Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 07:01

 

Une visite du jardin tropical royal de Madrid le 1er avril 2022

Avec plus de 5 000 différentes espèces de plantes réparties sur une terrasse de 4 niveaux, le Jardin Royal Botanique de Madrid est un agréable poumon vert, situé juste à côté du Musée du Prado.  

***

Le Jardin botanique royal de Madrid (Real Jardín Botánico de Madrid en espagnol) est un centre de recherche du Conseil supérieur de recherches scientifiques. Fondé par ordonnance royale le  à Madrid par le roi Ferdinand VI, à Migas Calientes, il fut ensuite sur ordre du roi Charles III à son emplacement actuel, sur la promenade du Prado, près du Muséum d'histoire naturelle (aujourd'hui Musée du Prado). Ce jardin héberge, sur trois terrasses étagées, des plantes d'Europe, mais également d'Amérique et du Pacifique.

Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid
Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid
Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid

 

Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid
Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid

Philippe II avait déjà créé un jardin botanique, à la demande du médecin Andrés Laguna, près du palais royal d'Aranjuez. Plus tard, Ferdinand VI installa en 1755 dans la capitale un jardin botanique à Migas Calientes (aujourd'hui Puerta de Hierro, près de la rivière Manzanares), donnant ainsi le jour au Jardin botanique royal. Il comptait plus de deux mille plantes, que José Quer, botaniste et chirurgien, avaient réunies à la faveur de ses nombreux voyages à travers la péninsule ibérique et l'Europe (en particulier l'Italie) ou obtenues par des échanges avec d'autres botanistes européens. L'agrandissement des fonds du jardin se poursuivit jusqu'à ce que Charles III donne des instructions en 1774 pour le faire transférer à son emplacement actuel, sur la promenade du Prado, à Madrid, suivant le plan d'organisation du quartier du Prado et d'Atocha.

Le comte de Floridablanca, premier ministre de Charles III, s'occupa spécialement du déplacement du Jardin. Non seulement parce qu'il permettait d'embellir le quartier du Prado, mais aussi et surtout parce qu'il servait de symbole de la politique de mécénat des sciences et des arts par la Couronne. D'ailleurs dans cette zone on trouvait, en plus du Jardin botanique royal, le Cabinet d'Histoire naturelle (devenu par la suite musée du Prado) et l'Observatoire astronomique.

Fondation et premiers développements (XVIIIe-XIXe siècles) :

Le premier projet fut commandé au célèbre botaniste, médecin et pharmacien Casimiro Gómez Ortega (qui agit en tant que conseiller scientifique) et à l'architecte Francesco Sabatini. C'est entre 1774 et 1781 que fut réalisé le plan général, avec un étagement sur trois niveaux, et une partie de l'enceinte, dont la Porte Royale sur la promenade du Prado. Il y avait vingt-quatre massifs, suivant ainsi la répartition des végétaux en vingt-quatre classes établie en 1735 par Carl von Linné1. À partir de là, c'est Juan de Villanueva qui, entre 1785 et 1789, mena le projet définitif, plus rationnel et en accord avec la vocation scientifique du Jardin. Il occupa finalement dix hectares, et fut organisé en trois terrasses s'adaptant à l'orographie du terrain, et divisé en carrés, chacun doté d'une fontaine circulaire. Les deux terrasses inférieures (terrasse des Carrés et terrasse des Écoles botaniques) existent encore aujourd'hui telles qu'elles furent conçues, tandis que la plus haute (terrasse du Plan de la Fleur) fut remodelée au xixe siècle. L'enceinte fut dotée d'une élégante grille en fer, fabriquée à Tolosa, posée sur un socle de granit. Il y avait deux portes d'entrée : celle de la Porte Royale, par Sabatini, de style classique, avec des colonnes doriques et un fronton ; une deuxième, dessinée par Villanueva, face au musée du Prado, par où se fait actuellement l'accès (aujourd'hui, place de Murillo).

Il y avait également des installations prévues pour les outils d'entretien et de travail. À l'est s'élevait une petite orangerie appelée Pavillon Villanueva, œuvre étonnante. Il fut critiqué, surtout sur la base de critères esthétiques plus que scientifiques. Il accueillit, à partir des premières années du xixe siècle, la bibliothèque, des herbiers et les salles nécessaires aux cours de botanique et d'agriculture.

Entre le xviiie et le xixe siècle, il participa à l'organisation de cinq expéditions scientifiques :

Les espèces rapportées de ces expéditions coloniales étaient placées dans des serres de bois et de verre équipées de chaudières. Un conservatoire réservé aux ananas est construit en 17862. Elles sont détruites au milieu du xixe siècle.

Le Jardin reçut durant cette période de nombreux dessins, feuilles, fruits, bois, plantes vivantes ou herborisées, qui contribuèrent à améliorer et augmenter les collections et la bibliothèque.

Au xixe siècle

Les sculptures du jardin tropical

La fontaine bassin du jardin tropical

El Real Jardín Botánico de Madrid es un centro de investigación del Consejo Superior de Investigaciones Científicas. Fundado por Real Orden de 17 de octubre de 1755 por el rey Fernando VI en el Soto de Migas Calientes, cerca del río Manzanares, Carlos III ordenó el traslado a su situación actual en 1781, al Paseo del Prado, junto al Museo de Ciencias Naturales que se estaba construyendo (actualmente Museo del Prado), en Madrid, España. Este jardín botánico alberga en tres terrazas escalonadas, plantas de América y del Pacífico, además de plantas europeas.

Plan du jardin botanique royal de Madrid

Lien Wikipédia Le jardin botanique royal de Madrid : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_botanique_royal_de_Madrid

Real jardin botanico de Madrid : en espagnol  https://es.wikipedia.org/wiki/Real_Jard%C3%ADn_Bot%C3%A1nico_de_Madrid

Partager cet article
Repost0
29 avril 2022 5 29 /04 /avril /2022 07:04

Une visite de la fontaine de Neptune à Madrid en avril 2022

 

Historique de la fontaine de Neptune : Le projet de la fontaine, basé sur des ébauches en bois réalisées par Miguel Ximénez, est dessiné en 1777 par l'architecte Ventura Rodríguez, également auteur de la fontaine de Cybèle. Le dessin original de l'œuvre est conservé au Musée municipal de Madrid depuis 1926. Réalisée en marbre blanc provenant de Montesclaros, l'œuvre sculpturale est commandée à Juan Pascual de Mena (es), qui l'a commence en 1782. Mais il meurt deux ans plus tard, n'ayant achevé que la figure de Neptune, par ailleurs réalisée en s'éloignant de l'idée de Ventura Rodríguez pour se rapprocher de l'Hercule Farnèse. Les autres sculptures du monument sont réalisées par José Arias, disciple de Mena, ainsi que par José Rodríguez, Pablo de la Cerda et José Guerra. Achevée en 1786, la fontaine est alors édifiée sur le cours des Récollets, au niveau de la rue Saint-Jérôme.

La fontaine de Neptune Fuente de Neptuno Madrid
La fontaine de Neptune Fuente de Neptuno MadridLa fontaine de Neptune Fuente de Neptuno Madrid

 

La fontaine de Neptune Fuente de Neptuno MadridLa fontaine de Neptune Fuente de Neptuno MadridLa fontaine de Neptune Fuente de Neptuno Madrid

Défilé de beaux costumes ce jour du 4 avril 2022

 

Des costumes d(origine La GaliceDes costumes d(origine La Galice
Des costumes d(origine La GaliceDes costumes d(origine La Galice
Des costumes d(origine La GaliceDes costumes d(origine La GaliceDes costumes d(origine La Galice

Des costumes d(origine La Galice

 

La fontaine de Neptune Fuente de Neptuno Madrid

La fuenta de Neptuno :

La fuente de Neptuno es una fuente de estilo neoclásico que ocupa el centro de la glorieta a la que popularmente da nombre, dentro de la Plaza de Cánovas del Castillo, en la ciudad española de Madrid. Esta fuente monumental fue propuesta en 1777 y su construcción, empezada en 1782, finalizó en 1786. En su origen estuvo situada en la bajada de la carrera de San Jerónimo, mirando a la fuente de Cibeles, pero fue trasladada al centro de la citada plaza en 1898. Forma parte de los 5 grandes grupos escultóricos diseñados para el Salón del Prado por Ventura Rodríguez, junto con la Cibeles, la Fuente de Apolo, las Cuatro Fuentes y la fuente de la Alcachofa. La fuente se alza sobre un gran pilón circular en cuyo centro se encuentra la figura de Neptuno, dios del mar, una de las doce divinidades del Olimpo, es hijo de Saturno y Rea, y hermano de Júpiter. Se presenta con una culebra enroscada en la mano derecha y el tridente en la izquierda, erguido sobre un carro formado por una concha tirada por dos caballos marinos con cola de pez (hipocampos).a​ Alrededor del carro nadan focas y delfines que arrojan chorros de agua a gran altura. El dios de las aguas pudo ser símbolo de la Marina que Carlos III reformó para hacerla más competitiva y reforzar el nexo con las colonias.La hambruna que se vivió en Madrid durante la Guerra Civil, mezclada con el humor castizo provocó sucesos como que se le colocara a Neptuno un cartel colgando de su cuello que decía ‘Dadme de comer o quitadme el tenedor’.​ En 2012, durante una manifestación sindical, las aguas de la fuente fueron teñidas de rojo.​ Desde 1991 los hinchas del club de fútbol Atlético de Madrid se reúnen en su glorieta para celebrar sus títulos y victorias, momento en el que abandonaron la vecina Fuente de Cibeles que hasta entonces habían utilizado a tales efectos.56

Liens Sources Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fontaine_de_Neptune_(Madrid)

Lien sources : Wikipédia espagnol Fuente de Neptuno https://es.wikipedia.org/wiki/Fuente_de_Neptuno_(Madrid)

 

Partager cet article
Repost0
28 avril 2022 4 28 /04 /avril /2022 15:25

Le monument Jean de la Fontaine à Paris XVIème

Le monument Jean de la Fontaine aux jardins du Ranelagh à Paris
Le monument Jean de la Fontaine aux jardins du Ranelagh à ParisLe monument Jean de la Fontaine aux jardins du Ranelagh à ParisLe monument Jean de la Fontaine aux jardins du Ranelagh à Paris
Le monument Jean de la Fontaine aux jardins du Ranelagh à Paris

 

Le monument Jean de la Fontaine aux jardins du Ranelagh à Paris

Le Corbeau et le Renard ! Voici un grand souvenir de nos passages à l’école primaire !  La Fontaine ! Les visiteurs du jardin du Ranelagh peuvent voir de leurs propres yeux ce début de fable avec cette belle statue. Ce monument se concentre sur une statue en bronze de Jean de La Fontaine, avec à ses pieds les fameux corbeau et renard.

Les Jardins du Ranelagh :

Créé en 1860, il doit son nom au politicien d'origine irlandaise Lord Ranelagh. Il s'agit d'un parc à l'anglaise qui se trouve à proximité du Musée Marmotan et de la porte de la Muette. Il est traversé par plusieurs allées, des statues représentant "Caïn" par Caillé, "Méditation" par Noël, "Pêcheur ramenant la tête d'Orphée dans ses filets" par Longepied, "La vision du poète" un haut relief par Bareau et le monument en hommage à "Jean de la Fontaine" de Corréia représentant Jean de la Fontaine et en contre bas un corbeau et un renard de la fable "Le renard et le corbeau". En plus, vous trouverez un kiosque à musique, des aires de jeux et un théâtre de Guignol. Ce parc reste ouvert 24/24h et vous pourrez pour stationner le long des allées (payant). Vous pouvez également venir en bus, bus 32, arrêt "Ranelagh".

 

 

La  première statue : Notre histoire remonte à la fin du XIXe siècle. En effet, un

habitant du XVIe arrondissement, Teste, proposa de faire édifier une statue dédiée à La Fontaine. Il arrive à convaincre un comité, comportant le maire de l’arrondissement, Henri Marmottan.

Cette année là, en 1884, le sculpteur Dumilâtre propose lors d’une salon un statue en pâtre représentant le fabuliste. Pour la transformer en bronze, on tente alors une souscription… qui sera loin de suffire. L’Etat vient alors à la rescousse. Ainsi, on charge Thiéabaut de la réalisation de la scupture, qui sera enfin inaugurée en 1891. Comme de très nombreuses pièces en bronze, elle est fondue pendant la Seconde guerre mondiale, en 1942.

La nouvelle statue :

Rapidement, après la fin de la guerre, on commence a évoquer à la remplacer. Une statue de Bouchard est même évoquée. Cependant, le projet traîne en raison de l’opposition des Beaux Arts. S’en suivent de nombreux pourparlers… et le temps passe. Il faut attendre 1972 pour que la Mairie de Paris commence de nouveau à s’intéresser au sujet. Ne trouvant pas le plâtre de Dumiliatre, un autre buste est proposé. Ce sera le sculpteur Correïa qui sera retenu pour le projet. La nouvelle statue fut enfin inaugurée en 1984.

Adresse : Avenue du Ranelagh, Avenue Indres

Métro. : La Muette RER : Boulainvilliers Bus N°32 Rond-Point des Champs-Elysées, direction Porte d'Auteuil

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2022 3 20 /04 /avril /2022 20:53

 

 

Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de MadridLe Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid
Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de MadridLe Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid

 

 

Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid
Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid
Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de MadridLe Palais Royal de Madrid Palacio Real de MadridLe Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid
Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid

Le plus grand palais royal d'Europe :

Le palais royal de Madrid (Palacio Real de Madrid) est la résidence officielle du roi d'Espagne.

Les rois actuels ne résident pas en son sein, mais plutôt au palais de la Zarzuela. Le palais royal est utilisé pour des fonctions protocolaires.

Avec une superficie de 135 000 m2 et 3 418 pièces (en surface, presque deux fois plus que le palais de Buckingham ou le château de Versailles), c'est le plus grand palais royal d'Europe occidentale et l'un des plus grands au monde. Il abrite un patrimoine historique et artistique précieux, mettant en lumière l'ensemble des instruments de musique connus sous le nom des Stradivarius palatins, et des collections les plus importantes d'autres disciplines telles que la peinture, la sculpture et la tapisserie d'ameublement. Les grands salons de réception et les collections artistiques sont ouvertes aux visiteurs tant qu'il n'y a pas d'actes officiels.

Il est également connu sous le nom de palais d'Orient (Palacio de Oriente), bien qu'il soit situé dans la partie la plus occidentale de Madrid, en raison de son emplacement sur la place de l'Orient (Plaza de Oriente) elle-même étant situé à l'est du palais. Le Théâtre royal ayant un axe direct avec le palais.

Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de MadridLe Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid
Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid
Le Palais Royal de Madrid Palacio Real de MadridLe Palais Royal de Madrid Palacio Real de Madrid

Le septième monument le plus visité d'Espagne :

Le palais fut construit par ordre du roi Philippe V, sur le site laissé par l'Alcázar royal, détruit

presque entièrement par le feu en 1734. Les fondations de l'ancienne forteresse et certaines de ses structures furent utilisées pour la construction du nouveau palais. L'épisode de l'incendie a servi à justifier le remplacement de l'ancien bâtiment par un palais selon le goût de l'époque. Sa construction commença en 1738, avec l'architecte Filippo Juvarra, qui proposait un plus grand palais mais dans un lieu différent. Juvara mourant, le projet fut confié à son disciple Juan Bautista Sacchetti, qui était tenu d'adapter les plans Juvara sur le site de l'ancien Alcázar. D'autres architectes espagnols distingués participèrent et furent formés, tels que Ventura Rodríguez à qui on doit la configuration de la Chapelle Royale. Francesco Sabatini fut responsable de l'achèvement du bâtiment, ainsi que des travaux secondaires de réforme, d'expansion et de décoration. Charles III fut le premier monarque à habiter le palais sans interruption.

Le dernier monarque qui vécut dans le palais fut Alphonse XIII, bien que Manuel Azaña, président

de la Seconde République espagnole, vécut également en son sein, occupant les pièces qu'avaient occupé la reine Marie-Christine et étant, par conséquent, le dernier chef d'État à le faire. Pendant cette période, il fut connu comme le palais national (Palacio Nacional). Il y a toujours une pièce, à côté de la chapelle royale, connue comme étant le « bureau d'Azaña ». L'intérieur du palais se distingue par sa richesse artistique, tant en ce qui concerne l'utilisation de toutes sortes de matériaux de qualité dans sa construction comme la décoration de ses pièces avec des illustrations de toutes sortes, y compris

des peintures d'artistes de l'importance du Caravage, Velázquez, Francisco de Goya et des fresques de Corrado Giaquinto, Giovanni Battista Tiepolo et Anton Raphaël Mengs. D'autres collections remarquables qui sont conservées dans le bâtiment sont celles de l'Armurerie royale, de la porcelaine, de l'horlogerie, du mobilier et de l'argenterie.

Actuellement, Patrimonio Nacional, organisme autonome placé sous la tutelle du ministère de la Présidence espagnole, gère les biens publics placés au service de la Couronne d'Espagne, y compris le palais royal.

En 2016, le palais royal a accueilli plus de 1,4 million de visiteurs, soit le septième monument le plus visité d'Espagne.

 

Bonne visite !

 

 

Partager cet article
Repost0
20 avril 2022 3 20 /04 /avril /2022 07:52

 

Située entre l’avenue historique de Gran Via et la Calle Princesa, la Place d’Espagne (Plaza de España) est l’un des principaux centres urbains de la

ville puisqu’il est aussi fréquenté par les résidents que par les touristes.

La Place d’Espagne de Madrid mesure 36 900 mètres carrés, ce qui fait d’elle l’une des plus grandes places d’Espagne. Il s’agit d’un lieu en plein centre et unique, idéal pour prendre de jolies photos souvenirs ou pour se détendre tout en contemplant le mouvement constant de la ville. Vous pourrez également choisir entre des dizaines de restaurants et de spectacles proximité.

 

Le monument à Cervantes :

 
Le monument à Cervantès sur la place :
  • Monumento a Cervantes. Plaza de España
    monumento_a_cervantes.png
  • Monumento a Cervantes. Plaza de España
    plaza_de_espana_12.jpeg
  • Monumento a Cervantes. Plaza de España
    monumento_a_cervantes_2.jpg
Description

La fontaine de Cervantès fut construite sur l’ordre d’Alphonse XIII en 1915 à l’occasion du troisième centenaire de la publication de la seconde partie de Don Quichotte. Dans les années 1920, le corps principal du monument est édifié mais il faudra attendre les années soixante pour que termine la construction avec l'installation des sculptures latérales d'Aldonza et de Dulcinée.

Ce monument grandiose, situé sur la Plaza de España, se compose de deux corps principaux culminant en un attique. Les personnages  de Don Quichotte et son fidèle écuyer, Sancho Panza se dressent sur le piédestal central et invitent à s’arrêter pour les contempler, parmi le tumulte de la vie madrilène.

La dualité entre la fiction et la réalité se reflète dans la construction en bronze des deux statues, qui tranchent avec les sculptures en pierre. Derrière les deux personnages, et dominant toute la composition, on trouve la statue de Cervantès tenant un exemplaire de Don Quichotte. Les côtés de la colonne reproduisent des scènes de La petite gitane à droite et de Rinconète et Cortadillo à gauche. La partie arrière est dédiée à la personnification de la littérature espagnole, symbolisée par une femme ; un jet d'eau est placé à ses pieds avec les blasons de tous les pays latino-américains et, couronnant le tout, les sculptures symboliques des cinq continents soutiennent le globe terrestre avec une Allégorie de la Gloire ou de la Victoire symbolisant l'universalité de l'œuvre de Cervantès.

La Place d'Espagne à Madrid Plaza de España Madrid
La Place d'Espagne à Madrid Plaza de España Madrid
La Place d'Espagne à Madrid Plaza de España Madrid
La Place d'Espagne à Madrid Plaza de España Madrid

Sculpture de Don Quichotte et Sancho Panza

Architecture de la place d'Espagne
Architecture de la place d'Espagne
Architecture de la place d'Espagne
Architecture de la place d'Espagne
Architecture de la place d'Espagne

Architecture de la place d'Espagne

Style Modernismo ?

Style Modernismo ?

La sortie de Métro. Place d'Espagne - Plaza de España

La sortie de Métro. Place d'Espagne - Plaza de España

Architecture de type moscovite :

 

Les fontaines de la place d'Espagne :

 

Le monument à Cervantes place d'Espagne

Le monument à Cervantes place d'Espagne

La fontaine de la Place d'Espagne à MadridLa fontaine de la Place d'Espagne à Madrid
La fontaine de la Place d'Espagne à Madrid
La fontaine de la Place d'Espagne à MadridLa fontaine de la Place d'Espagne à MadridLa fontaine de la Place d'Espagne à Madrid

La fontaine de la Place d'Espagne à Madrid

 

Partager cet article
Repost0
17 avril 2022 7 17 /04 /avril /2022 04:17

Le Palais de Cybèle - Palacia de Cibeles Hôtel de Ville - Palais des Communications

Madrid et son architecture mars-avril 2022Madrid et son architecture mars-avril 2022
Madrid et son architecture mars-avril 2022Madrid et son architecture mars-avril 2022

 

Quelques belles façades de la ville de Madrid
Quelques belles façades de la ville de Madrid
Quelques belles façades de la ville de Madrid
Quelques belles façades de la ville de Madrid
Quelques belles façades de la ville de Madrid
Quelques belles façades de la ville de Madrid

Quelques belles façades de la ville de Madrid

 

Architecture de verre et d'acier : le Palais de Cristal du parc du Retiro

Le Palais de Cristal : quelques vues de l'édificeLe Palais de Cristal : quelques vues de l'édifice
Le Palais de Cristal : quelques vues de l'édifice
Le Palais de Cristal : quelques vues de l'édificeLe Palais de Cristal : quelques vues de l'édificeLe Palais de Cristal : quelques vues de l'édifice

Le Palais de Cristal : quelques vues de l'édifice

Le Palais Alfonso XII Parc du Retiro

 Le ministère de l'Agriculture, architecte : Ricardo de Velasquez Bosco

Le ministère de l'Agriculture, architecte : Ricardo de Velasquez Bosco

Détails des bronzes du Ministère de l'Agriculture situés près de la gare de Madrid

La place Major et son coeur de vie des Madrilains

La place Major et son coeur de vie des Madrilains

La place d'Espagne et son architecture variée

Style Modernismo ? place d'Espagne

Le Ministère de l'AgricultureLe Ministère de l'Agriculture

Le Ministère de l'Agriculture

 

le Westin de Madrid ****

Le Palais Longaria de style art nouveau Modernisma

Le musée de l'Histoire de Madrid

 

Les fontaines de Madrid :

La fontaine de la place d'Espagne

La fontaine de la gare de Madrid
La fontaine de la gare de Madrid

La fontaine de la gare de Madrid

Les sculptures de bronze ornementales

Les sculptures de bronze ornementales

 

 

L'Ours er l'arbousier, symbole de la ville de Madrid - Philippe III statue équestre place Mayor L'Ours er l'arbousier, symbole de la ville de Madrid - Philippe III statue équestre place Mayor
L'Ours er l'arbousier, symbole de la ville de Madrid - Philippe III statue équestre place Mayor

L'Ours er l'arbousier, symbole de la ville de Madrid - Philippe III statue équestre place Mayor

La place Mayor et son cavalier royal

La place Mayor et son cavalier royal

L'art nouveau Modernismo à Madrid

Le Palais Longoria

 

Bonne visite !!

 

Partager cet article
Repost0
11 avril 2022 1 11 /04 /avril /2022 15:05

Voici quelques vues des fontaines de Madrid en mars avril 2022

La fontaine de NeptuneFuente de Neptuno :

Dans la deuxième moitié du xviiie siècle, le roi Charles III entreprend une série de réformes, parmi lesquelles figure la modernisation de la capitale pour la mettre au niveau des autres grandes villes européennes telles que Saint-Pétersbourg ou Paris. Ce plan inclut la création de monuments emblématiques, tels que les fontaines de Neptune et de Cybèle ou la porte d'Alcalá.

Les deux fontaines sont conçues dans le cadre de l'embellissement du Paseo del Prado selon un programme artistique inspiré de la mythologie gréco-romaine.

Le projet de la fontaine, basé sur des ébauches en bois réalisées par Miguel Ximénez, est dessiné en 1777 par l'architecte Ventura Rodríguez, également auteur de la fontaine de Cybèle. Le dessin original de l'œuvre est conservé au Musée municipal de Madrid depuis 1926.

Réalisée en marbre blanc provenant de Montesclaros1, l'œuvre sculpturale est commandée à Juan Pascual de Mena (es), qui l'a commence en 1782. Mais il meurt deux ans plus tard, n'ayant achevé que la figure de Neptune, par ailleurs réalisée en s'éloignant de l'idée de Ventura Rodríguez pour se rapprocher de l'Hercule Farnèse2. Les autres sculptures du monument sont réalisées par José Arias, disciple de Mena, ainsi que par José Rodríguez, Pablo de la Cerda et José Guerra.

Achevée en 1786, la fontaine est alors édifiée sur le cours des Récollets, au niveau de la rue Saint-Jérôme.

La fontaine de Cybeles Plaza de CibelesLa fontaine de Cybeles Plaza de Cibeles

La fontaine de Cybeles Plaza de Cibeles

 
La fontaine de Cibèles :
  • lacibeles1_1401965562.48.jpg
  • lacibeles2_1401965602.863.jpg
Description

La fontaine de Cibeles, construite en 1782, est l'un des emblèmes de la ville. Elle se tient au centre de la place du même nom, entourée par les bâtiments du Palacio de Buenavista (quartier général de l'Armée), du Palacio de Linares ( abritant la Casa de América), du Palacio de Comunicaciones (auparavant siège de la Poste et aujourd'hui la Mairie de Madrid) et de la Banque d’Espagne.

La fontaine représente la déesse romaine Cybèle, symbole de la terre, de l'agriculture et de la fertilité, siégeant sur un char tiré par deux lions, représentant les personnages mythologiques Hippomène et Atalante. La déesse et les lions ont été sculptés dans le marbre et le reste dans la pierre. La sculpture de la déesse est l'œuvre de Francisco Gutiérrez. Les deux lions ont été sculptés par le Français Roberto Michel.

La fontaine n'était pas seulement un monument artistique, mais fut d’une grande utilité  pour les madrilènes dès ses débuts. Elle possédait deux conduites d'eau qui ont fonctionné jusqu'en 1862. L'une approvisionnait les porteurs d'eau officiels qui livraient  de l'eau aux maisons, et l'autre approvisionnait le grand public. Les chevaux s’abreuvaient dans le bassin.

 

Les autres fontaine de Madrid :

 

Les fontaines de Madrid  en mars 2022Les fontaines de Madrid  en mars 2022
Les fontaines de Madrid  en mars 2022Les fontaines de Madrid  en mars 2022

 

Les fontaines de Madrid  en mars 2022
Les fontaines de Madrid  en mars 2022
Les fontaines de Madrid  en mars 2022
En bas, la fontaine de la gare de Madrid
En bas, la fontaine de la gare de Madrid

En bas, la fontaine de la gare de Madrid

Les fontaines de Madrid  en mars 2022
Quelques autres fontaines de la ville de Madrid
Quelques autres fontaines de la ville de MadridQuelques autres fontaines de la ville de MadridQuelques autres fontaines de la ville de Madrid
Quelques autres fontaines de la ville de MadridQuelques autres fontaines de la ville de MadridQuelques autres fontaines de la ville de Madrid

Quelques autres fontaines de la ville de Madrid

Une des fontaines du parc Retiro

La fontaine du jardin botanique royal

La fontaine du jardin botanique royal

 

Partager cet article
Repost0
7 avril 2022 4 07 /04 /avril /2022 20:57

 

 

Sources Wikipédia :

Le Palais de Cristal de Madrid est une structure faite de verre et de métal, située dans le parc du Retiro à Madrid.

Il a été construit en 1887 pour accueillir une exposition de la faune et de la flore des Philippines. Son architecte fut Ricardo Velázquez Bosco.

 

Lien Wikipédia : Ricardo Velázquez Bosco (1843 – 1923) est un architecte et

archéologue espagnol. Ses travaux les plus connus sont situés à Madrid, où il a créé des œuvres telles le Palais de cristal, le Palais de Velázquez et l'édifice du Ministère de l'Agriculture.

Il a également dirigé des travaux à la Mosquée-cathédrale de Cordoue.

 

Lien Wikipédia en espagnol : https://es.wikipedia.org/wiki/Ricardo_Vel%C3%A1zquez_Bosco https://es.wikipedia.org/wiki/Ricardo_Vel%C3%A1zquez_Bosco

 

Architecture :

Le Palais de Cristal est construit sur un plan en croix grecque, il est constitué

presque entièrement de verre avec une armature métallique. Sa base est en brique ornée de céramiques. Sa coupole mesure 22 mètres de haut, elle est influencée par les constructions de Joseph Paxton, l'architecte du Crystal Palace.

Le palais a été conçu pour pouvoir être réédifié dans un autre site, il a finalement été remanié sur place dans son apparence d'origine.

Il est fréquemment utilisé pour des expositions artistiques.

Quelques photographies du Palais de Cristal et son plan d'eau en avril 2022 2022Quelques photographies du Palais de Cristal et son plan d'eau en avril 2022 2022
Quelques photographies du Palais de Cristal et son plan d'eau en avril 2022 2022Quelques photographies du Palais de Cristal et son plan d'eau en avril 2022 2022Quelques photographies du Palais de Cristal et son plan d'eau en avril 2022 2022

Quelques photographies du Palais de Cristal et son plan d'eau en avril 2022 2022

Le Palais de Cristal et son plan d'eau

 

Le Palais de Cristal du parc Retiro à Madrid :

Le Palais de Cristal du parc Retiro à Madrid est un exemple emblématique de ce que l'on appelle l'architecture du fer à Madrid. Conçu à l'origine comme une gigantesque serre pour abriter des plantes tropicales à l'occasion de l'Exposition des îles des Philippines de 1887, le bâtiment est aujourd'hui l'un des sièges du Musée Reina Sofía accueillant des expositions temporaires. 

La conception du bâtiment, confiée à l'architecte Ricardo Velázquez Bosco en 1887, s'inspire du Crystal Palace de Hyde Park (Londres), construit par Joseph Paxton en 1851.

Situé au cœur du parc du Retiro, devant un petit lac artificiel bordé de marronniers, l'édifice est une immense structure en fer couverte de grandes planches de verre et ornée de petites frises et décorations en céramique signées Daniel Zuloaga. Sa dernière rénovation intégrale, qui lui a rendu son aspect d'origine, date de 1975.

Quelques images du Palais de Cristal Palacio de CristalQuelques images du Palais de Cristal Palacio de CristalQuelques images du Palais de Cristal Palacio de Cristal
Quelques images du Palais de Cristal Palacio de Cristal

Quelques images du Palais de Cristal Palacio de Cristal

Lien Ricardo Velazquez Bosco 1843-1923 en espagnol :

Velázquez Bosco nació en Burgos, aunque poco después de su nacimiento, su familia se traslada a Madrid debido al trabajo de su padre, funcionario de Hacienda. Allí comenzó sus primeros estudios y en 1863 realizó sus primeros trabajos como dibujante para las obras de restauración de la catedral de León, dirigidas por el arquitecto Matías Laviña. Debido a la muerte de este, fue director de las obras de manera provisional hasta la llegada de Juan Bautista Lázaro. Su trabajo en la Comisión Provincial de Monumentos, que le llevaron a recoger piezas arqueológicas para el recién creado Museo Arqueológico Nacional, le hicieron ser designado como miembro de la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando en 1868, continuando sus trabajos de restauración en el yacimiento de Lancia, el panteón real de San Isidoro de León y en el monasterio de San Miguel de Escalada.​

En 1869 participó en un viaje a Oriente en la fragata Arapiles como dibujante. A su regreso se instaló definitivamente en Madrid y trabajó para la revista Museo Español de Antigüedades. En 1875 comenzó a estudiar Arquitectura en la Escuela de Madrid mientras lo compaginaba como profesor de Dibujo en el Conservatorio de Artes y Oficios artísticos, obteniendo el título de arquitecto cuatro años más tarde con grandes calificaciones, que lo llevaron en 1881 a obtener la cátedra de Historia de la Arquitectura y Copia de Conjuntos Arquitectónicos, compitiendo con Manuel Aníbal Álvarez.​

Así pues, Velázquez Bosco se dedicó de pleno a la arquitectura y obtuvo varios encargos del Ministerio de Fomento, organizando la Exposición de Minería en el parque del Retiro en 1883, para lo que construyó el actualmente conocido como palacio de Velázquez. Este éxito le llevó a tener más encargos en la capital española, como la Escuela de Sordomudos y Ciegos o la Escuela de Ingenieros de Minas, llegando a ser uno de los arquitectos más conocidos del momento. En 1886 fue nombrado arquitecto de las Construcciones Civiles de Madrid y se le encarga la restauración del Casón del Buen Retiro tras un fuerte huracán, muy cerca de donde construyó el afamado palacio de Cristal para la Exposición de Filipinas un año después. En 1889 amplió y reformó la antigua facultad de Santiago de Compostela y poco después restauró la catedral de Burgos.​

No obstante, partir de 1891 sus trabajos se centran en Andalucía, cuyos proyectos durante el IV Centenario del Descubrimiento de América le llevaron al monasterio de la Rábida de Huelva. En la ciudad de Córdoba quedó atrapado por el arte hispanomusulmán, dedicando varios años a diversos proyectos, como restauraciones en la Mezquita-catedral y en el Museo de Bellas Artes de Córdoba. En 1910 cuando se encontraba realizando la restauración de la Mezquita de Córdoba, solicitó hacer una excavación donde se habían encontrado el palacio y ciudad de Medina Azahara, construidos por el califa Abd al-Rahman III. Tras los interesantes hallazgos encontrados, realizó un primer viaje a Egipto acompañado por sus alumnos y costeado en su mayoría por él, con el fin de estudiar este tipo de arquitectura y establecer su conexión con los erigidos en España. Al año siguiente, pidió una pensión para la ampliación de estudios en el extranjero y establecer las influencias de la arquitectura del norte de África, con la árabe española. 3​ Con la ayuda otorgada viajó a Egipto, Túnez y Argelia donde visita los monumentos de Alejandría, El Cairo, Kairua y las ruinas de Cartago. Esta expedición sirvió, entre otros aspectos, para establecer la conexión de los elementos externos como: caminos, canteras y acueductos de Valdepuentes, que abastecían la ciudad.​ Ricardo Velázquez dedicó catorce años a las excavaciones y restauraciones del yacimiento de Medina Azahara. Estos hechos le hicieron meritorio del título de Hijo Adoptivo de la ciudad en 1916, así como una calle en su nombre tanto en Córdoba como en Huelva. También actuó en la Alhambra de Granada, recuperando el espacio cuyo proyecto continuó Torres Balbás.2

Obras[editar]

Practicó un historicismo eclecticista de corte academicista que le enfrentó al modernismo. Su estilo se denomina a veces "eclecticismo enfático".

Su obras se caracterizan por un tratamiento rotundo de volúmenes, el empleo de mansarda y el uso de decoración cerámica en las fachadas de sus edificios. Arquitectos como Antonio Palacios, que siguió su tendencia monumentalista, se vieron influidos por su estilo. Desarrolló la mayor parte de su obra en Madrid, en cuya Escuela de Arquitectura dio clase.

Sus obras más importantes son:

Otras obras fueron:

Como restaurador, trabajó en la Mezquita de Córdoba, la Catedral de León, el Monasterio de La Rábida y realizó las primeras excavaciones a Medina Azahara.

 

Lien site touristique : https://www.esmadrid.com/fr/information-touristique/palacio-de-cristal

Adresse : Paseo República de Cuba, 428009 Madrid

Téléphone : (+34) 91 774 10 00
Métro : Estación del Arte (L1), Ibiza (L9), Retiro (L2)
 
Partager cet article
Repost0
6 avril 2022 3 06 /04 /avril /2022 20:59

 

Palacio Longoria Madrid

Le Palais Longoria 1902-1904 de l'architecte José Grases Ribra

Le Palais Longoria, Palacio Longoria à Madrid est un édifice art nouveau, style Modernism, Modernista espagnol, construit pour le banquier Javier Gonzàlez Langorio de 1902 à 1904 par l'architecte José Grases Riera.

José Grases Riera était un architecte espagnol de Barcelone. Né à Barcelone, Grases est diplômé de l'école d'architecture de Barcelone en 1878 et s'installe à Madrid peu de temps après.

 

José Grases Riera, un disciple d'Antoni Gaudi, a aussi dessiné le Monument à Alphonso XII à Madrid :

 

Le Palais
Le Palais Le Palais Le Palais

Le Palais

Les ferronneries du Palais :

 

Les ferronneries du Palais LangoriaLes ferronneries du Palais LangoriaLes ferronneries du Palais Langoria
Les ferronneries du Palais LangoriaLes ferronneries du Palais Langoria
Les ferronneries du Palais LangoriaLes ferronneries du Palais LangoriaLes ferronneries du Palais Langoria

Les ferronneries du Palais Langoria

 

Photographie ancienne

Palacio Longoria
Sources Wikipédia
 
 
Ir a la navegaciónIr a la búsqueda
Palacio Longoria
Bien de Interés Cultural (1996)
Palacio Longoria (Madrid) 16.jpg
Fachada del Palacio Longoria
Localización
País España
Ubicación Madrid (España)
Dirección calle de Fernando VI (4)
Coordenadas 40°25′31″N 3°41′48″O
Información general
Usos Residencial (1904-1946)
Sede de la 
SGAE (desde 1950)
Estilo Modernista
Declaración 24 de octubre de 1996
Código RI-51-0009569
Inicio 1902
Finalización 1904
Construcción 1904
Inauguración 1904
Propietario SGAE
Ocupante Sociedad General de Autores y Editores
Plantas Tres
Diseño y construcción
Arquitecto José Grases Riera
Otros Cúpula de Maumejean.

El palacio de don Javier González-Longoria, más conocido como palacio Longoria, es un palacio modernista español del siglo XX construido en el distrito Centro de Madrid, en la confluencia de las calles Fernando VI y Pelayo. En la actualidad es la sede de la SGAE (Sociedad General de Autores y Editores).

Historia :[editar]

Es obra del arquitecto José Grases Riera quien de 1902 a 1904 construyó este palacio con una libertad absoluta de diseño convirtiéndolo en el ejemplo más importante del movimiento modernista en Madrid.1​ Fue construido por encargo del financiero Javier González Longoria. Entre sus elementos más singulares destacan: la escalera imperial circular, coronada por una cúpula, cuya vidriera es obra de la Casa Maumejean, los dos miradores del patio, que apoyan sobre columnas con forma de palmera.

 
Cúpula del Palacio, de la Casa Maumejean.

En 1912 el edificio fue comprado por la Compañía Dental Española por 500.000 pesetas, como residencia para su presidente. El arquitecto Francisco García Nava realizó la reforma necesaria para albergar tanto las oficinas de la empresa como la residencia de su presidente.1​ En 1946, los herederos vendieron el inmueble a Construcciones Civiles, que volvió a reformar el palacio. Cuatro años más tarde lo adquiere la Sociedad General de Autores de España (SGAE) por poco menos de cinco millones de pesetas.2

Ha sufrido dos reformas de importancia: la del arquitecto Francisco García Nava y en la década de 1950 la del arquitecto Carlos Arniches Moltó, transformación encargada por la SGAE. Además se ha realizado una rehabilitación integral de los interiores y una restauración de la fachada —muy deteriorada en ese momento— en el año 1992, obra del arquitecto Santiago Fajardo y la colaboración de la arquitecta Ángeles Hernández-Rubio Muñoyerro.3

En 2009 se anunció que la SGAE trasladaría su sede al palacio del Infante Don Luis, en Boadilla del Monte; este movimiento no tuvo lugar debido a que una sentencia judicial anuló la cesión de setenta y cinco años hecha por el Ayuntamiento de dicha localidad al atentar el proyecto de la SGAE contra los valores del palacio, que está declarado Bien de Interés Cultural.

Referencias[editar]

  1. ↑ Saltar a:a b Dirección General de Patrimonio Cultural de la Comunidad de Madrid (2015). «¡Bienvenidos a palacio! Palacio de don Javier González-Longoria Archivado desde el original el 3 de marzo de 2016. Consultado el 21 de febrero de 2016.
  2.  Montoliú, Pedro (5 de noviembre de 2013). «El palacio de la SGAE: la joya modernista de Madrid»madridiario.es. Consultado el 21 de febrero de 2016. «Cuatro años después, sin embargo, el conjunto de edificios fue adquirido por la Sociedad General de Autores de España, como se llamaba entonces la entidad que presidía el maestro Jacinto Guerrero. La firma de la escritura se hizo el 8 de marzo de 1950 y se pagó por ambos inmuebles 4.975.000 pesetas.»
  3.  MonumentaMadrid. «Edificios históricos. Sociedad General de Autores (Ref.: 01402)». Consultado el 21 de febrero de 2016.
L'intérieur du Palais Longoria Source WikipédiaL'intérieur du Palais Longoria Source Wikipédia
L'intérieur du Palais Longoria Source Wikipédia

L'intérieur du Palais Longoria Source Wikipédia

Les plans du palais

Voir aussi autres articles du blog sur l'art nouveau en France et en Europe :

En France :

Voir Le circuit Hector Guimard à Paris en en banlieue parisienne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Circuit_Hector_Guimard_Paris_16eme_metros_parisiens-6010355.html

Le Castel Béranger  à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-r-imgp8248-ro-41870982.html

Le Castel Béranger à Paris album : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1433713.html

L'Hôtel Mezzara à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/12/l-hotel-mezzara-a-paris.html

Et si l'Hôtel Mezzara devenait musée ? : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/10/si-l-hotel-mezzara-a-paris-devenait-musee.html

La Villa Berthe dite la Hublotière au Vésnet (Yvelines) : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/La_Hublotiere_villa_Guimard_au_Vesinet-1387994.html

La Hublotière au Vésinet : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/08/quelques-images-de-visite-a-la-villa-berthe-dite-la-hublotiere-au-vesinet.html

Voir aussi le circuit Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/02/le-circuit-jules-lavirotte-a-paris.html

Voir aussi L'immeuble art nouveau "Les Chardons" à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-l-immeuble-les-chardons-a-passy-116210735.html

Les façades des immeubles Jules Lavirotte à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fa-ades-jules-lavirotte-a-paris-115755311.html

L'art nouveau à Nancy l'Ecole de Nancy : 

Une visite au CCI Meurthe et Moselle : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-a-nancy-au-c.c.i.meurthe-et-moselle-et-ses-vitraux-de-jacques-gruber.html

La brasserie Excelsior : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/la-brasserie-excelsior-a-nancy.html

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1440176.html

A l'étranger :

A Vienne et sa région proche : le circuit Secession

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-circuit-art-nouveau-dit-secession-a-vienne-autriche.html

En Allemagne :

Darmstadt : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-a-darmstadt-en-allemagne.html

Bad Nauheim : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/visite-de-bad.html

Manheim et son château d'eau : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/manheim-wasserturm-le-chateau-d-eau-de-manheim.html

Espagne :

Barcelone  album : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1445300.html

Belgique :

Bruxelles : art nouveau et BD album http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1445300.html

Italie, Sicile :

Circuit stile Liberty à Palerme en Sicile : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/04/le-circuit-liberty-a-palerme-en-avri-2019.html

 

Voir aussi classé TopArticles par Overblog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/top

Partager cet article
Repost0
12 mars 2022 6 12 /03 /mars /2022 07:37

Avec l'association Houilles accueille le vendredi 11 mars 2022

 

Un Paris insolite  :

Passées les grilles des Pavillons de Bercy, oubliez le quotidien. Ce lieu insolite, aussi connu sous le nom de Musée des Arts Forains, vous invite à sortir des sentiers battus. Vous y découvrirez une collection unique d’objets du spectacle des XIXème et XXème siècles. Une escapade hors du temps autour des thèmes des cabinets de curiosités, du carnaval, des jardins extraordinaires et de la fête foraine de la Belle Époque.

 

Où se situe le musée des Art Forains à Bercy Viillage ?

Merci à notre guide conférencière du jour :

Quelques images de cette visite :

Le musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIème
Le musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIème

 

Configuration des lieux - Scénographie :

Le musée est à peu de distance du parc de Bercy et du centre commercial Bercy Village. Il est desservi en métro par l'arrêt Cour Emilion sur la ligne 14 du métro de Paris. Le musée occupe plusieurs des pavillons de pierre aux toits pentus construits pour les anciens entrepôts de Bercy. Ces bâtiments forment un ensemble rectangulaire entouré par l'avenue des Terroirs de France, la rue Baron-Le-Roy, la rue-des-pirogues-de-Bercy et la rue Lheureux. L'entrée principale se trouve au n°53 de l'avenue des Terroirs-de-France.

Les collections :

Le Musée des arts forains présente la seule exposition d’éléments d'art forain privée ouverte au public en France. Composé de deux parties, l’exposition temporaire et l’exposition permanente, le musée abrite :

  • 14 manèges et autres attractions foraines,
  • 16 boutiques foraines et attractions restaurées,
  • 18 ensembles d'œuvres historiques,
  • 1522 œuvres indépendantes qui constituent le musée des écoles européennes.

 

 

 

 

Le musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIème
Le musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIème
Le musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIème
Le musée des Arts Forains à Paris XIIèmeLe musée des Arts Forains à Paris XIIème

 

 

Documentations du musée de l'Art Forain
Documentations du musée de l'Art Forain
Documentations du musée de l'Art Forain
Documentations du musée de l'Art Forain

Documentations du musée de l'Art Forain

Musée des Arts Forains :  adresse et renseignements

53, avenue des terroirs de France,

75012 Paris

Tél. : 01 43 40 16 22

 

 

Courriel : infos@pavillons-de-bercy.com

Site lien Musée des Arts Forains : http://www.arts-forains.com

Transports : Métro Ligne 14 Cour Saint-Emilion

Merci à Diane, notre conférencière

Merci à l'association Houilles accueille

 

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
19 février 2022 6 19 /02 /février /2022 08:47

 

 

Une conférence organisée par l'association Houilles accueille

et animée par Marianne Autin, conférencière de Houilles

 

Le Triangle d'Or Paris 1er et 4ème arrondissement

Départ de cette conférence au métro Louvre-Rivoli :

 

Un des nombreux édicules d'Hector Guimard de Paris

L'ancienne entrée royale du Louvre, au centre de la phottographie

 

La mairie du premier arrondissement, son befroi et l'église Saint-Germain-l'Auxerrois
La mairie du premier arrondissement, son befroi et l'église Saint-Germain-l'AuxerroisLa mairie du premier arrondissement, son befroi et l'église Saint-Germain-l'AuxerroisLa mairie du premier arrondissement, son befroi et l'église Saint-Germain-l'Auxerrois

La mairie du premier arrondissement, son befroi et l'église Saint-Germain-l'Auxerrois

La statue de la Vierge à l'Enfant de la cathédrale Notre-Dame miraculeusement sauvée et telle quelle

La Vierge à l'Enfant dite Notre Dame de Paris est une statue de pierre d'une taille de 1,8 mètre, représentant la Vierge à l'Enfant, créée au début du XIVe siècle. C'est un exemple du style de la sculpture gothique tardive. Elle est retrouvée intacte à la suite de l'incendie d'avril 2019 à la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Direction la Samaritaine rénovée par la rue des prêtres de Saint-Germain-l'Auxerrois:

Art nouveau et art déco se côtoient sur l façade de la Samaritaine rue de l'Arbre

 

Le Restaurant du Cheval Blanc et les facades côté Pont NeufLe Restaurant du Cheval Blanc et les facades côté Pont Neuf
Le Restaurant du Cheval Blanc et les facades côté Pont Neuf

Le Restaurant du Cheval Blanc et les facades côté Pont Neuf

Lien Wikipédia La Samaritaine et son histoire : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Samaritaine

 

Parcours de la Samaritaine ancienne et nouvelle

 

La verrière magnifique de la Samaritaine ses ferronneries art nouveau
La verrière magnifique de la Samaritaine ses ferronneries art nouveauLa verrière magnifique de la Samaritaine ses ferronneries art nouveau

La verrière magnifique de la Samaritaine ses ferronneries art nouveau

Reflets de la façade de la rue de Rivoli

Un peu de graphisme N & Bl de la Samaritaine Rivoli

pourquoi pas ?

Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022

Les Halles et son église Saint-Eustache

 

Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
La Tour Catherine de Médicis et sa fontaine située à son pied.
La Tour Catherine de Médicis et sa fontaine située à son pied.La Tour Catherine de Médicis et sa fontaine située à son pied.

La Tour Catherine de Médicis et sa fontaine située à son pied.

La Tour Catherine de Médicis

Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022

L'ancienne Bourse du Commerce actuellement Fondation Pinault et ses collections

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'entrée de la Bourse du Commerce-Fondation Pinault

Lien Hôtel de Soissons ancien emplacement de la Bourse du Commerce de Paris : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bourse_de_commerce_de_Paris#Hôtel_de_Soissons

 

 

Le bâtiment de la Caisse d'Epargne de Paris
Le bâtiment de la Caisse d'Epargne de ParisLe bâtiment de la Caisse d'Epargne de Paris

Le bâtiment de la Caisse d'Epargne de Paris

La Poste Centrale de Paris

Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
La poste centrale du Louvre, anciennement l'hôtel des Postes, est un bureau central de La Poste à Paris, occupant dans le 1ᵉʳ arrondissement la partie nord d'un îlot délimité : à l'ouest par la rue du Louvre où est situé l'entrée réservée au public, au nord par la rue  Jean-Jacques Rousseau où se trouvent les accès aux zones de chargement et de déchargement. Le bâtiment hausmannien, achevé en 1886, a été dessiné par l'architecte Julien Guadet.

Du fait d'importants travaux de resctructuration, lancés en 2015, dont le projet architectural et urbain a été dessiné par Dominique Perrault associé à Jean-François Lagneau, architecte en chef des Monuments historiques les services de ce bureau de poste ont été provisoirement transférés dans un bureau de remplacement[1] situé à 400 mètres, au 16, rue Etienne-Marcel.

Liens :

Architecte Julien Guadet : architecte Julien Guadet.
Dominique Perrault : Dominique Perrault

 

L’intérieur de la Poste Centrale

 

Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022

Merci à Marianne, à notre accompagnatrice Jocelyne et à l'association Houilles accueille pour cette agréable visite-conférence... sans pluie !

Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022
Paris rénove Paris innove conférence de Marianne 16 février 2022

Voir aussi ancien article du blog sur la Samaritaine en juillet 2021 : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2021/07/la-samaritaine-en-juillet-2021.html

Article du blog avec Marianne conférencière : la carrière Espace Carrara https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/11/une-visite-guidee-dans-la-carriere-espace-carrara-a-carrieres-sur-seine-par-marianne.html

Houilles accueille :

Partager cet article
Repost0