Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

13 août 2018 1 13 /08 /août /2018 21:39
Une visite à Semur-en-Auxois et ses remparts

 

Voici le 700ème article du blog après un peu plus de 9 ans d'existence.

Autour de 5.000 articles lus par mois, dont les plus lus sont, dans l'ordre les suivants :

Le circuit Hector Guimard à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Circuit_Hector_Guimard_Paris_16eme_metros_parisiens-6010355.html

Sur les traces d'Amélie Poulain à Montmartre :http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/03/une-visite-a-montmartre-sur-les-pas-d-amelie-poulain.html

Sur les traces de Frédéric Chopin à Paris : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/02/sur-les-traces-de-frederic-chopin-a-paris.html

Les couleurs de la tour Eiffel : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/07/les-couleurs-de-la-tour-eiffel.html

Le mur peint des Canuts à Lyon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/11/le-mur-peint-des-canuts-a-lyon.html

Le circuit art nouveau à Budapest : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/09/un-petirt-circuit-art-nouveau-a-budapest.html

Top articles du blog établi par hébergeur Overblog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/top

 

Une visite de Semur-en-Auxois et ses remparts

"Une ville réputée imprenable"

Voici un article sur un circuit qui comprend le parcours des remparts impressionnants de la ville, mais aussi ses ruelles étroites, l'église Notre-Dame et la visite d'un des plus beaux hôtels particuliers de la ville.

 

Détail d'une ancienne vue panoramique de la ville : Semur vue du côté nord

La carte de la ville

La carte de la ville

Les remparts de la cité :

Ayant toujours eu des remparts, la ville fut baptisée Sinemuro castrum, "sinemurus" étant une dénomination prélatine d'une citadelle.

Au 14ème siècle, lorsque l'on renforça sa citadelle par un rempart appuyé sur 18 tours, Semur devint la place la plus redoutable du Duché. la ville se divisait alors en trois parties entourées chacune d'une enceinte. au centre, occupant toute la largeur de l'éperon rocheux, le quartier du Donjon était alors une vrai citadelle, plongeant à pic sur la vallée de l'Armançon, et défendue, aux angles, par quatre énormes tours rondes : tour de l'Orle-d'Or, tour de la Géhenne, tour de la Prison et tour Margot.

A l'ouest, le quartier du Château, qu'Henri IV fit démanteler en 1602, car ayant servi de refuge aux ligueurs, couvrait la partie haute de la presqu'île enfermée dans le méandre de la rivière.

A l'est, le bourg Notre-Dame demeura le quartier le plus peuplé, même loque la ville s'étendit sur la rive gauche de la ville.

Les remparts de la ville, avec en premier plan, le pont Joly

Les remparts de la ville, avec en premier plan, le pont Joly

Voir la légende de cette porte en fin d'article (texte coloré en bleu)

Voir la légende de cette porte en fin d'article (texte coloré en bleu)

La Tour de l'Orle d'Or

La charpente de la Tour :  image source ville de Semur

A l'extérieur de la promenade des remparts
A l'extérieur de la promenade des remparts

A l'extérieur de la promenade des remparts

 

La collégiale Notre-Dame :

 

 

La collégiale Notre-Dame, s'élève sur une petite place bordée de maisons anciennes.

Fondée au  XIème siècle, reconstruite au cour du XIIIème siècle, elle fut plusieurs fois remaniée et agrandie par l’adjonction de chapelles sur les côtés nord.

Elle fut restaurée par Viollet-le-Duc.

Plan de la collégiale Notre-Dame

 

Une visite à Semur-en-Auxois et ses remparts
L'église Notre-Dame de SaulieuL'église Notre-Dame de SaulieuL'église Notre-Dame de Saulieu
L'église Notre-Dame de Saulieu

L'église Notre-Dame de Saulieu

La Mise au tombeau * polychrome de la fin du XVème siècle

Une visite à Semur-en-Auxois et ses remparts
La basilique et ses merveillesLa basilique et ses merveillesLa basilique et ses merveilles

La basilique et ses merveilles

Du 22 juin au 31 octobre 2018, vous pourrez découvrir dans la ville, ainsi qu'au musée de Semur-en-Auxois, l'exposition de l'artiste François SCHUITEN.

 

Les œuvres de François Schuiten dans la ville de Semur-en-AuxoisLes œuvres de François Schuiten dans la ville de Semur-en-Auxois

Les œuvres de François Schuiten dans la ville de Semur-en-Auxois

Les œuvres de François Schuiten dans la cité médiévale

Les œuvres de François Schuiten dans la cité médiévale

Les portes de la cité médiévale
Les portes de la cité médiévale

Les portes de la cité médiévale

 

Visite d'un hôtel particulier : à noter une des plus belles vues sur la ville

Une visite à Semur-en-Auxois et ses remparts
Le Pont Pinard qui mène dans les faubourgs de la rive gauche de la cité

Le Pont Pinard qui mène dans les faubourgs de la rive gauche de la cité

Le Pont-Pinard franchi l'Armançon qui baigne la cité

Plan de la cité. Quelques-unes des tours principales sont signalées sur ce plan

Plan de la cité. Quelques-unes des tours principales sont signalées sur ce plan

Une visite à Semur-en-Auxois et ses remparts
Une visite à Semur-en-Auxois et ses remparts
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois
La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois

La brochure du Service du Patrimoine de la ville de Semur-en-Auxois

La population de Semur-en-Auxois se situe autour de 4.300 habitants (les semurois)

"Les citoiens de Semur sont gens paisibles, doux, debonnaires, & charitables, s'entr'aymans & caressans, & vivans ensemble en grande concorde, & qui se plaisent fort en l'acointance des estrangers : le païs y est fertil, & sur tout en vignoble : mais ne faut oblier que les violettes,& les oeillets les plus soeuefs & beaux, & odoiriferans de la France croissent és jardins qui sont és entours de ceste ville..."

Cosmographie universelle de tout le monde recueilly tant par Sébastien Munster, que recherché par Françoys de Belle-forest, comingeois.

Chez Michel Sonnius, 1575 (seconde partie, Colonne 300) Collection Semur-en-Auxois, Bibliothèque municipale, J/II-9666)

Surface :19.14 km² (1 914 hectares) 
Altitude minimum :237 m 
Altitude maximum :423 m 
Altitude moyenne :330 m 
Altitude de la mairie :280 m

Sources : guide du Morvan, Guide Michelin Bourgogne, documentations de l'Office du Tourisme de Semur.

Service du Patrimoine de la ville de Semur :

Bibliothèque Municipale

Rue Jean-Jacques Collenot 21140 Semur-en-Auxois

Tél. : 03 80 97 20 44 Fax : 03 80 97 06 26

Courriel : animation@patrimoine@wanadoo.fr

Pays d'art et d'histoire de l'Auxois :

Pays de l'Auxois Morvan Côte d'Orien :

13, rue de l'Hôtel de Ville 21350 Vitteaux

Tél. : 03 80 33 90 81 Fax : 03 80 49 67 55

Courriel  : pah@pays-auxois.com

Site lien : http://www.pays-auxois.com

Office de tourisme de Semur-en-Auxois :

2, place Gaveau 21140 Semur-en-Auxois

Tél. : 03 80 97 05 96 Fax : 03 80 97 08 85

Courriel : http://info@tourisme-semur.fr

Merci aux personnes de l’accueil de l'Office de Tourisme pour leur accueil sympathique.

 

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
12 août 2018 7 12 /08 /août /2018 05:22

 

 

La forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'OrLa forteresse de Thil en Côte-d'Or
Images de la forteresseImages de la forteresseImages de la forteresse
Images de la forteresseImages de la forteresse
Images de la forteresseImages de la forteresse
Images de la forteresseImages de la forteresse

Images de la forteresse

Tout confort : images des lattrinesTout confort : images des lattrines

Tout confort : images des lattrines

Le camping-car de Perceval et son épouseLe camping-car de Perceval et son épouseLe camping-car de Perceval et son épouse

Le camping-car de Perceval et son épouse

Découvrir la forteresse de Thil en s'amusant.

Différents jeux d'origine et d'inspiration médiévale sont à la disposition de nos visiteurs. Une visite qui allie la culture et la découverte de notre patrimoine bourguignon et le jeu. Différents panneaux expliquant l'histoire, l'architecture du site sont à votre disposition.

Ce qu'il faut savoir :

Les Romains installèrent sur la butte sur laquelle est édifié le Château un oppidum. En 850, l'un des seigneurs des lieux retrace l'ellipse d'alors et dresse un appareillage en petits moellons afin de se protéger des invasions normandes. Du IXe au XVe siècle, Thil sera sans cesse agrandi, modifié : accroissant ainsi ses qualités résidentielles tout en conservant ses prérogatives défensives. La maison de Thil connaît son apogée avec Jean II de Thil qui en 1340 est nommé Connétable (chef des armées) du Duc de Bourgogne Eudes IV. De toutes les modifications apportées par ses occupants, subsistent de superbes celliers du XIIème siècle aux voûtes de style roman et gothique, le donjon du XIVème siècle, l'"Espionne de l'Auxois": tour de guet à 5 étages de plus de 25 mètres de haut, repérable à 30 kilomètres à la ronde, une superbe "maison des gardes"....
Actuellement le château est la propriété de Perceval le Magicien que les visiteurs auront le plaisir de rencontrer.

Perceval le magicien (photographie Elodie Bidault)

A ne pas rater :

  • en juillet et août les jeux médiévaux : différents jeux d'origine ou d'inspiration médiévale sont à la disposition de nos visiteurs : découvrir la forteresse de Thil en s'amusant,
  • La fête médiévale des Seigneurs de Thil le 2ème week-end d'août.

L'affiche de la Médiévale des seigneurs de Thil 2018

La forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'Or
La forteresse de Thil en Côte-d'Or

 

Les anciennes éditions des Médiévales des seigneurs de Thil et leurs affiches
Les anciennes éditions des Médiévales des seigneurs de Thil et leurs affiches
Les anciennes éditions des Médiévales des seigneurs de Thil et leurs affiches

Les anciennes éditions des Médiévales des seigneurs de Thil et leurs affiches

Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)
Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)

Photographies des fêtes Médiévales (sites divers)

 

Histoire de la découverte du château par Perceval :

Durant plus de dix ans, Perceval a parcouru la France à la recherche du Château médiéval auquel il serait près à consacrer sa vie. c'est à l'issue de la visite de 1500 châteaux qu'il posait enfin ses malles et besaces à Thil. Catherine l'avait rejoint entre temps.

Le Théâtre de l'Illusion et le Cabinet des Secrets par Perceval-le-Magicien à Thil

Le Théâtre de l'Illusion et le Cabinet des Secrets par Perceval-le-Magicien à Thil

Visite du 8 août 2018

 

Sources documentations :  Forteresse de Thil, Wikipédia et site fêtes médiévales en France

Adresse :

Château de Thil :

21390 Vic-sous-Thil

Coordonnées GPS : N47.3851°E4.3372° voir plans plus bas

Catherine et Perceval

Tél. : 06 08 23 24 19 Courriel :  accueil.forteressedethil@gmail.com

Lien site Château de Thil :  http://www.forteresse-de-thil.fr

Page Facebook forteresse de Thil : https://www.facebook.com/forteressedethil/?ref=hl

 

Merci à Catherine et Perceval pour leur amical accueil

 

Bonne visite !

***

Où se situe le château forteresse de Thil ? Cliquer sur les images afin de les ouvrir.
Où se situe le château forteresse de Thil ? Cliquer sur les images afin de les ouvrir.

Où se situe le château forteresse de Thil ? Cliquer sur les images afin de les ouvrir.

Partager cet article
Repost0
10 août 2018 5 10 /08 /août /2018 19:43
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes

 

Une visite de la ville de Saulieu et ses richesses. Entre autres, le musée François Pompon et les œuvres des autres artistes animaliers.

 

 

Le musée François Pompon et le musée de Saulieu est situé dans un hôtel particulier du XVIIème siècle. Il évoque, par la variété de ses collections, l'histoire de la cité et de sa région.

L’œuvre la plus connue de l'artiste : l'Ours Blanc

 

Image sources Musée Pompon à Saulieu

Le premier étage du musée est consacré aux œuvres du sculpteur ses travaux de jeunesseLe premier étage du musée est consacré aux œuvres du sculpteur ses travaux de jeunesseLe premier étage du musée est consacré aux œuvres du sculpteur ses travaux de jeunesse
Le premier étage du musée est consacré aux œuvres du sculpteur ses travaux de jeunesseLe premier étage du musée est consacré aux œuvres du sculpteur ses travaux de jeunesse

Le premier étage du musée est consacré aux œuvres du sculpteur ses travaux de jeunesse

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
"Cosette" 1890 BronZe Siot Decauville patine brune transparente de François Pompon

"Cosette" 1890 BronZe Siot Decauville patine brune transparente de François Pompon

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes

 

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Une autre partie du premier étage est consacré à la gastronomie et ses grands chefsUne autre partie du premier étage est consacré à la gastronomie et ses grands chefs

Une autre partie du premier étage est consacré à la gastronomie et ses grands chefs

Le rez-de-chaussée du musée évoque l'antique Sidolocum et ses stèles gallo-romaines, l'art sacré avec son statuaire, ses objets de culte et le précieux "Evangéliaire", ainsi que les arts et traditions populaires de la région.

Une exposition temporaire d'un artiste sculpteur animalier : Olivier Courty

Le Poids de l'Empreinte

 

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Le musée et ses richesses du rez-de-chaussée de C.Le musée et ses richesses du rez-de-chaussée de C.Le musée et ses richesses du rez-de-chaussée de C.

Le musée et ses richesses du rez-de-chaussée de C.

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
"L'Ours Blanc" de François Pompon au square Dumaine situé au pied de la tour

"L'Ours Blanc" de François Pompon au square Dumaine situé au pied de la tour

L'Ours Blanc en hiver

La fontaine Caristie et la belle Samaritaine

La fontaine Caristie et la belle Samaritaine

La belle Samaritaine surplombant la fontaine

Sur cette place, en 1482, on signalait la présence d'une ancienne fontaine dite "Puits aux Moines"

Le centre ville de SaulieuLe centre ville de SaulieuLe centre ville de Saulieu
Le centre ville de SaulieuLe centre ville de SaulieuLe centre ville de Saulieu
Le centre ville de SaulieuLe centre ville de Saulieu

Le centre ville de Saulieu

L'hôtel de ville de Saulieu

Mannequins...

Les toits du centre ville de Saulieu

La Tour d'Auxois appelée aussi tour Episcopale est la dernière des 16 tours qui défendaient la ville. eule, cette tour qui fait partie depuis 1624 des dépendance du couvent des Ursulines est épargnée.

Au pied de la tour, "l'Autruche" d'Olivier Courty et "l'Ours Blanc" de François Pompon

Au pied de la tour, "l'Autruche" d'Olivier Courty et "l'Ours Blanc" de François Pompon

L'église Saint-Saturnin des XIIIème-XIXème siècles, située dans le vieux cimetière

L'église Saint-Saturnin des XIIIème-XIXème siècles, située dans le vieux cimetière

La sépulture de Berthe et François Pompon au vieux cimetière de SaulieuLa sépulture de Berthe et François Pompon au vieux cimetière de SaulieuLa sépulture de Berthe et François Pompon au vieux cimetière de Saulieu

La sépulture de Berthe et François Pompon au vieux cimetière de Saulieu

La sculpture originale de François Pompon "Le Condor" veille sur le couple

La ville des sculpteurs animaliers

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
"L'Autruche" d'Olivier Courty

"L'Autruche" d'Olivier Courty

Autruche : sculpture en résine

La course : C'est un compte à rebours avant la disparition de l'espèce, les autruches fuient

comme les seconde du temps. Elles sont grandes, robustes et rapides, mais courent malheureusement à leur perte. Chaque année, un grand nombre de spécimens disparait à cause d'une diminution constante de leur habitat et du braconnage. heureusement, des campagnes de réintroduction d'espèce ont lieu mais cela ne parvient pas à remplacer les anciens individus.

Des chiffres ancrés dans leur plumage illustrent ce présage. En effet, à l'aide de ces nombreux chiffres, l'artiste veut montrer l'impact que l'homme a sur l'animal. Ces autruches portent la marque de l'homme. celui a déjà exterminé un bon nombre d'éspèces et qui continue encore et encore. Tous ces chiffres martelés évoquent également la surconsommation qui entraine la destruction de la biodiversité.

La savane dans la ville : c'est dans une allure street art que cette sculpture d'autruche se dévoile. Elle nous apparait complètement "graphée". Ce style apparait aux couleurs vives utilisé dans l'art urbain, c'est celui du sculpteur Oliver Courty. Il mêle avec talent l'art animalier et le street art. Hormis leur simple côté esthétique, ces couleurs ont un sens. Elles renvoient au fait que l'urbanisation empiète de plus en plus sur la nature en détruisant tout (ou presque) sur son passage. Les animaux n'ont donc d'autres choix que de s'adapter à la rue en revêtant ses couleurs tel un caméléon.

 

"Wild Bear" de Richard Orlinski

"Wild Bear" de Richard Orlinski

Des sculptures fort en symboles "l'Ours Blanc" de François Pompon et "La Baleine" dOlivier Courty 

La basilique Saint-Andoche :

Dévastée par les Sarrasins au VIIIème siècle, l'édifice roman remonte au début du XIIème siècle. Saint-Andoche, prêtre éponyme grec, évangélisa la région de Saulieu avec deux de ses compagnons. Le chœur fut brûlé par les anglais pendant la guerre de Cent Ans. Les chapelles

élevées sur les flancs de la nef sont du 15è siècle. On peut y voir 54 chapiteaux romans, qui sont très bien conservés et n'ont pas été restaurés excessivement. Ces sculptures magnifiques du deuxième quart du 12ème siècle sont traitées en méplat ou en haut-relief et se trouvent sur les piliers de la nef et les colonnes engagées des bas-côtés.

Douze autres chapiteaux, à décor végétal, se trouvent dans les parties hautes de la nef.

La façade d'entrée de la basilique Saint-AndocheLa façade d'entrée de la basilique Saint-Andoche

La façade d'entrée de la basilique Saint-Andoche

La maquette de la basilique Saint-Andoche visible dans le musée Pompon

Les splendides châpiteaux colorésLes splendides châpiteaux colorésLes splendides châpiteaux colorés

Les splendides châpiteaux colorés

Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés
Détails des chapiteaux de la basilique non colorés

Détails des chapiteaux de la basilique non colorés

Le grand orgue de la basilique : un des instruments novateurs de Bourgogne tant au niveau visuel que sonore

Le grand orgue de la basilique : un des instruments novateurs de Bourgogne tant au niveau visuel que sonore

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Les célébrités gastronomes de la région

Les célébrités gastronomes de la région

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomesSaulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes

La gastronomie à Saulieu :

La vocation de ville-étape de Saulieu, établie sur une voie romaine, a été confirmée en 1653, lorsque les États généraux de Bourgogne y font passer la route Paris-Lyon.

La ville devient alors Relais de Poste. C'est à cette époque que l'illustre Madame de Sévigné en route pour aller prendre les eaux à Vichy, s'arrêtant le temps d'un copieux repas le 26 août 1677, avoue s'y être quelque peu grisée.

Des siècles plus tard, ce haut lieu de la gastronomie française gagne ses lettres de noblesse avec Alexandre Dumaine (1895-1974), "Le Cuisinier des Rois et le Roi des Cuisiniers" arrivé en 1931 à l'Hôtel de la Côte d'Or, qu'il quitte en 1963, puis avec Bernard Loiseau (1951-2003), responsable de l'établissement en 1975, dont il devient propriétaire en 1982.

Ce dernier ne cessera, avec son épouse Dominique, de faire de cette maison une demeure chaleureuse, à la renommée mondiale, où l'on sait apprécier une cuisine alliant simplicité et raffinement.

Les menus exposés témoignent de l'art culinaire de nos grands chefs.

 

Circuit des incontournables de la ville de Saulieu

Cliquer sur l'image afin de l'ouvrir et de l'agrandir
Cliquer sur l'image afin de l'ouvrir et de l'agrandir
Cliquer sur l'image afin de l'ouvrir et de l'agrandir

Cliquer sur l'image afin de l'ouvrir et de l'agrandir

Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes
Saulieu, son musée Pompon et ses autres artistes animaliers et gastronomes

Adresses liens et documentation :

Lien site Wikipédia ville de Saulieu :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Saulieu

Blasonnement : "De gueules à l'épée d'argent garnie d'or, accompagnée de trois fleurs de lis du même, une en chef, une à dextre et une à sénestre".

 

 

Le musée François Pompon :

Place du Docteur Roclore 21210 Saulieu

Tél. :  03 80 64 19 51 Télécopie : 03 80 64 19 81

Courriel : http://museefrancoispompon@wanadoo.fr Lien site : http://www.saulieu.fr

La cathédrale Saint-Andoche de Saulieu :

Lien site Wikipédia Saulieu :  https://fr.wikipedia.org/wiki/Basilique_Saint-Andoche_de_Saulieu

Photographies : https://www.romanes.com/Saulieu/Saint_Andoche_de_Saulieu.html

L'orgue de la Basilique : http://www.orgues-et-vitraux.ch/default.asp/2-0-2773-11-6-1/

Office de Tourisme de Saulieu :

24, rue d'Argentine 21210 Saulieu

Téléphone/télécopie : 03 80 64 00 21 Courriel : ot@saulieu-morvan.fr

Site lien: http://www.saulieu-morvan.fr

Un peu de bibliographie sur François Pompon :

Lien site Wikipédia François Pompon 1855-1933 :https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Pompon

Il a beaucoup travaillé avec d'autres sculpteurs

La première sculpture animalière connue de François Pompon date de 1874. elle représente un Lucane.

Lien : Lucane

En 1890, François Pompon entre dans l'atelier d'Auguste Rodin où il travaille comme praticien au dépôt des marbres,rue de l'Université. Il gagne très vite la confiance du maître puisqu'il dirige l'atelier dès 1893. Son rôle d'alors se résume à transmettre les comptes, payer les marbres et superviser les travaux. C'est dans ce même atelier qu'il fera la connaissance d'Ernest Nivet et de Camille Claudel. Il a pendant longtemps exercé son métier de praticien pour d'autres sculpteurs comme Jean Dampt en 1885, Antonin Mercié en 1888Alexandre Falguière,  en 1890, ou René de Saint-Marceaux de 1896 à 1914, ainsi que pour Camille Claudel.

François Pompon travaille pour Camille Claudel de 1890 à 1914, entre autre pour la pratique du marbre de "Persée et la Gorgone" et "la Vague".

Lien : Persée et la Gorgone

 

Autres articles du blog liés à François Pompon :

 

L'Ours Blanc de François Pompon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/08/l-ours-blanc-de-francois-pompon.html

Les bassins d'Arcy à Dijon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/12/les-bassins-du-jardin-d-arcy-a-dijon.html

Le circuit des bestiaires à Dijon : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/01/le-circuit-des-bestiaires-a-dijon.html

 

 

 

Bonne visite !

***

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2017 6 30 /12 /décembre /2017 09:11
Le Puits de Moïse à Dijon
Le Puits de Moïse à Dijon

Le Puits de Moïse à Dijon ***

1395-1404

 

il est considéré comme un chef-d'œuvre de la sculpture du gothique international.

Le Puits de Moïse à Dijon
 

Le puits de Moïse est le vestige d'un calvaire situé au milieu d'un puits autrefois situé au

centre du grand cloître de la Chartreuse de Champmol. Il se trouve actuellement au sein du parc du centre hospitalier spécialisé de Dijon.

 

Carte IGN du centre hospitalier de la Chartreuse de Champmol à l'ouest de Dijon

 

Commandé par Philippe II de Bourgogne, il est l'œuvre du sculpteur hollandais Claus Sluter et de son neveu Claus de Werve, avec la participation du peintre Jean Malouel pour la polychromie. Selon les comptes des ducs de Bourgogne, il a été sculpté et peint entre 1396 et 1405. Détruit dans sa partie haute au cours du 18ème siècle, il n'en subsiste plus que la partie basse, constituée d'une pile hexagonale surmontée de six statues de prophètes de l'Ancien Testament. Seuls quelques fragments des statues situées autour de la croix sont actuellement conservés au musée archéologique de Dijon. Ce calvaire, qui montre le lien typologique entre l'Ancien et le Nouveau Testament, est aussi une œuvre marquée par de nombreux symboles cartusiens. Enfin, de nombreux indices font du monument une œuvre de propagande en faveur du duc de Bourgogne.

Le puits de Moïse n'a cessé de marquer ses visiteurs, par son réalisme et la magnificence de ses décorations. Il est considéré comme un chef-d'œuvre de la sculpture du gothique international et un précurseur de l'art de la Renaissance.  Il a fait l'objet de plusieurs répliques et inspiré de nombreux artistes, anciens ou contemporains.

Moïse

Le Puits de Moïse à DijonLe Puits de Moïse à DijonLe Puits de Moïse à Dijon

Les personnages représentés:

Les prophètes :

Détail : le prophète Jérémie : le personnage se présente sous l'aspect crédible d'un vieillard

au front ridé et aux yeux creux. Son pouce s'enfonce dans le papier de son manuscrit. (voir image plus bas)

 

Selon une hypothèse récente, il aurait les traits, il portait autrefois des besicles, de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne.

 

Philippe II de Bourgogne

dit Philippe le Hardi

portrait du duc plus jeune

Quelques détails des sculptures du puits à gauche, le prophète Jérémie, à droite, David et sa couronneQuelques détails des sculptures du puits à gauche, le prophète Jérémie, à droite, David et sa couronne

Quelques détails des sculptures du puits à gauche, le prophète Jérémie, à droite, David et sa couronne

Le Puits de Moïse à Dijon

Cette sculpture se situait à l'origine dans un cloître de la Chartreuse de Champmol, où elle servait de socle à une fontaine de 7.50 mètres de hauteur couronnée d'un crucifix, à la base duquel était agenouillée la Madeleine.

Six prophètes, David reconnaissable à sa couronne et à sa harpe, Moïse, Jérémie, Zaccharie, Daniel et Isaïe, tiennent devant des petites niches, surmontées de six anges en pleurs.

Détails des anges en pleurs        A remarquer les expressions des visages

Détails des anges en pleurs A remarquer les expressions des visages

Le Puits de Moïse à Dijon
Plan de l'hôpital et des accès au puits et à la chapelle

Plan de l'hôpital et des accès au puits et à la chapelle

L'ancienne Chartreuse et sa chapelle au fond

 

Le Puits de Moïse à Dijon
Le hall et l'entrée de la chapelle, actuellement en travaux

Le hall et l'entrée de la chapelle, actuellement en travaux

La porte d'entrée de la Chapelle et ses oeuvres sculptées par Claus Sluter (1360-1406)

La porte d'entrée de la Chapelle et ses oeuvres sculptées par Claus Sluter (1360-1406)

Détails des personnages du portail de la chapelle

Détails des personnages du portail de la chapelle

Un peu d'histoire :

En 1356, pendant la guerre de Cent ans contre les anglais, Philippe, âgé de 14 ans et dernier fils du roi de France Jean le Bon, tente de détourner les coups contre son père et gagne alors le nom de « Hardi ». A leur retour, Jean récompense son fils en lui donnant entre autre, le gouvernement du Duché de Bourgogne. 

Philippe le Hardi, qui règne de 1364 à 1404, organise son duché en réformant le Parlement, la Cour des Comptes et les Etats Généraux. Dijon en devient alors réellement la capitale et la politique menée contribue à la création en quelques décennies de l’État Bourguignon
 
En 1380, à la mort de Charles V, frère de Philippe le Hardi et devenu roi de France à la suite

de Jean le Bon, Philippe le Hardi devient co-régent du royaume de France au nom de son neveu Charles, alors âgé de 12 ans. C’est à ce moment qu’il fonde, en 1383, la Chartreuse de Champmol qui doit ainsi manifester dans Dijon l’implantation de la nouvelle dynastie. Elle accueillera la nécropole familiale, en rupture avec la tradition des ducs Capétiens, ensevelis à Cîteaux.        Plan de la Chartreuse de Champmol
 
En 1388, Charles VI décide de gouverner par lui-même et clôt la période de régence. Mais à partir de 1392, souffrant probablement d’un trouble bipolaire, il manifeste des crises de folie et les affaires du royaume sont alors à nouveau gérées par un conseil de régence présidé par la reine Isabeau. La reine étant piètre politique, c’est encore Philippe le Hardi qui a l’influence prépondérante dans les affaires du Royaume. Quand il meurt, son fils Jean sans Peur prend la succession du Duché. Néanmoins il perd l’influence de la Bourgogne auprès de la reine dans le Conseil de Régence.

Le calvaire tel qu'il était à l'époque du 15 au 18ème siècle

 

Lien : http://www.ch-lachartreuse-dijon-cotedor.fr/un-site-remarquable/histoire-et-patrimoine/

Gravures et peintures anciennes de la Chartreuse de ChampmolGravures et peintures anciennes de la Chartreuse de Champmol
Gravures et peintures anciennes de la Chartreuse de Champmol

Gravures et peintures anciennes de la Chartreuse de Champmol

Le Puits de Moïse à Dijon

Les merveilleuses œuvres de la Chartreuse de Champmol*** sont actuellement exposées au Musée des Beaux-Arts de Dijon (un prochain article du blog)

Retables de la Chartreuse de Champmol (Musée des Beaux-Arts de Dijon)Retables de la Chartreuse de Champmol (Musée des Beaux-Arts de Dijon)Retables de la Chartreuse de Champmol (Musée des Beaux-Arts de Dijon)

Retables de la Chartreuse de Champmol (Musée des Beaux-Arts de Dijon)

Les tombeaux des ducs de Bourgogne transférés au musée des Beaux-Arts de Dijon

Les tombeaux des ducs de Bourgogne transférés au musée des Beaux-Arts de Dijon

Site lien le Puits de Moïse : https://fr.wikipedia.org/wiki/Puits_de_Mo%C3%AFse

La Chartreuse de Champmol

Centre Hospitalier de la Chartreuse

 

    Où se situe La Chartreuse de Champmol ?

Le Puits de Moïse,

1, boulevard du Chanoine Kir

21000 Dijon Tél. : 03 80 72 34 98

 

Merci à l’accueil des l'Offices de Tourisme de Dijon:

11, rue des Forges BP 82296 21000 Dijon centre-ville
Tél. :  08 92 70 05 58
Fax. :  03 80 30 90 02
 
Office de Tourisme du Grand Dijon :
Centre Hospitalier Spécialisé La Chartreuse 1, boulevard du Chanoine Kir 21000 Dijon
Tél. : 0 892 700 558 Ligne de bus N°12


Site Internet du prestataire
info@ot-grand-dijon.com

 

Qui était Claus Sluter ?

Claus Sluter (Haarlem 1360 - Dijon 1406)

Claus Sluter fut le plus grand sculpteur du nord de l'Europe au xvème.

Il travailla à Haarlem et Bruxelles, mais passa l'essentiel de sa carrière à Dijon auprès du duc de Bourgogne.

Son œuvre la plus célèbre actuellement est effectivement le Puits de Moïse, dont seul le socle nous est parvenu en bon état.

Bien que vivant dans une région dominée par la "tendresse" et la "douceur" du style gothique, il développa un naturalisme vigoureux.

Ses personnages, fortement personnalisés, exprime une large gamme d'émotions et se caractérise par la précision des détails; imposantes et expressives, elles se détachent de leur cadre architectural selon une tridimensionnalité très accentuée. L’œuvre de Claus Sluter influença non seulement d'autres sculpteurs, mais aussi des peintres, tel Campin.

Parmi ses chefs-d'œuvre, sont encore conservés le portail de la chapelle de la Chartreuse de Champmol chartreuse de Champmol, le puits de Moïse ou le tombeau de Philippe le Hardi qu'il a entamé

Quelques repères :

1379 : des documents attestent qu'il vit à Bruxelles et qu'il est originaire d'Haarlem;

1385 : il s'installe à Dijon pour travailler au service de Philippe le Hardi, duc de Bourgogne,

1389 : il succède à Jean de Marville, comme chef de l'atelier ducal de sculpture

1404 : il se retire dans un monastère augustinien, à Dijon.

Lien site Wikipédia Claus Sluter ou  Claes de Slutere van Herlamen : https://fr.wikipedia.org/wiki/Claus_Sluter

Lien site Wikipédia La Chartreuse de Champmol : La  chartreuse de Champmol,

Lien site Wikipédia Le Puits de Moïse : Le puits de Moïse

Le sculpteur Claus de Werve (1380-1439), son élève et neveu, qui reprit son atelier à sa mort et lui succéda sur les chantiers de la Chartreuse de Champmol

 

 

 

 

Bonne visite !!

 

De la gare de Dijon au Centre hospitalier spécialisé de la Chartreuse de Champmol

De la gare de Dijon au Centre hospitalier spécialisé de la Chartreuse de Champmol

Partager cet article
Repost0