Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

2 janvier 2020 4 02 /01 /janvier /2020 21:30

Un petit aperçu de ce magnifique musée gratuit d'Arras et ses œuvres très variées

Arras et le musée des Beaux-Arts

La façade de l'entrée du musée

La plus grande ancienne abbaye bénédictine du XVIIIème siècle en France

 

Arras et le musée des Beaux-ArtsArras et le musée des Beaux-ArtsArras et le musée des Beaux-Arts

 

 

 

Arras et le musée des Beaux-ArtsArras et le musée des Beaux-ArtsArras et le musée des Beaux-Arts

 

Arras et le musée des Beaux-ArtsArras et le musée des Beaux-Arts
Arras et le musée des Beaux-ArtsArras et le musée des Beaux-Arts

 

 

 

Ci-dessous :

L'entrée de Louis XI dans Paris

 

 

 

La mort du Maréchal Lannes

Plan des trois niveaux du musée Cliquez sur l'image pour l'ouvrirPlan des trois niveaux du musée Cliquez sur l'image pour l'ouvrir

Plan des trois niveaux du musée Cliquez sur l'image pour l'ouvrir

 

 

L'ancienne abbaye Saint-Vaast :

 

L'abbaye Saint-Vaast était un monastère bénédictin  fondé en 667sur la colline de La Madeleine près d'Arras,

où le futur Saint-Vaast avait coutume de se retirer. C'est autour d'elle que grandit le village sur les rives du Crinchon. L’abbaye Saint-Vaast fonda l'un des trois premiers collèges de l'université de Douai en 1619. Après que les bâtiments eurent été confisqués et désacralisés à la Révolution, l'immense église abbatiale du XVIIIe siècle est devenue en 1804 la nouvelle cathédrale Notre-Dame et Saint-Vaast d'Arras  en remplacement de l'ancienne cathédrale gothique Notre-Dame-en-Cité de l'ouest de la ville qui fut détruite, et depuis 1825 les vastes bâtiments conventuels de l’abbaye abritent le musée des Beaux-Art d'Arras.

 

Sources : site Wikipédia

 

Le lion d'Arras :

 

 

Le lion d'or qui le domine le beffroi, installé sous le roi Louis XIV  (d'où le soleil dans la main du lion), haut de deux mètres, est la réplique de l'original exposé au Musée des Beaux-Arts d'Arras qui a subi les bombardements durant la Première Guerre mondiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci aux personnes de l’accueil du musée, et en particulier à Jean-Claude, responsable d'exploitation du Musée.

 

Lien abbaye Saint-Vaast à Arras : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Saint-Vaast

Lien Musée des Beaux-Arts d'Arras : Musée des beaux-arts d'Arras

Voir aussi autre article du blog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2019/12/une-visite-d-arras-pas-de-calais-en-decembre-2019.html

 

A suite d'autres articles, dont la cathédrale Saint-Vaast bientôt.

 

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
30 juillet 2019 2 30 /07 /juillet /2019 16:08

Une visite à l'abbaye d'Abondance en juillet 2019

Laissez-cous conter l'histoire de cette abbaye qui domine le village d'Abondance depuis le XIIème siècle et découvrez un patrimoine architectural, artistique et religieux de grande renommée.

L'abbaye d'Abondance fut le premier monument du département classé au titre des Monuments historiques et reste un joyaux de l'art religieux médiéval.

Le cloître de l'abbaye d'Abondance

L'abbaye fut fondée vers 1108 par l'abbaye Saint-Maurice-d'Agaune, ou en 1043 selon certaines sources. À l'origine elle était établie dans les environs de la Chapelle d'Abondance.

En fait elle occupa deux endroits, puisque des éboulements obligèrent les religieux à changer d'emplacement.

Enfin, au XIIe siècle, le prieuré se fixe à Abondance et devient abbaye vers 1138-1144. La présence d'un cloître roman sous le cloître gothique a d'ailleurs été attestée lors de travaux de restauration au cours du XXe siècle. C'est d'ailleurs vers 1140 que la communauté s'affilie à la congrégation des chanoines augustins. Quittant en 1158 la tutelle de la maison-mère, elle va alors prospérer jusqu'au XVe siècle.

Sa puissance est d'ailleurs attestée par le nombre important de ses possessions au début du XVe siècle avec plus d'une vingtaine de monastère et une dizaine de paroisses dont les abbayes de Sixt-Fer-à-Cheval, donné en 1140 par Aimon de Faucigny et d'Entremont en Faucigny, de Filly (en bas Chablais), de Moutier-Grandval et de Goaille attachées au diocèse de Besançon, ainsi que vingt-deux prieurés, dont ceux de Peillonnex (Faucigny), donné par Amédée 1er de Genève en 1156 à l'abbé Burchard, qui serait un parent du comte —, de Nyons (Vaud) — lors d'un échange en 1244 avec l'abbaye de Saint-Oyand de Joux ou encore Vions (Chautagne).

Cependant l'abbaye passe sous le régime de la commende  en 1433, marquant alors le début de sa décadence. La nef et le clocher de l'abbatiale sont endommagés par un incendie vers 1446, mais le cloître est épargné. Les travaux de restauration ne s'achèveront que vers 1481, D'après de récentes études, c'est vers 1430 que les peintures murales ornant le cloître ont pu être réalisées.

L'abbaye devient cistercienne en 1606

La situation de l'abbaye continue de se dégrader jusqu'en 1606. Lors de la visite de François de Sale, évêque de Genève, qui a ramené le Chablais. au catholicisme, les chanoines augustins ne suivent plus aucune règle. C'est pour cela qu'il décide de demander au pape de les faire remplacer par des cisterciens feuillants. Le but de François de Sales et de redonner à l'abbaye d'Abondance son prestige d'antan, grâce au spirituel et au religieux.

Cependant le renouveau ne sera que de courte durée. Rapidement, le déclin reprend le pas. Dès la fin du XVIIe siècle, les feuillants sont en conflit avec les habitants de la vallée et avec les autorités religieuses, principalement l'évêque de Genève. Enfin, au XVIIIe siècle, ils sont la cause de

très nombreux scandales: on ne compte plus leurs petites amies ni leurs enfants, certains témoignages rapportent même qu'ils se battent entre eux, portent des pistolets et fréquentent les cabarets.

À la suite de ces très nombreux excès et d'une situation religieuse particulièrement

désastreuse, l'évêque de Genève demande à Charles-Emmanuel III de Sardaigne de demander au pape la suppression de l'abbaye: elle est définitivement fermée en 1761 par un bref de Clément XIII.

En 1795, les bâtiments sont vendus comme biens nationaux. Ils tombent à l'abandon, et le cloître sert de dépotoir aux habitants de la ville.

La famille Sallavuard rachète les bâtiments en 1836. En 1862, les peintures sont redécouvertes et l'ensemble de l'abbaye est classée au titre des monuments historiques treize ans plus tard, par la liste de 18757. Les peintures seront restaurées à plusieurs reprises, la dernière campagne en date étant dans les années 1977-1990

Actuellement, les bâtiments sont occupés par les services municipaux d'Abondance.

Lien :  régime de la commende

Lien : Sixt-Fer-à-Cheval

Lien : feuillants

 

L'abbaye d'Abondance en Haute-SavoieL'abbaye d'Abondance en Haute-SavoieL'abbaye d'Abondance en Haute-Savoie

Merci à Laure pour sa conférence sur l'abbaye d'Abondance

 

 

Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance
Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance

Les peintures murales du cloître de l'abbaye d'Abondance

L'église abbatiale de style gothique :

Notre-Dame de l'Assomption

L'ensemble des bâtiments de l'abbaye, de style gothique, a été construit à partir de 1275.

 

 

Documentation Abbaye d'Abondance Paroisse Saint-Maurice en Vallée d'Abondance
Documentation Abbaye d'Abondance Paroisse Saint-Maurice en Vallée d'Abondance

Documentation Abbaye d'Abondance Paroisse Saint-Maurice en Vallée d'Abondance

Les vitraux de l'église Notre-Dame de l'Assomption à Abondance

Un des vitraux intérieurs de l'église

Détails de l'église N.-D. de l'Assomption d'AbondanceDétails de l'église N.-D. de l'Assomption d'Abondance
Détails de l'église N.-D. de l'Assomption d'AbondanceDétails de l'église N.-D. de l'Assomption d'Abondance

Détails de l'église N.-D. de l'Assomption d'Abondance

Détail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbaye
Détail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbayeDétail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbaye

Détail des oeuvres de l'église Notre-Dame de l'Assomption et du cloître de l'abbaye

Le musée de l'abbaye d'Abondance :

Maquette de l'abbaye d'Abondance (1/200ème) par Georges Ferrari et Virginie Bertrand

1500 heures de travail entre 1994 et 2004

Plan général de l'abbaye d'Abondance son cloître et son église abbatiale

Les Apartés - L'orgue d'Abondance :

"Les Apartés"" sur l'orgue d'Abondance par Jean-Pierre Charles Sources Abbaye d'Abondance"Les Apartés"" sur l'orgue d'Abondance par Jean-Pierre Charles Sources Abbaye d'Abondance

"Les Apartés"" sur l'orgue d'Abondance par Jean-Pierre Charles Sources Abbaye d'Abondance

Une visite conférence sur l'orgue de l'église Notre-Dame d'Assomption d'Abondance par Jean-Pierre Charles suivie d'un concert sur ce grandiose instrument. Les œuvres musicales interprétées sont de Jean-Sébastien Bach, chorale, préludes et fugues, Johann Pachelbel (Cianone), François Couperin (extrait de la messe des paroisses), Léon Boellmann (suite gotique) et César Franck  (prélude, cantabile).

Jean-Pierre Charles a commencé la musique par le chant choral et le piano à l'âge de 6 ans à la maitrise Saint-Evode à Rouen.

Dix ans plus tard, il commence l'orgue avec Marie-Thérèse Duthoit, titulaire des grandes orgues de la cathédrale de Rouen.

Établi à Paris, il accompagne les messes dans plusieurs paroisses à Ivry-sur-Seine et donne des concerts en région parisienne.

Il interprète régulièrement des œuvres musicales sur l'orgue Stotz de l'église Saint-Pierre-Saint-Paul d'Ivry-sur-Seine.

Durant ses venues dans la vallée d'Abondance, il met son talent au service de la paroisse en jouant lors des offices de l'église Notre-Dame de l'Assomption à Abondance et anime les conférences "Les Apartés" sur l'orgue de l'église de l'abbaye.

Merci à Jean-Pierre pour son magnifique concert d'orgue et  à son petit fils Samuel.

Bravo à eux !

 

En savoir un peu plus sur le principe de l'orgue :

 

Lien site Wikipédia Orgue : https://fr.wikipedia.org/wiki/Orgue

Lien site orgue Silbermann à Wasselonne  : https://www.wasselonne.fr/Decouvrir-Wasselonne/Histoire-Lieux-Monuments/Orgue-Silbermann.html

Sources : Le site des Amis de l'orgue Sibermann à Wasselonne : https://admin.over-blog.com/1490681/write/105962236

Adresse :
9 rue des Orchidées

67310 Wasselonne
Tel. +33 388 87 20 62

Quelques explications sur le principe de l'orgue :

Sur cette coupe d’un instrument classique du 18ème siècle français on peut observer les grandes parties constitutives d’un orgue et en comprendre le fonctionnement :

• la pièce centrale, le grand buffet (1) comporte dans sa partie inférieure la console (7) avec ses 3 claviers, son pédalier (8) et le banc de l’organiste.

• il contient, du repère A au repère B, les tuyaux de l’Echo (2) mis en œuvre par le clavier supérieur, du repère B au repère C, ceux du Grand Orgue (3) mis en œuvre par le clavier médian. En avant, les tuyaux de la Montre (4). En (5) et (6) les sommiers de ces plans.

• en arrière, le buffet des tuyaux de pédale (10) avec son sommier (11). On remarquera la grande taille de ces tuyaux : ce sont des jeux graves

• tout à l’arrière, le moteur (12), le ventilateur (13) et le soufflet (14) reliés aux sommiers par les porte-vent (10).

• en avant du grand buffet, et dans le dos de l’organiste, le petit buffet (9) situé au bord de la tribune, et qui renferme les tuyaux du Positif, mis en œuvre par le clavier inférieur.

 

 

 

 

 

Bonne visite !!

L'adresse de l'abbaye d'Abondance :

Abbaye d'Abondance, chef-lieu :

Tél. : 04 50 81 60 54

Courriel : abbaye.abondance@orange.fr

 

Où se situe Abondance et sa vallée en Haute-Savoie ?

Sources Wikipédia et lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_d%27Abondance

Lien coordonnées N-E d'Abondance en Haute-Savoie :

Accès à gauche de l'Hôtel de Ville d'Abondance :

 

 

 

 

Vue de l'Hôtel de ville devant l'abbaye d'Abondance

Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 13:02
Une exposition de Julien Colombier à l'abbaye de Maubuisson, Val d'Oise

L’abbaye de Maubuisson invite l’artiste Julien Colombier à réaliser sa première exposition personnelle d’envergure dans un centre d’art contemporain d’Île-de-France.

Peintre autodidacte né en 1972, Julien Colombier travaille essentiellement au pastel gras, à la craie et à l’acrylique sur fond noir. Il conjugue son art du dessin avec un savant mélange d’audace et de talent de coloriste qu’il met au service de motifs obsessionnels. Depuis son atelier bagnoletais, tout médium l’intéresse et attise sa curiosité : papier, bâche, mur, bois, textile, etc. Ses influences et sources d’inspiration sont multiples. Observateur, il se nourrit de tout ce qui l’entoure : le monde du graf ti, l’art japonais, Henri Matisse, Keith Haring. Il collabore régulièrement avec le monde de la mode, du luxe et de l’artisanat d’art (exemples : coopération avec la manufacture de Sèvres, Baccarat, etc.).

L’univers artistique de Julien Colombier, inspiré d’un monde végétal luxuriant, est

éminemment graphique. Il en explore le vocabulaire formel jusque dans ses profondeurs plastiques et métaphoriques. Ses motifs composent des fragments de paysages colorés peuplés de jungles ou de forêts tropicales qui jouent avec les limites de la guration et du décoratif. L’artiste répète ses motifs géométriques et végétaux créant un environnement organique hypnotique, onirique et inquiétant. Ses œuvres représentent un monde sans

homme, d’avant ou après sa disparition.

À Maubuisson, dans le décor de cette ancienne abbaye cistercienne du XIIIe siècle, Julien Colombier propose exclusivement de nouvelles pièces – qui s’apparentent plus à des « environnements ». L’artiste dépasse le format traditionnel du dessin et s’expose en volume. Il redéfinit l’espace de l’abbaye avec des éléments hétérogènes issus de sa mythologie personnelle. Mis en abîme, l’univers graphique de l’artiste devient alors un espace de projection dans lequel le visiteur déambule et s’égare.

Les images de l'exposition le 23 juin 2019Les images de l'exposition le 23 juin 2019
Les images de l'exposition le 23 juin 2019Les images de l'exposition le 23 juin 2019

Les images de l'exposition le 23 juin 2019

Montage des différentes salles de l'abbaye de Maubuisson et les oeuvres de Julien Colombier
Montage des différentes salles de l'abbaye de Maubuisson et les oeuvres de Julien Colombier
Montage des différentes salles de l'abbaye de Maubuisson et les oeuvres de Julien Colombier
Montage des différentes salles de l'abbaye de Maubuisson et les oeuvres de Julien Colombier
Montage des différentes salles de l'abbaye de Maubuisson et les oeuvres de Julien Colombier

Montage des différentes salles de l'abbaye de Maubuisson et les oeuvres de Julien Colombier

La documentation du Département du Val d'Oise sur l'exposition de Julien Colombier
La documentation du Département du Val d'Oise sur l'exposition de Julien Colombier
La documentation du Département du Val d'Oise sur l'exposition de Julien Colombier
La documentation du Département du Val d'Oise sur l'exposition de Julien Colombier

La documentation du Département du Val d'Oise sur l'exposition de Julien Colombier

Autres images de l'abbaye le 23 juin 2019 : la fête du Sport et des journées olympiques

Une exposition de Julien Colombier à l'abbaye de Maubuisson, Val d'Oise
Une exposition de Julien Colombier à l'abbaye de Maubuisson, Val d'Oise

La grange aux Dimes de l'abbaye de Maubuisson :

La grange aux Dimes sa charpente et l'exposition sur les Jeux Olympques dans l'histoireLa grange aux Dimes sa charpente et l'exposition sur les Jeux Olympques dans l'histoire
La grange aux Dimes sa charpente et l'exposition sur les Jeux Olympques dans l'histoireLa grange aux Dimes sa charpente et l'exposition sur les Jeux Olympques dans l'histoire

La grange aux Dimes sa charpente et l'exposition sur les Jeux Olympques dans l'histoire

L'exposition sur les Jeux Olympiques à la Grange aux DimesL'exposition sur les Jeux Olympiques à la Grange aux DimesL'exposition sur les Jeux Olympiques à la Grange aux Dimes
L'exposition sur les Jeux Olympiques à la Grange aux DimesL'exposition sur les Jeux Olympiques à la Grange aux Dimes

L'exposition sur les Jeux Olympiques à la Grange aux Dimes

Une escrimeuse aux Concours Internationaux d'Escrime en 1900 à Paris

Les Xème Jeux Olympiques d'Hiver à Grenoble du 6 au 18 février 1968

Lien exposition de Julien Colombier à l'abbaye de Maubuisson : http://tram-idf.fr/julien-colombier-electric-ladyland-abbaye-de-maubuisson/

L'abbaye de Maubuisson :

Le plan de l'ancienne abbaye de Maubuisson, la grange aux Dimes au sud, en grisé les bâtiments disparus.

Cette abbaye cistercienne, autrefois appelée Notre-Dame-la-Royale, est une ancienne abbaye royale fondée en 1236 par Blanche de Castille.

 
 
Illustration.
Blanche de Castille, détail d'une miniature de la Bible moralisée de Tolède 1240.
 
   
 

Blanche de Castille, née le 4 mars 1188 à Palencia, en Castille et morte le 27 novembre 1252 à Melun, devient reine de France par son mariage avec Louis VIII.

Fille d'Alphonse VIII de Castille et d'Aliénor d'Angleterre, elle-même fille d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II Plantagenêt, elle épouse le le prince Louis, fils et héritier de Philippe Auguste. Elle est la mère de Saint-Louis, à qui elle donne une éducation très pieuse et exerce la régence entre la mort de son mari Louis VIII et la majorité de son fils.

La façade sud-ouest de l'abbaye

Plan du bâtiment central, salles d'exposition actuelles

Images de l'abbaye et de la grange aux DimesImages de l'abbaye et de la grange aux DimesImages de l'abbaye et de la grange aux Dimes
Images de l'abbaye et de la grange aux DimesImages de l'abbaye et de la grange aux DimesImages de l'abbaye et de la grange aux Dimes

Images de l'abbaye et de la grange aux Dimes

Vue de la façade de l'abbaye

Si les 7 hectares du parc de l'abbaye de Maubuisson ne vous suffisent pas, voici une petite randonnée magnifique de deux heures, le long du ru de Liesse qui longe l'abbaye et au départ du site ou des bords de l'Oise en suivant le ru.

Le tracé de cette magnique randonnée d'environ 7 kilomètres le long du ru de Liesse
Le tracé de cette magnique randonnée d'environ 7 kilomètres le long du ru de Liesse
Le tracé de cette magnique randonnée d'environ 7 kilomètres le long du ru de Liesse
Le tracé de cette magnique randonnée d'environ 7 kilomètres le long du ru de Liesse
Le tracé de cette magnique randonnée d'environ 7 kilomètres le long du ru de Liesse

Le tracé de cette magnique randonnée d'environ 7 kilomètres le long du ru de Liesse

Lien traces gpx JPK du 23 juin 2019 sous OpenRunner : https://www.openrunner.com/r/10145837

Lien gpx à télécharger sur un logiciel de téléphone portable : 16_juin_2019_09_23_20.gpx

Distance : 6.8 kilomètres, 23 mètres de dénivelée réf. OpenRunner 

  • 6.818 km
  • #1014583

Tous les tracés des dernières 144 randonnées de Jean-Pierre : https://www.openrunner.com/r/10145837

Lien site Wikipédia L'abbaye de Maubuisson : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Maubuisson

Le blog de Jean-Pierre et les autres abbayes cisterciennes :

L'abbaye de Royaumont : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/06/une-visite-a-l-abbaye-de-royaumont.html

L'abbaye de Pontigny :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/08/l-abbaye-de-pontigny-dans-l-yonne.html

L'abbaye royale de Chaalis : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/10/l-abbaye-royale-de-chaalis-a-hermenonville.html

Le collège des Bernardins à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/11/une-exposition-au-college-des-bernardins-a-par-is.html

Abbaye de Fontenay : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/07/l-abbaye-de-fontenay.html

Voir aussi : les abbayes cisterciennes. Sources Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27abbayes_cisterciennes_de_France.

Sources des documentions : Conseil Départemental du Val-d'Oise, Site Wikipédia, textes et quelques plans et images, documentations de l'abbaye de Maubuisson, relevé traces gpx GéoTracker, insertion traces OpenRunner.

Exposition du Comité Départemental Olympique et Sportif du Val d'Oise, La Grange aux Dimes. Voir ouverture certains jours de l'année. Ouverture pour la Fête du Sport et des Jeux Olympiques, le 23 juin 2019.

Exposition du site d'art contemporain du Conseil Départemental du Val d'Oise : "Electric Ladyland" de Julien Colombier, du 19  mai au 5 octobre 2019

 

Bonnes visites !!

***

 

Partager cet article
Repost0
13 juin 2018 3 13 /06 /juin /2018 08:35

"A tout choisir, je préfère la rose. A belle rose, on ne refuse rien"

Les journées de la Rose à l'abbaye royale de Chaalis

 

Une visite le 10 juin 2018 à une des Journées de la Rose

Le château-musée :

 

La demeure d'une grande collectionneuse :

Nélie Jacquemart, veuve du banquier Edouard André, mécène et grand amateur d'art, acheta en 1902 le domaine de Chaalis. C'est dans la bâtiment conventionnel devenu château, qui avait été construit par Jean Aubert au XVIIIème siècle, que Nélie Jacquemart-André décida de rassembler ses collections : Giotto, Boucher, Largillière, Van Loo... se côtoient dans un fastueux décor.

Le musée

Le musée

Quelques-uns des 150 stands de la fêteQuelques-uns des 150 stands de la fête
Quelques-uns des 150 stands de la fêteQuelques-uns des 150 stands de la fêteQuelques-uns des 150 stands de la fête
Quelques-uns des 150 stands de la fêteQuelques-uns des 150 stands de la fête

Quelques-uns des 150 stands de la fête

La roseraie :

La vue extérieure de la roseraie

La roseraieLa roseraie
La roseraieLa roseraie

La roseraie

Une artiste exposante à l'abbaye de Chaalis

Les journées de la Rose à l'abbaye royale de ChaalisLes journées de la Rose à l'abbaye royale de ChaalisLes journées de la Rose à l'abbaye royale de Chaalis
Les journées de la Rose à l'abbaye royale de ChaalisLes journées de la Rose à l'abbaye royale de Chaalis

L'artiste Chloé Leray :

 

Née à Paris, l'artiste installe son atelier à GreZ-sur-Loing, terre bénite

des artistes, en 2010. Elle poursuit ses recherches formelles, crée et expose.

Sa vision, son travail se précisent. Gestation, maturation... L’œuvre est à l’œuvre.

En 2017, elle lance sa série de silhouettes paysagères. Naissance de (fil rouge) - Sculptures paysagères.

 

Lien site internet : http://www.chloeleray.fr Courriel : filrougechloe@gmail.com

 

Tél. : 06 76 33 72 11

 

La Chapelle Sainte-Marie :

 

La chapelle Sainte-Marie et la décoratrice du jour

La chapelle Sainte-Marie et la décoratrice du jour

La chapelle Sainte-Marie, construite au XIIème siècle, est décorée de fresques de Primatice (époque Renaissance). Elle abrite aujourd'hui le tombeau de Nélie Jacquemart-André.

 

Le Primatice : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Primatice

Le tombeau de Nélie Jacquemart-André :

Conformément à ses dernières volontés, Madame André fut inhumée en 1912 dans la chapelle, à droite de l'autel. Louis Gillet avait prévu, dès 1914, de placer sur la tombe "un pastiche de la Renaissance" avec un médaillon et des pilastres. L'Institut de France choisit toutefois de commander au sculpteur Denys Puech une figure de bronze, mise en place en octobre 1925, représentant Nélie allongée et tenant sa palette de peintre.

Les journées de la Rose à l'abbaye royale de Chaalis

Images de la journée de la Rose : dimanche 10 juin 2018

Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018
Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018

Images de la journée de la Rose, dimanche 10 juin 2018

Le programme de la fête de la Rose 2018

Les exposants des journées de la Rose 2018

Les exposants des journées de la Rose 2018

L'abbaye royale de Chaalis

Le Patrimoine de l'Institut de France : http://www.institut-de-france.fr/fr/patrimoine-et-musees

L'Institut de France : 23, quai de Conti, 75006 Paris Tél. 01 44 41 44 41

Lien site internet L'Institut de France  : http://www.institut-de-france.fr

Des circuits de randonnée autour de l'abbaye royale de Chaalis :

Le circuit des Écrivains : magnifique sentier

Il est nécessaire de demander un code d’accès à l'abbaye de Chaalis ou au S.I. d'Ermenonville

 

"J'aimais à respirer, l'air des forêts profondes. Les ombrages d'Ermenonville, les solitudes de Mortefontaine, n'avaient plus de secrets pour moi" Gérard de Nerval (1808-1855).

C'est dans "Promenade"s et "Souvenirs" que Gérard de Nerval cite explicitement la commune de l'Oise qui l'a vu grandir;  les forêts et l'étang, l'Abbaye de Chaalis, l'île des Peupliers du Parc Jean-Jacques Rousseau, lieux représentatifs de ce paysage du Valois, sont souvent présents dans son œuvre, spécialement dans "Sylvie".

Le Sentier des Écrivains s'inscrit dans le projet de René de Girardin qui, au XVIIème siècle,

avait créé "un sentier des peintres" dans le Désert. Dans le fond de cette vallée humide, le chemin permet de relier les deux sites sans avoir à affronter les dangers de la circulation automobile et dans un environnement que le "médecin" de Jean-Jacques Rousseau décrivait ainsi : "C'est un pays où des terrains très variés par les inégalités, des sols de diverses qualités, des cultures de plusieurs espèces, beaucoup de bois, des eaux courantes et d'autres..."

 

 

Lien Sentier des Écrivains : http://www.chaalis.fr/fr/le-sentier-des-ecrivains-0

Le petit circuit des fougères autour de la Mer de Sable

Le petit circuit des fougères autour de la Mer de Sable

3,8 kilomètres au départ du parking de l'abbaye ou de la Mer de Sable. Un peu de dénivelée a mi-distance. D+ 48 mètres D- 48 mètres Alt. mini 77 mètres Alt.. max 118 mètres.

Carte IGN : 2412OT

Le circuit autour de la Mer de Sable : la randonnée des fougères

Le circuit autour de la Mer de Sable : la randonnée des fougères

Randonnée de 14 kilomètres autour de l'Abbaye de Chaalis par Ermenonville

Randonnée de 14 kilomètres autour de l'Abbaye de Chaalis par Ermenonville

Circuits réalisés le 30 novembre 2016 par l'association "Les Randonneurs Ovillois"

Circuits réalisés le 30 novembre 2016 par l'association "Les Randonneurs Ovillois"

Lien article les Randonneurs Ovillois :  Ermenonville-Fontaine-Chaalis par l'Abbaye et le sentier des Ecrivains  http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2016/11/ermenonville-fontaine-chaalis-par-l-abbaye-et-le-sentier-des-ecrivains.html

La rose et la poésie :

 

À tout choisir je préfère la rose


"La rose, au soir, qui rêve en son jardin


Je l'ai choisie, fragile à peine éclose
Blessant le cœur et refusant la main
Elle sait déjà les yeux qui la regardent
Elle sait déjà qu'on la cueillerait bien
Méfie-toi bien, garçon qui par mégarde
L'approcherait, qu'elle ne te pique point

À tout choisir, je préfère la rose
Celle qui court tout le long des chemins
Allez savoir si candide elle repose
Ce qu'elle attend quand elle ne vous dit rien
Elle se joue des yeux qui la bombardent
Et de l'envie, qu'on la saisirait bien
Moi, j'attendrai qu'un jour elle me regarde
Je sais déjà qu'au fond elle m'aime bien

À tout choisir je préfère la rose


Et puis tant pis si j'y laisse la main
Je la prendrai, il faudra bien que j'ose
Elle est trop belle, c'est ainsi qu'elle me tient
Je sais déjà que j'y laisserai l'âme
Elle sait déjà que je lui appartiens
À tout choisir, je préfère la rose
À belle rose on ne refuse rien "

 

"Vivez si m'en croyez, n'attendez à demain,
Cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie."    
 
Pierre de Ronsard

Mignonne...

 

"Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil.

Las ! Voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, ses beautés laissé choir !
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir

Donc, si vous me croyez, mignonne,


Tandis que votre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté."

Pierre de Ronsard

 

"La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité."
Alfred de Musset

 

Fragile beauté, jeunesse éphémère

"Le temps aux plus belles choses se plait à faire un affront, et saura faner vos roses comme il a ridé mon front."
Pierre Corneille

 

"C'est en croyant aux roses qu'on les fait éclore."
Anatole France

 

"Il reste toujours un peu de parfum à la main qui donne des roses."
Confucius

 

Et...

Un blog dont l'auteur aime les roses et la poésie : http://amidesroses.eklablog.com/roses-et-poesie-c17675821

 

 

Voir autres articles du blog :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/10/l-abbaye-royale-de-chaalis-a-hermenonville.html

Une visite à Senlis le 5 juin 2018 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/06/une-visite-pres-des-anciennes-murailles-de-senlis.html

Blog les Randonneurs Ovillois article juin 2018 : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2018/06/les-roses-de-l-abbaye-de-chaalis.html

Blog les Randonneurs Ovillois article novembre 2016, Ermenonville-Fontaine-Chaalis par l'abbaye et le sentier des Ecrivains : http://lesrandonneursovillois.over-blog.com/2016/11/ermenonville-fontaine-chaalis-par-l-abbaye-et-le-sentier-des-ecrivains.html

Lien site Wikipédia  L'abbaye royale de Chaalis : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Chaalis

 

Les Fééries de Chaalis :  23 juin 2018

Site : http://www.lesfeeriesdechaalis.fr

 

Rendez-vous aux prochaines

Journées de la Rose

les 7, 8 et 9 juin 2019

Tél. : 03 44 54 04 02 Site internet lien : http://www.chaalis.fr

 

Voir aussi : La 90ème fête des Roses à Gerberoy : https://www.lesjardinshenrilesidaner.com/manifestations/

 

****

Partager cet article
Repost0
15 juin 2017 4 15 /06 /juin /2017 07:57
Une visite à l'abbaye de Royaumont

Dimanche 11 juin 2017

 

L'abbaye de Royaumont :

 

L'abbaye de Royaumont est un ancien monastère cistercien situé dans le hameau de Baillon  à Asnières-sur-Oise dans le Val d'Oise, à environ trente kilomètres au nord de Paris.

Cette grande abbaye cistercienne d'Ile-de-France,  construite entre 1228 et 1235 sous l'égide de Saint-Louis, fut vendue comme bien national à la Révolution française en mai 1791.

Le magnifique palais abbatial est construit en 1785.

La vie religieuse revient en 1869.

L'abbaye est rachetée en 1905 par un industriel, Jules Goüin, qui en fait sa résidence secondaire. Ses descendants créent en 1964 la première fondation culturelle de France, La Fondation Royaumont pour le progrès des Sciences de l'Homme.

Tracé de la visite et vue aérienne de l'abbayeTracé de la visite et vue aérienne de l'abbaye

Tracé de la visite et vue aérienne de l'abbaye

Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.
Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.

Le cloître de l'abbaye. Ses châpiteaux.

Les restes de l'église abbatiale :

 

 

Plan de l'abbaye de Royaumont

La miraculée tourelle de l'église abbatiale

La miraculée tourelle de l'église abbatiale

 

Le jardin du cloître : en 1912, la famille Goüin, alors propriétaire de l'abbaye, confia au paysagiste Achille Duchêne le soin de le redessiner. il le transforma en un ravissant jardin à la française, inspiré des parterres à compartiments de la Renaissance.

 

 

 

 

 

Le potager-jardin : dessiné par les paysagistes Astrid Verspieren et Philippe Simmonet et ouvert en 2014, ce jardin concilie la structure du potager traditionnel et un mode de production expérimental s'appuyant sur les capacités de régénération et de réensemencement naturel propre à chaque plante.

 

 

 

Le Jardin des 9 carrés : entre Orient et Occident, le voyage des plantes au Moyen-Age : l'exposition végétale (2016 - 2018). Entre croisades, explorations de terres inconnues et échanges commerciaux, les migrations végétales à l'époque de Saint-Louis, nous permettent d'aborder la notion d'origine des plantes. Le Jardin des 9 carrés a reçu le label "J'agis pour la biodiversité"

 

Royaumont bénéficie du label "Jardin remarquable".

Le réfectoireLe réfectoire

Le réfectoire

Une visite à l'abbaye de RoyaumontUne visite à l'abbaye de RoyaumontUne visite à l'abbaye de Royaumont
Une visite à l'abbaye de RoyaumontUne visite à l'abbaye de RoyaumontUne visite à l'abbaye de Royaumont

L’abbaye de Royaumont dans l’histoire :

L’abbaye royale de Royaumont es fondée en 1228 par Saint-Louis (Louis IX). Il y séjourna régulièrement et partagea le quotidien des moines.

Sous l’impulsion de cette grande abbaye cistercienne, toute la région  se développe : les marais sont drainés, les cours d’eau aménagés, les terres cultivées. Mais, dès la fin du XIIIème, la vie monastique ralentit et le rois accordent  moins  d’importance à Royaumont. L’abbaye est rançonnée plusieurs fois pendant la guerre de Cent Ans et sort appauvrie du Moyen-Age.

A partir de 1549, elle est mise en commende et les abbés, désormais nommés  par le roi, ponctionnent une grande partie des revenus du domaine.

Plus investi dans la vie dans la vie de cour que dans la vie religieuse, le dernier abbé commendataire fait édifier en 1785 un splendide palais abbatial inspiré du petit Trianon.

Mais la Révolution met fin à ses projets. En mai  1791, les biens de l’abbaye sont nationalisés et les bâtiments sont vendus au marquis de Travanet  pour y établir une filature de coton. En marge de cette activité industrielle, une société brillante et parisienne vient à Royaumont au X IXème siècle, en quête de ruines romantiques et de plaisirs champêtres.

La vie religieuse revient en 1864 avec les Oblats de Marie-Immaculée de Marseille, puie en 1869, avec les religieuses de la Sainte-Famille de Bordeaux qui installèrent un noviciat. En 1905, l’abbaye est rachetée par un industriel, Jules Goüin, qui en fait sa résidence secondaire. Ses descendants, férus de culture, créent en 1964 la première fondation culturelle de France, la Fondation Royaumont pour le progrès de Sciences de l’Homme. Cette fondation est aujourd’hui un centre international pour les artistes de la musique et de la danse.

L'hydraulique monastique :

L’hydraulique monastique :

Que ce soit pour la vie religieuse, l’usage domestique ou industriel, l’eau est indissociable de l’histoire de Royaumont. Par souci d’hygiène, les moines ont manifesté une grande maîtrise hydraulique et canalisé deux rivières : la Thève et l’Ysieux, pour nettoyer leurs latrines et évacuer leurs eaux usées vers l’Oise toute proche. Dès 1791, le marquis de Travanet fait dévier en partie ce canal vers le centre du bâtiment des moines pour y installer une roue et produire l’énergie nécessaire au fonctionnement des machines de sa filature. Puis, en 1876, les religieuses installent une roue sur le canal des latrines, leur permettant d’activer une pompe et de tirer l’eau d’un puits pour la distribuer dans toute l’abbaye, ce qui leur procurait ainsi un confort moderne. Aujourd’hui, les canaux qui traversent le parc de l’abbaye constituent un des éléments de décor les plus remarquables du domaine.

Quelques éléments des cicuits hydrauliques de l'abbaye. Au centre, le palais abbatial et son canalQuelques éléments des cicuits hydrauliques de l'abbaye. Au centre, le palais abbatial et son canalQuelques éléments des cicuits hydrauliques de l'abbaye. Au centre, le palais abbatial et son canal

Quelques éléments des cicuits hydrauliques de l'abbaye. Au centre, le palais abbatial et son canal

Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt
Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt

Quelques détails de l'abbaye de Royaumnt

L'abbaye de Royaumont :

Adresse : 95270 Asnières-sur-Oise Tél. : 01 30 35 59 70 Site officiel : http://www.royaumont.com

En savoir plus sur l'histoire très dense de l'abbaye :

Site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_Royaumont

Accès depuis Paris : N1 ou N16,

Depuis Chantilly : D909 (12 kilomètres),

Distance de Paris : 35 kilomètres.

Ouverture : Tous les jours, de 10 à 18 heures (17 H 30 de novembre à février inclus).

Visites guidées pour les individuels le W.E. et J.F.,

Saison musicale (concerts) de fin août à mi-octobre,

Abbaye aux enfants : ateliers de pratique artistique destinés aux enfants.

Le festival 2017 de l'abbaye de Royaumont : https://www.royaumont.com/fr/actualite/festival-de-royaumont-2017-demandez-le-programme#Brochure2017

Visiter l'abbaye virtuellement : https://www.royaumont.com/fr/visite-virtuelle-de-l-abbaye

 

Bonne visite !

 

Partager cet article
Repost0