Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 20:11

Un article en construction actuellement.

 

 

Une exposition des œuvres de l'artiste au Grand Palais à Paris.

          Gauguin l’alchimiste

                  Grand Palais

    du 11 Octobre 2017 au 22 janvier 2018

 

 

 

Peintures, dessins, gravures, sculptures, céramiques, arts graphiques et décoratifs, Gauguin n’a eu de cesse de travailler la matière sous ces formes les plus diverses et d’en repousser les limites. Découvrez l’étonnante variété d’une œuvre majeure de l’histoire de l’art.  
 

 

Gauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand Palais

Paul Gauguin, né le 7 juin 1848 à Paris et mort le 8 mai 1903 à Atuona, Hiva Oa, aux Iles Marquises, est un peintre postimpressionniste. Chef de file de l'Ecole de Pont-Aven et et inspirateur des nabis, il est considéré comme l'un des peintres français majeurs du XIXème siècle et l'un des plus importants précurseurs de l'art moderne avec Munch et Cézanne.

 

Quelques images choisies de l'exposition visitée le 20 novembre 2017 avec le C.J.Houilles

Gauguin L'Alchimiste au Grand Palais

L’œuvre sculptée de Paul Gauguin :

Gauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Meuble sculpté et peint
Meuble sculpté et peint

Meuble sculpté et peint

Coupe à popoï sculptée par Paul Gauguin Le plat tahitien est destiné à recevoir la pâte fermentée de l'arbre à pain.

Coupe à popoï sculptée par Paul Gauguin Le plat tahitien est destiné à recevoir la pâte fermentée de l'arbre à pain.

Double portrait de Paul GaugDouble portrait de Paul GaugDouble portrait de Paul Gaug

Double portrait de Paul Gaug

Gauguin et son bonnet d'astrakan vers 1888. La photographie lui servira de modèle, 5 ans plus tard

Gauguin et son bonnet d'astrakan vers 1888. La photographie lui servira de modèle, 5 ans plus tard

La source Sainte-Amélie à Tahiti, photographie Charles-Georges SpitZ vers 1890, aquarelle préparatoire à la toile Pape Moe vers 1893-1894 et oeuvre terminée à l'huile par Paul Gauguin 1893

La source Sainte-Amélie à Tahiti, photographie Charles-Georges SpitZ vers 1890, aquarelle préparatoire à la toile Pape Moe vers 1893-1894 et oeuvre terminée à l'huile par Paul Gauguin 1893

La Marquisienne Tohotaua, modèle de Paul Gauguin A gauche photographie de Louis Grelet, à droite "La Jeune Fille à l'éventail" 1902, par Bridgeman Giraudon Museum Folkwang Essen:Artothek/La collection

La Marquisienne Tohotaua, modèle de Paul Gauguin A gauche photographie de Louis Grelet, à droite "La Jeune Fille à l'éventail" 1902, par Bridgeman Giraudon Museum Folkwang Essen:Artothek/La collection

L'époque bretonne :

"J'aime la Bretagne, j'y trouve le sauvage, le primitif. Quand mes sabots résonnent sur le sol de granit, j'entends le ton sourd, mat et puissant que je cherche en peinture."

Lettre de Paul Gauguin à Emile Schuffenecker, mars 1888

La ronde des petites bretonnes 1888 Huile sur toile National Gallery of Art WashingtonLa ronde des petites bretonnes 1888 Huile sur toile National Gallery of Art Washington

La ronde des petites bretonnes 1888 Huile sur toile National Gallery of Art Washington

La Belle Angèle 1889 Epoque de Pont-Aven Musée d'Orsay à Paris

La Belle Angèle 1889 Epoque de Pont-Aven Musée d'Orsay à Paris

"La Belle Angèle" est un tableau réalisé par Paul Gauguin en 1889 à Pont-Aven. Angélique Marie Satre (1868-1932), alias « la belle Angèle » était l'une des trois célèbres aubergistes de Pont-Aven, à côté de la Pension Gloanec de « la mère Gloanec » (1839-1915 ) et non loin de l'hôtel de « mademoiselle Julia » Guillou (1848-1927).

Son style graphique est emprunté au japoniste. très en vogue à l'époque à Paris, et en particulier à une toile de Hokusai

Gauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand Palais
Gauguin L'Alchimiste au Grand PalaisGauguin L'Alchimiste au Grand Palais
"Enfant endormi" 1884, huille sur toile, Art Gallery of Ontario C.P."Enfant endormi" 1884, huille sur toile, Art Gallery of Ontario C.P."Enfant endormi" 1884, huille sur toile, Art Gallery of Ontario C.P.

"Enfant endormi" 1884, huille sur toile, Art Gallery of Ontario C.P.

La Maison du Jouir à Atuana

La Maison du Jouir à Atuana

Atelier de Gauguin à Punaauia, photographie J. Agostini 1887 (à g) et reconstitution de la case-atelier de l'artiste "La Maison du Jouir" (à dr)Atelier de Gauguin à Punaauia, photographie J. Agostini 1887 (à g) et reconstitution de la case-atelier de l'artiste "La Maison du Jouir" (à dr)
Atelier de Gauguin à Punaauia, photographie J. Agostini 1887 (à g) et reconstitution de la case-atelier de l'artiste "La Maison du Jouir" (à dr)Atelier de Gauguin à Punaauia, photographie J. Agostini 1887 (à g) et reconstitution de la case-atelier de l'artiste "La Maison du Jouir" (à dr)

Atelier de Gauguin à Punaauia, photographie J. Agostini 1887 (à g) et reconstitution de la case-atelier de l'artiste "La Maison du Jouir" (à dr)

 

En 1901, Gauguin concrétise son rêve de s'installer dans l'archipel des Marquises.

Il quitte Tahiti pour Hiva Oa et s'installe à Atuana (Atuona) où il construit avec des matériaux locaux sa case-atelier.

Pour info la tombe de Jacques Brel se situe à Atuana sur l'ile d'Hiva Oa.

Autoportraits de Paul Gauguin 'Portrait de l'artiste au Christ Jaune" 1890-91, Grand Palais, Autoportrait,1888,Autoportraits de Paul Gauguin 'Portrait de l'artiste au Christ Jaune" 1890-91, Grand Palais, Autoportrait,1888,

Autoportraits de Paul Gauguin 'Portrait de l'artiste au Christ Jaune" 1890-91, Grand Palais, Autoportrait,1888,

Merci à notre charmante conférencière du Grand Palais !

 

 

 

 

 

 

Paul Gauguin : lien site Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Gauguin

Paul Gauguin , biographie : une site parfaitement détaillé sur l'artiste : http://www.impressionniste.net/gauguin.htm

Gauguin l'alchimiste : diaporama

http://www.grandpalais.fr/fr/article/gauguin-lalchimiste-le-diaporama

 

Le GRAND PALAIS, GALERIES NATIONALES :
3, avenue du Général Eisenhower
75008 Paris.

Métro. Champs'Elysées-Clémenceau
Serveur vocal : 00 33 (0)1 44 13 17 17

Plan du Grand Palais

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 08:08
La Brasserie Terminus Nord à Paris
Quelques détails de la brasserieQuelques détails de la brasserieQuelques détails de la brasserie

Quelques détails de la brasserie

La Brasserie Terminus Nord à Paris
La Brasserie Terminus Nord à ParisLa Brasserie Terminus Nord à Paris
Quelques images de la brasserieQuelques images de la brasserieQuelques images de la brasserie

Quelques images de la brasserie

Détails de la brasserie

Détails de la brasserie

La Brasserie : subtil mélange d’Art nouveau et d’Art déco à deux pas de la Gare du Nord, cette brasserie vous invite depuis 1925 à entrer dans Paris par la porte des gourmands. Businessmen en partance pour Londres, députés européens de retour de Bruxelles, familles, tout le monde se croise au Terminus Nord : la plus animée des Grandes Brasseries.

Proche de la Gare, le Terminus Nord vous accueille tous les jours pour un en-cas sur le pouce entre deux trains, pour un déjeuner ou un dîner, autour d’un beau plateau de fruits de mer ou d’une pièce de bœuf.

Sources : site Terminus Nord.

 

23, rue de Dunkerque, 75010 Paris

Tél. : 01 42 85 05 15

 

Site lien : http://www.brasserieterminusnord.com

 

Voir aussi "Brasserie Julien" à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-la-brasserie-julien-a-paris-121109338.html

Brasserie "Bofinger "à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/09/la-brasserie-bofinger-a-paris-la-plus-ancienne-de-la-capitale.html

"Le Grand Colbert", situé dans la galerie Colbert : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/08/la-galerie-colbert-a-paris.html

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 20:02
Le passage du Grand Cerf et le quartier Montorgueil
Le passage du Grand Cerf et le quartier MontorgueilLe passage du Grand Cerf et le quartier Montorgueil
Les entrées du passage du Grand Cerf : à gauche entrée rue Dussoubs, à droite entrée rue Saint-Denis

Les entrées du passage du Grand Cerf : à gauche entrée rue Dussoubs, à droite entrée rue Saint-Denis

L'entrée du passage du Grand Cerf côté 145 rue Saint-Denis

L'entrée du passage du Grand Cerf côté 145 rue Saint-Denis

Le passage du Grand Cerf, le soirLe passage du Grand Cerf, le soir

Le passage du Grand Cerf, le soir

Le passage du Grand Cerf et le quartier Montorgueil

Le passage du Grand Cerf : 1825, Longueur : 117 mètres, largeur : 3 mètres

145, rue saint-Denis, 8 rue Dussoubs 75002 Paris

Métro. : Etienne Marcel Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Passage_du_Grand-Cerf

 

Le passage Bourg-L'abbé prolonge le passage du Grand Cerf

Le passage Bourg-L'abbé prolonge le passage du Grand Cerf

Restaurant L'Escargot 1832
Restaurant L'Escargot 1832Restaurant L'Escargot 1832

Restaurant L'Escargot 1832

La Patisserie Stohrer, la plus ancienne de Paris

La Patisserie Stohrer, la plus ancienne de Paris

Pattisserie Stohrer à Paris depuis 1730

Pattisserie Stohrer à Paris depuis 1730

Pâtisserie Stohrer :  51, rue Montorgueil 75002 Paris

Ouvert tlj de  7 H 30 à 20 H 30 Lien : http://www.stohrer.fr

La quartier Montorgueil La quartier Montorgueil La quartier Montorgueil

La quartier Montorgueil

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2017 5 17 /11 /novembre /2017 07:06
La gare du Nord à Paris en novembre 2017
La gare du Nord à Paris en novembre 2017La gare du Nord à Paris en novembre 2017La gare du Nord à Paris en novembre 2017

La Gare du Nord :

Mise en service : 20 juin 1846

Architecte : Jacques Ignace Hittorff (voir lien plus bas)

Inscrite aux M.H. en 1975

Adresse : 112, rue de Maubeuge, Paris 10ème.

. 262 millions de voyageurs en 2015. la deuxième gare au monde en terme de voyageurs après la gare de Shinjuku à Tokyo au Japon, dont 214 millions Grandes lignes et RER D, et 48 millions RER B.

 
 

Jacques Ignace Hittorff

En savoir plus sur la gare Paris-Nord :  site Wikipédia  :https://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de_Paris-Nord

 

Une visite le 13 novembre 2017

La gare du Nord à Paris en novembre 2017
La gare du Nord à Paris en novembre 2017La gare du Nord à Paris en novembre 2017
La gare du Nord à Paris en novembre 2017La gare du Nord à Paris en novembre 2017
La gare du Nord à Paris en novembre 2017La gare du Nord à Paris en novembre 2017

Les œuvres allégoriques extérieures de la gare du Nord :

La "Maison fond" de l'artiste argentin Leandro Erlich commandée par la ville de Paris

La "Maison fond" de l'artiste argentin Leandro Erlich commandée par la ville de Paris

La "Maison fond" :  une œuvre inaugurée le 3 octobre lors de la Nuit Blanche 2015 en amont de la COP21, Maison fond est une allégorie de notre monde, métaphore de notre habitat à tous menacé par les changements climatiques. Cette installation monumentale pérenne imaginée par l'artiste argentin Leandro Erlich a été commandée par la Ville de Paris dans le cadre du projet "Les œuvres d'art investissent la ville". S'inspirant des univers familiers du quotidien qu'il subvertit, le plasticien reprend ici les lignes architecturales d'un immeuble de style Directoire qui se trouve rue de Grenelle. Il exploite une approche sensorielle immersive afin de créer une situation singulière en interaction avec le public, situation qui se formalise par le biais d'une expérience narrative à vivre et à interpréter. Avec Maison fond, un immeuble qui fond à l'instar de la banquise, Leandro Erlich utilise l'architecture symbole des civilisations pour évoquer la mise en péril du foyer humain, la fragilité du monde et la vulnérabilité du patrimoine. Afin d'interpeller les passants, il emploie l'image simple et puissante d'un bâtiment en pleine déliquescence pour souligner l'immédiateté des conséquences des dérèglements climatiques, l'urgence des choix déterminants pour notre avenir.

L'oeuvre "Angel Bear" de Richard Texier devant la façade de la Nord du Nord

L'oeuvre "Angel Bear" de Richard Texier devant la façade de la Nord du Nord

Les environs de la gare du Nord :

La Brasserie Terminus-NordLa Brasserie Terminus-Nord

La Brasserie Terminus-Nord

La Brasserie Terminus-Nord : 23, rue de Dunkerque 75010 Paris

Tél. : 01 42 85 05 15 Site lien : http://www.brasserieterminusnord.com

bientôt un article spécifique.

 

La sortie de métro. Guimard "Gare du Nord"La sortie de métro. Guimard "Gare du Nord"

La sortie de métro. Guimard "Gare du Nord"

La sortie de métropolitain "Gare du Nord" :

L'entourage à "cartouches type écusson fond carré" Guimard de la station Gare du Nord fut installé en 1908.

Il fut déposé de 1939 à 1942, durant la deuxième Guerre mondiale. Sa référence monument est le MLI254.

Entourage à écussons et à fond carré Planche 3/6 dessins originaux réalisés en 2003 Le métropolitain d'Hector Guimard Somogy Editions D'ART de Frédéric Descouturelle, André Mignard et Michel RodrigueZ

Entourage à écussons et à fond carré Planche 3/6 dessins originaux réalisés en 2003 Le métropolitain d'Hector Guimard Somogy Editions D'ART de Frédéric Descouturelle, André Mignard et Michel RodrigueZ

La gare du Nord et ses trains en novembre 2017La gare du Nord et ses trains en novembre 2017La gare du Nord et ses trains en novembre 2017

La gare du Nord et ses trains en novembre 2017

Les trains en gare du Nord au début du 20ème siècleLes trains en gare du Nord au début du 20ème siècle

Les trains en gare du Nord au début du 20ème siècle

 

Voir aussi ancien article du blog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-la-gare-du-nord-109953478.html

 

Mes Top Articles  classé par Overblog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/top

 

Bon voyage !!

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2017 2 14 /11 /novembre /2017 08:49
La grande salle Youssef Chahine du cinéma Louxor

La grande salle Youssef Chahine du cinéma Louxor

La façade du cinéma Le Louxor située au carrefour BarbèsLa façade du cinéma Le Louxor située au carrefour Barbès

La façade du cinéma Le Louxor située au carrefour Barbès

Une visite, un film en avant première au cinéma Le Louxor

Le Louxor aujourd'hui :

Le cinéma Louxor tire sa véritable originalité de ses décors égyptisants qui en font une salle unique en France. Ce sont des derniers qui en justifiant l'inscription l'inscription des façades et de la toiture sur l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques, ont permis le sauvetage de l'édifice.

Détails de la façadeDétails de la façadeDétails de la façade

Détails de la façade

Le Louxor est un cinéma Art et Essai de proximité qui projette, en version originale, des nouveautés en sortie nationale, des films porteurs et de qualité, mais aussi des oeuvres plus confidentielles. Une attention particulière est accordée aux cinémas du Sud, notamment par des partenariats avec des festivals ou des associations.

 

Le cinéma Le Louxor Palais du cinéma à Paris en novembre
Le petit salonLe petit salonLe petit salon

Le petit salon

Le bar du cinémaLe bar du cinéma

Le bar du cinéma

La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013
La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013
La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013

La grande salle de cinéma : la salle Youssef Chahine, avril 2013

La grande salle, baptisée du nom de réalisateur égyptien Youssef Chahine (342 places).

Elle possède deux écrans : un de 9 mètres de large et un de 6 mètres (d'origine)

Le film-documentaire vu ce soir en avant-première :

 

"Maria by Callas"

en V.O. 1 H 53 mn

avec la présence et le débat avec le réalisateur du film-documentaire Tom Volf, présenté par le directeur du cinéma

Un prodigieux document de recherche qui a duré 4 ans sur la diva Maria Callas

La présentation du film et le débat avec le réalisateur Tom Volf, animés par le directeur M. Emmanuel PapîllonLa présentation du film et le débat avec le réalisateur Tom Volf, animés par le directeur M. Emmanuel PapîllonLa présentation du film et le débat avec le réalisateur Tom Volf, animés par le directeur M. Emmanuel Papîllon

La présentation du film et le débat avec le réalisateur Tom Volf, animés par le directeur M. Emmanuel Papîllon

Pour ceux qui n'ont pas assisté à la première :

 

Le cinéma Le Louxor Palais du cinéma à Paris en novembre
Quelques images du film Maria by CallasQuelques images du film Maria by CallasQuelques images du film Maria by Callas
Quelques images du film Maria by CallasQuelques images du film Maria by Callas

Quelques images du film Maria by Callas

Le cinéma Le Louxor Palais du cinéma à Paris en novembre
Le cinéma Le Louxor Palais du cinéma à Paris en novembre

Dans le quartier proche, ce qu'il faut voir :

La gare du Nord et l'architecture magnifique de sa façadeLa gare du Nord et l'architecture magnifique de sa façade
La gare du Nord et l'architecture magnifique de sa façadeLa gare du Nord et l'architecture magnifique de sa façade

La gare du Nord et l'architecture magnifique de sa façade

La Brasserie "Terminus Nord" 1925. Remonter le temps en prenant tranquillement un caféLa Brasserie "Terminus Nord" 1925. Remonter le temps en prenant tranquillement un caféLa Brasserie "Terminus Nord" 1925. Remonter le temps en prenant tranquillement un café

La Brasserie "Terminus Nord" 1925. Remonter le temps en prenant tranquillement un café

La façade d'entrée de l'hôpital LariboisièreLa façade d'entrée de l'hôpital Lariboisière
La façade d'entrée de l'hôpital LariboisièreLa façade d'entrée de l'hôpital Lariboisière

La façade d'entrée de l'hôpital Lariboisière

Les boutiques typiques du boulevard de MagentaLes boutiques typiques du boulevard de MagentaLes boutiques typiques du boulevard de Magenta

Les boutiques typiques du boulevard de Magenta

Revenons sur notre cinéma Le Louxor

Chronologie et vies du cinéma Le Louxor Palais du Cinéma : Sources les Amis du Louxor

Chronologie et vies du cinéma Le Louxor Palais du Cinéma : Sources les Amis du Louxor

Le Louxor en 1958, sources INA

Le Louxor en 1958, sources INA

La mobilisation des habitants du quartier sauve le cinéma. La Ville de Paris acquiert le Louxor en 2003

La mobilisation des habitants du quartier sauve le cinéma. La Ville de Paris acquiert le Louxor en 2003

"La jeune fille au carton à châpeau" 1927

"La jeune fille au carton à châpeau" 1927

Cinéma Louxor :

 

170, boulevard de Magenta, 75010 Paris, Métro. Barbès-Rochechouart

Coordonnées GPS : N48.8835°E2.3499°

https://www.google.fr/search?source=hp&ei=dQctWu_uL432kwXxhpHIAw&q=N48.8835%C2%B0E2.3499%C2%B0&oq=N48.8835%C2%B0E2.3499%C2%B0&gs_l=psy-ab.3...2153.2153.0.4374.3.2.0.0.0.0.128.128.0j1.2.0....0...1.1.64.psy-ab..1.1.126.6..35i39k1.127.DvA6IAMJOVs

Les Amis du Louxor Palais du Cinéma :

Site lien : http://www.lesamisdulouxor.fr

Courriel : lesamisdulouxor@gmail.com

 

Bonne visite et belles visions de films !!

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2017 1 13 /11 /novembre /2017 12:02
La sortie de métro. de pierre Etoile angle avenue de Wagram 1904

La sortie de métro. de pierre Etoile angle avenue de Wagram 1904

La sortie de métro.Etoile angle avenue de Wagram, détailsLa sortie de métro.Etoile angle avenue de Wagram, détailsLa sortie de métro.Etoile angle avenue de Wagram, détails

La sortie de métro.Etoile angle avenue de Wagram, détails

Sortie de métro. Saint François Xavier

Sortie de métro. Saint François Xavier

Marie Joseph Cassien-Bernard  :

Élève de Charles Garnier, Marie Joseph Cassien-Bernard (1848-1926) étudie à l’École des Beaux-Arts de Lyon, puis à celle de Paris où il obtient une médaille de première classe et le second prix de Rome.

Il est membre de la Société des artistes français.

 

Ses œuvres principales :

  • .1882 : plans de la Banque nationale de Roumanie à Bucarest, avec Albert Galleron,

     

  • .1883-1888 : Opéra Comédie de Montpellier,
  • .1885 : école des ponts-et-chaussées de Bucarest,
  • .1886 : avec Francis Nachon, projet de tour métallique classé 3e dans le cadre d’un « concours en vue de l'Exposition universelle de 1889» à Paris, L’édifice proposé est très proche du projet de son concurrent Gustave Eiffel, à la différence qu’il enjambe la Seine (à la manière du colosse de Rhodes),
  • .1888 : projet de « Monument à Victor Hugo »,
  • .1896-1900 :pont Alexandre III à Paris, avec l'architecte Gaston Cousin (maître d'œuvre, l'ingénieur Jean Réal),
  • .1902 :Trianon-Théâtre à Paris
    ,
  • .1904 : entrées néo-classiques du Métro de Paris, notamment celles de la station Opéra pour laquelle son style sobre est préféré au style Guimard, la station Etoile, angle avenue de Wagram ou celle de la station Saint-François-Xavier ouverte en1923,
  •  

  • .1908 : siège de la Banque suisse et française, 20, rue Lafayette à Paris avec Paul-Emile Friesé.

.

Lien sources documentation :

Site Wikipédia :

Marie-Joseph Cassien Bernard : lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Joseph_Cassien-Bernard

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2017 7 12 /11 /novembre /2017 16:33
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne

Une visite-guidée le 12 novembre 2017 avec notre conférencière Marianne.

La ville de Carrières-sur-Seine, anciennement Carrières-Saint-Denis, a  été crée en 1137 par le roi Louis VI le Gros pour les moines de Saint-Denis : la pierre calcaire (liais) fut utilisée pour l'édification de l'église abbatiale de Saint-Denis dont l'inauguration de la façade en 1140 marque le début de l'époque gothique.

La carrière de pierre "Espace Carrara" fut ainsi exploitée  jusqu’à la fin du XIXème siècle, avant d'être reconvertie en champignonnière.

Devenue aujourd'hui lieu d'expression artistique et d'évènementiel, elle nous livre ce jour toute la richesse de son histoire à travers cette visite-guidée.

 

Sources :  Art & Histoire, Association Culturelle de Houilles et de Carrières-sur-Seine.

 

La superficie de cette carrière est estimée à un hectare ! il est prudent de ne pas s’éloigner de la guide.

 

Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Des oeuvres du sculpteur Grégory BriZouDes oeuvres du sculpteur Grégory BriZouDes oeuvres du sculpteur Grégory BriZou

Des oeuvres du sculpteur Grégory BriZou

Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne

Une dizaine d'artistes ont investi la carrière depuis les années 2000.

Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne

L'artiste peintre Isabelle Rousset :

L'artiste, présente ce jour

Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par MarianneUne visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne
Méthodes d'extractions de la pîerreMéthodes d'extractions de la pîerreMéthodes d'extractions de la pîerre
Méthodes d'extractions de la pîerre

Méthodes d'extractions de la pîerre

Salle à piliers tournés, une méthode d'extraction de la pierre en vigueur entre la fin du XIIème 

et le XVIIème siècle

Géologie et différentes couches dans la carrière A droite, roche colorée, chargée en oxyde de ferGéologie et différentes couches dans la carrière A droite, roche colorée, chargée en oxyde de fer

Géologie et différentes couches dans la carrière A droite, roche colorée, chargée en oxyde de fer

 

Tous les premiers samedis de chaque mois (hors vacances scolaires) à 15 heures, Marianne vous propose une visite guidée, en exclusivité de la carrière de pierre "Espace Carrara".

Ces visites-guidées, d'environ une heure, auront lieu les samedi suivants :

. Samedi 2 décembre 2017 à 15 heures,  . Samedi 13 janvier 2018 à 15 heures,
. Samedi 3 février 2018 à 15 heures,       . Samedi 10 mars 2018 à 15 heures,
.  Samedi 7 avril 2018 à 15 heures,            . Samedi 5 mai 2018 à 15 heures,
.  Samedi 2 juin 2018 à 15 heures.

 

Renseignements :

Lien site : http://www.artsethistoire.com

Courriel : artethistoire@gmail.com

 

"Espace Carrara"

186, rue Paul Doumer 78420 Carrières-sur- Seine, Yvelines.(voir plan ci-dessous)

 

Bonne visite !

.
 

Plans de la carrière et ses coordonnées cliquer pour agrandir les cartesPlans de la carrière et ses coordonnées cliquer pour agrandir les cartes

Plans de la carrière et ses coordonnées cliquer pour agrandir les cartes

Une visite guidée dans la carrière "Espace Carrara" à Carrières-sur-Seine par Marianne

Quelques articles liés aux carrières ou à la basilique de Saint-Denis, Seine-Saint-Denis :

 

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-la-basilique-et-cathedrale-saint-denis-

120325944.html

 

En pièce jointe : le retable de l'ancienne église de Carrières-sur-Seine actuellement au Musée du Louvre.

"L'Annonciation, La Vierge en majesté, le Baptême du Christ", retable découvert en 1838 dans l'église de Carrières-sur-Seine. Sources Le Louvre à Paris

Les carrières du Mesnil-le-Roi : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/05/les-carrieres-du-menil-le-roi.html

Les carrières de gypse : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-a-la-decouverte-des-carrieres-de-gypse-118198661.html

Site Carrières-sur-Seine l'église Saint-Jean-Baptiste lien : http://www.carrieres-sur-seine.fr/jsp/site/Portal.jsp?document_id=14547&portlet_id=2334

 

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2017 4 09 /11 /novembre /2017 06:05
Balade le long du petit bras de SeineBalade le long du petit bras de Seine

Balade le long du petit bras de Seine

Sur les bords du petit bras de Seine à Maisons-Laffitte
Sur les bords du petit bras de Seine à Maisons-Laffitte
Sur les bords du petit bras de Seine à Maisons-Laffitte
Sur le pont qui mêne au camping de MaisonsSur le pont qui mêne au camping de Maisons

Sur le pont qui mêne au camping de Maisons

Les 5 cabanes du camping, fermé à cette époqueLes 5 cabanes du camping, fermé à cette époqueLes 5 cabanes du camping, fermé à cette époque
Les 5 cabanes du camping, fermé à cette époqueLes 5 cabanes du camping, fermé à cette époque

Les 5 cabanes du camping, fermé à cette époque

Sur les bords du petit bras de Seine à Maisons-Laffitte
Sur les bords du petit bras de Seine à Maisons-LaffitteSur les bords du petit bras de Seine à Maisons-Laffitte

A voir aussi :

Quelques vues peu habituelles de Cheval Chaconne :

Cheval ChaconneCheval ChaconneCheval Chaconne

Cheval Chaconne

Cheval Chaconne et le château de Maisons-Laffitte

Cheval Chaconne et le château de Maisons-Laffitte

Visite du 7 novembre 2017.

 

Voir aussi autres articles du blog :

Promenade le long du bras de Seine en décembre : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-promenade-le-long-du-bras-de-seine-en-decembre-125185961.html

Le cygne de Maisons-Laffitte, lien : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-le-cygne-de-maisons-laffitte-104206771.html

Un cheval nommé Chaconne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-un-cheval-nomme-chaconne-66287379.html

Les chevaux de bronze à Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-chevaux-de-bronze-de-maisons-laffitte-109851671.html

 

Le circuit d'accès au petit bras de Seine au départ de la gare de Maisons-Laffitte :

 

Vers le petit bras de Seine à Maisons-Laffitte

 

Bonne visite !

Vers le bras de Seine et la statue de bronze "Cheval Chaconne"

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Cliquer sur l'image pour l'agrandir

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2017 5 03 /11 /novembre /2017 06:48
Le tracé GPS du circuit le 2 novembre 2017 : 7.5 kilomètres 1 H 30 de marche (rapide) 500 photographies
Le tracé GPS du circuit le 2 novembre 2017 : 7.5 kilomètres 1 H 30 de marche (rapide) 500 photographies

Le tracé GPS du circuit le 2 novembre 2017 : 7.5 kilomètres 1 H 30 de marche (rapide) 500 photographies

Les "Petites Rivières" :

Les "Petites Rivières", dessinées par le comte de Choulot pour créer le décor pittoresque de la ville-parc du Vésinet, sont la partie visible du réseau hydraulique de 13 kilomètres, alimenté à l'origine par l'eau de la Seine.

Commandé par la Compagnie Pallu, conçu par l'ingénieur Zavier Dufrayer (1811-1879) a qui l'on doit la nouvelle machine de Marly, mis en oeuvre en 1858, le réseau complet du Vésinet comporte aussi 7 kilomètres de canalisation souterraines permettant la "recirculation".

Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
Les lacs et rivières du Vésinet en novembre
Attention, les oies attaquent !!Attention, les oies attaquent !!Attention, les oies attaquent !!
Attention, les oies attaquent !!Attention, les oies attaquent !!Attention, les oies attaquent !!

Attention, les oies attaquent !!

Un vol de héron grisUn vol de héron grisUn vol de héron gris

Un vol de héron gris

Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
La Villa "Belphégor" Juliette Gréco tourna des séquences dans cet édificeLa Villa "Belphégor" Juliette Gréco tourna des séquences dans cet édifice

La Villa "Belphégor" Juliette Gréco tourna des séquences dans cet édifice

Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
Les lacs et rivières du Vésinet en novembre
La promenade d'Unterhaching plan

La promenade d'Unterhaching plan

Canard col vert et poules d'eauCanard col vert et poules d'eau
Canard col vert et poules d'eauCanard col vert et poules d'eauCanard col vert et poules d'eau

Canard col vert et poules d'eau

Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
Les lacs et rivières du Vésinet en novembreLes lacs et rivières du Vésinet en novembre
Le temple protestant inauguré en1880 architecte Eugène Rouyé La photographie de droite date de 1900Le temple protestant inauguré en1880 architecte Eugène Rouyé La photographie de droite date de 1900Le temple protestant inauguré en1880 architecte Eugène Rouyé La photographie de droite date de 1900

Le temple protestant inauguré en1880 architecte Eugène Rouyé La photographie de droite date de 1900

Villa "La Marguerite" :  Alphonse Pallu résida dans cette villa jusqu'à sa mort le 4 novembre 1880.Villa "La Marguerite" :  Alphonse Pallu résida dans cette villa jusqu'à sa mort le 4 novembre 1880.

Villa "La Marguerite" : Alphonse Pallu résida dans cette villa jusqu'à sa mort le 4 novembre 1880.

Alphonse Pallu, (1808-1880) industriel, ami du duc de Morny, demi-frère de Napoléon III, est

le créateur de la ville-parc Le Vésinet. Il fut le premier maire de cette commune (1875 à 1879).

Création d’un lotissement modèle par Alphonse Pallu :
Il décide de créer de toutes pièces un lotissement modèle en mariant la ville et la nature. Son idée directrice était de « donner à chaque propriétaire la jouissance d’un parc public, avec son animation, ses vues ravissantes, des eaux, ses prairies, à côté du calme de la vie privée ».

Il manque à ce circuit le lac de la Station, situé à deux pas de la gare RER A "Le Vésinet-Le Pecq", voir l'article "Le circuit des 5 lacs au Vésinet" référencé plus bas.

A voir aussi la villa art nouveau "La Hublotière", en fait "La Villa Berthe" dont les jardins sont ouvert au public l'été et les façades de l'architecte Hector Guimard et son histoire commentés par une conférencière d'une école d'art spécialisée. Lien : https://lahublotiere.com/.

Le circuit illustré des reflets

Le circuit illustré des reflets

Le circuit illustré des volatiles

Le circuit illustré des volatiles

Plan du parc et le parcours du site de la ville et ses coordonnéesPlan du parc et le parcours du site de la ville et ses coordonnées

Plan du parc et le parcours du site de la ville et ses coordonnées

Circuit du 2 novembre 2017

Voir aussi autres articles "Le circuit des 5 lacs au Vésinet" le blog des Randonneurs Ovillois : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/article-le-circuit-des-5-lacs-au-vesinet-124830170.html

En savoir un peu plus sur l'histoire des lacs :  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2016/07/la-randonnee-de-matinee-des-5-lacs-au-vesinet.html

Article de 2012 : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/article-le-vesinet-circuit-des-5-lacs-69355713.html

Site Wikipédia Le Vésinet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_V%C3%A9sinet

Histoire du Vésinet, site officiel : http://www.histoire-vesinet.org/histoire_2b.htm

Site du Syndicat et de Défense du site du Vésinet : Les  5 lacs et les rivières  https://www.cirkwi.com/fr/circuit/62713-les-5-lacs-et-les-rivieres

 

Bonne visite !

 

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2017 7 29 /10 /octobre /2017 17:29
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?

L'Hôtel Mezzara a les atouts pour devenir musée ou centre d'art nouveau parisien.

L'Etat vend ses bijoux de famille. Il voudrait se débarraser de ce magnifique hôtel particulier situé au 60, rue Jean de la Fontaine et qui a appartenu à Paul Mezzara, un industriel du textile et fabricant de dentelle, au début du siècle dernier.

Il confia la construction de son hôtel particulier et lieu d'exposition de ses créations à l'architecte Hector Guimard qui lui construisit ce petit bijou de l'art nouveau en 1910-1911.

Une réussite parfaite puisque Hector Guimard dessina l’intégralité de l'édifice : ameublement, éclairage, décoration générale, ferronnerie intérieure et extérieure, vitraux.

 

Un futur musée ? tout le monde le souhaite, car Paris de possède pas de musée art nouveau

capable de rassembler les œuvres de cette époque fin du 19ème-deuxième décennie du 20ème siècle qui vit de nombreux artistes du monde entier créer leur façon de créer l'art nouveau dans leur pays.

L'Hôtel, devenu cours privé appartint sous forme de don au Ministère de l'Education Nationale, utilisé en tant que foyer de jeunes filles étudiantes, mais il est actuellement dans la gestion de France-Domaine, en négociation de son avenir incertain.

Le Cercle Guimard se bat depuis plusieurs mois pour cela devienne réalité ; créer à Paris un musée art nouveau digne de sa capitale. Bruxelles, Barcelone et même Budapest possède leur musée. Lorsque Guimard décéda en 1942, son épouse et veuve Adeline fit don à l'Etat de l'Hôtel Guimard et son ameublement pour en faire un musée. Il n'y eut pas de suite et le site fut vendu au privé, ses meubles dispersés. L'immeuble est d'ailleurs aujourd’hui dans un mauvais état.

 

 

Avec le soutien de :

France Domaine, Ministère de l’Education nationale, Lycée d’état Jean Zay, Mairie de Paris, Mairie du 16ème arrondissement, Archives nationales, Archives de la ville de Paris, Musée et bibliothèque des Arts décoratifs, Musée d’Orsay, Musée de Saint-Dizier, Musée Horta, Réseau Art nouveau Network (Bruxelles), Route européenne de l’Art nouveau (Barcelone), Dartagnans et ses donateurs, Scyna 4.

Venez vous aussi soutenir ce projet passionnant !

 

Exposition « Hector Guimard, précurseur du design » :


Hôtel Mezzara, 60, rue Jean de La Fontaine, Paris 16ème.

Tous les samedis et dimanches, du 16 septembre jusqu’au 9 décembre,
de 10 à 18 heures.

Entrée : 5 euros.
(Gratuit lors des Journées Européennes du Patrimoine)

Accès :
Métro Jasmin (ligne 9) ou Eglise d’Auteuil (ligne 10)
RER C : Station Javel (12 minutes à pieds)
Lignes de bus :  52 (arrêt George Sand), 22, 72

Renseignements : 07 69 89 87 69

 

Différents articles de presse :

PARISCOPE :

 

Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?

TELERAMA "Sortir"

Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?

LE PARISIEN :

Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?

LE CERCLE GUIMARD :

Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Exposition

Du 16 septembre jusqu’au 9 décembre 2017
Samedi et dimanche, de 10 à 18 heures
Hôtel Mezzara

Au mitan de son parcours professionnel, artiste prolixe et novateur, Hector Guimard décidait, en 1903, de se doter d’un lieu de conception et de fabrication dans tous les domaines des arts décoratifs. Ces locaux, situés avenue Perrichont prolongée, ont permis à cet « architecte d’art » de présenter meubles, luminaires, papiers peints, tapis, couverts de table… autant de créations qu’il entendait diffuser en grand nombre.

Détruits pendant la décennie soixante, ces ateliers reprennent vie dans l’exposition « Hector

Guimard, précurseur du design » à travers une maquette, des documents et des photos anciennes.

Fort de ses récentes recherches, le Cercle Guimard dresse le panorama méconnu des ambitions de cet architecte de la modernité, en puisant également dans les archives léguées en 1948 par Adeline Oppenheim, veuve d’Hector Guimard, à la bibliothèque des Arts décoratifs et dans des collections privées,

Pour donner plus d’ampleur à cet hommage commémoratif, en cette année du cent-cinquantenaire de la naissance d’Hector Guimard, l'exposition est présentée à l'Hôtel Mezzara qui offre l’occasion unique d’admirer une œuvre d’art total de « Style Guimard » (cf. photos ci-dessous), en particulier son grand hall « cathédral »coiffé d’un étonnant vitrail zénithal, et sa salle à manger une des rares pièces toujours meublée et décorée comme à l’origine.

Sources : Cercle Guimard

La maquette de l'Hôtel Mezzara présentée lors de l'exposition

 

Permanence du 29 octobre 2017, le patio

Beaucoup de blog font écho : le blog d'Hélène par exemple

Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
 

LE POINT  19 novembre 2017

Un musée pour Hector Guimard

L'exposition qui se tient à l'hôtel Mezzara est un succès. À quand un musée consacré à l'architecte "Art nouveau" qui fête, cette année, ses 150 ans ?

Modifié le - Publié le | Le Point.fr

Week-end après week-end, la file d'attente devant l'hôtel Mezzara (1) ne cesse de s'allonger. Et il faut parfois attendre longtemps avant de pouvoir pénétrer dans cette belle bâtisse, édifiée par Hector Guimard en 1911 au cœur du 16e arrondissement de Paris. Le succès rencontré par l'exposition consacrée à ce « précurseur du design » qui se tient dans cet édifice "Art nouveau", jusqu'au 9 décembre prochain, réjouit ses organisateurs. « Nous savions que l'architecte était populaire, mais nous ne nous attendions pas à un tel engouement », confie Nicolas Horiot, vice-président du Cercle Guimard à l'origine de l'événement.

Cette association souhaitait célébrer dignement le 150e anniversaire de la naissance de l'inventeur d'un style reconnaissable entre mille. Mission accomplie. Le Cercle Guimard qui comptait moins de cent membres l'an dernier a plus que doublé le nombre de ses adhérents, depuis l'inauguration de l'exposition mi-septembre.

 

Le mouvement, créé en 2003 pour promouvoir l'œuvre de Guimard, ambitionne désormais de créer un musée ou, du moins, un lieu où pourraient être organisées rétrospectives et conférences dédiées à l'architecte. Le tout au cœur de l'arrondissement où il a vécu et travaillé. « Ses ateliers étaient situés avenue Perrichont et il avait élu domicile avenue MoZart », souligne Nicolas Horiot, lui-même architecte. Nombreux sont ceux qui aimeraient que l'hôtel Mezzara se transforme ainsi en site culturel. « L'afflux de visiteurs prouve que le projet est viable sur le plan économique et bénéfique pour le territoire en matière touristique », veut croire Olivier Pons, secrétaire de l'association.

Une maison à vendre... 7 millions d'euros

L'édifice appartient depuis 1956 au ministère de l’Éducation nationale. Il abritait jusqu'à l'an dernier un pensionnat pour jeunes filles, scolarisées au lycée Jean-Zay. Or, l'État a décidé de s'en défaire et a chargé France Domaine de trouver un acquéreur. Seul problème : la maison est mise à prix 7 millions d'euros. « Il nous faut trouver un mécène, car les pouvoirs publics que nous avons démarchés nous ont tous dit qu'ils ne pouvaient pas, seuls, réunir les fonds », indique Nicolas Horiot.

Fort du soutien d'amateurs du style Art nouveau, notamment étrangers, et convaincu que l'ampleur du travail de Guimard mérite un tel musée, le bureau de l'association se démène aujourd'hui pour réunir les fonds. « Nous avons toqué à toutes les portes : du ministère de la Culture à la Ville, en passant par la région. Si nous trouvons un généreux bienfaiteur, nous parviendrons à constituer un beau tour de table », énonce Nicolas Horiot qui souligne que le classement du bâtiment en deux temps, en 1975 puis en 1994, oblige l'État.

La grille extérieure comme la porte d'entrée en bois peint ne peuvent être démontées. La façade principale, la galerie intérieure et la verrière de l'entrée créée pour éclairer le show-room où Paul Mezzara exposait ses créations textiles, au rez-de-chaussée, ne peuvent pas, non plus, être remaniées. France Domaine ne pourra donc pas se défaire de cet immeuble auprès du premier marchand de biens venu. « À moins de tomber sur un amoureux fou d'Hector Guimard, l'administration ne pourra pas vendre cette maison », insiste Olivier Pons.

Un mobilier rare

Le Cercle Guimard est d'autant plus désireux de transformer l'hôtel particulier en musée que le salon de cette maison dispose encore d'un mobilier et d'un décor d'époque. « Le plafond de la salle à manger est ainsi orné d'une peinture signée de Charlotte Chauchet-Guilleré, amie de l'architecte », indique Georges Vigne, historien de l'art, spécialiste de la période. « Une rareté », souligne Nicolas Horiot qui relève que les meubles signés Hector Guimard sont aujourd'hui dispersés aux quatre coins de la planète.

Mort en 1942 à New-York où il avait trouvé refuge pour protéger sa femme, Adeline Oppenheim, des persécutions anti-juives, Hector Guimard a traversé une période de relatif oubli dans notre pays. Mais pas aux Etats-Unis où de nombreux collectionneurs ont acquis à prix d'or ce que ses détracteurs appelaient le style « nouille ». Ouvrir un site dédié à sa mémoire réparerait cette injustice.

(1) Exposition ouverte chaque week-end, les samedis et dimanches de 10 heures à 18 heures. 60, rue Jean de La Fontaine, 75016 Paris.

Tarif : 5 €. Informations : 07 69 89 87 69 ou www.lecercleguimard.fr

 

Quelques images de l'intérieur de l'hôtelQuelques images de l'intérieur de l'hôtelQuelques images de l'intérieur de l'hôtel
Quelques images de l'intérieur de l'hôtelQuelques images de l'intérieur de l'hôtelQuelques images de l'intérieur de l'hôtel
Quelques images de l'intérieur de l'hôtelQuelques images de l'intérieur de l'hôtelQuelques images de l'intérieur de l'hôtel

Quelques images de l'intérieur de l'hôtel

Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?Et si l'Hôtel Mezzara à Paris devenait musée ?
La façade côté rue Jean de la Fontaine de l'hôtel et ses ferroneries typiques de l'époque Guimard
La façade côté rue Jean de la Fontaine de l'hôtel et ses ferroneries typiques de l'époque GuimardLa façade côté rue Jean de la Fontaine de l'hôtel et ses ferroneries typiques de l'époque GuimardLa façade côté rue Jean de la Fontaine de l'hôtel et ses ferroneries typiques de l'époque Guimard

La façade côté rue Jean de la Fontaine de l'hôtel et ses ferroneries typiques de l'époque Guimard

Article du Cercle Guimard, le 21 décembre 2017

Un succès immense pour l’exposition à l’hôtel Mezzara !

Avec plus de 13 000 visiteurs, l’exposition « Hector Guimard, précurseur du design » a rencontré un immense succès ! Merci à toutes et à tous !

Passionné(e)s, curieux, étudiant(e)s, architectes, habitant(e)s du quartier, amis du musée d’Orsay ou du musée des Arts décoratifs… c’est un public d’une grande diversité qui a franchi les portes du 60, rue Jean de La Fontaine, dans le 16e arrondissement à Paris, chaque week-end du 16 septembre au 9 décembre.

Dès l’ouverture, lors des Journées européennes du Patrimoine, un millier de visiteurs se pressaient pour découvrir l’exposition et son écrin, l’hôtel Mezzara, construit en 1910 par la grande figure de l’art nouveau parisien. Très vite, le bouche à oreille a fonctionné, le mouvement était lancé… Dès lors, les files d’attente se sont allongées, rythmant chacun des 11 week-ends. Merci à ces nombreux visiteurs patients, à tous ces amateurs dopés à la curiosité, à tous ceux qui espéraient depuis longtemps admirer le lieu. Dans leur écrasante majorité, ils se sont déclarés ravis de cette découverte : c’est une immense satisfaction pour notre association. Leur soutien, désormais acquis, est précieux pour accompagner le projet d’offrir à l’hôtel Mezzara un rôle à sa mesure.

Le Cercle Guimard envoie un clin d’œil amical et un remerciement sincère aux nombreux journaux, magazines, blogs, sites web ou profils sur les réseaux sociaux qui ont annoncé et soutenu l’événement. L’aventure n’est pas terminée, avec de nouvelles parutions dans la presse, quelques Instagramers encore fervents, et par exemple un reportage sur Arte dans quelques jours. N’hésitez pas à nous retrouver sur FacebookTwitter ou Instagram, pour en savoir plus.

 

Enfin, le Cercle Guimard remercie les partenaires et soutiens sans qui le projet n’aurait pas été possible :


France Domaine, Ministère de l’Education nationale, Lycée d’état Jean Zay, Mairie de Paris, Mairie du 16ème arrondissement, Archives nationales, Archives de la ville de Paris, Musée et bibliothèque des Arts décoratifs, Musée d’Orsay, Musée de Saint-Dizier, Musée Horta, Réseau Art nouveau Network (Bruxelles), Route européenne de l’Art nouveau (Barcelone), Dartagnans et ses donateurs, Scyna 4.

 

Article officiel du Cercle Guimard :

 

Quel Avenir pour l’hôtel Mezzara ?

Sur le site de La Tribune de l’Art, organe d’information spécialisé, dans un article du 24 avril, Bénédicte Bonnet Saint-Georges dresse un historique complet du projet de musée Guimard porté par Le Cercle Guimard et Fabien Choné. Au terme de ce récit, la journaliste questionne le Ministère de la Culture sur le potentiel muséal de l’hôtel Mezzara rappelant précisément la proposition du Cercle. Elle interroge également le Ministère de l’Action et des Comptes publics sur l’appel d’offre – toujours à venir – et ses critères de sélection.

Pour le Cercle et son projet, le soutien de La Tribune de l’Art est un signe fort. Cette enquête ne peut qu’encourager et conforter la communauté des passionnés qui voit dans l’hôtel Mezzara le futur étendard de l’Art nouveau français.

 

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2017 1 23 /10 /octobre /2017 18:53

 

Organisé par l'Association des Beaux-Arts de Sannois

Invités d'Honneur :

Juliette Gallas, peintre,

Daniel Tihay, sculpteur,

Frédéric Senot de la Londe, plasticien,

et un

Regard sur Martine Canillac, sculpteuse

L'artiste a créé son œuvre en démo. durant toute la durée du Salon

Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017

Cet article est en cours de rédaction, il sera agrémenté de documentations, de liens, de sites.

Merci aux artistes de le corriger, de le compléter, de le modifier, de donner leur avis.

Quelques vues de l'expositionQuelques vues de l'expositionQuelques vues de l'exposition

Quelques vues de l'exposition

Les oeuvres de l'invité valdoisien Frédéric Senot de la Londe, plasticien,Les oeuvres de l'invité valdoisien Frédéric Senot de la Londe, plasticien,Les oeuvres de l'invité valdoisien Frédéric Senot de la Londe, plasticien,
Les oeuvres de l'invité valdoisien Frédéric Senot de la Londe, plasticien,

Les oeuvres de l'invité valdoisien Frédéric Senot de la Londe, plasticien,

Frédéric Senot de la Londe : peintre plasticien et Invité francilien

Peintre plasticien, fils du peintre Roger Senot de la Londe.

Il fut l'élève  de Louis Berthomé Saint-André, qui était voisin d'atelier de son père.

Après des études artistiques à Paris, il quitte la capitale pour Maisons-Laffitte, puis Argentuil où il installe son atelier en 1980.

Il revient à paris en 1992 pour établir à Montmartre aux Artistes dans le 18ème arrondissement et créer son nouvel atelier où il travaille actuellement.

Ses œuvres : Collages couleurs : Paris (N°60), Londres (N°61), Hollywood (N°62), New-York (N°63), Collages noir et blanc : Paris (N°64), New-York (N°65), Los Angeles (N°66), Marvel (N°67), sculptures résines colorées : Taureau noir (N°68), Taureau blanc (N°69), Taureau violet (N°70), Taureau or (N°71)

De magnifiques oeuvres en résineDe magnifiques oeuvres en résineDe magnifiques oeuvres en résine

De magnifiques oeuvres en résine

Les monotypes, oeuvres sur papier de Sandrine GatignolLes monotypes, oeuvres sur papier de Sandrine Gatignol

Les monotypes, oeuvres sur papier de Sandrine Gatignol

Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017
Les oeuvres de Gilles Grupe    Le poisson blindé Bois/Zinc/Laiton Le poisson bleu en 2ème plan

Les oeuvres de Gilles Grupe Le poisson blindé Bois/Zinc/Laiton Le poisson bleu en 2ème plan

Les oeuvres de Daniel Tihay, sculpteur et Invité d'Honneur

Les oeuvres de Daniel Tihay, sculpteur et Invité d'Honneur

Daniel Tihay, Invité d'Honneur sculpteur :

Daniel  est natif de Bourgogne, au pays des forges de Buffon.

 

"Au commencement, il y a ... le métal, ma préférence.

J'ai choisi de le façonner, de le modeler, de le transformer...

Je privilégie l'utilisation du métal brut à celle de pièces métalliques déjà formées ou récupérées."

 

Sources : catalogue de l'exposition 2017

 

Les sculptures de Laurence Goudeau Terres cuites

Les sculptures de Laurence Goudeau Terres cuites

Les oeuvres de Nadège et Etienne Frouin commentées par Pascale, conférencière de l'expositionLes oeuvres de Nadège et Etienne Frouin commentées par Pascale, conférencière de l'expositionLes oeuvres de Nadège et Etienne Frouin commentées par Pascale, conférencière de l'exposition
Les oeuvres de Nadège et Etienne Frouin commentées par Pascale, conférencière de l'exposition

Les oeuvres de Nadège et Etienne Frouin commentées par Pascale, conférencière de l'exposition

Les œuvres de Nadège et Etienne se complètent parfaitement.

Des clins d’œil à des artistes :

 

Nadège ; hommage à Jean Cocteau, mobilier d'artiste                    voir photographie jointe

 

Etienne : Hommage à Courbet (N°281), Hommage à Mel Ramos (N°282), Hommage à Manet (N°283). Techniques mixtes, différents matériaux.

Les oeuvres de Juliette Gallas, peintre, Invitée d'Honneur et les explications de notre conférencièreLes oeuvres de Juliette Gallas, peintre, Invitée d'Honneur et les explications de notre conférencière
Les oeuvres de Juliette Gallas, peintre, Invitée d'Honneur et les explications de notre conférencièreLes oeuvres de Juliette Gallas, peintre, Invitée d'Honneur et les explications de notre conférencière

Les oeuvres de Juliette Gallas, peintre, Invitée d'Honneur et les explications de notre conférencière

Juliette Gallas, peintre et invité d'Honneur :

"J'ai fréquenté les Beaux-Arts de Lille, des ateliers d'art plastiques divers, puis les Beaux-Art de Saint-Brieux. Ces ateliers m'ont initiée à des techniques variées, et m'ont amenée à travailler de façon professionnelle depuis 2009.

Expositions, Artempo à Toulouse. Salon rempart et chevalets, Saint-Malo, Maison Louis David à Andernos; Art'Dinan. insolites Monde d'Artistes en Côtes d'Armor, Arrou, Art Contemporain en Beauce..."

Mes références : se situent plutôt dans l'abstraction lyrique que dans l'expressionnisme abstrait : Lankoy, Estève, Manessier, Poliakoff, Bissière, Fautrier, Zao Wou Ki, Gérard Schneider... pour citer les plus importants.

Les sculptures de Martine Canillac

Les sculptures de Martine Canillac

Regard sur ... Martine Canillac, sculpteuse :

 

"Autodidacte, j'ai suivi une carrière d'enseignante en école élémentaire, au cours de laquelle

j'ai toujours eu la volonté de donner une grande place aux pratiques artistiques dans mon

enseignement.

Après avoir "fait faire" par mes élèves, je me suis intéressée pour des raisons personnelles, au travail de la terre, un mode d'expression qui me permet une relation directe avec le matériau.

J'aime son toucher, son élasticité, sa maniabilité.

 

C'est  en affinant les lignes, en épurant les courbes, e, gommant toute expression aux  visages, en cherchant un équilibre entre les vides et les pleins que je capte des instants de vie.

La ligne seule, pour moi, devient vectrice de sentiments, traductrice d'émotions.

A ma représentation de la femme, s'est ajouté celle du couple, de l'enfant. Tous en étroite relations émotionnelles.

En opposition à la violence extérieure, je veux que mes sculptures montrent des relations apaisées, d'espoir, de confiance.

Ce sont des sculptures "à caresser" qui jouent et se jouent de la lumière."    

 

"Tendresse" terre cuite patinée   

Contact Martine Canillac : http://www.trace-s.com     

 

 

La visite de l'exposition par PascaleLa visite de l'exposition par PascaleLa visite de l'exposition par Pascale

La visite de l'exposition par Pascale

Pascale nous commente le travail de Martine, sculpteuse qui a réalisé en démo. son oeuvre sculptée durant le Salon

Pascale nous commente le travail de Martine, sculpteuse qui a réalisé en démo. son oeuvre sculptée durant le Salon

Une démo. d'aquarelle de notre ami artisteUne démo. d'aquarelle de notre ami artisteUne démo. d'aquarelle de notre ami artiste

Une démo. d'aquarelle de notre ami artiste

Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017

Les magnifiques sculptures exposées

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017
Une exposition à Sannois : Le Salon d'Automne 2017
Christiane croquant les visteurs du Salon  Gilles et Daniel Christiane et Frédéric, invité d'Honneur plasticienChristiane croquant les visteurs du Salon  Gilles et Daniel Christiane et Frédéric, invité d'Honneur plasticienChristiane croquant les visteurs du Salon  Gilles et Daniel Christiane et Frédéric, invité d'Honneur plasticien

Christiane croquant les visteurs du Salon Gilles et Daniel Christiane et Frédéric, invité d'Honneur plasticien

Visite du Salon de Sannois le samedi 14 octobre 2017 .

 

Merci aux amis de l'ABAS pour leur chaleureux accueil le samedi. A Martine pour toutes les explications données durant sa démo., aux artistes qui ont parlé de leurs œuvres et de leurs techniques.

Merci aussi à Pascale Chauvel pour sa passionnante visite-conférence du Salon d'Automne de Sannois.

Désolé pour les artistes qui ne sont pas mentionnés, mais encore des images en cours d'illustration et de rédaction.

Lien le blog de l'ABAS : http://salonabas.com/

 

A l'année prochaine pour le prochain  Salon d'Automne !!

 

Partager cet article
Repost0