Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

27 janvier 2022 4 27 /01 /janvier /2022 07:55

Album en cours de rédaction

Au moins, la crise sanitaire profite au graphisme !

L'Amiral, Olivier de Kersauson aquarelle bleue Winsor & Newton

L'Amiral, Olivier de Kersauson aquarelle bleue Winsor & Newton

 

Joan Baez aquarelles et encres
Joan Baez aquarelles et encres
Joan Baez aquarelles et encres

Joan Baez aquarelles et encres

Aquarelle bleue Winsor & Newton tendance verte et bleu de Prusse, 3 couleurs primaires

Jean-Jacques Golmann, aquarelle bleue Winson et Newton tendance verte

Vanessa Paradis, aquarelle

Hugues Aufray, aquarelle

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

La chanteuse Françoise Hardy

Renaud encre de Chine et feutres noirs
Renaud encre de Chine et feutres noirs

Renaud encre de Chine et feutres noirs

Marine Delterme, Annelise Hesme et Camille LouMarine Delterme, Annelise Hesme et Camille Lou
Marine Delterme, Annelise Hesme et Camille Lou

Marine Delterme, Annelise Hesme et Camille Lou

 

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

Jenni Jana, modèle 

 

Jacques Dutronc aquarelle et encre bleue

Jacques Dutronc aquarelle et encre bleue

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Emmanuelle BéartEmmanuelle Béart
Emmanuelle BéartEmmanuelle Béart

Emmanuelle Béart

Georges Brassens, aquarelle bleue Wiinson et Newton

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

 

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

 

 

 

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

Calo encre et feutre noirs

Candice Parise, chanteuse officielle des Sapeurs-pompiers de Paris

Candice Parise, chanteuse officielle des Sapeurs-pompiers de Paris

Pierre Richard aquarelle  2 couleurs complémentaires

 

Laurent Voulzy encre sépia

Laurent Voulzy encre sépia

Marianne Autain conférencière de Houilles-Carrières-sur-Seine

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

Purdey

Johanna Lumley

"Chapeau melon et bottes de cuir"

Romy Schneider portrait crayon et feutre noir

Charlotte Valandrey, encre bleue turquoise

Charlotte Valandrey, encre bleue turquoise

Daniel, mon pote pour toujours

Serge Régiani aquarelles monocouleursSerge Régiani aquarelles monocouleurs

Serge Régiani aquarelles monocouleurs

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Dominique Sanda encre

Dominique Sanda encre

Coluche, aquarelle

Juliette Gréco, encre noire

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22

Robert Korkas, photographe, Photoclub de Maisons-Laffitte

encre bleu violette

 

Portraits de l'amazone Danièle Rosadoni (Lila)

 

 

 

Figures historiques, aquarelles

Camiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encreCamiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encreCamiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encre
Camiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encreCamiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encreCamiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encre

Camiille Claudel à vingt ans et Auguste Rodin aquarelles et encre

D'après le film "Camille Claudel" avec Isabelle Adjani, Ariana et DepardieuD'après le film "Camille Claudel" avec Isabelle Adjani, Ariana et Depardieu

D'après le film "Camille Claudel" avec Isabelle Adjani, Ariana et Depardieu

Isabelle Adjani aquarelles et encres

Isabelle Adjani

Isabelle Adjani, portrait juillet 2002 encre noire et crayon

Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Quelques portraits réalisés en 2020-21-22
Jean-Pierre Pernaud encre bleue

Jean-Pierre Pernaud encre bleue

Pierrot, encre

Cet article comporte 112 portraits d'artistes ou de personnalités artistiques et diverses. Il sera complété régulièrement par la suite. M à J le 8 septembre 2022.

A bientôt pour d'autres recherches sur mes anciens fichiers  !

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2021 2 21 /12 /décembre /2021 20:42

"Le Triomphe de la République" du sculpteur Jules Dalou

Le Triomphe de la République est un groupe monumental en bronze du sculpteur Jules Dalou, situé dans le jardin de Marianne, au centre de la place de la Nation, à cheval sur les 11ème et 12ème arrondissements  de Paris.

 

Détails de la sculpture monumentaleDétails de la sculpture monumentale
Détails de la sculpture monumentale
Détails de la sculpture monumentaleDétails de la sculpture monumentaleDétails de la sculpture monumentale

Détails de la sculpture monumentale

Historique :

Afin de commémorer la République française, un concours pour la conception d'un monument est lancé par

la municipalité parisienne dès 1878. Ce sont les frères Léopold Morice, sculpteur, et François-Charles Morice , architecte, qui remportent le concours et leur Monument à la République est mis en œuvre pour orner la place de la République, il sera terminé en 1883.

Cependant, le projet novateur et remarqué de Jules Dalou, arrivé en deuxième position, retient l'attention du jury et de la ville de Paris qui passe commande de sa réalisation en bronze pour être installée au centre de la place de la Nation. Dalou mettra vingt ans pour terminer cette œuvre colossale. À l'occasion des fêtes du centenaire de la révolution française, le

modèle à grandeur du monument en plâtre peint est inauguré le , lors d'une cérémonie présidée par Sadi Carnot. Dalou insista pour que le groupe soit fondu par le procédé de la cire perdue. Mais devant les difficultés de cette technique appliquée à un monument de cette taille, la version définitive en bronze fut majoritairement fondue par Thiébaut Frères au moyen du procédé de la fonte au sable. Elle sera inaugurée dix ans après, le , lors d'une cérémonie présidée par Emile Loubet.

En 1908, des monstres des mers en bronze, réalisés par le sculpteur animalier Georges Gardet, sont installés dans le bassin. Ces animaux, symboles des forces de la réaction impuissante qui crachent des jets d'eau vers le groupe monumental, reprennent une idée qui avait été esquissée puis abandonnée par Dalou. Ces éléments en bronze seront enlevés sous le régime de Viichy, dans le cadre de la mobilisation des métaux non ferreux. Le bassin disparaît durant les années 1960 lors de la construction de la première ligne du Réseau Express Régional qui passe sous la place de la Nation.

Depuis la disparition de ce bassin (remplacé par le jardin de Marianne), Le Triomphe de la République a plusieurs fois servi de cadre à des photographies liées à des mouvements populaires, notamment lors des manifestations de Mai 1968, ou celles des 10 et 11 janvier 2015.

Dimensions du monument : 12 mètres de haut, 22 mètres de long et 12 mètres de large.

 

Liens :

Jules Dalou : Jules Dalou

Thiébaut Frères : Thiébaut Frères

Léopold Morice : Léopold Morice François-Charles Morice : François-Charles Morice

Monument à la République : Monument à la République

jardin de Marianne : jardin de Marianne

Sources : Le Triomphe de la République lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Triomphe_de_la_R%C3%A9publique

Sources maquette en plâtre du monument au Petit Palais lien : https://www.petitpalais.paris.fr/oeuvre/le-triomphe-de-la-republique

 

Le Triomphe de la République place de la Nation à ParisLe Triomphe de la République place de la Nation à Paris
Le Triomphe de la République place de la Nation à ParisLe Triomphe de la République place de la Nation à Paris

Les allégories :

Les symboles, les allégories et la signature du Fondeur de l'oeuvre
Les symboles, les allégories et la signature du Fondeur de l'oeuvre
Les symboles, les allégories et la signature du Fondeur de l'oeuvre
Les symboles, les allégories et la signature du Fondeur de l'oeuvre

Les symboles, les allégories et la signature du Fondeur de l'oeuvre

 

Voir aussi autre article du blog : La place de la Nation à Paris XI et XIIème https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/la-place-de-la-nation-a-paris-xieme.html

 

Localisation : place de la Nation, centre de ... 75011-75012 Paris

Métro ou RER A Nation

https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Triomphe_de_la_R%C3%A9publique#/maplink/1

 

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2021 4 11 /11 /novembre /2021 12:15

 

Le 19ème Salon des Arts

de l'association Contrastes

a eu lieu

du 12 au 21 novembre 2021

 

 

Le Salon artistique ouvrira ses portes demain le vendredi 12 novembre 2021 à 14 H 30

et le vernissage aura lieu ce vendredi à partir de 18 H 30.

Notre invité d'Honneur sera le peintre décorateur André Contensaux

présent au vernissage, ainsi que l'artiste Yanne Guillot qui a présenté une décoration grandiose  avec des tissus et des matériaux de récupération sur l'estrade de la salle.

 

 

Plus de 150 oeuvres des artistes de la région seront présentés à ce Salon qui sera ouvert

  • du lundi au samedi de 14 H 30 à 18 H 30,

les dimanches de 11 à 18 H 30.

Un hommage sera rendu durant ce salon à nos amis disparus l'année dernière : Guy Bonnet et Philippe Renaud, deux anciens piliers de l'association Contrastes qui ont coorganisé les ancien salons de l'association Contrastes.

 

 

Notre invité d'Honneur :

André Contensaux, artiste coloriste, fresques, Peinture d'ornementation

La liste des œuvres exposées d'André est susceptible d'être modifié (voir durant le Salon)

 

Notre association Contrastes et ses activités :

Inscriptions aux séances de Modèle Vivant Gérard Terreaux : gterreaux@gmail.com

Quelques images du vernissage du 12 novembre 2021

 

19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville

Quelques images des artistes et leurs œuvres

19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville

L'équipe de Yanne et André

Yanne et son magnifique décor de tissus recyclé
Yanne et son magnifique décor de tissus recyclé

Yanne et son magnifique décor de tissus recyclé

19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville

Toham et Odette devant leurs

oeuvres

Quelques oeuvres exposées durant ce 19ème Salon :

 

Regards d'artistes...Regards d'artistes...
Regards d'artistes...Regards d'artistes...

Regards d'artistes...

 

19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville
19ème Salon des Arts Contrastes Arts Plastiques à Sartrouville

Prix du Public 2021

Sylvain Domy "J" plaques de tissus gainées,

 

Toham Krempf

"Regards Croisés", "Portrait Jeune Homme" et "Tatouage", Terres cuites brute ou patinées

Toham devant ses sculptures terres cuite patinées ou bruteToham devant ses sculptures terres cuite patinées ou bruteToham devant ses sculptures terres cuite patinées ou brute

Toham devant ses sculptures terres cuite patinées ou brute

Article en cours d'évolution....

Vu dans la presse :

 

Bonne visite !

Partager cet article
Repost0
28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 19:38

 

Le Musée Pierre Merlier, sculpteur sur bois et peintre :

 

Qui est Pierre Merlier ?

Pierre Merlier est né en Bourgogne le 14 octobre 1931.

A l'âge de 15 ans, il entre dans l'atelier du sculpteur auxerrois François Brochet (1) qui lui enseigne la taille

directe.

Dès 1954, il expose à Paris et très tôt, il est reconnu par ses pairs, il reçoit de nombreux prix : en 1956 le prix de la Jeune Sculpture, en 1961, la Bourse de la Vocation.

Ses premières sculptures sont taillées aux ciseaux et râpes à bois dans des poutres de chêne. Puis, il sculptera le tilleul, l'orme, le cerisier à l'aide d'outils plus perforants : tronçonneuse, ponceuse. Sans relâche, il réalise une "forêt humaine" de personnages mêlant provocation, caricature humour et émotion.

Il expose en France et à l'étranger : expositions particulières et collectives, salons internationaux.

Certaines de ses œuvres ornent de grandes villes françaises. D'autres œuvres sont conservées dans des musées, collections particulières ou fondations à travers le monde.

On peut estimer à plus de 600 le nombre de ses œuvres, mais toutes ne sont pas encore répertoriées...

Pierre Merlier décède à Auxerre le 25 juillet 2017 à l'âge de 86 ans.

 

(1) Lien site Wikipédia François Brochet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Brochet

Il est particulièrement connu pour trois sculptures ornant les rues d'Auxerre : le Monument à Cadet Rousselle, le Monument à Restif de la Bretonne et le Monument à Marie Noël (1977)

La salle d'exposition située à gauche en arrivant sur le site

Une des salles d'exposition au nombre de 3 à Ecollives.

Une œuvre de terre cuite dans le jardin de l'artiste

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

Autoportrait de l'artiste

 

 

les outils de l'artiste

 

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

 

 

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

 

 

Le musée et l'artiste :

Au bord du Canal du Nivernais, le musée présente une partie de l'œuvre de l'artiste. Il fit naître du bois des

cohortes de personnages polychromes, extravagants, aux figures hiératiques. Il portait sur le monde un regard ironique, sardonique qu'il faisait passer dans l’expressionnisme implacable de ses œuvres.

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

Merci à Madame Merlier pour sa visite commentée passionnante !

et à Bernadette et Alain pour nous avoir fait connaitre ce musée étonnant

Partager cet article
Repost0
8 avril 2021 4 08 /04 /avril /2021 04:44

 

Historique du square Serge Reggiani :

Situé sur la place de Bitche, il avait pris communément ce nom, mais pour les 15 ans de la disparition de l'artiste, la Ville de Paris et le conseil d'arrondissement du 19ème  arrondissement ont décidé de le nommer officiellement en mémoire de Serge Reggiani.

Le square est situé à proximité de la promenade Signoret-Montand et a été inauguré en .

Lien place de Bitche : place de Bitche

Lien Promenade Simone-Signoret-Yves-Montand promenade Signoret-Montand

 

Serge Reggiani, acteur et chanteur

aquarelles mono-couleur du 8 avril 2021

Lien Wikipédia Serge Reggiani : https://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Reggiani

Le square Serge Reggiani à Paris XIXème arrondissementLe square Serge Reggiani à Paris XIXème arrondissement
Le square Serge Reggiani à Paris XIXème arrondissement
Le square Serge Reggiani à Paris XIXème arrondissementLe square Serge Reggiani à Paris XIXème arrondissement
Le square Serge Reggiani à Paris XIXème arrondissement

 

Accès du square Serge Reggiani :

Le square Serge Reggiani  se trouve place de Bitche, à proximité du Canal de l'Ourcq et de l'église Saint-Jacques-Saint-Christophe de la Villette.

Les quatre entrées du site se font par la place de Bitche au nord, par le parvis de l'église Saint-Jacques-et-Saint-Christophe de la Villette, la rue de Crimée au sud, le quai de l'Oise à l'est et la rue Jomard à l'ouest. Le quai de la Seine se termine précisément à l'entrée sud du square.

Il est desservi par la ligne (M)(7) à la station Crimée et par la ligne (M)(5) à la station Laumière

 

Lien Place de Bitche : place de Bitche Lien Canal de l'Ourcq : canal de l'Ourcq

Lien rue de Crimée : rue de Crimée Lien rue Jomard : rue Jomard

Lien quai de l'Oise :  quai de l'Oise  Lien quai de la seine : quai de la Seine

 

Où se situe le square Serge Reggiani ?

A voir aussi en direction de la station Stalingrad : la promenade Florence Arthaud

 

Le quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la VilletteLe quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la Villette
Le quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la Villette
Le quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la VilletteLe quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la VilletteLe quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la Villette

Le quai Florence Arthaud et les bords du bassin de la Villette

 

Les autres parcs et jardins de Paris XIXème arrondissement :

et leurs caractéristiques

Jardin de la Butte-Bergeyre +19,e +0 000285, 2004
Parc de la Butte-du-Chapeau-Rouge +19,e +0046 880, 1939
Parc des Buttes-Chaumont +19,e +0247 316, 1867
       
       
       
Partager cet article
Repost0
6 février 2021 6 06 /02 /février /2021 10:52

 

 

Une balade sur le parvis de la Défense et la redécouvertes de quelques sculptures contemporaines présentes.

 

Le musée d'art à ciel ouvert :

Accessible gratuitement à tous et à tout moment, la collection du Musée à ciel ouvert de la Défense compte plus de 60 œuvres d'art réalisées par plus de 50 artistes de 14 nationalités différentes. Les plus grandes signatures de l'art contemporains y sont représentées.

Les artistes ont été étroitement associés au travail des architectes et des urbanistes. En parfaite symbiose avec leur environnement, les œuvres magnifient la dalle, ponctuent les espaces hors normes formés par les tours, animent les bassins, habillent les murs... Les œuvres d'art confèrent force et vigueur à l'espace public, tout en le ponctuant de poésie, de douceur et des sens. Sources d'émotion et d'étonnement, elles équilibrent le décor urbain en donnant une dimension très inspirée, très humaine, à l'architecture avant-gardiste du site.

Le Moretti de Raymond Moretti 1995

L'artiste a fait de l'une des cheminée de ventilation du site une œuvre d'art insolite aux couleurs éclatantes, en utilisant 672 tubes en fibres de verre peints de 19 teintes. L'habillage de la surface, tout en verticalité (32 mètres de haut), crée une dynamique insolente et joyeuse.

Niçois d'origine italienne, Raymond Moretti (1931- 2005), peintre et sculpteur, installe son atelier en 1972 à la Défense sous la fontaine Agam.

 

L'Araignée Rouge d'Alexandre Calder h : 12 mètres, 75 tonnes d'acier

Le Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètresLe Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètres
Le Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètres

Le Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètres

 

"La Connaissance" de Paul Fleury 2003

 

Icare à gauche et Ikaria à droite

d'Igor Mitoraj

Ikaria d'Igor Mitoraj 2000

Le CNIT en folie

L'Université Léonard de Vinci ett le CNIT
L'Université Léonard de Vinci ett le CNIT

L'Université Léonard de Vinci ett le CNIT

 

 Les sculptures contemporaines de la Défense Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

Icare et le CNIT

 Les sculptures contemporaines de la Défense
"Les lieux du corps" ou "Le lieu du corps" par Leonardo Delfino 1983

"Les lieux du corps" ou "Le lieu du corps" par Leonardo Delfino 1983

 Les sculptures contemporaines de la Défense Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

Le Grand Toscano d'Igor Mitoraj 1983

Le mur de Berlin à la Défense

 Voici quelques infos afin de trouver le fragment du mur de Berlin situé à la Défense :

Passez sous les immeubles de verres en direction de la tour Total.

Au niveau des escaliers sur la partie gauche regarder les travaux situés en contrebas. Vous verrez le mur de Berlin protégé par une verrière. Tout son environnement est actuellement en chantier.

Fragment du Mur de Berlin

 Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

"Sans les traces de nos pères" de Joseph Jankovic 1992

 Les sculptures contemporaines de la Défense

"Point Growth" de Lim Dong-Lak 2006

Les reflets du bassin TakisLes reflets du bassin Takis
Les reflets du bassin TakisLes reflets du bassin Takis

Les reflets du bassin Takis

 

La Grande Arche derrière la fontaine Agam de Zaacov Agam 1988

Le bassin Takis 1988

"Les Personnages" de Joan Miro 1976 devant la façade des Quatre Temps

L'origine de La Défense

"La Défense de Paris" de Louis-Ernest Barrias 1883

La sculpture de Louis-Ernest Barrias 1841-1905, baptisée la Défense de Paris, a donné son nom au quartier d'affaire. Conçue pour honorer les soldats qui ont défendu la capitale durant la guerre de 1870, elle propose une allégorie qui met en scène Paris, un jeune garde mobile et une fillette, figure innocente, symbole de la population. Elle fut érigée dès 1883 sur son emplacement actuel, le rond-point de la Défense, situé au cœur du quartier d'affaires, qui était alors au centre d'une colline champêtre : la buttte Chantecoq.

 

Le blason de Paris à l'époque. A remarquer : un trois mats

Le blason de Paris à l'époque. A remarquer : un trois mats

"La Fontaine à boire"  de Claude Torricini 1989

 

"Le Somnambule" de Henri de Miller 1983

 

Une oeuvre

"Les Nymphéas" une œuvre de Philolaos 1989

 

 

 

 

Une

Les œuvres

 

Le mobilier urbain contemporain :

 

 

Le sculpteur de nuages de l'artiste Atila 1972

Du côté de Nanterre-Université :

 

Dans le quartier nord-est de la Défense, près du Pont de Neuilly

Le Mémorial du retour des cendres de Napoléon, de Puccinelli 1980

 

 

Vue du pont de Neuilly côté nord-est de la Défense

 

 

Les immeubles et tours de la Défense :

 

A gauche la Tour EDF Archiitectes : Peii, Cobb, Freed & Partners (2001)

 

 

 

La Tour Total

 

 

Nexity-RTE

C'est la première tour érigée à la Défense en 1966. Ses archirectes, Jean de Mailly et Jacques Depussé, construisirent un immeuble avec une ossature entièrement  métallique et un noyau central en béton accueillant ascenseurs et escalier. C'est une première pour l'époque. Rénovée par Valode et Pistre en préservant son caractère, elle reste dépositaire de l'identité originelle de la Défense.

 Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

A voir aussi dans la station de métro La Défense :

 

Sur la fin des quais du RER A à la station "La Défense"

 

"Boréale" bas relief de Maxime Adam-Tessier 1983 détails de l’œuvre

 

Voir aussi un autre article sur la Défense de Paris d'Auguste Rodin située sur l'Ile Seguin à Boulogne-Billancourt : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/10/le-defense-d-auguste-rodin.html

 

Quelques dates de la Défense et ses constructions :

9 septembre 1958 : création de l'EPAD,

12 septembre 1958 : inauguration du CNIT par René Coty,

1964 : ouverture de la ttour Esso,

1966-1967 : achèvement des tours Aquitaine et Nobel,

1969 : nomination de Jean Miller comme PDG de l'EPAD. Le plan-masse permet le doublement des surfaces de bureaux; ouverture du boulevard circulaire; achèvement de la tour Europe; évacuation des bidonville de Nanterre,

1970 : achèvement des tours Aurore et Atlantique et inauguration de la station de RER La Défense,

1971 : achèvement de la Défense 2000,

1972: : polémique de la tour Gan et lancement du premier concours Tête Défense,

1973 : achèvement de Vision 80(copropriété de logements),

1974 : achèvement des tours Fiat (Areva) et Axa (First),

de 1974 à 1978 : aucune charge foncière n'est cédée; première crise pétrolière; ralentissement du développement de la Défense,

1981 : ouverture des Quatre Temps et achèvement des Miroirs,

1982 : livraison d'Elysées La Défense,

1983 : livraison de la tour Scor,

25 mai 1983 : le président Mitterand choisit le projet la Grande Arche de l'architecte Johann-Otto von Spreckelsen,

1985 : livraison des tours Total Coupole et Total Michelet

14 juillet 1989 :inauguration de la Grande Arche par le président Mitterand,

Octobre 1989 : deuxième inauguration du CNIT,

1990 : prolongation de la ligne N°1 du métro. Concert de Jean-Michel Jarre et achèvement du passage de l'Arche,

1992 : achèvement des Collines de l'Arche,

1993 : démolition de la tour Esso, deuxième crise économique,

1995 : livraison des tours Alicante et Chassagne à la Société Générale et ouverture du pôle universitaire Léonard de Vinci,

1997 : construction de la ligne de tranway T2 Issy la Défense,

1999 : livraison de la tour PB6 EDF,

2001 : livraison de l'ensemble immobilier Coeur-Défense et de l'église Notre-Dame de la Défense,

2004 : rénovation de la tour Opus 12,

25 juillet 2006 : lancement du plan de renouveau de la Défense,

2007 : création de l'Etablissement public de gestion de La Défense (EPGD) et plantation de la vigne du clos de Chantecoq,

2008 : livraison des tours Granite et de T1,

2008 : fête des 50 ans de l'EPAD, réaménagement du CNIT, Jean Nouvel remporte le concours d'architecture de la tour Signal et rénovation des Quatre Temps,

2009 : livraison de la tour Praetorium.

A suivre bientôt ...

 

 

 

 

 

Merci aux personnes de l'Espace Information Paris La Défense 15, place de la Défense.

92974 Paris La Défense Cedex

Tél. : 01 47 74 84 24

Un grand merci spécial à Mark et sa documentation spécifique de la Défense.

 

Partager cet article
Repost0
29 janvier 2021 5 29 /01 /janvier /2021 07:11

Un circuit le long de la Seine et à Rueil le 24 janvier 2021

 

Départ de l'avenue de Seine à Rueil-Malmaison, près de la gare de Rueil-Malmaison

Les bords de Seine à RueilLes bords de Seine à RueilLes bords de Seine à Rueil

Les bords de Seine à Rueil

 

Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou
Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou

 

Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou
Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou

A l'approche du pont de Bougival la maison de famille de Berthe Morisot :

 

La maison de famiille de Berthe Morisot à Bougival, près du pont éponyme
La maison de famiille de Berthe Morisot à Bougival, près du pont éponymeLa maison de famiille de Berthe Morisot à Bougival, près du pont éponyme
La maison de famiille de Berthe Morisot à Bougival, près du pont éponymeLa maison de famiille de Berthe Morisot à Bougival, près du pont éponyme

La maison de famiille de Berthe Morisot à Bougival, près du pont éponyme

Le parc sportif Patrice Vieljeux, maire de Bougival de 1963 à 1994 :

Il se trouve en contrebas du pont de Bougial

La danse à Bougival de 1882 de Pierre-Auguste Renoir. La danseuse se nomme Suzanne Valladon

Boston, Museum of fine Arts

 

"Danse à Bougival"Pierre-Auguste Renoir 1882-1883"Danse à Bougival"Pierre-Auguste Renoir 1882-1883
"Danse à Bougival"Pierre-Auguste Renoir 1882-1883

"Danse à Bougival"Pierre-Auguste Renoir 1882-1883

Pierre-Auguste Renoir "Les deux sœurs" ou "Sur la terrasse" 1881

(Art Institute Chicago)

 

Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou
Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou

Les deux sœurs ou Sur la terrasse de Pierre-Auguste Renoir

 

"Les Deux Sœurs" ou "Sur la Terrasse" est un tableau peint par Pierre-Auguste Renoir en 1881.
Il mesure 100,5 cm de haut sur 81 cm de large. Il est conservé depuis 1933 à l'Art Institute of Chicago à Chicago. Son premier propriétaire a été Paul Durand-Ruel.

"Les deux sœurs" ou "Sur la terrasse" peint par Pierre-Auguste Renoir à la Maison Fournaise, Chatou.

Pendant environ soixante ans, le peintre Renoir estime avoir réalisé à peu près quatre mille tableaux .

 

"Dans la serre" ou "M. et Mme Guillemet dans la serre" d'Edouard Manet : 1879

Voici l'un des Manet qui respire le plus la fraîcheur. Cette toile, de 115cm X 150 cm, aussi intitulée " Monsieur et madame Guillemet dans la serre" est un épisode de la vie mondaine à Paris, vers la fin du siècle, au moment où Alphonse Daudet publiait ses romans ( ne croirait-on pas assister à une scène de Fromont Jeune et Risler Ainé ?). Le peintre a parfaitement réussi à mettre en conversation l'homme et la femme, celle-çi formant en quelque sorte la fleur du tableau, une fleur pimpante, exquisement "habillée" dans la couleur, une fleur dans son écrin, d'une jeunesse finement éclatante, à coté de laquelle le mari n'est qu'un gros bourdon au vol chaotique. On peut admirer ici la façon d'encadrer de rose les blancs jaunis du col et du chapeau de la belle Madame Guillemet. Car ce sont Madame et Monsieur Guillemet, des amis intimes de Manet, qui ont posé pour le tableau "Dans la serre". Elle était une Américaine réputée pour son goût. Les Guillemet s'occupaient de modes et de haute couture, 19, faubourg Saint-Honoré. Manet les présente içi dans le jardin d'hiver du peintre Rosen, 70, rue d'Amsterdam. Il a travaillé là "au long de plus de 5 mois", dit Tabarant, soit depuis septembre 1878 jusqu'à la mi-février de 1879, comme un nomade. Il prend possession, en Avril 1879, de son atelier définitif au 77 de la même rue. Madame Manet venait animer de ses bavardages les longues heures de séance. "Parlez, riez, remuez, disait Manet à ses modèles, vous ne serez vrais qu'en devenant vivants !". Au même endroit, après les Guillemet, il fit asseoir Madame Manet et la peignit sur le même banc.

Sources La Palette de couleurs lien : http://lapalettedecouleurs.over-blog.com/article-manet-dans-la-serre-119532786.htmlv

Edouard Manet "Dans la serre" M. et Mme Guillemet 1879
Edouard Manet "Dans la serre" M. et Mme Guillemet 1879Edouard Manet "Dans la serre" M. et Mme Guillemet 1879

Edouard Manet "Dans la serre" M. et Mme Guillemet 1879

 

 

Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou
Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou
Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou

"Les bains de la Grenouillère" de Claude Monet

Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou
Balade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à ChatouBalade sur les bords de Seine de Rueil-Malmaison à Chatou

 

Près du pont de chemin de fer de ChatouPrès du pont de chemin de fer de Chatou
Près du pont de chemin de fer de ChatouPrès du pont de chemin de fer de Chatou

Près du pont de chemin de fer de Chatou

 

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2020 2 17 /11 /novembre /2020 21:21

Une suite de l'article sur l'église Notre-Dame-du-Val à Sartrouville :

Les vitraux de l'atelier de Bertille Hurard artiste verrier :

 

Des vitraux en verre fondu réalisés en 2013 par Bertille Hurard , artiste verrier

 

Les symboles créés par l'artiste :

 

***

 

 

 

 

 

 

 

 

Les vitraux de l'église Notre-Dame-du-Val à Sartrouville

 

Le Calice                               Le Coeur de Jésus       L'Ostie le Corps du Christ

Quelques détails des vitraux

 

L'artiste verrier :

 

Bertille Hurard Création Restauration

Vitraux - Marquises - Verres - Miroirs

1, rue de l'église 78800 Houilles (atelier et boutique de vente)

Sente des Sources

78380 Bougival

Tél. : 06 86 27 36 51 Courriel : hurardbertille@gmail.com

Site internet : lien http://www.createur-verrier.fr

Eglise Notre-Dame-du-Val :

50, rue Pierre Brossolette
78500 Sartrouville

Où se situe l'église Notre-Dame-du-Val ?

Voir aussi autre article du blog sur l'église Notre-Dame du Val :

 

 

 

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 06:21

 

***

L'Espace Landowski à Boulogne-Billancourt

Une visite-conférence au musée Paul Landowski à Boulogne-Billancourt

dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine le 19 septembre 2020

par Marjorie.

Le Boxeur

David combattant :

 

Quelques œuvres de Paul LandowskiQuelques œuvres de Paul LandowskiQuelques œuvres de Paul Landowski

Quelques œuvres de Paul Landowski

Panorama sur une partie des œuvres de Paul Landowski

 

 

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

'Le Christ Rédempteur" une des œuvres majeures de l'artiste

Documentation Musée Paul Landowski septembre 2020

 

Le Christ Rédempteur sur le Corcovado : un emblème de la ville de Rio de Janeiro

 

Le Corcovado (« bossu » en portuguais) est l'un des nombreux reliefs de la ville de Rio de Janeiro. Il s'élève à 710 mètres d'altitude. Il est célèbre pour accueillir en son sommet la statue du Christ Rédempteur, O Cristo Redentor, en portuguais, l'un des principaux symboles de la ville et du pays, et pour offrir une vue sur l'ensemble de la zone sud de la ville.

 

Le Corcovado avant l'implantation du O christo Redentor en page de gauche

Elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnus internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval.

Elle fut conçue par l'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa et réalisée par le sculpteur français Paul Landowski et le sculpteur roumain Gheorghe Leonida (pour la tête) et érigée en collaboration avec l'ingénieur français Albert Caquot.

Les grandes statues du monde et leur taille Voir le Christ Rédempteur à droite

Lien Wikipédia Rio de Janeiro : Rio de Janeiro

Lien Wikipédia Statue du Christ Rédempteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Statue_du_Christ_R%C3%A9dempteur

Lien site Wikipédia la plage de Pacacabana : Capacabana

Lien site Wikipédia ingénieur Heitor da Silva Costa : Heitor da Silva Costa

Lien site Wikipédia sculpteur roumain Georghe Léonida : Gheorghe Leonida

Lien Wikipédia ingénieur français Albert Caquot : Albert Caquot

 

Documentation sources Wikipédia

Sainte-Geneviève située sur le Pont de la Tournelle à Paris

 

Sainte-Geneviève le pont de la Tournelle et la cathédrale Notre-Dame avant son incendie

Le monument à Sun Yat-Sen

Paul Landowski devant la statue en marbre de Sun Yat-Sen, image ci-dessus

Sun Yat-sen homme d'état chinois

Sun Yat-sen 孙逸仙 ou 孫逸仙 ou sūn yìxiān ou en cantonais Jyutping ; cantonais Jyutping : syun jat sin ;zhuyin : ㄙㄨㄣ 〡ˋ ㄒ〡ㄢ, Sun Yat-sen étant la prononciation en cantonais qui s'est exportée en Occident ; le nom se prononce Sūn Yìxiān en mandarin), plus connu en Chine sous son surnom Sun Zhongshan (en mandarin, chinois : 孙中山 / 孫中山, sūn zhōngshān,cantonais Jyutping : syun¹ zung¹saan¹, zhyin : ㄙㄨㄣ ㄓㄨㄥ ㄕㄢ), également appelé Sun Wen (孫文), () est un révolutionnaire et homme d'état chinois.

Il est considéré comme « le père de la Chine moderne ». Il a eu une influence significative dans le renversement de la dynastie Qing (dont le dernier représentant a été Puyi) et l'émergence de la république de Chine. Sun Yat-sen, l'un des fondateurs du Kuomintang, a été le premier président de la république de Chine en 1912 et, entre 1917 et 1925, dirigea plusieurs gouvernements basés dans le Sud de la Chine, qui visaient à réunifier le pays alors en proie à la domination des seigneurs de la guerre. Il a développé une philosophie politique connue sous le nom des Trois principes du peuple (nationalisme, démocratie et bien-être du peuple).

 

Lien site wikipédia Sun Yat-sen : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sun_Yat-sen

Lien site Wikipédia Kuomintang : Kuomintang

 

Les Suppliants plâtre patiné 1913

Les Suppliants 1913 plâtre patiné, en premier plan, Le Mur de Prométhée 1925 plâtre patiné, en second plan.

 

Les Danses

bronze 1947

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

Les Monuments aux Morts :

Après guerre, 30.000 monuments aux morts sont construits. Paul Landowski, ayant participé à la Première guerre en bâtira 23 à lui seul.

Les Buttes de Chalmont font parties de ses œuvres importantes de l'artiste.

 

Le Bouclier aux Morts Inauguré en 1929 Plâtre patiné Don indivision Landowski

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

Portraits intimes :

Nadine - Marcel Landowski plâtre et marbre

 

Détails du Monument aux Morts

Musée Paul Landowski :

28, avenue André-Morizet

92100 Boulogne-Billancourt

Tél. : 01 55 18 46 42

 

 

Où se situe Boulogne-Billancourt et son musée

Le musée des Années 30 à Boulogne-Billancourt :

Créé pour commémorer le décret de 1925 renommant la commune de Boulogne en Boulogne-Billancourt, en évoquant la « modernité, noces des arts et de l'industrie », ce musée municipal, installé à l'origine dans les locaux de l'hôtel de ville, a été créé en 1939 par le docteur Albert Besançon, premier conservateur, dans le but de regrouper des collections assez disparates concernant le patrimoine culturel et industriel de Boulogne-Billancourt. En 1983, Emmanuel Bréon prend la succession du docteur Besançon, mort à 103 ans, et donne une nouvelle direction à la politique du musée, en le recentrant sur l'exploration du patrimoine des années 1930. Des années fastes pour Boulogne-Billancourt, aussi bien sur le plan industriel que culturel. À cette époque en effet, de nombreux artistes, architectes, peintres, sculpteurs, cinéastes, sont attirés dans cette ville où les prix des terrains et des ateliers restent abordables.

Rebaptisé « musée des Années 30 » en 1994, le musée s'installe en 1998 dans ses nouveaux locaux de l'espace Paul-Landowski. Suivant l'idée qu'un tel musée devait rendre compte de tous les aspects artistiques de ce début de XXe siècle, le musée des Années Trente présente une série d'œuvres orientalistes. On y trouvera donc aussi bien des peintres du ministère de l'Outremer et des Colonies ou des boursiers de la villa Abd-El-Tif. La collection orientaliste du musée (entre autres le peintre Georges-André Klein) a démarré véritablement avec l'exposition intitulée Coloniales organisée par le musée en 1989-1990. Sont exposées alors de nombreuses œuvres issues des réserves du musée des Arts africains et océaniens. Certaines d'entre elles resteront en dépôt au musée des Années Trente, premier noyau de la collection de peinture coloniale.

Lien Wikipédia Georges-André Klein : Georges-André Klein

Le musée des Années Trente abrite depuis 2017 le fonds de l'ancien musée-jardin Paul Landowski  musée-jardin Paul-Landowski de Boulogne-Billancourt.

Lien musée-jardin Paul Landowski lien : musée-jardin Paul-Landowski

 

Biographie de Paul Landowski

Une famille d'artistes et une formation humaniste (1875-1913) :

Paul est le fils de d'Edward Landowski, docteur en médecine, d'origine polonaise, et de

Julie Henriette Vieuxtemps. Paul Landowski est le petit-fils, par sa mère, du célèbre violoniste et compositeur Henri Vieuxtemps. Il perd successivement sa mère le , puis son père le , morts des suites d'une maladie à Alger. Il est dès lors, avec ses frères et sœurs, pris en charge à Paris par son oncle paternel,Paul Landowski. Il épouse en premières noces Geneviève Nénot (1888-1911), fille d'Henri-Paul Nénot, dont il a deux enfants, la peintre Nadine Landowski (1908-1943) et Jean Max Landowski (1911-1943), mort pour la France. Veuf, il épouse Amélie Cruppi, fille de l'homme politique Jean Cruppi et de la femme de lettres Louise Cruppi. Il est aussi le père du compositeur Marcel Landowski (1915-1999), qui réforma l'enseignement musical en France, et de la pianiste et artiste peintre Françoise Landowski Caillet (1917-2007).

Après des études secondaires à Paris au collège Rollin, il se destine à la versification dramatique. En hypokhâgne, il découvre durant l'année 1898 auprès d'Henri Barbusse, la philosophie humaniste, laquelle marquera toute son œuvre. L'année suivante, il suit, parallèlement à ses études, les cours du portraitiste Jules Lefebvre  à l'Académie Julian. Il devient un expert en anatomie en suivant quotidiennement les dissections de l’École de Médecine et en dessinant les planches pédagogiques du professeur Farabeuf. Il se passionne pour la boxe.

Admis en 1895 aux Beaux-arts, il y devient l'élève de Louis-Ernest Barrias. Il en sort en 1900 lauréat du prix de Rome pour son David combattant Goliath et séjourne à la villa Médicis. En 1903, il participe à son premier Salon des artistes français ; il y exposera durant toute sa carrière, pendant plus de trente années. En 1906, bientôt suivi par tout un milieu d'architectes, d'artistes et de mécènes, il s'installe à Boulogne-Billancourt, rue Moisson-Desroches, aujourd'hui rue Max Blondat. Il ne reste de son atelier qu'un petit musée construit après sa mort dans un coin du jardin et légué à la ville en 1982.

La maison atelier de Paul Landowski  à Boulogne-Billancourt Photographie de 1906

Il accède à la célébrité dès 1909 avec une sculpture installée cinq ans plus tard sous la coupole du Panthéon, Aux artistes dont le nom s'est perdu.

L’œuvre de Paul Landowski "Aux artistes dont le nom s'est perdu" Le Panthéon de Paris.

 

En 1927, Paul Landowski s'installe au Brusc, hameau de la commune de Six-Four-les-Plages dans le Var, où il installe un atelier dans lequel il créera la plupart de ses œuvres.

 

Lien site Wikipédia Hypokhâgne : hypokhâgne

Lien site Wikipédia Farabeuf : Farabeuf

Lien site Wikipédia Louis-Ernest Barrias : Louis-Ernest Barrias

Lien site Wikipédia villa Médicis : villa Médicis

Lien Salon des artistes français : Salon des artistes français

Les œuvres de Paul Landowski :

La sculpture comme instrument civilisateur (1914-1938)

En 1916, durant la Première Guerre mondiale, il participe à la bataille de la Somme et reçoit la croix de guerre. En 1917, il livre avec Bouchard à la ville de Genève les statues du Monument de la Réformation. Il réalise dans l'après-guerre plus de quatre-vingts monuments aux morts, dont :

  • en 1921, le Monument à la gloire des internes des hôpitaux de Paris dans l'enceinte de l'Hôtel Dieu,
  • en 1924, Le Monument de la Victoire à Casablanca,
  • en 1928, Le Pavois à Alger,
  • en 1935, Les Fantômes sur le champ de Chalmont, où se scella le sort de la seconde bataille de la Marne.

Lien Wikipédia Le Pavois à Alger : Le Pavois à Alger 

Lien Wikipédia Les Fantômes : Les Fantômes

 

En 1928, il participe au concours d'art des IXème Jeux olympiques d'Amsterdam et obtient la médaille d'or au concours de sculpture pour Le Boxeur. Officier de la Légion d'Honneur depuis le , il est promu commandeur le .

Reconnu comme un héros aux préoccupations humanistes, il devient dans la France pacifiste de l'après-guerre le sculpteur qui obtient le plus de commandes monumentales, à Paris ou à l'étranger :

  • en 1928, la statue de Sainte Geneviève protégeant Paris, érigée sur le pont de la Tournelle ;
  • inauguré en 1929 : Le Bouclier aux morts, mairie du XVIème arrondissement de Paris,
  • en 1930, le Mausolée de Sun Yat Sen à Nankin,
  • en 1931, le Christ de Corcovado Le Christ Rédempteur à Rio de Janeiro,
  • en 1933, Montaigne méditant face à la Sorbonne, rue des Écoles à Paris,
  • en 1936, les fontaines de la porte de Saint-Cloud à Paris,
  • en 1937, le tombeau du maréchal Foch aux Invalides à Paris,
  • inauguré en 1956 : À la gloire de l’Armée française 1914-1918, place du Trocadéro à Paris.

Il est invité à la 24ème exposition de la Société des artistes rouennais à Rouen en 1933.

Liens : Sainte Geneviève  à Paris : Sainte Geneviève

Lien pont de la Tournelle à Paris : pont de la Tournelle

Le Christ de Corcovado, Christ Rédemteur, à Rio de Janeiro

Lien site Wikipédia Bouchard : Bouchard

Lien Wikipédia le Monument de la Réformation : le Monument de la Réformation

Lien Wikipédia Le Pavois : Le Pavois

Documentation du Musée Paul Landowski à Boulogne-Billancourt :

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

Une exposition temporaire dans la Nef de l'Espace Paul Landowski :

du 21 septembre au 18 octobre, entrée et visite libre

 

Les sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien Bellay
Les sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien Bellay
Les sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien Bellay

Les sculptures de Jean-Sébastien Bellay

Une sculpture de Jean-Sébastien Belly "Together"

 

 

 

 

Le musée Paul Landowski dans l'enceinte du musée des Années 30

Merci à Marjorie pour sa passionnante visite-conférence sur l'artiste Paul Landowski et ses œuvres.

David, Grand Prix de Rome et Marjorie, conférencière

Voir aussi autres articles du blog sur Boulogne-Billancourt et ses richesses artistiques :

Visite du 19 septembre 2020 dans le cadre des JEP  Les résidences du Point-du-Jour de

Fernand Pouillon par Marion :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/les-residences-du-point-du-jour-de-fernand-pouillon-par-marion.html

Le bassin du quartier du Point du Jour à Boulogne-Billancourt  le 19 septembre 2020

Lien article du blog sur Boulogne-Billancourt et son hôtel de Ville :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/l-hotel-de-ville-de-boulogne-billancourt-archiecte-tony-garnier.html

L'entrée de l'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt le 19 septembre 2020

Partager cet article
Repost0
25 septembre 2020 5 25 /09 /septembre /2020 06:28

 

Le circuit de Maisons-Laffitte des œuvres au pochoir de l'artiste street art C215 et quelques repères visuels rencontrés durant cette balade.

Bonne visite !

Retrouvez le circuit du jour en fin d'article

Départ de la gare SNCF RER de Maisons-Laffitte :

Esplanade de la gare :

 

Jacques Laffitte (1767-1844)

D'origine modeste, Jacques Laffitte incarne la réussite sociale et financière. Banquier, entrepreneur et

homme politique, il devient gouverneur de la Banque de France lorsqu'il achète le domaine de Maisons en 1818 à la duchesse de Montebello.

Il réalise des percées dans le parc du château, comme le"Cercle de la gloire" célébrant l'épopée impériale et dessinées d'après l'étoile de la Légion d'honneur. voir plan joint

Il participe activement à l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe, mais se retrouve ruiné par ce nouveau régime.

Il lotit alors le parc en 1834, créant la Colonie Laffitte, vaste projet immobilier destiné à le renflouer.

Il inaugure l'arrivée du chemin de fer de la commune en 1843.

La ville de Maisons-sur-Seine prendra son nom en 1882 pour devenir Maisons-Laffitte.

 

Face à la mairie de Maisons-Laffitte, devant la bibliothèque :

39, avenue Longueil

Olympe Audouard 1832-1890

Femme de lettres, Olympe Audouard écrit de nombreux romans, récits de voyages et articles de

journaux.

Défendant les droit des femmes et ardente féministe, elle fonde 5 revues à une époque très conservatrice, pour pouvoir s'exprimer librement.

Encouragée à écrire par Alexandre Dumas qui a lu certains de ses manuscrits, Olympe Audouard garde un fort lien avec l'auteur des Trois Mousquetaires.

En 1869, elle lui prête d'ailleurs sa maison de campagne de Maisons, durant 5 à 6 semaines. Alexandre Dumas, fier de ses talents culinaires, travaille à son Grand dictionnaire de cuisine, terminé quelques mois seulement avant sa mort en 1870.

Circuit du street art C215 dans le parc de Maisons-LaffitteCircuit du street art C215 dans le parc de Maisons-LaffitteCircuit du street art C215 dans le parc de Maisons-Laffitte
L'hôtel de ville la gare de Maisons-LaffitteL'hôtel de ville la gare de Maisons-Laffitte
L'hôtel de ville la gare de Maisons-LaffitteL'hôtel de ville la gare de Maisons-LaffitteL'hôtel de ville la gare de Maisons-Laffitte

L'hôtel de ville la gare de Maisons-Laffitte

En face de la poste de Maisons-Laffitte, parking des vélos de la gare :

Rue du maréchal de Lattre de Tassigny

 

Grégory Baugé (né en 1985)

Originaire de Guadeloupe, Grégory Baugé est né et a grandi à Maisons-Laffitte.

Il commence le vélo de route à l'âge de 10 ans, mais découvre les sensations de la vitesse lors d'un championnat régional à 18 ans.

Taillé pour le sprint, il intègre l'équipe de France junior de cyclisme sur piste.

A force de travail, il s'est forgé un palmarès impressionnant avec ç titres de champion du monde de vitesse, individuel ou par équipe. Il rêve d'une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2021.

 

 

 

16, rue Jean Mermoz en face de la poste sur la boite extérieure

Jean-Marie Arouet dit Voltaire

Philosophe, Voltaire utiilise sa plume pour défendre l'égalité et la liberté de conscience de l'Homme, idées qui conduiront les esprits vers la Révolution.

Tout jeune écrivain, il est souvent reçu au château de Maisons, chez son ami Jean-René de Longueil. Il y écrit plusieurs pages de ses futures publications, en fait la lecture aux hommes de lettres dont Longueil sait-s'entourer, partageant le même intérêt pour les cercles littéraires et les sciences. Contractant la variole lors d'un séjour en 1723,, il manque de mourir par deux fois : de cette maladie et d'un incendie embrasant sa chambre peu de temps après son départ.

75, rue de la Muette

Jean Cocteau 1899 - 1963

Génial touche-à-tout, Jean Cocteau se reconnait avant tout poète. Mais il écrit aussi des romans (Les

enfants terribles, 1929), des pièces de théâtre (Antigone, 1922), réalise des films (La belle et la bête, 1946), dessine et peint, recherchant l'effet d'étonnement et de merveilleux.

Il initie les mouvements d'avant-garde surréalistes et dadaïste, et côtoie la plupart des artistes de son temps : Serge de Diaghilev, Pablo Picasso, André Breton, Edith Piaf, Albert Camus, Jean Marais, Henri Matisse...

Né et ayant grandi à Maisons-Laffitte dans la maison luxueusement meublée de son grand-père, il chérit ses souvenirs d'enfance et aime venir s'y ressourcer.

 

Nous voici au nord du parc, près des Caves du Nord

 

 

 

 

La Porte du Nord Le pavillon type Mansart

 

Angle avenue Fléchier avenue Albine

 

Le règne de Louis XIII est marqué par de nombreuses campagnes militaires et une affirmation du pouvoir royal permettant une unification de la France.

 

Résidant au château de Saint-Germain, le roi partage son temps entre séances de travail et parties de chasse en forêt. Régulièrement, il profite de la proximité du vieux logis seigneurial de son conseiller Jean de Longueil, seigneur de Maisons, pour s'y reposer et prendre une collation. Plus tard, il suivra l'avancée des travaux du nouveau château entrepris par son fils René de Longueil.

 

 

La villa Doulton
La villa Doulton

La villa Doulton

Angle avenue Pascal avenue du cardinal de Retz

Anne d'Autriche 1601 - 1666

Femme énergique et intelligente, Anne d'Autriche, Anne d'Autriche assure la Régence à la mort de son mari Louis XIII, aidée du Cardinal Mazarin. Son fils, Louis XIV n'a alors que 5 ans.

En 1651, accompagné de ses fils, le jeune roi de 12 ans et son frère Philippe, elle assiste au fastueux déjeuner servi par René de Longueil en son château. L'édifice, tout juste achevé, désormais fin prêt à les recevoir dignement, attise leur curiosité.

 

Angle avenue Benjamin Constant avenue Jean-Jacques Rousseau

Charles-Philippe de France, comte d'Artois 1757 - 1836

Frère cadet de Louis XVI, et futur roi Charles X, le comte d'Artois acquiert le château de Maisons

de Maisons en 1777 à l'âge de 20 ans. Il entreprend de vastes ett coûteux projets de réaménagement, mais qui ne sont jamais terminés.

Ainsi son architecte François-Joseph Bélanger transforme un des grands appartements du château en salon à manger, incluant un salon de jeux. Passionné de chevaux, le comte d'Artois installe des pur-sang venus d'Angleterre dans les écuries restaurées et organise un élevage de chevaux de course, en employant un personnel qualifié.

Il est à l'origine du développement hippique de la ville.

 

 

La place Wagram

Joseph Olller 1839 - 1822

Joseph Oller découvre en Espagne les combats de coqs et les paris financiers. De retour à Paris, passionnés par les chevaux de course, il invente le"pari mutuel" centralisant les mises, pour payer les gagnantes par les payantes.

En 1878, il réalise un hippodrome sur les terres de l'ancienne ferme du château de Maisons. Il aménage le premier champ de course et installe une tribune à gradins protégée d'un auvent sur armatures de fonte, ainsi que des kiosques affectés au pesage ou au salon des dames. En 1889, il fondera le cabaret du Moulin-Rouge, créant le music-hall.

 

Place Napoléon

 

Où se situe la place Napoléon ?

 

Napoléon Bonaparte 1769 - 1821

L'empereur aime à chasser en forêt de Saint-Germain.

Le château de Maisons, propriété de son fidèle ami le maréchal Lannes, accueille ses visites rapides et amicales.

 

Même après la mort de ce dernier, Napoléon continue à rendre visite à sa veuve, la duchesse de Montebello.

En 1840, 19 ans après sa mort, ses cendres sont ramenées aux Invalides par bateau, en remontant la Seine. Jacques Laffitte et une foule de mansonniens lui rendent un dernier hommage depuis la berge.

La place Napolléon
La place Napolléon La place Napolléon

La place Napolléon

8, avenue de Guétry

Hubert Robert 1733- 1808

Jeune peintre, Hubert Robert voyage en Italie, comme protégé du duc de Choisel. Il y reste 11 ans

et parcourt la campagne romaine. Il peint des monuments en ruines, noyés dans la nature envahissante. De retour à Paris en 1765, il se spécialise dans le genre du paysage à l'atmosphère mélancolique pour répondre aux nombreuses commandes de l'aristocratie.

Le château de Maisons conserve l'une de ses plus grandes toiles : "Paysage avec cascade, inspiré de Tivoli". Il évoque les tableaux accrochés par les différents propriétaires et une commande faite par le comte d'Artois à cet artiste.

Le square Guétry

Le square Guétry

 

Retour vers le château de Maisons-Laffitte

2 œuvres qui ont été dégradées et refaites par l'artiste C215

Avenue Henry Marcel

Vera Leigh 1903 - 1944

Abandonnée par ses parents, Vera Leigh est adoptée par Eugène Leigh, important entraîneur de 200

chevaux de courses à Maisons-Laffitte. Vera veut devenir jockey, mais fonde finalement une maison de mode.

Durant la deuxième guerre mondiale, elle rejoint la résistance intérieure pour aider les soldats alliés tombés en lignes ennemies. De retour en Angleterre, elle s'engage auprès des Services secrets britanniques. Parachutée en France en mai 1943, elle porte des messages aux résistants parisiens et s'implique dans l'aide aux réseaux d'aviateurs. Arrêtée en octobre 1943, puis déportée, elle est exécutée en Allemagne.

 

 

L'ancien hôtel royal en travaux actuellementL'ancien hôtel royal en travaux actuellement

L'ancien hôtel royal en travaux actuellement

La façade coté parc du château de Maisons et quelques détails

Avenue Louvois - avenue François Mansart

François Mansart 1598 - 1666

Génial architecte, François Mansart incarne le renouveau de l'architecture classique à la française.

Les "mansardes", peut-être dérivées de son nom, évoquent les toits  à courbes brisées qu'il aime utiliser.

Soucieux de perfection, il conçoit le château de Maisons en agençant les différents pavillons selon une symétrie rigoureuse. Autour d'un cour ouverte formant terrasse, les façades reçoivent un décor à l'antique de colonnes, corniches, et bas-reliefs. Le château, les écuries et le jardin forment un ensemble cohérent le long de la grande perspective, idée qui sera reprise à Vaux-le-Viicomte puis à Versailles.

 

La façade du château coté parc peinture à l'huile

Retour vers le centre ville de Maisons

Angle avenue Bellefortière -  4 bis, avenue du général Leclerc

Jean Lannes (1769-1809) :

Proche compagnon d'arme de Napoléon Bonaparte, il participe à toutes ses batailles.

En 1804, distingué maréchal, il achète le domaine de Maisons, conforme à son rang.

Il rénove et met au goût du jour une partie du château et fait tracer de nouvelles allées dans le parc. En propriétaire avisé, il développe un élevage de 900 moutons Mérinos destinés à la revente ainsi qu'une ferme de rapport pour permettre d'autofinancer les travaux entrepris.

Fait duc de Montebello en 1808, il décède l'année suivante.

 

25, rue des Graviers

Louise Lannes 1782 - 1856

En 1800, Jean Lannes, futur maréchal , épouses Louise Louise Guéhéneuc qui llui donne 5 enfants.

Ils achètent le château de Maisons qui leur permet de recevoir mais aussi de s'éloigner du faste de la Cour.

Blessé à la Bataille d'Essling, lle maréchal , duc de Montebello, décède en 1809. Louise apprend sa mort d'une lettre attristée de l'Empereur. Celui-ci la nomme Dame d'honneur de Marie-Louise. L'impératrice improvisera une visite pour découvrir le château, et goûter à la ferme.

En 1818, la charge en étant devenue trop lourde, la duchesse de Montebello vend le domaine à Jacques Laffitte.

 

Circuit du street art C215 dans le parc de Maisons-Laffitte

Angle rue de Paris rue de l'ancienne mairie

Marlène Dietrich 1901-1992

Allemande, naturalisée américaine en 1939, Marlène Dietrich personnifie au cinéma la femme fatale et

mystérieuse. Surnommée "l'Ange bleu", cette actrice de légende mène sa carrière à Hollywood, tournant avec les plus grand réalisateurs.

Chanteuse fascinante, engagée contre le nazisme, elle rejoint l'armée américaine durant

la deuxième guerre mondiale pour soutenir, par sa voix, le moral des troupes.

Elle vit alors une liaison passionnée avec Jean Gabin, réfugié aux Etats-Unis par refus de tourner pour les Allemands dans la France occupée.

Rue de Paris près des arrêts de bus

 

 

 

 

 

 

3, rue du Prieuré, près de l'entrée du collège

Jean Gabin 1904 -1976

 

Après divers petits métiers et une carrière dans le music-hall, Jean Gabin tourne son premier film en 1930 et devient l'une des figures incontournables du cinéma français.

Avec Naturel, il incarne par ses rôles, l'homme autoritaire, bourru qui impose le respect.

En 1958, locataire d'une villa à l'entrée du parc, il participe au long-métrage Le désordre et la nuit dont quelques scènes ont pour cadre la ville de Maisons-Laffitte. Passionné de chevaux et ayant ses habitudes au "Café", il apprécie la ville.

Par la suite, il montera une écurie de chevaux de course en Normandie et aménagera un hippodrome sur ses terres.

 

Angle avenue de Longueil rue Munier

René de Longueil 1596 - 1677

 

 

Homme ambitieux et fortuné, René de Longueil mène une carrière brillante, cumulant les plus hautes

fonctions : Président du Parlement de Paris, Capitaine des chasses royales, Surintendant des finances.

Il doit une partie de sa fortune à sa femme Madeleine Boulenc de Crèvecoueur, de 13 ans sa cadette, qu'il épouse en l'église de Maisons. Ils font construire par François Mansart un nouveau château pour recevoir la Cour et organiser des fêtes. Mais Madeleine ne verra pas cette oeuvre achevée : elle décède avant la fin des travaux. Longueil y installera ses collections de livres, de porcelaines rares et même d'orangers !

Place du maréchal Juin

Jules Vallès 1832-1885

 

Ecrivain-journaliste, Jules Vallès est de toutes les révolutions sociales. Communard actif, il met sa plume au service des journaux engagés. Condamné à mort par contumace en 1872, il s'exile à Londres d'où il revient en 1882, amnistié.

Il séjourne alors à l'Hôtel des Bains de Maisons,

rédigeant le dernier tome de sa trilogie autobiographique : L'Enfant, Le Bachelier, L'insurgé, dans un esprit de révolte.

Prétextant de ses nombreuses absences de l'hôtel, il cherche à faire baisser le prix de sa pension. L'hôtelier ne rendra les bagages de ce mauvais payeur qu'après l'injonction d'un huissier.

Voir la place du château, paragraphe plus bas

39, avenue Longueil

Olympe Audouard 1832-1890

Femme de lettres, Olympe Audouard écrit de nombreux romans, récits de voyages et articles de

journaux.

Défendant les droit des femmes et ardente féministe, elle fonde 5 revues à une époque très conservatrice, pour pouvoir s'exprimer librement.

Encouragée à écrire par Alexandre Dumas qui a lu certains de ses manuscrits, Olympe Audouard garde un fort lien avec l'auteur des Trois Mousquetaires.

En 1869, elle lui prête d'ailleurs sa maison de campagne de Maisons, durant 5 à 6 semaines. Alexandre Dumas, fier de ses talents culinaires, travaille à son Grand dictionnaire de cuisine, terminé quelques mois seulement avant sa mort en 1870.

 

Le circuit sous logiciel OpenRunner :

10 kilomètres au total et 45 mètres de dénivelée environ

 

Ouvrir le lien direct du circuit street art : https://www.openrunner.com/r/12094181

 

 

Autres articles du blog sur le street art et les fresques en France :

en bleu de nombreuses œuvres de l'artiste C215

 

L'artiste du street art C215 au centre ville de Maisons-Laffitte  : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-du-street-art-c215-au-centre-ville-de-maisons-laffitte.html

L'artiste du street art C215 au château de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-street-art-c215-au-chateau-de-maisons-laffitte.html

Article du blog sur le street art à Vitry-sur-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/01/vitry-sur-seine-capitale-du-street-art-ivry-sur-seine-et-paris-xiiieme.html

Le street art à Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne en septembre 2019  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-vitry-sur-seine-ens-eptembre-2019.html

Au delà du street art : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-au-dela-du-street-art-114609318.html

Le street art à Lens en décembre 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/12/le-street-art-a-lens-pas-de-calais.html

Le street art à Orsay, Essonne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-orsay.html

De l'art de la rue à la philatélie MissTic : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-de-l-art-de-la-rue-a-l-art-philathelique-69446539.html

Le mur peint des Canuts à Lyon : http://over-blog.net/2015/11/le-mur-peint-des-canuts-a-lyon.html

Circuit des fresques de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fresques-de-levallois-116417055.html

Fan club de MissTic par Henri Kaufman : https://henrikaufman.typepad.com/misstic_fanclub/

L'artiste C215 et le circuit des illustres autour du Panthéon en septembre 2018 pour les JEP : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/l-artiste-c215-et-le-circuit-des-illustres-pres-du-pantheon-a-paris.html

Festival de L'Art Sacré à Autun en juillet 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/zodiaque-une-exposition-a-l-eveche-d-autun.html

Articles du blog des Randonneurs Ovillois sur le street art : Le street art de la place d'Italie au centre de Vitry-sur-Seine  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2020/02/le-street-art-de-la-place-d-italie-au-centre-de-vitry-sur-seine.html

Paris Ivry et Vitry-sur-Seine capitale de l'art dans la rue : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2015/12/paris-ivry-et-vitry-sur-seine-capitale-de-l-art-dans-la-rue.html

Une visite street-art à Montmartre avec Leslie : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/visite-street-art-a-montmartre-avec-leslie.html

Une visite sur le street art à Menilmontant : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/le-street-art-a-menilmontant-paris-20eme.html

 

Le journal de Maisons-Laffitte :

 

Documentation : Centre des Monuments Nationaux

 

 

Office de Tourisme de Maisons-Laffitte :

41, avenue Longueil 78600 Maisons-Laffitte

Tél. : 01 39 62 63 64 ou 06 09 03 54 61

Contact : http://contact@tourisme-maisonslaffitte.fr

Horaires :  lundi ou vendredi 10 à 12 H - 13 H30 à 18 H

Samedi : 9 H 30 à 12 H

Visite-vélo découvertes d'Epopées Mansonniennes sur réservation obligatoire.

Château de Maisons-Laffitte

2, avenue Carnot 78600 Maisons-Laffitte

Tél. : 01 39 62 01 49 Renseignements : http://www.chateau-maisons.fr

Horaires d'ouverture au public :

 de 10 à 12 H et 13 H 30 à 17 H

Merci à Christian Guémy, un merveilleux artiste !

Merci au Centre des Monuments Nationaux !

Merci à l'Office du Tourisme de Maisons-Laffitte !

Merci aux Personnels du Château de Maisons pour leur sympathique accueil !

 

Enfin une pensée pour mon ami peintre-dessinateur Daniel Fort, alias Fordan, malheureusement disparu trop tôt, pour ses formidables tracés des communes environnantes devenus maintenant pièces de collection historiques.

 

Le magnifique plan de Maisons-Laffitte par Daniel Fort, alias Fordan, 1985

L'artiste Christian Guémy expose ses pochoirs dans le monde entier :

Son dernier ouvrage, C215 L'art du pochoir écrit avec Alessandra Mattanza est sorti aux éditions White Star en octobre 2019 et nous montre toute l'étendue de son œuvre en France et à l'étranger.

Autoportrait de l'artiste C215 en clown

 

Biographie de C215 :

"J'essaie d'interagir avec le contexte et don de réaliser dans la rue des œuvres d'art qui reflètent des éléments et des caractéristiques étroitement liés entre eux. J'aime montrer des personnes et des objets que la société tend à ignorer, ceux qui peuvent être considérés 'invisibles", comme les sans-abris, les enfants des rues, les amoureux qui se rencontrent sur un banc ou s'embrassent à la volée, les chats errants et les étrangers dont le regard, le geste, le sourire ou un détail de leur existence usée m'interpelle ".

Christian Guémy, connu sous le pseudonyme C215 est un article parisien dont l'atelier se trouve à Ivry-sur-Seine. Né en 1973, il crée des graffitis depuis l'adolescence et s'est mis à partir de 2005 à l'art du pochoir, dont il est devenu l'un des plus grands maitres.

Bien que déjà très populaire à Paris et autres quatre coin du monde, il atteint la notoriété lorsque Bansky lui demande de travailler pour lui.

Les critiques le définissent alors comme "la réponse française à Bansky".

L'artiste a obtenu un master en histoire de l'art à la Sorbonne et un en Civilisation de la Renaissance au Centre d'étude Supérieure sur la Renaissance du C.N.R.S. Il parle outre sa langue maternelle, anglais allemand et italien.

"L'art de C215 capte une lumière, une profondeur et une humanité qu'il est difficile, voire insolite, de représenter au pochoir, son médium de prédilection. Ce type de support tend à aplanir les images et à les rendre statiques, mais C215 a développé un style d'illustration impressionniste. Si sa technique est extrêmement raffinée, son travail semble transcender tout  formalisme pour arriver au cœur de la compassion et croire en l'esprit humain. Rencontrer les œuvres de C215 dans la rue me rend heureux" a écrit un jour un grand artiste de rue,  Shepard Fairey, alias Obey Giant.

Alessandra Matttanza :

Ecrivaine, scénariste et photographe des beaux-arts, Alessandra Mattanza vit depuis plusieurs années entre New-York, San-Francisco et Los Angeles. Elle travaille actuellement comme correspondante collaboratrice et rédactrice pour différentes maisons d'édition et magazines, dont Cosmolitan, Elle, Vanity Fair, Forbes, Natural Style, ICON et le Financial Times et réalise des intervews et mini-documentaires pour Studio Universal et d'autres chaines télévisées. Elle écrit également des romans, des scénarios des livres illustrés de voyage et des guides touristiques.

En 2014 elle est apparue première dans la catégorie Personality Profile - International Journalism de l'Annual Southern Califorrnia Journaliism Awards de Los Angeles. Depuis, elle est régulièrement nominée, remportant parfois le second ou troisième prix, dans la catégorie des livres de non-fiction au SoCal Journalism Awards de Los Angeles. Elle a publié chez White Star Mon Paris, la ville lumière par ses plus célèbres habitants, (Gründ); Australie la nouvelle frontière et Street Art, les 20 plus grands artistes livrent leur secrets.

Pour info., le livre d'Alessandra sur le œuvres et artistes du Street art :

"Street art - Les 20 plus grands artistes livrent leurs secrets"
Ce magnifique album est une véritable bible pour tout amateur d'Art
Moderne en général et de Street Art en particulier. Pendant plusieurs mois, Alessandra Mattanza a pourchassé les 20 plus grandes signatures de l'art de rue pour les faire parler ! Qu'ils racontent leur histoire, d'où leur vient cette passion, comment ils ont débuté, qu'est-ce qui préside à leurs choix graphiques, leur démarche politique, quelle est leur vie d'artiste, comment vivent-ils leur célébrité, qu'est-ce qui les fait continuer cette aventure souvent à la frange de la loi ? Parallèlement à cette présentation détaillée qui éclaire des hommes souvent peu connus et qui s'expriment rarement, l'album présente une collection de leurs œuvres les plus représentatives, photographiées avec un soin exceptionnel.
Avec Banksy, Blu, JR, OS Gemeos, Roa, Sam3, Invader, Phlegm, C215, Swoon, Stinkfish, Shepard Fairey, Escif, Vhils, Interesni Kazki, Boxi, Evol, Ericailcane, Claudio Ethp, Saakash Nihalani...

 

C215 dans le monde :

 

Partager cet article
Repost0
22 septembre 2020 2 22 /09 /septembre /2020 05:08

Voici la suite du circuit street art de l'artiste Christian Guémy alias C215 au centre ville de Maisons-Laffitte.

 

Départ de la gare de Maisons-Laffitte, esplanade de la gare SNCF RER :

Jacques Laffitte 1767-1844 :

D'origine modeste, Jacques Laffitte incarne la réussite sociale et financière. Banquier, entrepreneur et

homme politique, il devient gouverneur de la Banque de France lorsqu'il achète le domaine de Maisons en 1818 à la duchesse de Montebello.

Il réalise des percées dans le parc du château, comme le"Cercle de la gloire" célébrant l'épopée impériale et dessinées d'après l'étoile de la Légion d'honneur. voir plan joint

Il participe activement à l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe, mais se retrouve ruiné par ce nouveau régime.

Il lotit alors le parc en 1834, créant la Colonie Laffitte, vaste projet immobilier destiné à le renflouer.

Il inaugure l'arrivée du chemin de fer de la commune en 1843.

 

Rencontre, une fresque de Luigi Castiglioni 1988

39, avenue Longueil

Olympe Audouard 1832-1890

Femme de lettres, Olympe Audouard écrit de nombreux romans, récits de voyages et articles de

journaux.

Défendant les droit des femmes et ardente féministe, elle fonde 5 revues à une époque très conservatrice, pour pouvoir s'exprimer librement.

Encouragée à écrire par Alexandre Dumas qui a lu certains de ses manuscrits, Olympe Audouard garde un fort lien avec l'auteur des Trois Mousquetaires.

En 1869, elle lui prête d'ailleurs sa maison de campagne de Maisons, durant 5 à 6 semaines. Alexandre Dumas, fier de ses talents culinaires, travaille à son Grand dictionnaire de cuisine, terminé quelques mois seulement avant sa mort en 1870.

 

 

Place du maréchal Juin

Jules Vallès 1832-1885

 

Ecrivain-journaliste, Jules Vallès est de toutes les révolutions sociales. Communard actif, il met sa plume au service des journaux engagés. Condamné à mort par contumace en 1872, il s'exile à Londres d'où il revient en 1882, amnistié.

Il séjourne alors à l'Hôtel des Bains de Maisons, rédigeant le dernier tome de sa trilogie autobiographique : L'Enfant, Le Bachelier, L'insurgé, dans un esprit de révolte.

Prétextant de ses nombreuses absences de l'hôtel, il cherche à faire baisser le prix de sa pension. L'hôtelier ne rendra les bagages de ce mauvais payeur qu'après l'injonction d'un huissier

 

Rue du maréchal de Lattre de Tassigny

 

Grégory Baugé (né en 1985)

Originaire de Guadeloupe, Grégory Baugé est né et a grandi à Maisons-Laffitte.

Il commence le vélo de route à l'âge de 10 ans, mais découvre les sensations de la vitesse lors d'un championnat régional à 18 ans.

Taillé pour le sprint, il intègre l'équipe de France junior de cyclisme sur piste.

A force de travail, il s'est forgé un palmarès impressionnant avec ç titres de champion du monde de vitesse, individuel ou par équipe. Il rêve d'une médaille d'or aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020

La fontaine Wallace murale du centre ville près de la bibliothèque

16, rue Jean Mermoz en face de la poste sur la boite extérieure

Jean-Marie Arouet dit Voltaire

Philosophe, Voltaire utiilise sa plume pour défendre l'égalité et la liberté de conscience de l'Homme, idées qui conduiront les esprits vers la Révolution.

Tout jeune écrivain, il est souvent reçu au château de Maisons, chez son ami Jean-René de Longueil. Il y écrit plusieurs pages de ses futures publications, en fait la lecture aux hommes de lettres dont Longueil sait-s'entourer, partageant le même intérêt pour les cercles littéraires et les sciences. Contractant la variole lors d'un séjour en 1723,, il manque de mourir par deux fois : de cette maladie et d'un incendie embrasant sa chambre peu de temps après son départ.

 

Les 9 derniers portraits au pochoirs G.M. de l'artiste C215 créés le mardi 8 décembre 2020 à la liaison de la rue Guynemer à la place du Maréchal Juin :

en savoir un peu plus voir le dernier article du blog : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/12/nouveaux-pochoirs-de-c215-a-maisons-laffitte.html

Les 9 portraits de personnalités liées à la ville présentées par l'artiste

Où se situe les 9 derniers portraits au pochoir de l'artiste ?

Le téléphone anglais de l'avenue de Longueil

Angle avenue de Longueil rue Munier

René de Longueil 1596 - 1677

 

 

Homme ambitieux et fortuné, René de Longueil mène une carrière brillante, cumulant les plus hautes

fonctions : Président du Parlement de Paris, Capitaine des chasses royales, Surintendant des finances.

Il doit une partie de sa fortune à sa femme Madeleine Boulenc de Crèvecoueur, de 13 ans sa cadette, qu'il épouse en l'église de Maisons. Ils font construire par François Mansart un nouveau château pour recevoir la Cour et organiser des fêtes. Mais Madeleine ne verra pas cette oeuvre achevée : elle décède avant la fin des travaux. Longueil y installera ses collections de livres, de porcelaines rares et même d'orangers !

 

 

3, rue du Prieuré, près de l'entrée du collège

Jean Gabin 1904 -1976

 

Après divers petits métiers et une carrière dans le music-hall, Jean Gabin tourne son premier film en 1930 et devient l'une des figures incontournables du cinéma français.

Avec Naturel, il incarne par ses rôles, l'homme autoritaire, bourru qui impose le respect.

En 1958, locataire d'une villa à l'entrée du parc, il participe au long-métrage Le désordre et la nuit dont quelques scènes ont pour cadre la ville de Maisons-Laffitte. Passionné de chevaux et ayant ses habitudes au "Café", il apprécie la ville.

Par la suite, il montera une écurie de chevaux de course en Normandie et aménagera un hippodrome sur ses terres.

 

Angle rue de Paris rue de l'ancienne mairie

Marlène Dietrich 1901-1992

Allemande, naturalisée américaine en 1939, Marlène Dietrich personnifie au cinéma la femme fatale et

mystérieuse. Surnommée "l'Ange bleu", cette actrice de légende mène sa carrière à Hollywood, tournant avec les plus grand réalisateurs.

Chanteuse fascinante, engagée contre le nazisme, elle rejoint l'armée américaine durant

la deuxième guerre mondiale pour soutenir, par sa voix, le moral des troupes.

Elle vit alors une liaison passionnée avec Jean Gabin, réfugié aux Etats-Unis par refus de tourner pour les Allemands dans la France occupée.

Rue de Paris près des arrêts de bus

Maisons-Laffitte nord

99, rue de la Muette

Panama Ai Brown 1902-1951

Originaire du Panama, Al Brown est le premier champion du monde d'origine hispanique dans la catégorie Poids coqs, à 27 ans. mai, entre deux combats, ce boxeur à l'élégance de dandy, se produit dans des spectacles de cabarets, avec Joséphine Baker et le tout-Paris des années 30.

Jean Cocteau, extraverti et noctambule, tombe sous son charme. Brown boit, fume et dépense sans compter.

Il abandonne la boxe et s'offre une écurie de chevaux de course à Maisons-Laffitte, montant ses pur-sang au petit matin.

Cocteau le pousse à suivre une cure de désintoxication et à remonter sur le ring. Il regagne son titre en 1938

75, rue de la Muette

Jean Cocteau 1899 - 1963

Génial touche-à-tout, Jean Cocteau se reconnait avant tout poète. Mais il écrit aussi des romans (Les

enfants terribles, 1929), des pièces de théâtre (Antigone, 1922), réalise des films (La belle et la bête, 1946), dessine et peint, recherchant l'effet d'étonnement et de merveilleux.

Il initie les mouvements d'avant-garde surréalistes et dadaïste, et côtoie la plupart des artistes de son temps : Serge de Diaghilev, Pablo Picasso, André Breton, Edith Piaf, Albert Camus, Jean Marais, Henri Matisse...

Né et ayant grandi à Maisons-Laffitte dans la maison luxueusement meublée de son grand-père, il chérit ses souvenirs d'enfance et aime venir s'y ressourcer.

Angle avenue Bellefortière -  4 bis, avenue du général Leclerc

Jean Lannes (1769-1809) :

Proche compagnon d'arme de Napoléon Bonaparte, il participe à toutes ses batailles.

En 1804, distingué maréchal, il achète le domaine de Maisons, conforme à son rang.

Il rénove et met au goût du jour une partie du château et fait tracer de nouvelles allées dans le parc. En propriétaire avisé, il développe un élevage de 900 moutons Mérinos destinés à la revente ainsi qu'une ferme de rapport pour permettre d'autofinancer les travaux entrepris.

Fait duc de Montebello en 1808, il décède l'année suivante.

 

La villa La Florantine située face au château de Maisons

25, rue des Graviers

Louise Lannes 1782 - 1856

En 1800, Jean Lannes, futur maréchal , épouses Louise Louise Guéhéneuc qui llui donne 5 enfants.

Ils achètent le château de Maisons qui leur permet de recevoir mais aussi de s'éloigner du faste de la Cour.

Blessé à la Bataille d'Essling, lle maréchal , duc de Montebello, décède en 1809. Louise apprend sa mort d'une lettre attristée de l'Empereur. Celui-ci la nomme Dame d'honneur de Marie-Louise. L'impératrice improvisera une visite pour découvrir le château, et goûter à la ferme.

En 1818, la charge en étant devenue trop lourde, la duchesse de Montebello vend le domaine à Jacques Laffitte.

 

 

2 œuvres qui ont été dégradées et refaites par l'artiste C215

Avenue Henry Marcel

Vera Leigh 1903 - 1944

Abandonnée par ses parents, Vera Leigh est adoptée par Eugène Leigh, important entraîneur de 200

chevaux de courses à Maisons-Laffitte. Vera veut devenir jockey, mais fonde finalement une maison de mode.

Durant la deuxième guerre mondiale, elle rejoint la résistance intérieure pour aider les soldats alliés tombés en lignes ennemies. De retour en Angleterre, elle s'engage auprès des Services secrets britanniques. Parachutée en France en mai 1943, elle porte des messages aux résistants parisiens et s'implique dans l'aide aux réseaux d'aviateurs. Arrêtée en octobre 1943, puis déportée, elle est exécutée en Allemagne.

 

L'ancien Hôtel Royal en travaux actuellement

 

Avenue Louvois - avenue François Mansart

François Mansart 1598 - 1666

Génial architecte, François Mansart incarne le renouveau de l'architecture classique à la française.

Les "mansardes", peut-être dérivées de son nom, évoquent les toits  à courbes brisées qu'il aime utiliser.

Soucieux de perfection, il conçoit le château de Maisons en agençant les différents pavillons selon une symétrie rigoureuse. Autour d'un cour ouverte formant terrasse, les façades reçoivent un décor à l'antique de colonnes, corniches, et bas-reliefs. Le château, les écuries et le jardin forment un ensemble cohérent le long de la grande perspective, idée qui sera reprise à Vaux-le-Viicomte puis à Versailles.

 

Le château de Maisons-Laffitte le 21 septembre 2020 et sa façade côté parc

 

Bientôt un article sur les oeuvres de l'artiste C215 dans le parc de Maisons

 

Documentation : Centre des Monuments Nationaux

 

 

Office de Tourisme de Maisons-Laffitte :

41, avenue Longueil 78600 Maisons-Laffitte

Tél. : 01 39 62 63 64 ou 06 09 03 54 61

Contact : http://contact@tourisme-maisonslaffitte.fr

Horaires :  lundi ou vendredi 10 à 12 H - 13 H30 à 18 H

Samedi : 9 H 30 à 12 H

Visite-vélo découvertes d'Epopées Mansonniennes sur réservation obligatoire.

Château de Maisons-Laffitte

2, avenue Carnot 78600 Maisons-Laffitte

Tél. : 01 39 62 01 49 Renseignements : http://www.chateau-maisons.fr

Horaires d'ouverture au public :

 de 10 à 12 H et 13 H 30 à 17 H

 

Circuit du 18 septembre 2020

Merci aux personnes de l’accueil de l'Office de Tourisme et du château de Maisons pour les renseignements apportés lors de cette visite !

 

Le journal de Maisons-Laffitte

 

Autres articles du blog sur le street art et les fresques en France :

L'artiste du street art C215 au château de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-street-art-c215-au-chateau-de-maisons-laffitte.html

L'artiste C215 et son circuit dans le parc de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/circuit-du-street-art-c215-dans-le-parc-de-maisons-laffitte.html

Article du blog sur le street art à Vitry-sur-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/01/vitry-sur-seine-capitale-du-street-art-ivry-sur-seine-et-paris-xiiieme.html

Le street art à Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne en septembre 2019  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-vitry-sur-seine-ens-eptembre-2019.html

Au delà du street art : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-au-dela-du-street-art-114609318.html

Le street art à Lens en décembre 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/12/le-street-art-a-lens-pas-de-calais.html

Le street art à Orsay, Essonne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-orsay.html

De l'art de la rue à la philatélie MissTic : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-de-l-art-de-la-rue-a-l-art-philathelique-69446539.html

Le mur peint des Canuts à Lyon : : http://ver-blog.net/2015/11/le-mur-peint-des-canuts-a-lyon.html

Circuit des fresques de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fresques-de-levallois-116417055.html

Fan club de MissTic par Henri Kaufman : https://henrikaufman.typepad.com/misstic_fanclub/

L'artiste C215 et le circuit des illustres autour du Panthéon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/l-artiste-c215-et-le-circuit-des-illustres-pres-du-pantheon-a-paris.html

Festival de L'Art Sacré à Autun en juillet 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/zodiaque-une-exposition-a-l-eveche-d-autun.html

Articles du blog des Randonneurs Ovillois sur le street art : Le street art de la place d'Italie au centre de Vitry-sur-Seine  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2020/02/le-street-art-de-la-place-d-italie-au-centre-de-vitry-sur-seine.html

Paris Ivry et Vitry-sur-Seine capitale de l'art dans la rue : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2015/12/paris-ivry-et-vitry-sur-seine-capitale-de-l-art-dans-la-rue.html

Une visite street-art à Montmartre avec Leslie : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/visite-street-art-a-montmartre-avec-leslie.html

Une visite sur le street art à Menilmontant : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/le-street-art-a-menilmontant-paris-20eme.html

Le circuit complet dans le centre ville et dans le parc de Maisons-Laffitte :

Le circuit street art de l'artiste C215 dans le parc et le centre ville de Maisons-Laffitte
Le circuit street art de l'artiste C215 dans le parc et le centre ville de Maisons-Laffitte

Le circuit street art de l'artiste C215 dans le parc et le centre ville de Maisons-Laffitte

Le plan de Maisons-Laffitte réalisé par mon ami artiste peintre Daniel Fort dit Fordan

 

L'artiste Christian Guémy expose ses pochoirs dans le monde entier :

Son dernier ouvrage, C215 L'art du pochoir écrit avec Alessandra Mattanza est sorti aux éditions White Star en octobre 2019 et nous montre toute l'étendue de son œuvre en France et à l'étranger.

Biographie de C215 :

"J'essaie d'interagir avec le contexte et don de réaliser dans la rue des œuvres d'art qui reflètent des éléments et des caractéristiques étroitement liés entre eux. J'aime montrer des personnes et des objets que la société tend à ignorer, ceux qui peuvent être considérés 'invisibles", comme les sans-abris, les enfants des rues, les amoureux qui se rencontrent sur un banc ou s'embrassent à la volée, les chats errants et les étrangers dont le regard, le geste, le sourire ou un détail de leur existence usée m'interpelle ".

Christian Guémy, connu sous le pseudonyme C215 est un article parisien dont l'atelier se trouve à Ivry-sur-Seine. Né en 1973, il crée des graffitis depuis l'adolescence et s'est mis à partir de 2005 à l'art du pochoir, dont il est devenu l'un des plus grands maitres.

Bien que déjà très populaire à Paris et autres quatre coin du monde, il atteint la notoriété lorsque Bansky lui demande de travailler pour lui.

Les critiques le définissent alors comme "la réponse française à Bansky".

L'artiste a obtenu un master en histoire de l'art à la Sorbonne et un en Civilisation de la Renaissance au Centre d'étude Supérieure sur la Renaissance du C.N.R.S. Il parle outre sa langue maternelle, anglais allemand et italien.

"L'art de C215 capte une lumière, une profondeur et une humanité qu'il est difficile, voire insolite, de représenter au pochoir, son médium de prédilection. Ce type de support tend à aplanir les images et à les rendre statiques, mais C215 a développé un style d'illustration impressionniste. Si sa technique est extrêmement raffinée, son travail semble transcender tout  formalisme pour arriver au cœur de la compassion et croire en l'esprit humain. Rencontrer les œuvres de C215 dans la rue me rend heureux" a écrit un jour un grand artiste de rue,  Shepard Fairey, alias Obey Giant.

Alessandra Matttanza :

Ecrivaine, scénariste et photographe des beaux-arts, Alessandra Mattanza vit depuis plusieurs années entre New-York, San-Francisco et Los Angeles. Elle travaille actuellement comme correspondante collaboratrice et rédactrice pour différentes maisons d'édition et magazines, dont Cosmolitan, Elle, Vanity Fair, Forbes, Natural Style, ICON et le Financial Times et réalise des intervews et mini-documentaires pour Studio Universal et d'autres chaines télévisées. Elle écrit également des romans, des scénarios des livres illustrés de voyage et des guides touristiques.

En 2014 elle est apparue première dans la catégorie Personality Profile - International Journalism de l'Annual Southern Califorrnia Journaliism Awards de Los Angeles. Depuis, elle est régulièrement nominée, remportant parfois le second ou troisième prix, dans la catégorie des livres de non-fictiion au SoCal Journalism Awards de Los Angeles. Elle a publié chez White Star Mon Paris, la ville lumière par ses plus célèbres habitants, (Gründ); Australie la nouvelle frontière et Street Art, les 20 plus grands artistes livrent leur secrets.

 

C215 dans le monde :

 

 

Un restaurant testé : Ganesh spécialités indiennes

8 bis, avenue de Saint-Germain 78600 Maisons-Laffitte

Tél. : 01 39 62 57 31

 

L'artiste du street art C215 au centre ville de Maisons-Laffitte
L'artiste du street art C215 au centre ville de Maisons-Laffitte
Partager cet article
Repost0