Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

25 août 2021 3 25 /08 /août /2021 17:46

 

Quelques images des gargouilles de la tour Saint-Jacques ce 25 août 2021

 

Les gargouilles de la tour Saint-JacquesLes gargouilles de la tour Saint-Jacques
Les gargouilles de la tour Saint-Jacques
Les gargouilles de la tour Saint-JacquesLes gargouilles de la tour Saint-JacquesLes gargouilles de la tour Saint-Jacques

 

Les gargouilles de la tour Saint-JacquesLes gargouilles de la tour Saint-Jacques
Les gargouilles de la tour Saint-Jacques
Les gargouilles de la tour Saint-JacquesLes gargouilles de la tour Saint-JacquesLes gargouilles de la tour Saint-Jacques

 

 

La tour Saint-Jacques :

http://Les ballades du Patrimoine parisien : fiche N°34 "Sur les traces de Saint-Jacques" fiches : Ballades du patrimoine à Parisla tour est depuis 5 siècles un édifice caractéristique de la rive droite de la Seine.

Cette tour fut le clocher de l'église Saint-Jacques-de-la Boucherie, située au milieu de nombreux étals de bouchers, d'où son nom. Un de ses plus célèbres donateurs, l'alchimiste Nicolas Flamel, passa la majeure partie de sa vie dans une échoppe attenante.

La tour fut vendue comme bien national durant la Révolution, et servit de carrière de pierres. En 1836, la ville de Paris fit acquisition de la Tour dont le jardin public fut un des premiers de la capitale créé par le préfet Haussmann, sous Napoléon III.

La rue Saint-Jacques : elle est probablement la rue la plus ancienne de Paris. Son tracé est inchangé depuis le 1er siècle avant J.-C.

Ancienne piste gauloise, elle devient le principal axe nord-sud gallo-romain, sous le nom de Via Superior.

Au Moyen-Age, c'était la principale artère pour relier Étampes et Orléans, et elle est ainsi empruntée par les nombreux pèlerins qui se rendent à Saint-Jacques-de-Compostelle depuis l'église Saint-Jacques-de-la-Boucherie.

 

 

 

Voir aussi autre article sur La tour Saint-Jacques et le circuit Saint-Jacques à Paris : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-gargouilles-de-la-tour-saint-jacques-a-paris-120184472.html

Sur les traces de Saint-Jacques à Paris : https://lesrandonneursovillois.over-blog.com/article-sur-les-traces-de-saint-jacques-a-paris-114394789.html

Le circuit Châtelet-les-Halles-Etienne-Marcel-Louvre-tour Saint-Jacques-Pont Louis-Philippe-Notre-Dame-Saint-Séverin-rue Saint-Jacques-Jardin-du-Luxembourg-Port-Royal permet de parcourir 11 kilomètres dans la journée, avec un éventuel arrêt repas sur l'Ile-Saint-Louis.

Circuit  Saint-Jacques à Paris fiche de visite : http://Les ballades du Patrimoine parisien : fiche N°34 "Sur les traces de Saint-Jacques" fiches : Ballades du patrimoine à Paris

 

Autres articles du blog sur les gargouilles dans les édifices religieux :

Les gargouilles de l'église Notre-Dame de Paris : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-gargouilles-de-la-cathedrale-notre-dame-119744561.html

    Les cloches de la cathédrale : Les cloches de la cathédrale Notre-Dame de Paris

Les gargouilles de l'église Saint-Nicolas de Maisons-Laffitte : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-gargouilles-de-l-eglise-saint-nicolas-110037079.html

Les gargouilles de l'église Notre-Dame de Dijon : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/01/les-gargouilles-de-l-eglise-notre-dame-de-dijon.html

Les gargouilles de l'église Saint-Eustache de Paris : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/les-gargouilles-de-l-eglise-saint-eustache-a-paris-1er-arrondissement.html

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 18:48

Une deuxième visite de la pharmacie Georges Lesage au centre ville de Douvres-la-Délivrande, Calvados.

 

Quelques images de cette boutique historique :

 

 

La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, CalvadosLa pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados
La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados
La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, CalvadosLa pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, CalvadosLa pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados

La pharmacie Lesage à Douvres-la-Délivrande :

L'édifice a été construit pour le pharmacien et maire de la commune Georges Lesage par l'architecte

caennais  François Rouvray en1901. Les ferronneries ont été réalisées par Adolphe Marie, un artisan de Creullly.

Durant ses mandats, dans la première moitié du XXème siècle, et pharmacien jusqu'en 1948, le maire Lesage a procédé à de nombreuses opérations d'investissements.

Les façades et les toitures de l'édifice ainsi que le décor intérieur ont été inscrits aux monuments historique par un arrêté du 7 avril 1975.

Le propriétaire mécontent de la procédure de protection engagea un recours pour excès de pouvoir auprès du tribunal administratif de Caen, et fut débouté en , considérant le bâtiment comme « l'ultime vestige d'une tendance architecturale très affirmée et caractéristique du début du siècle » et « témoignage complet d'une époque peu riche en arts divers dans la région».

Sources lien Wikipédia Pharmacie Lesage à Douvres-la-Délivrande : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pharmacie_Lesage

 

L'intérieur de la pharmacie :

La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, CalvadosLa pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados
La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados
La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, CalvadosLa pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, CalvadosLa pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados

Carte postale ancienne de la pharmacie

 
Adresse :
Pharmacie de la basilique :
78, Rue du Général de Gaulle,
14440 Douvres-la-Délivrande
Tél. : 02 31 37 29 60
 

 

A voir aussi la basilique de Douvres-la-Délivrande :

 

Quelques images de la basilique Notre-Dame de la Délivrande
Quelques images de la basilique Notre-Dame de la DélivrandeQuelques images de la basilique Notre-Dame de la DélivrandeQuelques images de la basilique Notre-Dame de la Délivrande
Quelques images de la basilique Notre-Dame de la DélivrandeQuelques images de la basilique Notre-Dame de la Délivrande
Quelques images de la basilique Notre-Dame de la DélivrandeQuelques images de la basilique Notre-Dame de la Délivrande

Quelques images de la basilique Notre-Dame de la Délivrande

Lien basilique Notre-Dame de la Délivrande à Douvres : https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Notre-Dame-de-la-D%C3%A9livrande_de_Douvres-la-D%C3%A9livrande

Où se situe Douvres-la-Délivrande , dans le Calvados ?

 

Les vitraux de la basilique

Documentation basilique Notre-Dame de la Délivrande :

La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados
La pharmacie art nouveau de Douvres-la-Délivrande, Calvados
Partager cet article
Repost0
11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 18:10

"La Maison Bleue" d'Euclides da Costa Ferreire à Dives-sur-Mer, Calvados.

La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, CalvadosLa Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados

 

"La Maison Bleue" d'Euclides Da Costa Ferreira :

Un jardin extraordinaire, rempli de petits monuments recouverts d'oiseaux, de serpents, de cerfs et autres motifs tout en mosaïque, des chapelles décorées de fragments d'assiettes, un mausolée à la mémoire de Laïka, le premier chien lancé dans l'espace, ...
L'ensemble est composé d'une maison d'habitation et d'un jardin ayant appartenu à Euclides Da Costa Ferreira.

En 1957, dans l'impossibilité de travailler, il crée dans son jardin un univers à la fois religieux, naïf et imaginaire. Les monuments sont recouverts de morceaux de céramique et de verre de récupération.

Décédé en 1984, Da Costa nous laisse 27 années de création d'Art Brut. La maison Bleue est inscrite aux monuments historiques depuis 1991.

 

Biographie d'Euclides Da Costa Ferreira 1902 - 1984 :

La maison est l'œuvre d'un maçon analphabète d'origine portugaise, Euclides Ferrera da Costa, réalisée de 1957 à 1977. Né au Portugal à Vilarinho, (village rattaché à Vila do Conde.), à 30 km de Porto le , Euclides Ferrera Da Costa Ferreira émigre en France à l'aide d'un passeport régulier en 1924. Il retrouve en France son beau-frère.

Après avoir vécu à Saint-Nazaire, le couple s'installe à Dives-sur-Mer et « ne retourne jamais au Portugal ». Il acquiert la nationalité française en 1947.

Une maison d'habitation
plus que modeste

Il achète le terrain de 300 m2 en 1950, le long de la voie ferrée et non loin de l'usine Tréfimétaux. L'habitation de trois pièces est très modeste, sans eau courante.

Euclides da Costa reçoit une pension d'invalidité à compter de 1954 du fait d'une tuberculose.

Il commence son œuvre du fait d'une impossibilité de travailler.

Il meurt le 29 septembre 1984.

 

 

 

 

 

Le Mur aux Cerfs

 

 

Un programme de restauration a été entrepris en 2011 grâce aux fonds récoltés par l'Association de la Maison Bleue, la Fondation du Patrimoine, un Mécénat d'entreprise ( DALKIA) et une participation de la DRAC, du département et de la ville de Dives sur mer. Cette première étape a permis de mettre au point les techniques de restauration, et de réaliser une intervention sur le "Sacré-Cœur" et le "mausolée à Laïka".

Pour toutes informations complémentaires visitez le site de l'association : https://www.maisonbleuedacosta.fr/

 

Le Mur aux Cerfs
Le Mur aux CerfsLe Mur aux Cerfs
Le Mur aux Cerfs

Le Mur aux Cerfs

Notre guide du jour Euclide et son épouse devant le monument à Laïka

 

 

 

Le monument actuel à Laïka, morte en spoutnik le 12 novembre 1957

 

En saison  : visite guidée tous les mardis et tous les jeudis à 17h30 (durée de 40 à 60 minutes) en juillet, août et septembre jusqu'au 19 (journée du Patrimoine).
Prix d'entrée : adultes 5€ - gratuit jusqu'à 18 ans et pour les demandeurs d'emploi. Pas de réservation. Rendez-vous au 13 rue des Frères Bisson  à Dives-sur-Mer (à 100 mètres après le passage à niveau donnant au parking de Port Guillaume).
En dehors de ces dates, des visites guidées peuvent être organisées d'avril à octobre pour des groupes de 12 personnes minimum. Prix : 7 €. Réservations indispensables au 02 31 91 24 66

 

 

C'est une maison bleue, adossé à la colline ...

 

 

Merci à notre guide du jour !

 

La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados

La Maison Bleue :

 

 

13, rue des Frères Bisson (près de la médiathèque)

14160 Dives-sur-Mer

 

Tél. : Office du Tourisme de Dives-sur-Mer : 02 31 91 24 66

 

Pour toutes informations complémentaires visitez le site de l'association : https://www.maisonbleuedacosta.fr/

Lien site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Maison_Bleue_(Dives-sur-Mer)

 

Etapes de la création :

Le premier élément du complexe est un petit monument dédié à la chienne Laïka (1), passagère du Spoutnik (2), en 1957 et Euclides est choqué par « la mort solitaire d'un animal dans l'infini, pour les besoins de la science ». Ce premier élément, « point de départ de vingt ans de création », est achevé en 1958.

Le Petit Moulin et la Tour Eiffel sont créés en 1961.

Le Grand Moulin date du début des années 1970.

Les différents éléments sont créés « en une vingtaine d'années ». Les créations d'Euclides Da Costa acquièrent avec les années une expérience, « un grand savoir-faire », avec davantage de structure et un « effet de rythme », avec un jeu habile de lumière par l'usage des couleurs et de fragments de miroirs.

À la fin de sa vie Euclides da Costa réalisa de petits objets cédés à ses proches ou vendus. Da Costa meurt en 1984, « amer de n'avoir pas bénéficié d'une reconnaissance pour son œuvre ».

(1) Lien site Wikipédia Laïka :  Laïka

(2) Lien site Wikipédia Spoutnik : Spoutnik

Bibliographie :

  • Françoise Dutour et Monique Hauguemar, Dives et les Divais, Condé-sur-Noireau, Corlet, , 125 p. (ISBN 2-85480-274-8)
  • Claude Lechopier, Une mosaïque à ciel ouvert : la maison bleue de Dives-sur-Mer, Cabourg, Cahiers du temps, , 502 p. (ISBN 2-503-50033-1)
  • Éliane Desprès, « La Maison Bleue de Da Costa », Revue Le Pays d'Auge, nos 63-3,‎ , p. 35-37.

Autres articles du blog sur l'Art brut et ses œuvres en France :

Le Palais idéal du Facteur Cheval dans la Drome : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/06/la-palais-ideal-du-facteur-cheval-drome.html

La Fabuloserie, musée d'art Hors-les-normes à Dicy dans l'Yonne : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/08/la-fabuloserie-musee-d-art-hors-les-normes-art-brut-a-dicy-yonne.html

 

L'Art brut en France :

Documentation Itinéraire d'Art singulier en France, 30 monuments, maisons, pas comme les autres.

La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
La Maison Bleue à Dives-sur-Mer, Calvados
Partager cet article
Repost0
20 juillet 2021 2 20 /07 /juillet /2021 09:26

Une visite de la cité Vauban 1326 mètres

 

 

Briançon la ville Haute et son architectureBriançon la ville Haute et son architecture
Briançon la ville Haute et son architecture

 

 

 

Les fortifications de la ville haute et ses entrées
Les fortifications de la ville haute et ses entréesLes fortifications de la ville haute et ses entréesLes fortifications de la ville haute et ses entrées
Les fortifications de la ville haute et ses entréesLes fortifications de la ville haute et ses entrées
Les fortifications de la ville haute et ses entréesLes fortifications de la ville haute et ses entrées

Les fortifications de la ville haute et ses entrées

Briançon la ville Haute et son architecture
Briançon la ville Haute et son architecture

La collégiale Notre-Dame et Saint-Nicolas de Briançon :

 

La Collégiale Notre-Dame-et-Saint-Nicolas domine les remparts de Briançon. Son histoire est fortement liée

à la politique catholique de Louis XIV et donc à l'importante présence militaire dans la ville aux 17e et 18e siècles.

La Collégiale a été bâtie au début du 18ème siècle pour remplacer l’ancienne église médiévale détruite pendant la construction des remparts.

Cet ancien édifice du XIIème siècle avait été construit sur la route de Grenoble, en avant du cimetière. Au XVIème siècle, l’église possède encore son réal, porche supporté par des lions stylophores (conservés et placés à l’entrée de la Collégiale, sous

la tribune), et son clocher à flèche octogonale, de style roman lombard. 
Implantée hors les murs, elle constitue un point dominant, donc dangereux pour la ville. En 1692, elle est minée et rasée, sur ordre du Maréchal de Catinat, qui craint des attaques des pays coalisés au sein de la ligue d'Augsbourg. Les Briançonnais se trouvent quelque temps sans église paroissiale, les messes se déroulent alors à l’église des Cordeliers.

 Les consuls de Briançon réclament, à Louis XIV, une aide afin de construire une église à l'intérieur des murs. Un arrêt du Conseil du Roi de 1700 autorise la réalisation d'une « nouvelle paroisse » intra-muros. Un emplacement convenable est dégagé au bas de la rue du Temple. 
Les plans de l'église établis par l’ingénieur Isaac Robelin sont revus, corrigés par Vauban, et les travaux commencent en 1703 pour s'achever en 1718. L'église est consacrée par Monseigneur de Tencin, archevêque d'Embrun en 1726, et élevée au rang de Collégiale vingt ans plus tard. En 1754, un curé et trois chanoines la desservent.

La politique catholique de Louis XIV nécessite l’établissement d’un édifice imposant. Le volume de l’église est donc particulièrement important. Il tranche avec l’étroitesse de la place du temple.

Sources : mairie de Briançon

Photographies du 16 juillet 2021

Les fontaines de la Ville haute :

 

Briançon la ville Haute et son architectureBriançon la ville Haute et son architecture

 

Briançon la ville Haute et son architectureBriançon la ville Haute et son architecture
Briançon la ville Haute et son architecture
Briançon la ville Haute et son architectureBriançon la ville Haute et son architectureBriançon la ville Haute et son architecture

Le pont d'Asfeld en direction du fort des trois têtes :

***

 

Le pont d'Asfeld, construit entre 1728 et 1731, enjambe d'une seule arche, à près de 60 mètres de hauteur, la gorge de la Durance. Ouvrage de communication, il permet la liaison entre la ville haute et le fort des Trois Têtes. Il porte le nom du Directeur Général des fortifications de France sous Louis XV, émule et successeur de Vauban, qui dirigea la construction de la barrière fortifiée du XVIIIème siècle : Claude François Bidal, marquis maréchal d'Asfeld.

Briançon la ville Haute et son architecture

 

 

Le pont d'Asfeld

Le fort des Trois têtes :

Le fort des Trois Têtes

Il est construit à 1 440 mètres d'altitude sur le plateau des Têtes. Il est relié à Briançon par le Pont d'Asfeld et au fort du Randouillet par l'ouvrage bastionné dit "la communication Y" . Il avait pour rôle de défendre Briançon.

Son Histoire :

Imaginé par Vauban sa construction débute en 1721. Le , le fort est inscrit au titre des monuments historiques et les façades et toitures sont classées2. Le , cet ouvrage a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Sur la Carte de l'Académie dite de Cassini, il est repris sous le toponyme Fort des Trois Têtes.

Un projet de reconversion du fort en nouveau quartier de la ville de Briançon est prévu en 2018

 

Vue sur les fortifications de Besançon et carte des principaux travaux de Vauban et France

 

 

Vue de la ville haute de Briançon du Fort des Trois Têtes

 

Un peu d'images N & Bl.

 

Briançon la ville Haute et son architecture
Briançon la ville Haute et son architecture

 

Rue de Roche

Un des chats de la ville haute de Briançon

Vu dan la ville haute de Briançon : Le Musée de la Mine :

Musée de la Mine, Chemin de Ronde, Ville Haute, Briançon

Briançon la ville Haute et son architectureBriançon la ville Haute et son architecture

La zone houillère briançonnaise

Où se situe le Musée de la Mine de Briançon ?

 

A voir, un peu plus loin du musée, une magnifique vue sur les toits de la ville haute !

 

Office de Tourisme Serre Chevalier Vallée Briançon :

Lien site internet : https://serre-chevalier.com

Tél. : 04 92 21 05 50 - 04 92 24 98 98

1, place du Temple, Cité Vauban, Place Blein, Sainte Catherine.

 

Merci pour l’accueil de leur charmantes hôtesses !! 

 

Briançon, Ville d'art et d'histoire :

Visites découvertes toute l'année, Service du Patrimoine Accueil, boutique

Porte de Pignerol, Cité Vauban

Tél. : 04 92 20 29 49

Courriel : patrimoine@mairie-briancon.fr

Site lien direct : http://www.ville briancon.fr

Documentation : Office de Tourisme de Briançon, plan de la ville haute et ses richessesDocumentation : Office de Tourisme de Briançon, plan de la ville haute et ses richesses
Documentation : Office de Tourisme de Briançon, plan de la ville haute et ses richessesDocumentation : Office de Tourisme de Briançon, plan de la ville haute et ses richesses

Documentation : Office de Tourisme de Briançon, plan de la ville haute et ses richesses

Lien site Wikipédia Briançon  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Brian%C3%A7o

 

 

Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 20:08

 

Visite du 23 juin 2021

 

Le château de Tanlay en BourgogneLe château de Tanlay en Bourgogne
Le château de Tanlay en BourgogneLe château de Tanlay en Bourgogne

La construction du château commença au début du XVIe siècle sur les fondations d’une ancienne forteresse.

En 1533, il fut légué à Louise de Montmorency, sœur du connétable Anne de Montmorency et veuve du Maréchal Gaspard de Coligny. Son plus jeune fils, François de Coligny, seigneur d’Andelot, entreprit la construction du grand château (1550 –1568), jusqu’aux guerres de Religions (Saint Barthélemy 1572).

Le Château séduit notamment par les souvenirs de cette page mouvementée de l’histoire de France qu’il évoque. L’amiral de Coligny avait l’habitude de réunir ici les autres chefs de la Ligue protestante.

  De la Renaissance française datent la Tour Coligny et la Tour de la Ligue, ainsi que le petit château (1610), commencé par François de Coligny et terminé par son gendre, Jacques Chabot, Marquis de Mirebeau.

Le grand château fut achevé au milieu du XVIIe siècle. Son nouveau propriétaire,

Michel Particelli, Seigneur d’Emery, surintendant des Finances, fit appel à l’architecte Pierre Le Muet qui s’inspira du style des constructions d’origine. Datent notamment de cette époque la partie droite de la cour d’honneur, les imposantes douves, les écuries et le canal dans le parc. Certains détails d’architecture, tels que les pyramides sur le pont d’accès, le mur entourant la Cour verte, la Galerie des Césars, le Nymphée, sont imprégnés du goût italien.

A la fin du XVIIe siècle, Jean Thevenin, Gouverneur de Saint-Denis, fait Marquis de Tanlay en 1705 par Louis XIV, acquiert le château de Phelypeaux de la Vrillière, gendre de Particelli.

Depuis, Tanlay appartient à la même famille qui l'a orné intérieurement au XVIIIe siècle.
Le Comte de La Chauvinière, actuel propriétaire, est le fils de l'ambassadeur Edouard de La Chauvinière et de Marguerite de Tanlay.

 

 

 

Merci à notre guide du jour

 

Le parc canal du château :

 

Le parc et sa cascadeLe parc et sa cascade
Le parc et sa cascade

Le parc et sa cascade

 

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 19:55

 

Une visite du domaine de Villarceaux dans le Vexin en juin 2021

Une balade dans l'histoire de France

Les peintres du jour :

 

Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin

L'entrée du parc de Villarceaux

Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin

 

 

 

Le château du Haut et son parterre d'orchis pourpres du Vexin

Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin
L'escalier grandiose face au parc
L'escalier grandiose face au parc

L'escalier grandiose face au parc

La visite du château du Haut

 

 

 

Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juin

 

 

Le domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin

 

 

Le parc du golf et son château :

Le château et le restaurant du golf

Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juin
Le domaine de Villarceaux en juinLe domaine de Villarceaux en juin

 

Le Domaine de Villarceaux se situe à Chaussy, village du Vexin français dans le Val-d'Oise, à 5 kilomètres de Mausétour-en-Vexin, 8 kilomètres de Magny-en-Vexin et à environ 65 kilomètres au nord-ouest de Paris. C'est un territoire de 800 hectares comprenant diverses structures : un site historique avec deux châteaux, un golf, une structure d'accueil et d'hébergement dans l'ancienne bergerie rénovée, une ferme avec des terres cultivables et une partie boisée.

Le site des châteaux, du XIIIe siècle pour la partie basse et du XVIIIe siècle pour la partie haute, se trouve dans un parc de 70 hectares clos de mur. Il recèle un jardin des simples, un jardin Renaissance et de nombreuses pièces d'eau. Le domaine fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 10 septembre 1941 et depuis l'été 2012, du label EVE pour l'Espace vert écologique.

Le site des châteaux est un domaine « éco-géré » par le conseil régional d'Ile-de-France dans le cadre d'un

bail emphytéotique de 99 ans avec la Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l'Homme, propriétaire des lieux. Il constitue un ensemble unique par son vaste parc, ses jardins Renaissance, ses magnifiques perspectives dans un site vallonné, et la présence de deux châteaux, un manoir du XIIIe siècle qui abrita les amours de Louis de Mornay (1), marquis de Villarceaux, et de Ninon de Lenclos (voir tableau du château ci contre) (2), et un château de style Louis XV du XVIIIe siècle. Bassins et canaux sont alimentés par 32 sources recensées.

Les jardins du domaine ont été restaurés par Allain Provost, paysagiste, lauréat d'un Concours International en 1992

(1) Lien  Louis de Mornay : Louis de Mornay

(2) Lien Ninon de Lenclos : Ninon de Lenclos

Plan du domaine sous Géoportail

Plan de la situation du domaine de Villarceaux

Un peu de noir et blanc :

L'escalier côté parc du château du Haut

Tout le domaine est gratuit, y compris la visite du château du Haut

 

Domaine de Villarceaux

D142, 95710 Chaussy

Tél. 01 34 67 74 33

Parking conseillé : la ferme écologique, à 500 mètres du Domaine

 

Bonne visite !

Partager cet article
Repost0
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 09:55

Voici quelques images de la fontaine Médicis située dans les jardin du Luxembourg à Paris;

Elle est actuellement en restauration et il faudra encore attendre quelques mois pour la voir terminée.

Le fontaine Médicis en restauration en mars 2021

 

La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021

 

La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021
La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021

 

 

La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021

Le bassin de la fontaine en travaux

La fontaine Médicis et sa restauration en 2020-2021
A bientôt de voir cette fontaine restaurée !
Partager cet article
Repost0
8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 20:32

Une bouche de 13 kilomètre au départ de la porte Saint-Antoine

Le château de Versailles vu du bassin nord-est du grand canal

Le circuit de la balade du 7 mars 2021 sous OpenRunner le lien est visible en fin d'article
Le circuit de la balade du 7 mars 2021 sous OpenRunner le lien est visible en fin d'article
Le circuit de la balade du 7 mars 2021 sous OpenRunner le lien est visible en fin d'article

Le circuit de la balade du 7 mars 2021 sous OpenRunner le lien est visible en fin d'article

Vue du Hameau de la Reine

De la porte Saint-Antoine à l'allée des Matelots
De la porte Saint-Antoine à l'allée des MatelotsDe la porte Saint-Antoine à l'allée des MatelotsDe la porte Saint-Antoine à l'allée des Matelots

De la porte Saint-Antoine à l'allée des Matelots

 

Les oiseaux ett volatiiles du bassiin
Les oiseaux ett volatiiles du bassiinLes oiseaux ett volatiiles du bassiinLes oiseaux ett volatiiles du bassiin

Les oiseaux ett volatiiles du bassiin

Pas de verdure mais de magnifiques ombres créées par les arbres du parc

Le grand Trianon Le grand Trianon
Le grand Trianon Le grand Trianon Le grand Trianon

Le grand Trianon

Les grilles du grand Trianon

 

Versailles et son grand canalVersailles et son grand canal
Versailles et son grand canal

 

Versailles et son grand canal

 

 

 

Versailles et son grand canalVersailles et son grand canal
Versailles et son grand canal
Versailles et son grand canalVersailles et son grand canal

sur les traces du Roi Soleil

Bonne visite !

Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée
Quelques images en Noir et Blanc de cette journée

Quelques images en Noir et Blanc de cette journée

Caractéristiques du grand canal  :

Construction entre 1667 et 1679 (12 ans) sur instigation de Le Nôtre,

L =  1.670 mètres, grande longueur, L axe droit 478 m et axe gauche : 592 mètres,

Largeur du canal N-S : 1.07 kilomètres,

Largeur moyenne du canal  = 62 mètres,

Largeur du bassin N-O : 194 mètres,

Profondeur moyenne du canal : 2 mètres,

Tour complet du canal par le sentier côtier :  6,04 kilomètres :

 

 

Superficie : 24 hectares,

Axe du coucher de soleil : 26 avril.

 

Balade du 7 mars 2021 :

Traces gps et circuit  de cette balade sous OpenRunner: https://www.openrunner.com/r/12652460

Voir aussi autres articles du blog sur Versailles et son parc : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/album-1959432.html

Versailles : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/tag/patrimoine%20des%20yvelines/

Versailles et son parc :  les grandes eaux musicales : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-les-grandes-eaux-musicales-de-versailles-86318391.html

 

Un autre circuit du parc de Versailles incluant ses fontaines :

Sources Les incontournables Balades à pied Versailles Chevreuse Rambouiillet Le parc du château de Versailles

Sources Les incontournables Balades à pied Versailles Chevreuse Rambouiillet Le parc du château de Versailles

Partager cet article
Repost0
17 février 2021 3 17 /02 /février /2021 21:41

 

 

Les sphinges du parc de Bagatelle
Les sphinges du parc de BagatelleLes sphinges du parc de BagatelleLes sphinges du parc de Bagatelle

Les sphinges du château de Bagatelle

Coté jardin à la française  du château de Bagatelle, dite "la Folie d'Artois", vous ne pourrez pas manquer de remarquer le beau visage de deux sphinges en marbre. Il semble que ce soit celui de Rose Duthé, chanteuse de l'Opéra.

Chaque sphinge est chevauchée par un amour. Les statues sont côte à côte, espacées d'environ 4 mètres, et ornent les escaliers, faisant face à un parterre à la française.

La sphinge remonte à l'antiquité grecque. Les Étrusques en font beaucoup de représentations, dont la sphinge de Chius.

Des fouilles archéologiques sur la commune de Castro près de Viterbe en Italie, ont fait mention d'une statue de sphynge nenfro, retrouvée parmi des ruines.

Plus proche de notre époque, Auguste Rodin est l'un des sculpteurs les plus connus à avoir consacré plusieurs œuvres à la figure de la sphinge.

La Folie d'Artois :
 
 

Le château de Bagatelle

La façade du château de Bagatelle

La façade du château de Bagatelle donnant sur la cour d'honneur, après les modifications du XIXème siècle

En 1777, cette maison délabrée est jugée peu digne des fêtes qu'Artois projette d'y organiser. Sa belle-sœur, la reine Marie-Antoinette, le met alors au défi de réaliser cette construction en cent jours, soit moins de trois mois, pour le retour de la cour à Fontainebleau. Le comte d'Artois relève le défi et parie la somme de 100 000 livres. Commencé le 21 septembre 1777, le chantier, qui emploie pendant soixante-quatre jours et nuits près de neuf cents ouvriers, et nécessite même la confiscation sur ordre des matériaux passant à proximité, est achevé à temps pour l'inauguration le 26 novembre 1777 La décoration et l'ameublement prennent deux années supplémentaires. Le coût de l'ensemble sans les jardins s'élève à 1 200 000 livres. Le nouveau château est alors surnommé « la Folie d'Artois ». Pour l'historien Jean-Jacques Gautier, il s'agit d'« un retour à l'antique, qui devait être un des témoignages, à l'époque, parmi les plus achevés de ce goût ».

C'est François-Joseph Bélanger, premier architecte du comte d'Artois depuis mars 1777, qui dirige la construction, après avoir l'avoir dessinée, ainsi que son décor intérieur, dû aux ornemanistes Lhuillier, Dusseaux et Dugourc, ce dernier beau-frère de Bélanger. A la fin des travaux, on grave sur le fronton du porche d'entrée de la cour ces mots latins « Parva sed apta » (« petite mais bien conçue »). Cette inscription a été déplacée au XIXe siècle sur la façade du château.

Le rez-de-chaussée est divisé en six pièces, dont quatre symétriques sur les côtés : billard et salle à

manger, plus deux boudoirs. Dès l'entrée, le ton est donné : elle est ornée de « quatre médaillons de stuc, en camée, mêlant le goût antique à la mythologie érotique et où triomphait l'Amour : Deux nymphes éveillant l'Amour, Deux nymphes offrant un sacrifice au dieu Priape, Deux nymphes fustigeant l'Amour enchaîné, et L'Amour jugeant de la beauté de Vénus et de Junon ». Ces stucs sont réalisés par le sculpteur Lhuillier. A droite de l'entrée, la salle de billard, et à gauche, la salle à manger, toutes deux meublées par Georges Jacob, et ornées d'arabesques peintes par Dusseaux et Dugourc, qui ont depuis disparu. Au fond et au centre, le grand salon en rotonde surmonté d'un dôme, dont le décor remarquable subsiste.

Le salon est orienté au nord et doté de huit grandes arcades, dont trois sont des portes-fenêtres. Sur les pilastres entre les arcades, Bélanger a dessiné un décor évoquant la musique, réalisé en stuc par Lhuillier : « Sur chacun de ces pilastres on avait, en alternance, la figure de l'Harmonie, avec sa lyre, ou la figure de la Renommée trônant sur un globe. Figure agrémentée de trois petits camées à sujets antiques imitant des bas-reliefs d'albâtre sur fond imitant les marbres les plus rares et les pierres précieuses dus à Dugourc ».

Son mobilier est exécuté par les ébénistes George Jacob et Jean-Baptiste Boulard, qui livre huit marquises en noyer sculpté et doré, disposées entre les arcades. Au centre, une grand table signée par Denizot pour jouer au pharaon, entourée de huit fauteuils et seize chaises. Un « fauteuil du roi » destiné à accueillir Louis XVI a complété par la suite ce mobilier.

Ce salon est flanqué de deux boudoirs, ornés de panneaux peints par Callet et Hubert Robert. Ils

ont été démontés par la suite. Les Callet seraient encore en France alors que les Hubert Robert (Les musiciens ambulants, La Baignade, La Fontaine, La Balançoire, La Danse, L'Entrée d'une caverne) sont au Met de New York. Le boudoir des Hubert Robert a rapidement été transformé en salle de bain, celle-ci ne pouvant être installée à l'étage faute de place, mais une salle de bain réversible, puisque la baignoire, placée dans une niche, pouvait être transformée en canapé.

« La chambre à coucher du comte, conçue comme une riche tente de campement militaire, comprend un lit à fer de lances et un plafond à gros plis retenus par les foudres de Mars. La cheminée aux jambages figurant deux couleuvrines en cuivre ciselé posées sur leur culasse, portant un entablement à frise de symboles militaires, possède des chenets en forme de boulets et de bombes. Partout, sur les murs drapés, sont accrochés boucliers, panoplies et attributs guerriers. Le premier étage, réservé aux petits appartements, n'a que deux chambres à coucher prenant jour par de petites fenêtres carrées. La seconde chambre est pour le prince d'Hénin, fidèle officier du comte.

Une des maîtresses du prince, Rosalie Duthé, aurait prêté ses traits aux sphinges en marbre ornant la façade sur jardin.

 

 

 

Lien François-Joseph Bélange : François-Joseph Bélange

Liens : Georges Jacob George Jacob Callet : Callet Lien : Hubert Robert Hubert Robert

Lien Lhuillier : Lhuillier Lien Dugourc :  Dugourc

Lien Wikipédia :Rosalie Duthé Rosalie Duthé

La face côté jardin à la française du château de Bagatelle

On peut apercevoir les deux sphinges de chaque coté de la porte

Le château de Bagatelle vu du parc
Le château de Bagatelle vu du parc

Le château de Bagatelle vu du parc

La cour d'honneur du château de Bagatelle et ses sculptures :

 

Les sphinges côté cour d'honneur

Les autres statues de la cour d'honneur du château de Bagatelle

 

Photographies anciennes du château dans les années 1900 :

Sources l'art nouveau.com : http://paris1900.lartnouveau.com/paris16/bois_de_boulogne/bagatelle_1900.htm

 

Les sphinges du parc de BagatelleLes sphinges du parc de Bagatelle
Les sphinges du parc de Bagatelle
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde
Quelques sphinges célébres dans le monde

Quelques sphinges célébres dans le monde

 

Voir aussi site les statuaires du parc de Bagatelle : http://www.perso-jardins-bagatelle.net/site_htm/htm/statuaire.htm

Autre articles du blog sur le parc de Bagatelle :

Les paons du parc de Bagatelle en février 2021 : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2021/02/les-paons-du-parc-de-bagatelle-en-fevrier-2021.html

Le parc de Bagatelle en juin 2020 : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/06/le-parc-de-bagatelle-en-ju1n-2020.html

Les roses du parc de parc de Bagatelle en juin 2019 : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/06/les-roses-du-parc-de-bagatelle-a-paris-en-juin-2019.html

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2021 6 06 /02 /février /2021 10:52

 

 

Une balade sur le parvis de la Défense et la redécouvertes de quelques sculptures contemporaines présentes.

 

Le musée d'art à ciel ouvert :

Accessible gratuitement à tous et à tout moment, la collection du Musée à ciel ouvert de la Défense compte plus de 60 œuvres d'art réalisées par plus de 50 artistes de 14 nationalités différentes. Les plus grandes signatures de l'art contemporains y sont représentées.

Les artistes ont été étroitement associés au travail des architectes et des urbanistes. En parfaite symbiose avec leur environnement, les œuvres magnifient la dalle, ponctuent les espaces hors normes formés par les tours, animent les bassins, habillent les murs... Les œuvres d'art confèrent force et vigueur à l'espace public, tout en le ponctuant de poésie, de douceur et des sens. Sources d'émotion et d'étonnement, elles équilibrent le décor urbain en donnant une dimension très inspirée, très humaine, à l'architecture avant-gardiste du site.

Le Moretti de Raymond Moretti 1995

L'artiste a fait de l'une des cheminée de ventilation du site une œuvre d'art insolite aux couleurs éclatantes, en utilisant 672 tubes en fibres de verre peints de 19 teintes. L'habillage de la surface, tout en verticalité (32 mètres de haut), crée une dynamique insolente et joyeuse.

Niçois d'origine italienne, Raymond Moretti (1931- 2005), peintre et sculpteur, installe son atelier en 1972 à la Défense sous la fontaine Agam.

 

L'Araignée Rouge d'Alexandre Calder h : 12 mètres, 75 tonnes d'acier

Le Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètresLe Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètres
Le Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètres

Le Pouce de César, agrandissement de pouce de l'artiste, bronze H : 12 mètres

 

"La Connaissance" de Paul Fleury 2003

 

Icare à gauche et Ikaria à droite

d'Igor Mitoraj

Ikaria d'Igor Mitoraj 2000

Le CNIT en folie

L'Université Léonard de Vinci ett le CNIT
L'Université Léonard de Vinci ett le CNIT

L'Université Léonard de Vinci ett le CNIT

 

 Les sculptures contemporaines de la Défense Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

Icare et le CNIT

 Les sculptures contemporaines de la Défense
"Les lieux du corps" ou "Le lieu du corps" par Leonardo Delfino 1983

"Les lieux du corps" ou "Le lieu du corps" par Leonardo Delfino 1983

 Les sculptures contemporaines de la Défense Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

Le Grand Toscano d'Igor Mitoraj 1983

Le mur de Berlin à la Défense

 Voici quelques infos afin de trouver le fragment du mur de Berlin situé à la Défense :

Passez sous les immeubles de verres en direction de la tour Total.

Au niveau des escaliers sur la partie gauche regarder les travaux situés en contrebas. Vous verrez le mur de Berlin protégé par une verrière. Tout son environnement est actuellement en chantier.

Fragment du Mur de Berlin

 Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

"Sans les traces de nos pères" de Joseph Jankovic 1992

 Les sculptures contemporaines de la Défense

"Point Growth" de Lim Dong-Lak 2006

Les reflets du bassin TakisLes reflets du bassin Takis
Les reflets du bassin TakisLes reflets du bassin Takis

Les reflets du bassin Takis

 

La Grande Arche derrière la fontaine Agam de Zaacov Agam 1988

Le bassin Takis 1988

"Les Personnages" de Joan Miro 1976 devant la façade des Quatre Temps

L'origine de La Défense

"La Défense de Paris" de Louis-Ernest Barrias 1883

La sculpture de Louis-Ernest Barrias 1841-1905, baptisée la Défense de Paris, a donné son nom au quartier d'affaire. Conçue pour honorer les soldats qui ont défendu la capitale durant la guerre de 1870, elle propose une allégorie qui met en scène Paris, un jeune garde mobile et une fillette, figure innocente, symbole de la population. Elle fut érigée dès 1883 sur son emplacement actuel, le rond-point de la Défense, situé au cœur du quartier d'affaires, qui était alors au centre d'une colline champêtre : la buttte Chantecoq.

 

Le blason de Paris à l'époque. A remarquer : un trois mats

Le blason de Paris à l'époque. A remarquer : un trois mats

"La Fontaine à boire"  de Claude Torricini 1989

 

"Le Somnambule" de Henri de Miller 1983

 

Une oeuvre

"Les Nymphéas" une œuvre de Philolaos 1989

 

 

 

 

Une

Les œuvres

 

Le mobilier urbain contemporain :

 

 

Le sculpteur de nuages de l'artiste Atila 1972

Du côté de Nanterre-Université :

 

Dans le quartier nord-est de la Défense, près du Pont de Neuilly

Le Mémorial du retour des cendres de Napoléon, de Puccinelli 1980

 

 

Vue du pont de Neuilly côté nord-est de la Défense

 

 

Les immeubles et tours de la Défense :

 

A gauche la Tour EDF Archiitectes : Peii, Cobb, Freed & Partners (2001)

 

 

 

La Tour Total

 

 

Nexity-RTE

C'est la première tour érigée à la Défense en 1966. Ses archirectes, Jean de Mailly et Jacques Depussé, construisirent un immeuble avec une ossature entièrement  métallique et un noyau central en béton accueillant ascenseurs et escalier. C'est une première pour l'époque. Rénovée par Valode et Pistre en préservant son caractère, elle reste dépositaire de l'identité originelle de la Défense.

 Les sculptures contemporaines de la Défense
 Les sculptures contemporaines de la Défense

A voir aussi dans la station de métro La Défense :

 

Sur la fin des quais du RER A à la station "La Défense"

 

"Boréale" bas relief de Maxime Adam-Tessier 1983 détails de l’œuvre

 

Voir aussi un autre article sur la Défense de Paris d'Auguste Rodin située sur l'Ile Seguin à Boulogne-Billancourt : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/10/le-defense-d-auguste-rodin.html

 

Quelques dates de la Défense et ses constructions :

9 septembre 1958 : création de l'EPAD,

12 septembre 1958 : inauguration du CNIT par René Coty,

1964 : ouverture de la ttour Esso,

1966-1967 : achèvement des tours Aquitaine et Nobel,

1969 : nomination de Jean Miller comme PDG de l'EPAD. Le plan-masse permet le doublement des surfaces de bureaux; ouverture du boulevard circulaire; achèvement de la tour Europe; évacuation des bidonville de Nanterre,

1970 : achèvement des tours Aurore et Atlantique et inauguration de la station de RER La Défense,

1971 : achèvement de la Défense 2000,

1972: : polémique de la tour Gan et lancement du premier concours Tête Défense,

1973 : achèvement de Vision 80(copropriété de logements),

1974 : achèvement des tours Fiat (Areva) et Axa (First),

de 1974 à 1978 : aucune charge foncière n'est cédée; première crise pétrolière; ralentissement du développement de la Défense,

1981 : ouverture des Quatre Temps et achèvement des Miroirs,

1982 : livraison d'Elysées La Défense,

1983 : livraison de la tour Scor,

25 mai 1983 : le président Mitterand choisit le projet la Grande Arche de l'architecte Johann-Otto von Spreckelsen,

1985 : livraison des tours Total Coupole et Total Michelet

14 juillet 1989 :inauguration de la Grande Arche par le président Mitterand,

Octobre 1989 : deuxième inauguration du CNIT,

1990 : prolongation de la ligne N°1 du métro. Concert de Jean-Michel Jarre et achèvement du passage de l'Arche,

1992 : achèvement des Collines de l'Arche,

1993 : démolition de la tour Esso, deuxième crise économique,

1995 : livraison des tours Alicante et Chassagne à la Société Générale et ouverture du pôle universitaire Léonard de Vinci,

1997 : construction de la ligne de tranway T2 Issy la Défense,

1999 : livraison de la tour PB6 EDF,

2001 : livraison de l'ensemble immobilier Coeur-Défense et de l'église Notre-Dame de la Défense,

2004 : rénovation de la tour Opus 12,

25 juillet 2006 : lancement du plan de renouveau de la Défense,

2007 : création de l'Etablissement public de gestion de La Défense (EPGD) et plantation de la vigne du clos de Chantecoq,

2008 : livraison des tours Granite et de T1,

2008 : fête des 50 ans de l'EPAD, réaménagement du CNIT, Jean Nouvel remporte le concours d'architecture de la tour Signal et rénovation des Quatre Temps,

2009 : livraison de la tour Praetorium.

A suivre bientôt ...

 

 

 

 

 

Merci aux personnes de l'Espace Information Paris La Défense 15, place de la Défense.

92974 Paris La Défense Cedex

Tél. : 01 47 74 84 24

Un grand merci spécial à Mark et sa documentation spécifique de la Défense.

 

Partager cet article
Repost0
5 février 2021 5 05 /02 /février /2021 08:30

 

La sculpture de Louis-Ernest Barrias (1841-1905) baptisée La Défense de Paris, a donné son nom au quartier d'affaires.

Conçue pour honorer les soldats qui ont défendu la capitale durant la guerre de 1870, elle propose une allégorie qui met en scène Paris, un jeune garde-mobile et une fillette, figure innocente, symbole de la population. Elle fut érigée dès 1883 sur son emplacement actuel, le rond-point de la Défense situé au cœur du quartier d'affaires, qui était alors au centre d'une colline champêtre: la butte Chantecoq

 

La Défense de Paris 1883 par Louis-Ernest Barrias
La Défense de Paris 1883 par Louis-Ernest BarriasLa Défense de Paris 1883 par Louis-Ernest Barrias

 

 

Lien La Défense site Wikipédia de Louis-Ernest Barrias : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_D

%C3%A9fense_de_Paris_(groupe_sculpt%C3%A9)

Lien du sculpteur Louis-Ernest Barrias : https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis-Ernest_Barrias

Louis-Ernest Barrias dans son atelier

 

 

Visite du 3 février 2021 : merci aux 2 personnes de l'Office de Tourisme fort aimables

Où se situe la statue de bronze de Louis-Ernest Barrias à la Défense ?
Où se situe la statue de bronze de Louis-Ernest Barrias à la Défense ?
Où se situe la statue de bronze de Louis-Ernest Barrias à la Défense ?

Où se situe la statue de bronze de Louis-Ernest Barrias à la Défense ?

Voir aussi la Défense de Rodin du blog : https://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/10/le-defense-d-auguste-rodin.html

La Défense d'Auguste Rodin se situe sur l'Ile Seguin à deux pas de l'Auditorium

Le contexte de l'époque  : une centaine d’œuvres présentées dont la sculpture d'Auguste Rodin

"La Défense" Contexte historique de l’œuvre

En obtenant la majorité au Sénat et le départ de Mac-Mahon, remplacé à l’Elysée par Jules Grévy, les républicains sont enfin installés au pouvoir en 1879. Les souvenirs de « l’année terrible » s’en trouvent dès lors réactivés. Pour commémorer la défense héroïque de Paris contre l’envahisseur prussien en 1870-1871, la Préfecture de la Seine lance un concours en 1879 : le monument est destiné au rond-point de Courbevoie, situé à l’extrémité de l’avenue de Neuilly, dans la perspective de l’Arc de triomphe, là où s’étaient rassemblés les gardes nationaux avant la dernière bataille du siège, la « sortie » de Buzenval, le 19 janvier 1871. Rodin, qui cherche alors à se faire connaître, prend part à ce concours tout comme Bartholdi, Carrier-Belleuse, Boucher et Falguière.

Un groupe jugé trop révolutionnaire :

Comme la plupart des autres projets (une centaine), son groupe est composé d’une figure allégorique et d’un guerrier. Mais, au lieu de se définir par les costumes ou les symboles dont les figures étaient accompagnées, l’œuvre repose sur le contraste entre le rythme brisé du corps du guerrier, représenté mourant, et le dynamisme de la figure féminine. Celle-ci jaillit hors de la composition, ses deux bras aux poings serrés largement écartés et la bouche grande ouverte comme le Génie de la Patrie de Rude à l’Arc de triomphe ; mais son aile cassée qui retombe lui donne un caractère plus humain en la faisant apparaître comme vulnérable. Quant au guerrier mourant, il offre une transposition directe du Christ de la Pietà de Michel-Ange aujourd’hui au

Museo dell’Opera del Duomo, à Florence. Jugé trop révolutionnaire, ce groupe vibrant de violence fut écarté dès la première étape du concours, le 29 novembre 1879, le jury ayant donné la préférence à des œuvres plus réalistes qui, tout en ayant recours au langage de l’allégorie, donnaient du siège une vision plus historique. Mettant en scène un combattant résolu au pied d’une fière image de la Ville de Paris, tandis qu’à l’arrière une fillette engourdie par le froid rappelle la rigueur de l’hiver 1870-1871, le monument dû à Ernest Barrias fut inauguré le 12 août 1883.

En honorant la défense de Paris, les républicains manifestent leur volonté de réintégrer la capitale dans la communauté nationale. Par-là même ils souhaitent en finir avec les divisions nées de la Commune, laquelle sans être pardonnée se voit d’une certaine façon oubliée. En même temps cette initiative leur permet de rappeler la politique de défense nationale qu’ils ont menée durant les premiers mois du régime, bien différente de celle de l’Ordre moral menée par Thiers après 1871. Le besoin d’inscription du nouveau régime touche donc aussi à l’ordre symbolique : la IIIe République se caractérise à partir des années 1880 par une « statuomanie » impressionnante, à l’origine de nombreuses commandes.

 

 

Partager cet article
Repost0