Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

6 décembre 2021 1 06 /12 /décembre /2021 07:44

La fresque Madeleine d'André Contensaux à Maisons-Laffitte

 

L'avancée de la fresque en fin novembre 2021

 

Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-LaffitteMadeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-LaffitteMadeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-LaffitteMadeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte

Qui était Madeleine Boulenc de Crèvecoeur 1609- 1636 des fois écrit Boullenc sur certain manuscrits

Elle était l'épouse de René de Longueil (surintendant des finances,

Le , René de Longueil épouse Madeleine Boulenc de Crèvecœur (1609-1636) fille d'un riche magistrat de la Chambre des comptes, Guillaume Boulenc de Crèvecœur. Ils ont cinq enfants, mais Madeleine de Longueuil meurt prématurément à 27 ans, le  ; son mari, très affecté par sa disparition, ne se remariera pas.

René de Longueil (1596-1677), marquis de Maisons, dit « le président de Maisons », est un magistrat français, et un ministre des finances du XVIIème, Il fit construire par François Mansart le château de Maisons (Maisons-Laffitte) dont il était seigneur, et fut suspecté de malversations.

Il fut nommé gouverneur des châteaux de Saint-Germain-en-Laye, de Versailles et d'Evreux.

Un projet prévu trois ans auparavant, retardé par la crise sanitaire,

Un cahier des charges  et une maquette conclus entre la mairie de Maisons-Laffitte le promoteur et le constructeur,,

14 couleurs calibrées,

1 mois de travail avec 3 personnes

Une superficie de 100 mêtres-carrés de fresque sur le mur de soutien des locaux du commissariat de Police de' Maisons-Laffitte (2016-17).

L'équipe des artistes : André Contensaux, Gérôme Darparens et Philippe Héry

 

La fresque en décembre

Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-LaffitteMadeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-LaffitteMadeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte

La maquette d'André :

*

 

Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte

 

Une fresque réalisée dans l'église Saint-Jacques à Lavit de Lomagne

Les photographes durant les travaux

 

Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte
Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte

Les expositions et réalisations de l'artiste André Contensaux :

Madeleine une fresque d'André Contensaux à Maisons-Laffitte

Une fresque avec les 102 élèves de l'école Jean-Jaurès du Mesnil-le-Roi, Yvelines,

Une fresque au Musée de Beyrout, Liban :

 

 

Les fresques d'André à Maisons-Laffitte
Les fresques d'André à Maisons-Laffitte
Les fresques d'André à Maisons-Laffitte

Les fresques d'André à Maisons-Laffitte

 

André Conrensaux a été l'invité d'Honneur du 19ème Salon des Arts de l'association Contrastes à Sartrouville

Voir aussi autres articles sur le street art :  https://www.telerama.fr/sortir/balade-street-art-a-vitry-sur-seine,-petit-paradis-meconnu-de-lart-urbain,n6073242.php

Liens Galerie itinerrance :  beaucoup de liens, en voici quelques-uns

http://@galerie_itinerrance

Facebook : @boulevard Paris 13 Facebook Paris 13 Facebbok @galerie_itinérance Facebook @mairiedu13

Lien vidéo Boulevard Paris 13 par galerie itinerrance : facebook https://www.facebook.com/galerieitinerrance/videos/2398635730202471/

Le blog de MissTic : http://missticinparis.com/morceaux-choisis/

Les édition de l'artiste MissTic : http://missticinparis.com/livres/

Articles du blog sur le street art et les fresques :

Article du blog sur le street art à Vitry-sur-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/01/vitry-sur-seine-capitale-du-street-art-ivry-sur-seine-et-paris-xiiieme.html

Le street art à Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne en septembre 2019  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-vitry-sur-seine-ens-eptembre-2019.html

Au delà du street art : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-au-dela-du-street-art-114609318.html

De l'art de la rue à la philathélie MissTic : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-de-l-art-de-la-rue-a-l-art-philathelique-69446539.html

Le mur peint des Canuts à Lyon : : http://ver-blog.net/2015/11/le-mur-peint-des-canuts-a-lyon.html

Circuit des fresques de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fresques-de-levallois-116417055.html

Fan club de MissTic par Henri Kaufman : https://henrikaufman.typepad.com/misstic_fanclub/

L'artiste C215 et le circuit des illustres autour du Panthéon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/l-artiste-c215-et-le-circuit-des-illustres-pres-du-pantheon-a-paris.html

Festival de L'Art Sacré à Autun en juillet 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/zodiaque-une-exposition-a-l-eveche-d-autun.html

 

Encore quelques jours et la fresque de Maisons-Laffitte sera terminée...

 

Bonne visite !

Partager cet article
Repost0
4 octobre 2021 1 04 /10 /octobre /2021 07:40

 

 18 septembre au 3 octobre.

Une série de photographies de l'Arc de Triomphe emballé signé Christo et Jeanne-Claude le 4 octobre 2021, avant le démontage par les cordistes, ce jour.

L'habillage de l'Arc de Triomphe par Christo.

L’artiste rêvait de voir son œuvre, mais il est décédé le 31 mai 2020

L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021
L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021
L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021

 

L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021

Quelques chiffres :

  • 25.000 m2 de polypropylène gris bleu,
  • 3.000 mètres de cordes en polypropylène rouge,
  • 95 cordistes,
  • 312 tonnes de structure en acier,
  • budget de 14 M€,
  • 800.000 visiteurs au moins,
  • Un projet lancé en 1961.

La cérémonie de ravivage de la Flamme du soldat inconnu maintenue durant les travaux et la durée d'exposition de l'arc emballé.

Durant toute la durée du projet, la cérémonie quotidienne de ravivage de la Flamme du soldat inconnu est maintenue. "Ça a été un des défis de cette mise en place", explique Bruno Cordeau. Tous les jours, même pendant la mise en place, les travaux se sont arrêtés pour respecter "la solennité du moment".

 

Présentation générale des deux artistes signataires :


L’Arc de Triomphe, Wrapped, Paris, 1961-2021 de Christo et Jeanne-Claude,
sera visible du samedi 18 septembre au dimanche 3 octobre 2021. Selon le
vœu de Christo, il est réalisé par son équipe, en partenariat avec le Centre des
monuments nationaux (CMN), et avec le soutien du Centre Pompidou et de la
Ville de Paris.
L’Arc de Triomphe est empaqueté dans 25.000m² de tissu recyclable en
polypropylène argent bleuté et ceinturé avec 3.000m de corde recyclable en
polypropylène rouge. Le projet est entièrement autofinancé grâce à la vente
d’œuvres originales de Christo : collages et dessins préparatoires, maquettes,
œuvres des années cinquante-soixante et lithographies. Comme tous les projets
de Christo et Jeanne-Claude, il ne bénéficie d’aucun autre financement public ou
privé.
Afin de permettre aux visiteurs de profiter en toute sécurité et en toute proxi-
mité de L’Arc de Triomphe, Wrapped, Paris, 1961-2021, la place de l’Etoile sera
réservée aux piétons durant les trois week-ends de sa présentation au public.
Cette piétonisation exceptionnelle de la place Charles-de-Gaulle est organisée
en coordination avec la Ville de Paris et la Préfecture de Police afin de garantir
la sécurité de la manifestation et l’attractivité du site pendant les week-ends.
Pendant toute la durée du projet, y compris les périodes de montage (jusqu’au
17 septembre 2021) et de démontage (du 4 octobre au 10 novembre 2021)
de L’Arc de Triomphe, Wrapped, Paris, 1961-2021, les espaces intérieurs et la
terrasse panoramique du monument, gérés par le CMN, resteront ouverts au
public.
Afin de préserver l’intégrité du monument, classé au titre des Monuments histo-
riques, toutes les opérations menées pour le montage et le démontage de l’Arc
de Triomphe empaqueté ont été soumises au contrôle scientifique et technique
des services du ministère de la Culture.
Enfin, la Flamme de la Nation devant la tombe du Soldat Inconnu, sous l’Arc de
Triomphe, continue à brûler, tandis que les cérémonies quotidiennes du ravi-
vage de la Flamme et les hommages au Soldat Inconnu sont maintenues dans la
solennité requise.

Christo et Jeanne-Claude

 

 

 

L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021
L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021
L'Arc de Triomphe emballé par Christo et Jeanne-Claude à Paris en octobre 2021

Sites et liens :

Lien exposition temporaire de l'Arc : http://www.paris-arc-de-triomphe.fr/Actualites/L-Arc-de-triomphe-Wrapped-Paris-1961-2021

 

En savoir un peu plus sur les artistes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Christo_et_Jeanne-Claude

Christo et Jeanne-Claude, est le nom d'artiste sous lequel est identifiée l'œuvre commune de Christo

Vladimiroff Javacheff, né le13 juin 1935 à Gabrovo en Bulgarie et décédé le 31 mai 2020 (à 84 ans) à New-York, et de Jeanne-Claude Denat de Guillebon, née (le même jour) le13 juin 1935 à Casablanca au Maroc à l'âge  74 ans à New York.

 

 

Ce couple d'artistes contemporains s'est rendu célèbre à la fois par le gigantisme de ses réalisations et par leur caractère éphémère.

Sources photographie jointe : Par Peabody Awards — The Gates, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=90843894

Voir aussi un autre article du blog sur les sculptures de l'Arc de Triomphe  de la place de l'Etoile à Paris : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-sculptures-de-l-arc-de-triomphe-115417831.html

 

 

Partager cet article
Repost0
30 septembre 2021 4 30 /09 /septembre /2021 15:50

 

Une exposition qui a lieu du 28 septembre 2021 au 16 janvier 2022

***

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

Le Mouvement :

 

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'OrsayEnfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay

 

"Enfin le cinéma" au Musée d'Orsay :

documentation de musée

Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Enfin le cinéma exposition au Musée d'Orsay
Partager cet article
Repost0
28 juin 2021 1 28 /06 /juin /2021 19:38

 

Le Musée Pierre Merlier, sculpteur sur bois et peintre :

 

Qui est Pierre Merlier ?

Pierre Merlier est né en Bourgogne le 14 octobre 1931.

A l'âge de 15 ans, il entre dans l'atelier du sculpteur auxerrois François Brochet (1) qui lui enseigne la taille

directe.

Dès 1954, il expose à Paris et très tôt, il est reconnu par ses pairs, il reçoit de nombreux prix : en 1956 le prix de la Jeune Sculpture, en 1961, la Bourse de la Vocation.

Ses premières sculptures sont taillées aux ciseaux et râpes à bois dans des poutres de chêne. Puis, il sculptera le tilleul, l'orme, le cerisier à l'aide d'outils plus perforants : tronçonneuse, ponceuse. Sans relâche, il réalise une "forêt humaine" de personnages mêlant provocation, caricature humour et émotion.

Il expose en France et à l'étranger : expositions particulières et collectives, salons internationaux.

Certaines de ses œuvres ornent de grandes villes françaises. D'autres œuvres sont conservées dans des musées, collections particulières ou fondations à travers le monde.

On peut estimer à plus de 600 le nombre de ses œuvres, mais toutes ne sont pas encore répertoriées...

Pierre Merlier décède à Auxerre le 25 juillet 2017 à l'âge de 86 ans.

 

(1) Lien site Wikipédia François Brochet : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Brochet

Il est particulièrement connu pour trois sculptures ornant les rues d'Auxerre : le Monument à Cadet Rousselle, le Monument à Restif de la Bretonne et le Monument à Marie Noël (1977)

La salle d'exposition située à gauche en arrivant sur le site

Une des salles d'exposition au nombre de 3 à Ecollives.

Une œuvre de terre cuite dans le jardin de l'artiste

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

Autoportrait de l'artiste

 

 

les outils de l'artiste

 

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'YonneLe musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

 

 

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

 

 

Le musée et l'artiste :

Au bord du Canal du Nivernais, le musée présente une partie de l'œuvre de l'artiste. Il fit naître du bois des

cohortes de personnages polychromes, extravagants, aux figures hiératiques. Il portait sur le monde un regard ironique, sardonique qu'il faisait passer dans l’expressionnisme implacable de ses œuvres.

Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne
Le musée Pierre Merlier à Ecolives-Sainte-Camille dans l'Yonne

 

Merci à Madame Merlier pour sa visite commentée passionnante !

et à Bernadette et Alain pour nous avoir fait connaitre ce musée étonnant

Partager cet article
Repost0
9 avril 2021 5 09 /04 /avril /2021 07:31

Une exposition gratuite à Paris jusqu'au mois de juin 2021

Jusqu’au 9 juin, les vingt statues monumentales  en bronze du Chat de l'artiste belge Philippe Geluck trônent le long de l’avenue des Champs-Elysées entre le Rond-Point et la place du même nom.

Le point de départ d’une tournée monumentale aux airs d’entreprise marketing, destinée à financer le futur musée du Chat à Bruxelles.

Le Dieu du Stade

Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées

 

Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées

 

 

Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées

Jusqu’au 9 juin, vingt statues en bronze trônent le long de l’avenue. Le point de départ d’une tournée monumentale aux airs d’entreprise marketing, destinée à financer le futur musée du Chat à Bruxelles. Un poil mégalo ?

Mais quels sont donc les desseins du Chat ? Pourquoi s’est-il ainsi pétrifié en vingt statues

de bronze, alignées le long des Champs-Élysées, ici en Chat golfeur, là en Chaltérophile, plus loin encore en Chat écrasant une voiture (et non l’inverse, une fois n’est pas coutume) ? Est-ce une façon d’entrer dans l’Histoire, avec un gros « h » ? Est-ce une histoire de gros sous ? Ou une histoire de gros tout court — à cet endroit même, en 1992, l’artiste colombien Fernando Botero avait bien exposé les siens, de gros, alors pourquoi pas les gros matous de Geluck ? Ou bien est-ce juste histoire de raconter des petites histoires pour nous séduire, nous intriguer, nous faire sourire ?

La vérité se situe sans doute au milieu de tout cela. Pour ce qui est des gros sous, l’intention de Philippe Geluck, auteur, concepteur et maître d’ouvrage de ce pharaonique projet, est clairement assumée depuis le départ : il s’agit de générer les fonds nécessaires pour boucler le budget de son futur « musée du Chat », qui doit voir le jour en 2024, en plein centre de la capitale belge, à deux entrechats du Palais royal. La région de Bruxelles-Capitale a déjà mis la patte au porte-monnaie pour le gros du chantier, un bâtiment neuf de sept étages et 4 000 mètres carrés, à hauteur de 10 millions d’euros. Restait à trouver 4,5 millions pour les aménagements intérieurs (électricité, ascenseurs, scénographies, chauffage…) A suivre ...

 

 

 

Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le juste retour des choses : une voiture écrasée par un chat
Le juste retour des choses : une voiture écrasée par un chatLe juste retour des choses : une voiture écrasée par un chatLe juste retour des choses : une voiture écrasée par un chat
Le juste retour des choses : une voiture écrasée par un chatLe juste retour des choses : une voiture écrasée par un chat

Le juste retour des choses : une voiture écrasée par un chat

Singin'in the rain

Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-ElyséesLe chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées

 

Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées
Le chat de Philippe Geluck déambule sur les Champs-Elysées

Un article, entre autres, sur l'exposition : https://www.livreshebdo.fr/article/le-chat-de-philippe-geluck-sexpose-sur-les-champs-elyseesv

 

Bonne visite !

 

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 07:20

 

la façade du château de Maisons coté parc

Jean Lannes ( 1769-1809)

L'artiste street art C215 au château de Maisons-LaffitteL'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte

Epopées

mansonniennes

"Peindre des portraits dans la rue peut conduire jusque dans un château, et non des moindres, celui de Maisons-Laffitte, dont l'architecte n'est autre que François Mansart, qui fut l'un de mes sujets d'études, alors qu'étudiant au Centre d’Études Supérieures de la Renaissance, je parcourais les traités d'architecture.

C'est donc avec une émotion particulière que j'ai accueilli le projet Epopées mansonniennes, qui retrace à partir d'une sélection de portraits peintes sur du mobilier urbain, les principales figures qui ont marqué l'histoire du château et de la ville".

Christian Guémy alias C215

Pour sa 7ème édition, Totalement DésARçonnés, manifestation annuelle d'art contemporain organisée par le Centre des monuments nationaux, en partenariat avec la ville de Maisons-Laffitte, acceuille Christian Guémy, alias C215, artiste emblématique de l'art urbain connu pour réaliser des portraits au pochoir colorés qui touchent par leur humanité.

Passionné d'histoire, C215 nous invite à une découverte des hommes et des femmes qui ont marqué l'histoire de Maisons-Laffitte et du château de Maisons, chef d’œuvre de François Mansart, à travers une série de portraits à retrouver dans un parcours qui nous conduit de la gare au château eu passant par le parc.

Jacques Laffitte (1767-1844)

D'origine modeste, Jacques Laffitte incarne la réussite sociale et financière. Banquier, entrepreneur et

homme politique, il devient gouverneur de la Banque de France lorsqu'il achète le domaine de Maisons en 1818 à la duchesse de Montebello.

Il réalise des percées dans le parc du château, comme le"Cercle de la gloire" célébrant l'épopée impériale et dessinées d'après l'étoile de la Légion d'honneur. voir plan joint

Il participe activement à l'arrivée au pouvoir de Louis-Philippe, mais se retrouve ruiné par ce nouveau régime.

Il lotit alors le parc en 1834, créant la Colonie Laffitte, vaste projet immobilier destiné à le renflouer.

Il inaugure l'arrivée du chemin de fer de la commune en 1843.

La ville de Maisons-sur-Seine prendra son nom en 1882 pour devenir Maisons-Laffitte.

L'artiste street art C215 au château de Maisons-LaffitteL'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte
L'escalier d'honneur, réalisé grâce à la technique de la stéréotomie encore peu répandue en France dans les années 1640, constitue l'une des pièces maitresses du décor du château. Pour accentuer l’aspect grandiose de cet escalier, François Mansard l’a couvert d’une coupole surmontée d’un lanternon. Alors que le premier niveau est dépouillé de tout ornement, le palier d'honneur, desservant les appartements du roi et de la reine, se trouve doté d’un décor très riche, réalisé par Jacques Sarazin et son atelier

L'escalier d'Honneur du château

Putti décorant le palier du grand escalier

L'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte

 

 

Voltaire (1694-1788) :

Philosophe, Voltaire utilise sa plume pour défendre l'égalité et la lliberté de consciencede l'Homme, idée qui conduiront les esprits vers la révolution.

Tout jeune écrivain, il est souvent reçu au château de Maisons, chez son ami Jean-René de Longueil. Il écrit quelques pages de ses futures publications, en fait la lecture aux hommes de lettres dont Longueil s'est s'entourer, partageant le même intérêt pour les cercles littéraires et les sciences. Contractant la variole lors d'un séjour en 1723, il manque de mourir par deux fois : de cette maladie et d'un incendie embrasant sa chambre peu de temps après son départ.

La chambre à l'Italienne ou la chambre du Roi :

Le Roi Louis XIV

 

 

Quelques détails de la chambre du maréchal LannesQuelques détails de la chambre du maréchal Lannes
Quelques détails de la chambre du maréchal Lannes

Quelques détails de la chambre du maréchal Lannes

Jean Lannes (1769-1809) :

Proche compagnon d'arme de Napoléon Bonaparte, il participe à toutes ses batailles.

En 1804, distingué maréchal, il achète le domaine de Maisons, conforme à son rang.

Il rénove et met au goût du jour une partie du château et fait tracer de nouvelles allées dans le parc. En propriétaire avisé, il développe un élevage de 900 moutons Mérinos destinés à la revente ainsi qu'une ferme de rapport pour permettre d'autofinancer les travaux entrepris.

Fait duc de Montebello en 1808, il décède l'année suivante.

L'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte

 

L'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte

 

L'artiste C215 :

Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte
Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte

Sources vidéo Château de Maisons-Laffitte

 

L'artiste street art C215 au château de Maisons-LaffitteL'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte
L'artiste street art C215 au château de Maisons-LaffitteL'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte

René de Longueil

René de Longueil (1596-1677) :

Homme ambitieux et fortuné, René de Longueil mène une carrière brillante, cumulant les plus hautes fonctions : Président du Parlement de Paris, Capitaine des chasses royales, Surintendant des finances.

Il doit une partie de sa fortune à sa femme Madeleine Boulenc de Crèvecoueur, de 13 ans sa cadette, qu'il épouse en l'église de Maisons. Ils font construire par François Mansart un nouveau château pour recevoir la Cour et organiser des fêtes. Mais Madeleine ne verra pas cette oeuvre achevée : elle décède avant la fin des travaux. Longueil y installera ses collections de livres, de porcelaines rares et même d'orangers !

Le château de Maisons et sa façade côté parc

A suivre bientôt le circuit C215 au centre ville et dans le parc

 

Documentation Centre des monuments nationaux :

L'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte
L'artiste street art C215 au château de Maisons-Laffitte

Articles du blog sur le street art et les fresques :

Circuit de l'artiste du street art C215 dans le parc de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/circuit-du-street-art-c215-dans-le-parc-de-maisons-laffitte.html

L'artiste du street art C215 au centre ville de Maisons-Laffitte  : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-du-street-art-c215-au-centre-ville-de-maisons-laffitte.html

L'artiste du street art C215 au château de Maisons-Laffitte : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/l-artiste-street-art-c215-au-chateau-de-maisons-laffitte.html

Article du blog sur le street art à Vitry-sur-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/01/vitry-sur-seine-capitale-du-street-art-ivry-sur-seine-et-paris-xiiieme.html

Le street art à Vitry-sur-Seine, Val-de-Marne en septembre 2019  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-vitry-sur-seine-ens-eptembre-2019.html

Au delà du street art : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-au-dela-du-street-art-114609318.html

Le street art à Lens en décembre 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/12/le-street-art-a-lens-pas-de-calais.html

Le street art à Orsay, Essonne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/09/le-street-art-a-orsay.html

De l'art de la rue à la philatélie MissTic : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-de-l-art-de-la-rue-a-l-art-philathelique-69446539.html

Le mur peint des Canuts à Lyon : : http://ver-blog.net/2015/11/le-mur-peint-des-canuts-a-lyon.html

Circuit des fresques de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-fresques-de-levallois-116417055.html

Fan club de MissTic par Henri Kaufman : https://henrikaufman.typepad.com/misstic_fanclub/

L'artiste C215 et le circuit des illustres autour du Panthéon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/09/l-artiste-c215-et-le-circuit-des-illustres-pres-du-pantheon-a-paris.html

Festival de L'Art Sacré à Autun en juillet 2019 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/zodiaque-une-exposition-a-l-eveche-d-autun.html

Articles du blog des Randonneurs Ovillois sur le street art : Le street art de la place d'Italie au centre de Vitry-sur-Seine  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2020/02/le-street-art-de-la-place-d-italie-au-centre-de-vitry-sur-seine.html

Paris Ivry et Vitry-sur-Seine capitale de l'art dans la rue : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2015/12/paris-ivry-et-vitry-sur-seine-capitale-de-l-art-dans-la-rue.html

Une visite street-art à Montmartre avec Leslie : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/visite-street-art-a-montmartre-avec-leslie.html

Une visite sur le street art à Menilmontant : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/07/le-street-art-a-menilmontant-paris-20eme.html

Partager cet article
Repost0
5 juin 2020 5 05 /06 /juin /2020 16:54
La place de la Nation :

 

La place prend le nom actuel de « place de la Nation » à l’occasion de la fête nationale du , sous la Troisième République.

 

"Le Triomphe de la République" du sculpteur Jules Dalou

situé au milieu du square central de la place de la Nation.

 

Le monument central "Le Triomphe de la République" est un groupe monumental en bronze commandé en 1879 par la ville de Paris au sculpteur Jules Dalou.

La fonte de cette œuvre monumentale fut confiée à Thiébaut frères (Victor Thiébaut)  (1)

Il a fait l’objet de deux inaugurations : en 1889 pour le centenaire de la Révolution française dans une version en plâtre peint, puis en 1899 pour sa version définitive en bronze. La République au sommet d'un char tiré par deux lions, est encadrée par diverses figures allégoriques : le Génie de la Liberté qui guide le char, le Travail symbolisé par un forgeron qui pousse le char, aidé par l'allégorie de la Justice, enfin l'Abondance qui clôt le cortège en semant des fruits symboles de prospérité. Des enfants accompagnent ou assistent les figures principales.

La statue centrale préservée est tournée vers la place de la Bastille, créant ainsi un axe républicain fréquemment utilisé pour des manifestations populaires.

Lien site Wikipédia "Le Triomphe de la République" de Jules Dalou : Le Triomphe de la République

Lien site Wikipédia "La République" : République

Lien site Wikipédia du sculpteur Jules Dalou : Jules Dalou

Détails du "Triomphe de la République" de Jules DalouDétails du "Triomphe de la République" de Jules Dalou
Détails du "Triomphe de la République" de Jules DalouDétails du "Triomphe de la République" de Jules DalouDétails du "Triomphe de la République" de Jules Dalou

Détails du "Triomphe de la République" de Jules Dalou

Détails du bronze monumental du centre de la place de la Nation

 

L'architecture des immeubles et des boutiques de la place de la Nation

 

Quelques détails des façades de la place de lla nationQuelques détails des façades de la place de lla nationQuelques détails des façades de la place de lla nation
Quelques détails des façades de la place de lla nationQuelques détails des façades de la place de lla nation

Quelques détails des façades de la place de lla nation

 

Les entourages Hector Guimard de la place de la Nation :

 

La place de la Nation à Paris XI et XIIèmeLa place de la Nation à Paris XI et XIIème
La place de la Nation à Paris XI et XIIème
La place de la Nation à Paris XI et XIIèmeLa place de la Nation à Paris XI et XIIèmeLa place de la Nation à Paris XI et XIIème

 

La place de la Nation à Paris XI et XIIèmeLa place de la Nation à Paris XI et XIIèmeLa place de la Nation à Paris XI et XIIème

Le kiosque :

 

Street art sur la place

Street art sur la place

Les colonnes de Ledoux :

 

 

 

 

 

 

En 1787, Claude-Nicolas Ledoux fait ériger deux colonnes pour encadrer la barrière d'octroi (mur des Fermiers généraux)  et l'entrée du cours de Vincennes  Elles n'étaient pas encore surmontées des statues de Philippe-Auguste et Saint-Louis qui ne sont ajoutées qu'en 1845.

Lien site Claude-Nicolas Ledoux :  Claude-Nicolas Ledoux

Les projets de l'époqueLes projets de l'époque

Les projets de l'époque

Carte postale ancienne de la place

Carte postale ancienne de la place

(1) La Fonderie d'art Victor Thiébaut :

Les débuts

En 1787, Charles Cyprien Thiébaut prend la direction de l’entreprise où il travaille et s’installe rue du Faubourg-Saint-Denis. Il produit alors des cylindres de cuivre et accessoirement quelques objets d’art.

La fonderie d’art

C’est sous la direction de Victor Thiebaut que démarra véritablement l’activité de fondeur avec la création, en 1851, d’une fonderie spécifiquement destinée à la fonte de bronzes d’art. Celle-ci commença par produire des fontes brutes, confiées à Barbedienne ou à d’autres fondeurs pour la finition.

Par la suite, Victor Thiebaut obtint des contrats d’édition avec différents sculpteurs renommés :  David d’Angers (La Liberté et 548 médaillons, proposés par la suite à la clientèle entre 7,50 et 30 francs), Carpeaux (Le Pêcheur à la coquille), Diéboit (La France rémunératrice), Falguière (Le Vainqueur au combat de coqs), Carrier-Belleuse (Le Baiser d’une mère) Paul Dubois, Moulin, Ottin, Cumberworth, et Pradier.

La maison produisit également des vases, des coupes et des accessoires pour cheminées. En 1864, Thiebaut racheta les contrats de la fonderie Eck et Durand lorsque celle-ci cessa ses activités.

La maison réalisa également quelques fontes monumentales comme le Saint Michel terrassant le Dragon par Duret pour la fontaine Saint Michel à Paris et le Napoléon Ier par Dumont pour la colonne Vendôme.

Devenu progressivement aveugle, Victor Thiébaut confia en 1870 son activité à ses trois fils Victor (1849-1908), Jules (1854-1898), et Henri qui était également sculpteur (1855-1899). Après avoir fabriqué des armes pendant la guerre, l’entreprise déménagea en 1877 au 32 de la rue de Villiers puis ouvrit un magasin au numéro 32 de l’Avenue de l’Opéra.

Les oeuvres monumentales

Durant cette période l’entreprise participa à de très nombreuses expositions et réalisa nombre de pièces monumentales remarquables : Gloria Victis par Mercié, le monument dédié à la Défense de Paris par Barrias, la statue d’Alexandre Dumas Père par Gustave Doré et, par le même artiste, le vase colossal de la Vigne (aujourd’hui au musée de San Francisco), la statue d’Etienne Marcel par Idrac  pour l’hôtel de Ville, la statue de la République par Morice, celle de Charlemagne par les frères Marquet, et la réduction de la statue de Liberté par Bartholdi pour le pont de Grenelle.

Resté seul après la mort de ses deux frères, Victor Thiebaut junior réalisa également la fonte de la statue du Triomphe de la République par Dalou qui orne la place de la Nation. Il céda ensuite une partie de son entreprise à Fumière et Gavignot qui ajoutèrent leur marque à la sienne. En 1898, Rodin signa avec cette entreprise les contrats d’édition de son Saint Jean Baptiste et de sa Jeunesse triomphante, en plusieurs dimensions.

La fin

En 1901, Victor Thiebaut se retira de la société après l’avoir vendue à Gasne. En 1926, la société cessa toute activité après être passée entre plusieurs mains, Malasset, Fulda puis Fumière, ce dernier s’étant réservé le droit de continuer à utiliser la marque « Thiebaut frères ».

Lien site Wikipédia Place de la Nation : https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_de_la_Nation

Vu ce vendredi 5 juin vers 11 H, place de la Nation devant le "Triomphe de la République :

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2019 6 14 /09 /septembre /2019 05:45

Le 63ème Salon des arts de Taverny

 

aura lieu du 13 au 22 septembre 2019

 

Invités d'Honneur : Brigitte Vasseur, artiste sculptrice et Pascal Niau, artiste peintre

 

 

Un article en cours de rédaction

 

Le vernissage du 13 septembre 2019

63ème Salon des Arts de Taverny

Le vernissage a eu lieu le samedi 13 septembre 2019 à partir de 17 h 30

L'invité d'honneur peintre : Pascal NiauL'invité d'honneur peintre : Pascal Niau

L'invité d'honneur peintre : Pascal Niau

 

"Accord parfait"  bronze de Brigitte Vasseur

L'invitée d'honneur sculptrice Brigitte Vasseur

Les œuvres de Brigitte VasseurLes œuvres de Brigitte Vasseur

Les œuvres de Brigitte Vasseur

63ème Salon des Arts de Taverny
La photographie de groupe des artistes invités, primés et élus

La photographie de groupe des artistes invités, primés et élus

63ème Salon des Arts de Taverny63ème Salon des Arts de Taverny
Les œuvres de Pascal NiauLes œuvres de Pascal Niau
Les œuvres de Pascal NiauLes œuvres de Pascal NiauLes œuvres de Pascal Niau
Les œuvres de Pascal NiauLes œuvres de Pascal Niau

Les œuvres de Pascal Niau

 

"Hommage à Monsieur Paul" de Pascal Niau
"Hommage à Monsieur Paul" de Pascal Niau"Hommage à Monsieur Paul" de Pascal Niau"Hommage à Monsieur Paul" de Pascal Niau

"Hommage à Monsieur Paul" de Pascal Niau

Les primés du Salon de Taverny

63ème Salon des Arts de Taverny63ème Salon des Arts de Taverny
63ème Salon des Arts de Taverny63ème Salon des Arts de Taverny
Quelques oeuvres du Salon des Arts de TavernyQuelques oeuvres du Salon des Arts de Taverny
Quelques oeuvres du Salon des Arts de TavernyQuelques oeuvres du Salon des Arts de TavernyQuelques oeuvres du Salon des Arts de Taverny

Quelques oeuvres du Salon des Arts de Taverny

Les œuvres du 63ème Salon des Arts de TavernyLes œuvres du 63ème Salon des Arts de Taverny
Les œuvres du 63ème Salon des Arts de Taverny
Les œuvres du 63ème Salon des Arts de TavernyLes œuvres du 63ème Salon des Arts de Taverny

Les œuvres du 63ème Salon des Arts de Taverny

Les œuvres des invités d'honneur
Les œuvres des invités d'honneur

Les œuvres des invités d'honneur

Quelques images du centre ville de Taverny

63ème Salon des Arts de Taverny63ème Salon des Arts de Taverny
63ème Salon des Arts de Taverny63ème Salon des Arts de Taverny

Les instruments de musique du Parc Henri-Leyma

 

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 16:08

Une visite à l'abbaye d'Abondance en juillet 2019

Laissez-cous conter l'histoire de cette abbaye qui domine le village d'Abondance depuis le XIIème siècle et découvrez un patrimoine architectural, artistique et religieux de grande renommée.

L'abbaye d'Abondance fut le premier monument du département classé au titre des Monuments historiques et reste un joyaux de l'art religieux médiéval.

Le cloître de l'abbaye d'Abondance

L'abbaye fut fondée vers 1108 par l'abbaye Saint-Maurice-d'Agaune, ou en 1043 selon certaines sources. À l'origine elle était établie dans les environs de la Chapelle d'Abondance.

En fait elle occupa deux endroits, puisque des éboulements obligèrent les religieux à changer d'emplacement.

Enfin, au XIIe siècle, le prieuré se fixe à Abondance et devient abbaye vers 1138-1144. La présence d'un cloître roman sous le cloître gothique a d'ailleurs été attestée lors de travaux de restauration au cours du XXe siècle. C'est d'ailleurs vers 1140 que la communauté s'affilie à la congrégation des chanoines augustins. Quittant en 1158 la tutelle de la maison-mère, elle va alors prospérer jusqu'au XVe siècle.

Sa puissance est d'ailleurs attestée par le nombre important de ses possessions au début du XVe siècle avec plus d'une vingtaine de monastère et une dizaine de paroisses dont les abbayes de Sixt-Fer-à-Cheval, donné en 1140 par Aimon de Faucigny et d'Entremont en Faucigny, de Filly (en bas Chablais), de Moutier-Grandval et de Goaille attachées au diocèse de Besançon, ainsi que vingt-deux prieurés, dont ceux de Peillonnex (Faucigny), donné par Amédée 1er de Genève en 1156 à l'abbé Burchard, qui serait un parent du comte —, de Nyons (Vaud) — lors d'un échange en 1244 avec l'abbaye de Saint-Oyand de Joux ou encore Vions (Chautagne).

Cependant l'abbaye passe sous le régime de la commende  en 1433, marquant alors le début de sa décadence. La nef et le clocher de l'abbatiale sont endommagés par un incendie vers 1446, mais le cloître est épargné. Les travaux de restauration ne s'achèveront que vers 1481, D'après de récentes études, c'est vers 1430 que les peintures murales ornant le cloître ont pu être réalisées.

L'abbaye devient cistercienne en 1606

La situation de l'abbaye continue de se dégrader jusqu'en 1606. Lors de la visite de François de Sale, évêque de Genève, qui a ramené le Chablais. au catholicisme, les chanoines augustins ne suivent plus aucune règle. C'est pour cela qu'il décide de demander au pape de les faire remplacer par des cisterciens feuillants. Le but de François de Sales et de redonner à l'abbaye d'Abondance son prestige d'antan, grâce au spirituel et au religieux.

Cependant le renouveau ne sera que de courte durée. Rapidement, le déclin reprend le pas. Dès la fin du XVIIe siècle, les feuillants sont en conflit avec les habitants de la vallée et avec les autorités religieuses, principalement l'évêque de Genève. Enfin, au XVIIIe siècle, ils sont la cause de

très nombreux scandales: on ne compte plus leurs petites amies ni leurs enfants, certains témoignages rapportent même qu'ils se battent entre eux, portent des pistolets et fréquentent les cabarets.

À la suite de ces très nombreux excès et d'une situation religieuse particulièrement

désastreuse, l'évêque de Genève demande à Charles-Emmanuel III de Sardaigne de demander au pape la suppression de l'abbaye: elle est définitivement fermée en 1761 par un bref de Clément XIII.

En 1795, les bâtiments sont vendus comme biens nationaux. Ils tombent à l'abandon, et le cloître sert de dépotoir aux habitants de la ville.

La famille Sallavuard rachète les bâtiments en 1836. En 1862, les peintures sont redécouvertes et l'ensemble de l'abbaye est classée au titre des monuments historiques treize ans plus tard, par la liste de 18757. Les peintures seront restaurées à plusieurs reprises, la dernière campagne en date étant dans les années 1977-1990

Actuellement, les bâtiments sont occupés par les services municipaux d'Abondance.

Lien :  régime de la commende

Lien : Sixt-Fer-à-Cheval

Lien : feuillants

 

L'abbaye d'Abondance en Haute-SavoieL'abbaye d'Abondance en Haute-SavoieL'abbaye d'Abondance en Haute-Savoie

Merci à Laure pour sa conférence sur l'abbaye d'Abondance

 

 

Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance

Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance

L'église abbatiale de style gothique :

Notre-Dame de l'Assomption

L'ensemble des bâtiments de l'abbaye, de style gothique, a été construit à partir de 1275.

 

 

Documentation Abbaye d'Abondance Paroisse Saint-Maurice en Vallée d'Abondance
Documentation Abbaye d'Abondance Paroisse Saint-Maurice en Vallée d'Abondance

Documentation Abbaye d'Abondance Paroisse Saint-Maurice en Vallée d'Abondance

Les vitraux de l'église Notre-Dame de l'Assomption à Abondance

Un des vitraux intérieurs de l'église

Détails de l'église N.-D. de l'Assomption d'AbondanceDétails de l'église N.-D. de l'Assomption d'Abondance
Détails de l'église N.-D. de l'Assomption d'AbondanceDétails de l'église N.-D. de l'Assomption d'Abondance

Détails de l'église N.-D. de l'Assomption d'Abondance

Détail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbaye
Détail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbaye

Détail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbaye

Le musée de l'abbaye d'Abondance :

Maquette de l'abbaye d'Abondance (1/200ème) par Georges Ferrari et Virginie Bertrand

1500 heures de travail entre 1994 et 2004

Plan général de l'abbaye d'Abondance son cloître et son église abbatiale

Les Apartés - L'orgue d'Abondance :

"Les Apartés"" sur l'orgue d'Abondance par Jean-Pierre Charles Sources Abbaye d'Abondance"Les Apartés"" sur l'orgue d'Abondance par Jean-Pierre Charles Sources Abbaye d'Abondance

"Les Apartés"" sur l'orgue d'Abondance par Jean-Pierre Charles Sources Abbaye d'Abondance

Une visite conférence sur l'orgue de l'église Notre-Dame d'Assomption d'Abondance par Jean-Pierre Charles suivie d'un concert sur ce grandiose instrument. Les œuvres musicales interprétées sont de Jean-Sébastien Bach, chorale, préludes et fugues, Johann Pachelbel (Cianone), François Couperin (extrait de la messe des paroisses), Léon Boellmann (suite gotique) et César Franck  (prélude, cantabile).

Jean-Pierre Charles a commencé la musique par le chant choral et le piano à l'âge de 6 ans à la maitrise Saint-Evode à Rouen.

Dix ans plus tard, il commence l'orgue avec Marie-Thérèse Duthoit, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Rouen.

Établi à Paris, il accompagne les messes dans plusieurs paroisses à Ivry-sur-Seine et donne des concerts en région parisienne.

Il interprète régulièrement des œuvres musicales sur l'orgue Stotz de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul d'Ivry-sur-Seine.

Durant ses venues dans la vallée d'Abondance, il met son talent au service de la paroisse en jouant lors des offices de l'église Notre-Dame de l'Assomption à Abondance et anime les conférences "Les Apartés" sur l'orgue de l'église de l'abbaye.

Merci à Jean-Pierre pour son magnifique concert d'orgue et  à son petit fils Samuel.

Bravo à eux !

 

En savoir un peu plus sur le principe de l'orgue :

 

Lien site Wikipédia Orgue : https://fr.wikipedia.org/wiki/Orgue

Lien site orgue Silbermann à Wasselonne  : https://www.wasselonne.fr/Decouvrir-Wasselonne/Histoire-Lieux-Monuments/Orgue-Silbermann.html

Sources : Le site des Amis de l'orgue Sibermann à Wasselonne : https://admin.over-blog.com/1490681/write/105962236

Adresse :
9 rue des Orchidées

67310 Wasselonne
Tel. +33 388 87 20 62

Quelques explications sur le principe de l'orgue :

Sur cette coupe d’un instrument classique du 18ème siècle français on peut observer les grandes parties constitutives d’un orgue et en comprendre le fonctionnement :

• la pièce centrale, le grand buffet (1) comporte dans sa partie inférieure la console (7) avec ses 3 claviers, son pédalier (8) et le banc de l’organiste.

• il contient, du repère A au repère B, les tuyaux de l’Echo (2) mis en œuvre par le clavier supérieur, du repère B au repère C, ceux du Grand Orgue (3) mis en œuvre par le clavier médian. En avant, les tuyaux de la Montre (4). En (5) et (6) les sommiers de ces plans.

• en arrière, le buffet des tuyaux de pédale (10) avec son sommier (11). On remarquera la grande taille de ces tuyaux : ce sont des jeux graves

• tout à l’arrière, le moteur (12), le ventilateur (13) et le soufflet (14) reliés aux sommiers par les porte-vent (10).

• en avant du grand buffet, et dans le dos de l’organiste, le petit buffet (9) situé au bord de la tribune, et qui renferme les tuyaux du Positif, mis en œuvre par le clavier inférieur.

 

 

 

 

 

Bonne visite !!

L'adresse de l'abbaye d'Abondance :

Abbaye d'Abondance, chef-lieu :

Tél. : 04 50 81 60 54

Courriel : abbaye.abondance@orange.fr

 

Où se situe Abondance et sa vallée en Haute-Savoie ?

Sources Wikipédia et lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_d%27Abondance

Lien coordonnées N-E d'Abondance en Haute-Savoie :

Accès à gauche de l'Hôtel de Ville d'Abondance :

 

 

 

 

Vue de l'Hôtel de ville devant l'abbaye d'Abondance

Partager cet article
Repost0
24 avril 2019 3 24 /04 /avril /2019 19:49
La fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à Paris

La fontaine du Château d'eau, fontaine de Bondy, ou fontaine aux Lions de Nubie créée par l'ingénieur Pierre-Simon Girard fut érigée, comme son nom l'indique, place du Château-d'Eau (l'actuelle place de la République), au début de la rue de Bondy (actuelle rue René-Boulanger), à Paris en 1811.

Elle fut réalisée en fonte de fer par l'usine du Creusot, ce qui était à l'époque un exploit : la marque et la date sont visibles sur le piédestal des lions.

En plus de sa fonction décorative, l'ouvrage servait de château d'eau pourvoyant aux besoins en eau des quartiers du Temple et du Marais.

En 1867, lors de la réorganisation de la place dirigée par Gabriel Davioud, alors architecte de la Ville de Paris, elle fut déplacée dans la cour d'entrée du marché-abattoir de la Villette sur l'actuelle place de la Fontaine-aux-Lions où elle servit d'abreuvoir pour le bétail.

Elle a été inscrite au titre des monuments historiques par arrêté du 2 mars 1979.

La fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à ParisLa fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à ParisLa fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à Paris
La fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à ParisLa fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à Paris
La fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à Paris

La fontaine aux Lions près des Grandes Halles de la Villette

La fontaine aux Lions de Nubie ancienne fontaine du Château d'Eau à Paris

Le marché-abattoirs de la Villette : quelques images

Le marché aux bestiaux de la Villette en 1867
Le marché aux bestiaux de la Villette en 1867
Le marché aux bestiaux de la Villette en 1867

Le marché aux bestiaux de la Villette en 1867

Sources et liens de l'article :

Lien Gabriel Davioud :  Gabriel Davioud

Lien Pierre-Simon Girard  : Pierre-Simon Girard

Lien marché abattoir de la Villette : marché-abattoir de La Villette

Lien place de la Fontaine aux Lions : place de la Fontaine-aux-Lions

Voir aussi Les fontaines de Paris liste du blog  : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Les_fontaines_de_Paris_liste_List_of_Paris_fountains-3395058.html

 

Bonne visite !!

***

Partager cet article
Repost0
6 mars 2019 3 06 /03 /mars /2019 13:40

Un artiste allemand dont son atelier est à Butzbach en Allemagne

Michael au travailMichael au travail

Michael au travail

Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Portrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester
Les œuvres de Michael au jardinLes œuvres de Michael au jardin

Les œuvres de Michael au jardin

 

Une de ses œuvres en jardin

Portrait d'un sculpteur allemand : Michael PriesterPortrait d'un sculpteur allemand : Michael Priester

Eiche Fachwerkbalken / High heel Torso

Portrait du sculpteur et une de ses œuvres

 

Les œuvres de Michael

Les œuvres de Michael

L'artiste dans son atelier

L'artiste dans son atelier

 
C.V. / Vita :

08.03.1957 geboren in Berlin

1977 bis 1983 : Studium zum Bergbauingenieur in Berlin

seit 1984 in der Entwicklungszusammenarbeit in über 30 Ländern weltweit tätig. Dabei intensive Auseinandersetzung mit der zeitgenössischen und traditionellen Kunst Lateinamerikas, Afrikas und Asiens

seit 1989 in Oberursel/Taunus wohnhaft

1998 : Beginn mit der Holzbildhauerei, Autodidakt

seit Ende 1999 auch Steinbildhauerein

Kurse im Bereich Aktzeichnen, Bildhauerei in Stein und Holz sowie Keramik

seit 2000 :  eigenes Atelier für Holz

seit 2001 :  verschieden Einzel- und Gemeinschafts-Ausstellungen

2001 bis 2003 :  Mitarbeit beim „Arbeitskreis Holz“ zur Organisation des Bildhauerworkshops „Zeitzeuge Holz“ in Eppstein

seit 2003 Mitglied im Gemeinschaftsatelier Steinbock in Frankfurt (Stein)

nn Werke in Privatsammlungen in Deutschland, Liechtenstein, Spanien und USA

 

Ich bin 1957 in Berlin geboren und seit 1968 neben meiner beruflichen Tätigkeit als beratender Bergbauingenieur in der Entwicklungszusammenarbeit auch als Bildhauer tätig.
Dazu brachte mich die Auseinandersetzung mit der afrikanischen und lateinamerikanischen Skulptur. Als Autodidakt arbeite ich in Holz und Stein und lasse ab und ab Bronzegüsse von ausgewählten Stücken anfertigen.
Ich unterhalte ein Atelier in Oberursel und bin an einem Gemeinschaftsatelier in Frankfurt beteiligt. Aktuell lebe und arbeite ich in Oberursel. Mein bevorzugtes Thema ist der weibliche Körper, gern als Torso in mehr oder weniger abstrakter Ausgestaltung.
Als Mitinitiator und Teilnehmer des ersten Oberurseler Bildhauersymposiums war ich 2011 auch als Vertreter der Oberurseler Künstler in unserer russischen Partnerstadt Lomonossow Teilnehmer eines dortigen Symposiums.

Seit 2002 :  Ausstellungstätigkeit, Werke in Privatsammlungen in Deutschland, Liechtenstein, Spanien und USA, im öffentlichen Raum in Oberursel, Bad-Homburg, Friedrichsdorf und Lomonossow.

 

L'artiste :


Né à Berlin, le 8 mars 1957,

de 1977 à 1983 : étudie le génie minier à Berlin Depuis 1984, coopérant au développement dans plus de 30 pays du monde. En plus d'un engagement intensif avec l'art contemporain et traditionnel d'Amérique latine, d'Afrique et d'Asie depuis 1989 vivant à Oberursel / Taunus 1998 début de la sculpture sur bois, autodidacte Depuis fin 1999, sculpture sur pierre Cours de dessin de vie, de sculpture sur pierre et sur bois ainsi que de céramique , au Liechtenstein, en Espagne et aux États-Unis.

Sources des informations : https://www.ksfo.de/kultur/regionalparkprojekt-lindenb%C3%A4umchen/michael-priester/

Les œuvres sculptées de Michael

bildhauer / sculpteur

Mühlgasse 12 35510 Butzbach

T. : 06033-796 1122

Mail : mer_priester@yahoo.de

Web : https://www.deviantart.com/gecko-online

 

Bonne visite !

***

A voir aussi dans la région : autres article du blog

La fête des roses à Bad-Naunheim-Steinfurth Rosenfest-Nanheim-Steinfurth, Le plus ancien village de roses en Allemagne :   http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/la-fete-des-roses-a-bad-naunheim.html

Article l'art nouveau à Bad Nauheim : http://Voir aussi autre article du blog : l'art nouveau à Bad Nauheim : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/visite-de-bad.html

En Allemagne :

Trèves, la plus ancienne ville d'Allemagne   http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/07/une-visite-de-treves-trier-en-allemagne.html

Partager cet article
Repost0