régna de 1848 à 1916, laissa sa marque sur Schönbrunn. Il y passa la majeure partie de sa vie et y mourut. Le château était sa résidence d'été (la Hofburg étant celle d'hiver). Plusieurs pièces gardent également le souvenir de son épouse, l’impératrice Elisabeth dite Sissi qui, pourtant, ne faisait pas mystère de son austrophobie.

    Pendant le règne de l'empereur François-Joseph, Schönbrunn était considéré comme Gesamtkunstwerk (chef-d'œuvre accompli) et remodelé en accord avec son histoire.

    Après la chute de Napoléon 1ere, l'archiduchesse Marie-Louise et son fils, le roi de Rome, partirent pour Vienne. L'enfant vécu dans un certain isolement au château de Schönbrunn où il mourut en 1832, à l'âge de 21 ans, dans une pièce connue sous le nom de chambre de Napoléon.

    42 pièces, sur les 1 441 que compte le château, sont ouvertes au public parmi lesquelles :

    • La Grande galerie qui servit de cadre à des banquets officiels jusqu'en 1994 ;
    • Le Salon Vieux-Laque, aux murs ornés d'estampes chinoises, habité par Marie-Thérèse après la mort de son mari ;
    • Le Cabinet chinois rond, aux murs décorés de panneaux de laque, où Marie-Thérèse recevait son chancelier pour des conversations privées ;
    • Le Salon chinois bleu, tapissé de papier orné de scènes chinoises en médaillon, chambre où Charles 1er signa sa renonciation au trône le 11 novembre 1918, scellant ainsi la fin du règne des Habsbourg sur l'Autriche,
    • Le Grand salon de Rosa du nom du peintre Joseph Rosa (de) dans lequel des dorures rococo encadrent des paysages de la Suisse et de l'Italie du Nord.
    • La Salle du Petit Déjeuner aux murs ornés de 26 médaillons de fleurs brodés par Marie-Thérèse et ses filles
    • La Chambre de Napoléon où mourut le roi de Rome. Un oiseau naturalisé sous cloche, le seul ami qu'il ait jamais eu disait-il, rappelle son souvenir.
    •  

    Lien Johann Bernard Fischer von Arlach : http://Johann Bernhard Fischer von Erlach

    Lien Nikolaus Pacassi : http://Nikolaus Pacassi

    Voir aussi autres articles du blog :

    Le passage Ferstel ou passage Freyung : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-passage-ferstel-ou-passage-freyund-a-vienne-en-autriche.html

    Le tramway 1928 de Vienne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-tramway-1928-de-vienne.html

    Bonne visite !

    ***

    Plan du parc et le château de Schönbrunn

    Plan du parc et le château de Schönbrunn

    Le château de Schönbrunn et son parc

    1) Musée des Carrosses, 2) Théâtre, 3) Orangerie, 4) Jardin de la réserve, 5) Jardin du dauphin, 6) Grand parterre, 7) Fontaine de Neptune, 8) Gloriette, 9) Fontaine de l'obélisque, 10) Fontaine de l'ange, 11) La belle fontaine, 12) Ruine romaine, 13) Bassin rond, 14) Pigeonnier, 15) Labyrinthe, 16) Bassin des étoiles, 17) Roseraie, 18) Serre des palmiers & parterre de la serre des palmiers, 19) Pavillon du cadran solaire, 20) Jardin botanique et ancienne serre aux palmiers, 21) Jardin japonais, 22) Zoo et pavillon de l'empereur, 23) Maison tyrolienne et Jardin tyrolien, 26) Petite gloriette, 27) Bain de Schönbrunn (piscine publique), 28) Métairie

    Un circuit art nouveau dit écession à l'ouest de Schönbrunn :

    Le circuit Jugenstil art nouveau en Autriche

    Le circuit Jugenstil art nouveau en Autriche

    Bientôt un peu plus d'informations sur les circuits art nouveau (Jugenstil) à Vienne et sa région.

    Partager cet article
    Repost0
    10 octobre 2018 3 10 /10 /octobre /2018 14:08

    Une visite à la grande serre art nouveau du parc de Schönbrunn : la plus grande serre d'Europe

    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn

    La serre aux palmiers a été commandée par l'empereur François Joseph en 1882. L'architecte Franz Segenschmid avait fort à faire : Longue de 111 mètres, sur un terrain de 2 500 mètres carrés et avec plus de 4 900 mètres carrés de verrières, c'est la plus grande serre aux palmiers d'Europe. Près de 45 000 plaques de verre ont été utilisées.

    La serre aux palmiers est divisée en trois pavillons, représentant chacun une zone climatique, reliés entre eux par des tunnels. Le plus grand des pavillons présente des plantes du bassin méditerranéen, des Canaries, d'Afrique du Sud, d'Amérique et d'Australie. L'espace le plus au nord abrite des plantes issues de Chine, du Japon, de l'Himalaya et de Nouvelle-Zélande. Dans le troisième pavillon, des plantes tropicales et subtropicales s'épanouissent. La serre aux palmiers abrite notamment un palmier de 23 mètres de haut. Au printemps et en été, on peut également y admirer le plus grand nénuphar du monde (avec des feuilles d'un diamètre pouvant atteindre 1,20 mètre). À l'intérieur, les températures sont comprises entre huit et dix-sept degrés.

     

    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn

     

    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus SchönbrunnLa serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn
    Où se situe la serre aux palmiers dans le parc du château de Schönbrunn ?

    Où se situe la serre aux palmiers dans le parc du château de Schönbrunn ?

     

    La serre aux palmiers du parc de Schönbrunn Palmenhaus Schönbrunn

    Adresse :

    Schönbrunner Schloßstraße 47, 1130 Vienne

    Lien : www.schoenbrunn.at

    Lien site Wikipédia Palmenhaus Schönbrunn, la serre aux palmiers de Schönbrunn : https://fr.wikipedia.org/wiki/Palmenhaus

    Voir aussi autres articles à Vienne Le passage Ferstel : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-passage-ferstel-ou-passage-freyund-a-vienne-en-autriche.html

    Le tramway 1928 de Vienne: http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-tramway-1928-de-vienne.html

    Bientôt d'autres articles sur Schönbrunn, son château et son parc et un circuit Sécession (Jugenstil) à Vienne.

     

    ...

    Partager cet article
    Repost0
    6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 08:11
    La galerie du passage Ferstel ou passage Freyund

    La galerie du passage Ferstel ou passage Freyund

    L'entrée du passage et du palais Ferstel

    En 1860, Heinrich von Ferstel fit édifier un palais qui a abrité la Banque Nationale et la Bourse. On y découvre le passage Freyung appelé passage Ferstel une belle galerie marchande très élégante reliant la Herrengasse à la Freyung, qui cache une courette intérieure fort agréable embellie de la fontaine des Ondines, une œuvre d'Anton Dominik Fernkorn de 1861. Le palais abrite également le Café Central.

     

    La cour et la fontaine des OndinesLa cour et la fontaine des Ondines

    La cour et la fontaine des Ondines

    La fontaine des Ondines dans le passage Ferstel ou Freyung

    Donaunixenbrunnen in einem Innenhof des Palais Ferstel und Einkaufspassage zur Freyung

    Quelques images du passage Freyung ou passage Ferstel
    Quelques images du passage Freyung ou passage Ferstel
    Quelques images du passage Freyung ou passage Ferstel
    Quelques images du passage Freyung ou passage Ferstel
    Quelques images du passage Freyung ou passage Ferstel

    Quelques images du passage Freyung ou passage Ferstel

    A voir aussi dans le quartier la fontaine Austria, l'église et l'abbaye des Ecossais, le Palais Kinsky, le palais Harrach, la  maison de Beethoven, Dreimäderhaus, le musée des Sapeurs Pompiers

     

    La fontaine Austria près de l'église écossaise et de l'entrée du Palais Ferstel par son passage

    La fontaine Austria près de l'église écossaise et de l'entrée du Palais Ferstel par son passage

    Plan d'accès au passage Ferstel à Vienne

    Le passage Ferstel ou passage Freyung (quartier de la Freyung)

    Site Wikipédia autrichien Palais et passage Ferstel lien : https://de.wikipedia.org/wiki/Palais_Ferstel

    La fontaine des Ondines lien en allemand : https://de.wikipedia.org/wiki/Donaunixenbrunnen

    Documentation et sources Plan Michelin voyage "Vienne week-end" Le Guide vert

    et Wikipédia Autriche

    Accés passage et palais Freyung

    Freyung 2 et Herrengasse 14

    Vienne

    Accès : Métro U3 Herengasse

     

    Bonne visite !

    ***

    Partager cet article
    Repost0
    4 octobre 2018 4 04 /10 /octobre /2018 05:32
    Le tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Billets à l'ancienne !Billets à l'ancienne !

    Billets à l'ancienne !

     

    Le tramway N° 5417 de 1928 à Vienne

     

    Détail du tramway de Vienne N° 5417Détail du tramway de Vienne N° 5417Détail du tramway de Vienne N° 5417
    Détail du tramway de Vienne N° 5417Détail du tramway de Vienne N° 5417
    Détail du tramway de Vienne N° 5417Détail du tramway de Vienne N° 5417

    Détail du tramway de Vienne N° 5417

    Le tramway au dépot

    Le tramway N°5417Le tramway N°5417Le tramway N°5417
    Le tramway N°5417Le tramway N°5417

    Le tramway N°5417

     

    Plan de côté du tramway N°54107 1928-1929

    L : 11.40 mètres

    l : 3.40 mètres

    Masse à vide : 8500 kilogranmmes

    Places assises : 24 personnes

    Places debout : 49 personnes

     

    Le tramway N° 5417 de 1928 à VienneLe tramway N° 5417 de 1928 à VienneLe tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Le tramway N° 5417 de 1928 à VienneLe tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Le tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Le tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Le tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Le tramway N° 5417 de 1928 à Vienne
    Le Vienne de 2018 Calèches et tramwayLe Vienne de 2018 Calèches et tramwayLe Vienne de 2018 Calèches et tramway

    Le Vienne de 2018 Calèches et tramway

     

     

    Tramway Museum de Vienne :

    Tél. : 0043 699 1786 03 03

    Courriel : info@tram.at

    Site lien direct : http://www.wiener-tramwaymuseum.org

     

    Autres articles du blog à Vienne Wien :

    Le passage Ferstel ou passage Freyund : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-passage-ferstel-ou-passage-freyund-a-vienne-en-autriche.html

    La serre au Palmier de Schönbrunn : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/la-serre-aux-plamiers-du-parc-de-schonbrunn-grosses-palmenhaus-schonbrunn.html

    Le château et le parc de Schönbrunn : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-chateau-de-schonbrunn-et-son-parc.html

    Le circuit art nouveau dit Secession à Vienne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-circuit-art-nouveau-dit-secession-a-vienne-autriche.html

     

    Bonne visite !

     

    Partager cet article
    Repost0
    18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 08:04

    Pour les journées du Patrimoine, la ville de Neuilly-sur-Seine a proposé un bal de 1886 animé par le groupe "Le Quadrille Français"

    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de bal

    Carnet de bal

     

    Montage du Bal 1886

    Montage du Bal 1886

    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-SeineCarnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    La salle des fêtes de l'hôtel de villeLa salle des fêtes de l'hôtel de ville
    La salle des fêtes de l'hôtel de villeLa salle des fêtes de l'hôtel de villeLa salle des fêtes de l'hôtel de ville

    La salle des fêtes de l'hôtel de ville

    Le grand escalier de l'hôtel de VilleLe grand escalier de l'hôtel de Ville
    Le grand escalier de l'hôtel de Ville

    Le grand escalier de l'hôtel de Ville

    La mairie de Neuilly-sur-Seine et ses nombreuses œuvres :

    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine

    Le Patrimoine de la ville :

    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-SeineCarnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine
    Carnet de Bal en 1886 à la Salle des Fêtes de Neuilly-sur-Seine

    Le Quadrille Français Rêve de Bal  http://www.lequadrillefrancais.com

     

    Hôtel de ville de Neuilly-sur-Seine :

    96, avenue Achille Peretti (ancienne rue du Roule) 92522 Neuilly-sur-Seine

    Tél. : 01 40 88 88 88 Site lien: http://www.neuillysurseine.fr

     

    Direction de la culture et du Patrimoine - Servce archives Documentation

    21, rue Louis Philippe 92200 Neuilly-sur-Seine

    Tél. : 01 40 88 88 58 et 59 Courriel lien : archivdoc@ville-neuillysurseine

    Partager cet article
    Repost0
    16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 07:29
    La mairie du Vème arrondissement de Paris
    La mairie du Vème arrondissement de Paris

    Une visite de la mairie du Vème arrondissement de Paris :

     

    Journées Européennes du Patrimoine 2018

    La construction de la mairie du 5ème arrondissement, une construction mouvementée :

    L'histoire de la mairie du 5ème arrondissement est intimement liée à la construction de l'église Sainte-Geneviève, actuel Panthéon, confié par Louis XV à l'architecte Jacques Germain Soufflot. Il s'agit ans nul doute du plus grand chantier parisien du XVIIIème siècle.

    Depuis les première esquisses de 1748 jusqu'au projet définitif dessiné en 1763, Jacques Germain Soufflot retient l'idée d'une esplanade demi-circulaire qui doit contribuer à la mise en scène de l'édifice central, qu'il veut monumental dans cet amphithéâtre urbain, l'architecte implanter symétriquement l'école de théologie au Sud et l'école de droit au Nord. Or seule cette dernière sera construite entre 1771 et 1774. L'église Sainte-Geneviève est quant à elle, achevée en 1790, vingt-six ans après la pose de la première pierre et dix ans après la mort de Soufflot.

    Il faudra attendre la loi du 5 juillet 1844 pour donner le feu vert à la construction d'une mairie, dans ce qui est, à l'époque le 12ème arrondissement, en lieu et place de l'école de l'école de théologie prévue initialement. c'est cette même loi qui décide de l'érection de la bibliothèque Saint-Geneviève 1851 (par l'architecte Henri Labrouste) et du percement de la rue Soufflot jusqu'au Jardin du Luxembourg.

    La Salle des FetesLa Salle des Fetes
    La Salle des Fetes
    La Salle des FetesLa Salle des FetesLa Salle des Fetes

    La Salle des Fetes

     

    La mairie du Vème arrondissement de Paris
    La Salle de MariageLa Salle de MariageLa Salle de Mariage

    La Salle de Mariage

    Le grand hall de l'escalier principal
    Le grand hall de l'escalier principal
    Le grand hall de l'escalier principal

    Le grand hall de l'escalier principal

    La mairie du Vème arrondissement de Paris

    Adresse :

    Mairie du 5ème arrondissement

    21, place du Panthéon 75005 Paris.

    Tél. : 01 56 81 75 05 Lien : http://www.mairie05.paris.fr

    Journées Européennes du Patrimoine :

    À la découverte de la Mairie, conférence et circuits :

    Le samedi 15 septembre 2018

    Visites guidées par les élus du 5ème (rendez-vous dans le Hall de la mairie) :

    • 14 h 00 : Visite par M. Jacques SOPPPELSA, Conseiller du 5ème arrondissement

    • 16 h 30 : Visite par M. Alexandre BAETCHE, Conseiller du 5ème arrondissement

    La mairie du Vème arrondissement de Paris

    Biographie de Madame le Maire du Vème arrondissement : Florence Berthout

    Lien : https://www.mairie05.paris.fr/ma-mairie/equipe-municipale/florence-berthout-39

     

    Bonne visite !

    ***

    Partager cet article
    Repost0
    14 septembre 2018 5 14 /09 /septembre /2018 12:09

     

    Les débuts d'un carnet de voyage au château de l'Islette en Touraine

    A suivre

     

    Le château , son plan et similitude avec son voisin

    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'IsletteUn carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette
    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette

    La façade sud et son parc

    Le cadran solaire et son analemme (courbe dessinée en 8 au centre)Le cadran solaire et son analemme (courbe dessinée en 8 au centre)
    Le cadran solaire et son analemme (courbe dessinée en 8 au centre)

    Le cadran solaire et son analemme (courbe dessinée en 8 au centre)

    Le cartouche sculpté d'époque Renaissance, situé au-dessus de l'entrée de la façade sud

    Le cartouche sculpté d'époque Renaissance, situé au-dessus de l'entrée de la façade sud

    L'entrée du château

    Le château et le moulin, aquarelle monocouleur

    Le château et le moulin, aquarelle monocouleur

    Le moulin vu du pont d'entrée au château

    Le moulin vu du pont d'entrée au château

    Vue du château et sa passerelle d'accès

    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette
    La Grande salle où Camille Claudel et Auguste Rodin ont probablement travaillé sur la Petite Châtelaine et le Monument Balzac

    La Grande salle où Camille Claudel et Auguste Rodin ont probablement travaillé sur la Petite Châtelaine et le Monument Balzac

    La cheminée de la Grande Salle

    La Petite de l'Islette de Camille Claudel

    Les portraits de Rodin et Camille dans la salle des gardes utilisée en tant que lieu d'exposition

    Les portraits de Rodin et Camille dans la salle des gardes utilisée en tant que lieu d'exposition

    "La Petite Châlelaine" et son modèle Marguerite Boyer, la petite fille des propriétaire agée alors de 6 ans en 1892"La Petite Châlelaine" et son modèle Marguerite Boyer, la petite fille des propriétaire agée alors de 6 ans en 1892
    "La Petite Châlelaine" et son modèle Marguerite Boyer, la petite fille des propriétaire agée alors de 6 ans en 1892

    "La Petite Châlelaine" et son modèle Marguerite Boyer, la petite fille des propriétaire agée alors de 6 ans en 1892

    Marguerite Boyer, la petite-fille du propriétaire du domaine de l'Islette pose pour Camille Claudel
    Marguerite Boyer, la petite-fille du propriétaire du domaine de l'Islette pose pour Camille Claudel

    Marguerite Boyer, la petite-fille du propriétaire du domaine de l'Islette pose pour Camille Claudel

    La "Petite Châtelaine" 1896 marbre blanc de Camille Claudel

    Crayon de couleur sépia

    La genèse d'une œuvre majeure de Camille Claudel

    (1892 à 1896)

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Camille à 20 ans, aquarelle et crayon de couleur sanguine, d'après un portrait de César

    ****

    Version en marbre de 1892

    La version en bronze de l'Islette (aquarelle)

    La version en bronze de l'Islette (aquarelle)

    Crayon de couleurs sépia tendance violette

    "La Petite Châtelaine" aquarelle

    Les différentes versions de la "Petite Châtelaine" de Camille Claudel (1892 à 1896)

    Les différentes versions de la "Petite Châtelaine" de Camille Claudel (1892 à 1896)

    "Camille Claudel au Bonnet" d'Auguste Rodin

    "Camille Claudel au Bonnet" d'Auguste Rodin

    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette
    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'IsletteUn carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette
    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette
    L'ancien bâtiment de briques du XVème siècle

    L'ancien bâtiment de briques du XVème siècle

    Les deux étages visitable du château de l'Islette

    Les deux étages visitable du château de l'Islette

    Le Monument BalZac d'Auguste Rodin

    Auuste Rodin en 1893. Il a alors 53 ans

    Auuste Rodin en 1893. Il a alors 53 ans

    Le Monument Balzac d'Auguste RodinLe Monument Balzac d'Auguste Rodin
    Le Monument Balzac d'Auguste Rodin

    Le Monument Balzac d'Auguste Rodin

    Les études d'Auguste Rodin pour son projet BalZac Estager son modèle

    Les études d'Auguste Rodin pour son projet BalZac Estager son modèle

    Estager, le modèle d'Auguste Rodin pour le personnage de Balzac:

     

    Balzac, d’après une photographie de l'époque

    Je ne sais pas si Auguste Rodin avait eu connaissance de ce rare portrait

    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette

    Le Monument Balzac à Paris VIIème

    "La Valse" ou "Les Valseurs", une oeuvre de camille étudiée au château de l'Islette
    "La Valse" ou "Les Valseurs", une oeuvre de camille étudiée au château de l'Islette

    "La Valse" ou "Les Valseurs", une oeuvre de camille étudiée au château de l'Islette

    Le moulin de l'Islette

    Un carnet de voyage aquarelle au Château de l'Islette

     

    Pique-nique près du bord de l'Indre

    Pique-nique près du bord de l'Indre

    « Vous ne pouvez vous figurer comme il fait bon à l’Islette… et c’est si joli là ! …
    Si vous êtes gentil à tenir votre promesse, nous connaîtrons le paradis ? »

    Camille Claudel 

    http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/11/le-monument-balzac-d-auguste-rodin-a-paris.html

    Quelques photographies souvenirs insérées au carnet de voyage
    Quelques photographies souvenirs insérées au carnet de voyage

    Quelques photographies souvenirs insérées au carnet de voyage

    Le plan d'accès au Château de l'Islette en Touraine

    Le plan d'accès au Château de l'Islette en Touraine

    De Paris au Château de l'Islette par la route

    De Paris au Château de l'Islette par la route

    Bénédicte et Pierre-André devant le château de l'Islette

    Bénédicte et Pierre-André devant le château de l'Islette

    Le carnet de voyage aquarelle du château de l'Islette  comporte 52 pages au 20 octobre 2018 et 54 pages au 4 octobre 2019.

     

     

    En savoir un peu plus sur le Château de l'Islette : article blog http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/08/le-chateau-de-l-islette-en-touraine.html

    Mes 26 autres carnets de voyages et expositions : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Les_expositions_de_lartiste_The_exhibitions_of_the_artist-1296608.html

    Top articles : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/top

    Camille Claudel, son œuvre :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-camille-claudel-son-oeuvre-125356739.html

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le monument Balzac d'Auguste Rodin : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/11/le-monument-balzac-d-auguste-rodin-a-paris.html

     

    Le Château de l'Islette : adresse

    9, route de Langeais 37190 Azay-le-Rideau

    Tél. : 02 47 45 40 10 Site officiel : http://www.chateaudelislette.fr

     

    ***

    Partager cet article
    Repost0
    11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 07:03
    L'artiste C215 et le circuit des Illustres autour du Panthéon à Paris

    Lien gpx pour ceux qui ont un GPS ou un téléphone connecté : https://www.openrunner.com/r/9103938

     

    Mes autres circuits (73) visibles sous OpenRunner : https://www.openrunner.com/ code Kosinski (auteur)

    Noms prénoms ou surnoms date de naissance-décès (date d'entrée au Panthéon)
    Noms prénoms ou surnoms date de naissance-décès (date d'entrée au Panthéon)

    Noms prénoms ou surnoms date de naissance-décès (date d'entrée au Panthéon)

     

    C215 enrichi sa célèbre série "Illustres" avec de nouveaux portraits.

     

    Il les dissémine dans le quotidien des citoyens, dans le Ve arrondissement, autour du Panthéon.

    Ce parcours extérieur est complété par une exposition présentant sa démarche et quelques objets de sa collection dans la crypte du monument. 

    L’artiste relève ainsi le défi de marquer la présence des personnages illustres dans la ville aujourd’hui, ses pochoirs colorés réaffirmant la présence sensible et quotidienne de ces grandes figures dont les passants croiseront le regard vif et saillant au détour des rues pendant les prochaines semaines. 

     

     

    Les Illustres et l'emplacement de leur portrait par l'artiste C215 :

     

    Berty Albrecht, sur une boite à feux, 176, rue Saint-Jacques

    Guillaume Apollinaire, sur une porte du cinéma La Filmothèque du Quartier Latin, 11, rue Champollion

    Henri Bergson, sur une boite aux lettres, 160, rue Saint-Jacques

    Pierre Antoine Marcellin Berthelot, sur une boite à feux, 5, rue Clotaire

    Louis-Antoine de Bougainville, sur une boite à feux, 193, rue Saint-Jacques

    Louis Braille, sur une boite aux lettres, 23, rue Jean de Beauvais

    Pierre Brossolette, sur une boite aux lettres devant la mairie du Ve, 21, place du Panthéon

    René Cassin, sur une porte en métal du collège Sainte-Barbe, 11, impasse Chartières

    Aimé Césaire, sur une boîte à feux, 50, rue Saint-Jacques 

    Marie Curie, née Skłodowska, sur un algéco de l’Institut Marie Curie, 20, rue d’Ulm

    René Descartes, dans un porte-menu du restaurant La Méthode, 2, rue Descartes

    Alexandre Dumas, sur un mur au pied de l’escalier, rue Jacques-Henri Lartigues

    Victor Hugo, sur une boite à feux, 7, rue Soufflot

    Jean Jaurès, sur une porte de l’Ecole Normale Supérieure, 44, rue d’Ulm

    Paul Langevin, au dos du panneau du square Paul Langevin, 17, rue Monge

    Jean Lannes, duc de Montebello, sur une boite à feux au croisement de la rue de l’Estrapade et de la rue Clotilde

    André Malraux, boite à feux, 8, rue d’Ulm

    Honoré-Gabriel Riqueti, comte de Mirabeau, sur un mur à droite des escaliers, 17, rue Malbranche

    Gaspard Monge, sur une boite aux lettres, 27, rue Monge

    Jean Moulin, sur un boitier électrique, 25, rue de l’Estrapade

    Paul Painlevé, sur un panneau du square Paul Painlevé, 8, place Paul Painlevé

    Jean-Jacques Rousseau, sur un boitier électrique, 7, place du Panthéon, au coin de la rue d’Ulm

    Antoine de Saint-Exupéry, sur une boite dans le collège de France, 9, impasse Chartières

     

    En province :

    Germaine Tillion et Jean Moulin par C215, à Grenoble © C215

     

    Dans le Panthéon

    Dans la crypte du Panthéon, vous pourrez observez de plus près les outils de travail et le processus de création de C215 pour réaliser ses pochoirs. 

    La volonté de l’artiste de faire dialoguer les itinéraires personnels et les actions célèbres des illustres, comme fil conducteur de sa pensée, est mise en avant.

     

     

     

     

     

     

     

    Ainsi, des ouvrages littéraires, lettres manuscrites, et objets professionnels de Marie Curie, Germaine Tillion, André Malraux, Victor Hugo ou Antoine de Saint-Exupéry sont exposés. Ces objets symboliques, dont certains sont agrémentés de portraits réalisés par C215, mettent en exergue le domaine pour lequel ces illustres sont honorés.

    Ne manquez pas l'interview filmée de l’artiste dans laquelle il aborde son rapport au Panthéon, aux gloires de la Nation, à la pratique des graffitis et aux messages que ces derniers véhiculent.

    Telle une invitation à la découverte en extérieur des portraits des personnalités honorées au Panthéon, dix photographies montrent l’artiste en plein travail de réalisation de ses œuvres.

     

    Biographie de C215

    « Peu de moments de l’enfance ou de l’adolescence ont autant marqué leur empreinte sur un artiste. Né en 1973, Christian Guémy alias C215, perd sa mère alors qu’il n’a que six ans. Ce sont ses grands-parents qui l’élèvent, avec ses oncles et tantes. Cette fratrie marque Christian entre volonté d’intégration et envie de liberté.

    Éloigné de toute sensibilité culturelle, le jeune Christian se forme seul, se confronte de manière intuitive aux œuvres d’art. Sa formation universitaire le conduit à Paris, c’est tout à la fois un éloignement familial presque choisi et une rupture qui crée un nouveau manque. C’est après une première période professionnelle que la création artistique s’impose dans sa vie, après une rupture cette fois avec son ancienne épouse et sa fille Nina.

    Après des visages torturés, il développe un art du pochoir sensible qui révèle – avec une acuité extraordinaire – la profondeur des hommes et des femmes représentés. Son travail se caractérise par une volonté inextinguible d’être accessible à tous, toujours au plus près de ses figures  représentées. Ainsi, pour être au plus proche d’elles, il colonise leurs objets. Ces figures sont celles de son humanité, de ses choix : des animaux, sa fille, ses héros.

    Pour cette exposition, le choix de vingt-huit grandes figures du Panthéon fut rude, tant par sa générosité, il voulait embrasser le plus grand nombre. Ce choix laisse percevoir l’histoire, les valeurs qui sont les siennes. » David Madec

    Sources : https://graffiti.monuments-nationaux.fr/Programme/Illustres-!-C215-autour-du-Pantheon2

    Visite du Patrimoine du 5ème arrondissement, le 15 septembre 2018.

    Les ouvrages liés à C215 :

    C215 : Athlètes de Elodie Cabrera et Clara Martin
    Douce France : D'Emile Zola à Brigitte Lahaie de C215
    C215 : la monographie
    "L'art de C215 est de capter la lumière,la profondeur et l humanité. C est très difficile à réaliser au pochoir son médium de prédilection et rarement réussi. Cette technique a tendance en effet à aplatir les images et à les rendre statiques. Au contraire, C215 a développé un style d illustration et de découpe qui révèle la personnalité profonde de ses sujets, leur apportant un éclairage impressionniste. Bien que sa technique soit méticuleuse, dans le sens le plus raffiné du terme, l art de C215 transcende la forme pure et semble toucher l essence même de l âme humaine. C est toujours un grand bonheur pour moi de croiser les œuvres de C215 dans la rue. » Shepard Fairey aka OBEY
    La première monographie d un artiste français majeur de la scène du street art : Christian Guémy, alias C215.
    Un abécédaire thématique, illustré et commenté par l artiste permettant d appréhender la richesse de son univers : Amsterdam, Amoureux, Architectures, Artistes, Ateliers, Athènes, Autoportraits, Ava, Barcelone, Berlin, Bleu, etc.
     
     
    Lien Biographie de l'artiste Christian Guémy, alias C215 : http://www.street-art-avenue.com/artiste-c215-street-art-biographie-christian-guemy
     
     
    Bonne visite et bravo à l'Artiste !!
     
    ***
     
     
    Partager cet article
    Repost0
    5 septembre 2018 3 05 /09 /septembre /2018 18:14

     

    du 3 au 9 septembre 2018

    Une exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-Seine
    Une exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-Seine

    Les artistes devant quelques-unes de leurs oeuvres

    Une exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-SeineUne exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-SeineUne exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-Seine
    Une exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-SeineUne exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-Seine
    Une exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-SeineUne exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-SeineUne exposition de deux artistes au Lavoir de Carrières-sur-Seine

    Présentation et histoire du Lavoir :

    Le Lavoir de Carrières-sur-Seine, monument historique daté de 1830 qui a longtemps résonné du bruit des battoirs, abrite aujourd'hui de fort belles expositions de peinture et de sculpture. 

    Ce lieu chargé d'histoire est une richesse patrimoniale de la Ville par sa construction en pierres, son atrium et son bassin central. Idéalement situé, sur le "poétique" chemin des Impressionnistes qui longe la Seine de Carrières-sur-Seine à Louveciennes, il est le témoin vivant de cette époque où les nombreux peintres impressionnistes plantaient leur chevalet sur nos bords de Seine. Le charmant petit pont en pierres, objet de nombreuses peintures, symbolise également cette époque et y situe le Lavoir.

    L'Art trouve tout naturellement sa place dans ce haut lieu d'expositions. La construction en pierres anciennes entoure vos œuvres de sa magnificience et l'éclairage zénithal les met en valeur. De ce lieu, se dégage une ambiance d'antan qui rappelle la douceur des touches impressionnistes et donne à vos œuvres tout leur éclat. Un endroit idéal pour exposer.

    Historique de la ville de Carrières-sur-Seine :

    Histoire du village :

    Le village a certainement été victime de l'incursion des Vikings qui ont remonté la Seine jusqu'à Paris en 845.

    Mais c'est en 1137 que le hameau fut officiellement fondé par Suger, abbé de Saint-Denis au XIIe siècle, pour accroître les terres et les revenus de l'abbaye. Le parchemin sur lequel figure l'acte qui donne à l'office du trésorier de Saint-Denis la prévôté de Verneval-en-Caux ainsi que le village de « Carrières-Saint-Denis » est conservé aux Archives nationales. Ainsi, comme trésorier de l'office claustral, Étienne est le premier seigneur du village, puis Christian lui succède deux ans plus tard.

    Située sur les flancs de la vallée de la Seine, Carrières-Saint-Denis offrait de bonnes terres d'alluvions, très fertiles, ainsi qu'une pierre calcaire de bonne qualité : le liais. Le hameau prit d'ailleurs le nom de « Carrières-Saint-Denis » en raison des multiples carrières de calcaire qui y furent exploitées jusqu'au XIXe siècle.

    De 1250 date l'édification de la grange dîmeresse.

    Philippe-le-Bel et Philippe de Valois y avaient un manoir.

    Le moulin est mentionné dans les registres de l'abbaye de Saint-Denis en 1425 pour la première fois, même si sa construction est bien antérieure.

    En 1453, à la fin de la guerre de Cent ans, le village compte trente feux ou maisons. En 1470, seuls huit feux sont signalés. Il est probable que bien des habitants venus chercher refuge autour de l'abbaye sont retournés dans leur région d'origine.

    Toujours sous la tutelle de l'abbaye de Saint-Denis, le village gagna cependant en autonomie vis-à-vis de ses voisines comme Houilles ou Montesson et vit son territoire affirmé par les procès-verbaux de 1479, 1633 et 1728.

    Quand les carrières de pierre deviennent champignonnières  :

    A suivre...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La ville de Carrières-sur-Seine comptait 15.200 habitant en 2015.

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le centre du vieux Carrières-sur-Seine actuel vu de la Seine         Carrières par Claude Monet

     

    Adresse du Lavoir de Carrières-sur-Seine :

    Chemin de Halage 37, rue Victor-Hugo, 78420 Carrières-sur-Seine

    Coordonnées GPS du Lavoir de Carrières-sur-Seine : N48.9023°E2.1716°

    Lien localisation : https://www.google.fr/maps/place/48%C2%B054'08.3%22N+2%C2%B010'17.8%22E/@48.9023,2.1716,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x0:0x0!8m2!3d48.9023!4d2.1716

    Les bassins d'écoulement du Lavoir

     

     

    Voir aussi autre article du blog  une visite de la Carrière de Carrière-sur-Seine Espace Carrara  par Marianne Autin : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/11/une-visite-guidee-dans-la-carriere-espace-carrara-a-carrieres-sur-seine-par-marianne.html

    Les peintres du Lavoir en exposition visite du 24 mars 2018: http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/03/les-peintres-du-lavoirs-de-carrieres-sur-seine.html

    Le moulin et le vieux Carrières : le blog des Randonneurs Ovillois http://esrandonneursovillois.over-blog.com/article-le-moulin-et-le-vieux-carrieres-sur-seine-61573823.html

     

    Les Artistes :

    Laurence Goudeau Sculpture :  http://llgoudeau.fr

    Virginie Trefert Peinture :   http://www.virginie-trefert.com

     

    Bonne visite !

    ****

    Où situe le lavoir de Carrières-sur-Seine ?

    Où situe le lavoir de Carrières-sur-Seine ?

    Sources historique et statistiques habitants ce Carrières-sur-Seine  : lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Carri%C3%A8res-sur-Seine

    Partager cet article
    Repost0