Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

30 avril 2022 6 30 /04 /avril /2022 07:01

 

Une visite du jardin tropical royal de Madrid le 1er avril 2022

Avec plus de 5 000 différentes espèces de plantes réparties sur une terrasse de 4 niveaux, le Jardin Royal Botanique de Madrid est un agréable poumon vert, situé juste à côté du Musée du Prado.  

***

Le Jardin botanique royal de Madrid (Real Jardín Botánico de Madrid en espagnol) est un centre de recherche du Conseil supérieur de recherches scientifiques. Fondé par ordonnance royale le  à Madrid par le roi Ferdinand VI, à Migas Calientes, il fut ensuite sur ordre du roi Charles III à son emplacement actuel, sur la promenade du Prado, près du Muséum d'histoire naturelle (aujourd'hui Musée du Prado). Ce jardin héberge, sur trois terrasses étagées, des plantes d'Europe, mais également d'Amérique et du Pacifique.

Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid
Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid
Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid

 

Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid
Le jardin botanique royal  Real Jardin Botanico MadridLe jardin botanique royal  Real Jardin Botanico Madrid

Philippe II avait déjà créé un jardin botanique, à la demande du médecin Andrés Laguna, près du palais royal d'Aranjuez. Plus tard, Ferdinand VI installa en 1755 dans la capitale un jardin botanique à Migas Calientes (aujourd'hui Puerta de Hierro, près de la rivière Manzanares), donnant ainsi le jour au Jardin botanique royal. Il comptait plus de deux mille plantes, que José Quer, botaniste et chirurgien, avaient réunies à la faveur de ses nombreux voyages à travers la péninsule ibérique et l'Europe (en particulier l'Italie) ou obtenues par des échanges avec d'autres botanistes européens. L'agrandissement des fonds du jardin se poursuivit jusqu'à ce que Charles III donne des instructions en 1774 pour le faire transférer à son emplacement actuel, sur la promenade du Prado, à Madrid, suivant le plan d'organisation du quartier du Prado et d'Atocha.

Le comte de Floridablanca, premier ministre de Charles III, s'occupa spécialement du déplacement du Jardin. Non seulement parce qu'il permettait d'embellir le quartier du Prado, mais aussi et surtout parce qu'il servait de symbole de la politique de mécénat des sciences et des arts par la Couronne. D'ailleurs dans cette zone on trouvait, en plus du Jardin botanique royal, le Cabinet d'Histoire naturelle (devenu par la suite musée du Prado) et l'Observatoire astronomique.

Fondation et premiers développements (XVIIIe-XIXe siècles) :

Le premier projet fut commandé au célèbre botaniste, médecin et pharmacien Casimiro Gómez Ortega (qui agit en tant que conseiller scientifique) et à l'architecte Francesco Sabatini. C'est entre 1774 et 1781 que fut réalisé le plan général, avec un étagement sur trois niveaux, et une partie de l'enceinte, dont la Porte Royale sur la promenade du Prado. Il y avait vingt-quatre massifs, suivant ainsi la répartition des végétaux en vingt-quatre classes établie en 1735 par Carl von Linné1. À partir de là, c'est Juan de Villanueva qui, entre 1785 et 1789, mena le projet définitif, plus rationnel et en accord avec la vocation scientifique du Jardin. Il occupa finalement dix hectares, et fut organisé en trois terrasses s'adaptant à l'orographie du terrain, et divisé en carrés, chacun doté d'une fontaine circulaire. Les deux terrasses inférieures (terrasse des Carrés et terrasse des Écoles botaniques) existent encore aujourd'hui telles qu'elles furent conçues, tandis que la plus haute (terrasse du Plan de la Fleur) fut remodelée au xixe siècle. L'enceinte fut dotée d'une élégante grille en fer, fabriquée à Tolosa, posée sur un socle de granit. Il y avait deux portes d'entrée : celle de la Porte Royale, par Sabatini, de style classique, avec des colonnes doriques et un fronton ; une deuxième, dessinée par Villanueva, face au musée du Prado, par où se fait actuellement l'accès (aujourd'hui, place de Murillo).

Il y avait également des installations prévues pour les outils d'entretien et de travail. À l'est s'élevait une petite orangerie appelée Pavillon Villanueva, œuvre étonnante. Il fut critiqué, surtout sur la base de critères esthétiques plus que scientifiques. Il accueillit, à partir des premières années du xixe siècle, la bibliothèque, des herbiers et les salles nécessaires aux cours de botanique et d'agriculture.

Entre le xviiie et le xixe siècle, il participa à l'organisation de cinq expéditions scientifiques :

Les espèces rapportées de ces expéditions coloniales étaient placées dans des serres de bois et de verre équipées de chaudières. Un conservatoire réservé aux ananas est construit en 17862. Elles sont détruites au milieu du xixe siècle.

Le Jardin reçut durant cette période de nombreux dessins, feuilles, fruits, bois, plantes vivantes ou herborisées, qui contribuèrent à améliorer et augmenter les collections et la bibliothèque.

Au xixe siècle

Les sculptures du jardin tropical

La fontaine bassin du jardin tropical

El Real Jardín Botánico de Madrid es un centro de investigación del Consejo Superior de Investigaciones Científicas. Fundado por Real Orden de 17 de octubre de 1755 por el rey Fernando VI en el Soto de Migas Calientes, cerca del río Manzanares, Carlos III ordenó el traslado a su situación actual en 1781, al Paseo del Prado, junto al Museo de Ciencias Naturales que se estaba construyendo (actualmente Museo del Prado), en Madrid, España. Este jardín botánico alberga en tres terrazas escalonadas, plantas de América y del Pacífico, además de plantas europeas.

Plan du jardin botanique royal de Madrid

Lien Wikipédia Le jardin botanique royal de Madrid : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_botanique_royal_de_Madrid

Real jardin botanico de Madrid : en espagnol  https://es.wikipedia.org/wiki/Real_Jard%C3%ADn_Bot%C3%A1nico_de_Madrid

Partager cet article
Repost0

commentaires