Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 21:27
Circuit Art nouveau de Budapest septembre 2017

Circuit Art nouveau de Budapest septembre 2017

Un petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembreUn petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembre

Voici un circuit Art nouveau à Budapest qui sera enrichi au fur et à mesure du temps, car des recherches sont encore en cours sur les monuments et façades découverts.

Merci à notre guide Ivan pour cette passionnante découverte !

 

La Sécession hongroise :

La Sécession hongroise, en hongrois : Magyar szecesszió,  en slovaque : Uhorská secesia) est un courant de l'Art nouveau dont l'essor est intimement lié au travail d'Ödön Lechner,  dont l'objectif était de créer un « style national hongrois » en mêlant aux motifs et formes traditionnels de l'Art nouveau des éléments d'inspiration orientale. L'aire d'influence de cette école architecturale comprend la Hongrie contemporaine, ainsi que les anciens territoires autrefois sous sa tutelle : la Slovaquie,la Transylvanie, la Voïvidine et la Croatie. Toutes les grandes villes de l'ancienne Transleithanie (partie hongroise de l'Autriche-Hongrie ont été marquées par ce style architectural. Parmi celles-là, Budapest est sans doute celle où l'empreinte des architectes de la Sécession est la plus palpable. Elle fait d'ailleurs partie du Réseau Art Nouveau Network, qui a pour vocation la coopération entre les grandes villes européennes dans un objectif de sauvegarde et de mise en valeur de leur patrimoine Art nouveau.

 

Le musée Art nouveau de Budapest  le Magyar Szecesszió Háza :

La Maison de l'Art Nouveau hongrois - le Magyar Szecesszió Háza.

 


La Maison de l'Art Nouveau hongrois - le Magyar Szecesszió Háza.
Elle est unique en Hongrie, une galerie ou un musée est entièrement consacré au style Sécession. Nous n'avons pas simplement reconstruit la maison et la décoration d'intérieur, mais nous avons construit autour de lui l'atmosphère de ce style, l'atmosphère du tournant du siècle en temps de paix en Hongrie.

 

Le Musée : la maison a été construite par Emil Vidor en 1903, pour la famille Bedő. Le mobilier contemporain, les objets décoratifs, les peintures et les instruments répartis sur une superficie de plus de 600 mètres carrés évoquent fidèlement le début du vingtième siècle. De cette façon, le musée donne un aperçu au visiteur dans les «temps de paix», de l'atmosphère de la vie bourgeoise de Buda.

Le musée art nouveau de Budapest Magyar Szecesszió HázaLe musée art nouveau de Budapest Magyar Szecesszió HázaLe musée art nouveau de Budapest Magyar Szecesszió Háza

Le musée art nouveau de Budapest Magyar Szecesszió Háza

Bedö-häZ :  le musée ou la maison Art nouveau de Budapest

Honvéd utca 3

Site lien :  http://www.magyarszecessziohaza.hu/mainen.php

L'école située au 85 utca Dob et ses magnifiques façades décorées

L'école située au 85 utca Dob et ses magnifiques façades décorées

Détails de la façade de l'écoleDétails de la façade de l'écoleDétails de la façade de l'école
Détails de la façade de l'écoleDétails de la façade de l'école
Détails de la façade de l'écoleDétails de la façade de l'école

Détails de la façade de l'école

Où se situe ce magnifique édifice ?

Où se situe ce magnifique édifice ?

Les bains et l'hôtel GellértLes bains et l'hôtel GellértLes bains et l'hôtel Gellért

Les bains et l'hôtel Gellért

Le hall d'entrée des bains Gellért, une merveille !Le hall d'entrée des bains Gellért, une merveille !Le hall d'entrée des bains Gellért, une merveille !

Le hall d'entrée des bains Gellért, une merveille !

Les Grandes halles Nagycsarnok Le plus grand marché de BudapestLes Grandes halles Nagycsarnok Le plus grand marché de BudapestLes Grandes halles Nagycsarnok Le plus grand marché de Budapest

Les Grandes halles Nagycsarnok Le plus grand marché de Budapest

Du côté Pest de l'élégant pont de la Liberté, nous pouvons admirer le Grand Marché couvert de Budapest,en hongrois Központi Vásárcsarnok. L'édifice est magnifique, de style néogothique, son toit est recouvert de sublimes céramiques provenant de la célèbre fabrique hongroise de Zsolnay. L'architecture intérieure est également intéressante; on retrouve ce style dans d'autres bâtiments de Budapest, par exemple la Gare de l'Ouest,  Nyugati Pályaudvar.

Adresse du grand marché couvert de Budapest :

1093 Budapest, Fővám tér 1-3. Téléphone : 06-1-366-3300

La magnifique façade art nouveau du magasin (ancienne banque turque disque)

La magnifique façade art nouveau du magasin (ancienne banque turque disque)

La Ménagerie et Jardin des plantes métropolitain (Fővárosi Állat- és Növénykert) est le principal Zoo de Budapest. Il est situé dans le Varosliget -14ème arrondissement, à proximité des thermes SZéchenyi.

Ce zoo urbain occupe l'angle nord-ouest du Varosliget, principal parc de Budapest. Il est caractérisé par les nombreux bâtiments de style Sécession comme la maison des éléphants, la porte principale ou la serre. Le jardin zoologique et le jardin des plantes cohabitent en harmonie dans ce parc.

Reconstruit plusieurs fois depuis sa création en 1866, ses principaux traits actuels remontent aux années 1950, suite aux dommages causés par la Seconde Guerre mondiale. Rebâti sur le modèle du Zoo de Vincennes. il s'articule autour de deux grands rochers, et d'un lac. Des travaux ont été entrepris à la fin des années 2000 pour rénover le parc petit à petit, entrainant la fermeture du grand rocher entre 2009 et 2010.

Le Zoo et son entréeLe Zoo et son entréeLe Zoo et son entrée

Le Zoo et son entrée

Postatakarékpénztá ancienne Caisse d'épargne de la Poste

Hold utca 4

L'ancienne Caisse d'épargne de la Poste qui cache ses tuiles vernissées au-dessus des tilleuls et des façades moutarde de la rue Hold, est un des chefs-d’œuvre d'Ödön Lechner, pionnier de le Sécession magyare. les motifs en céramique qui animent les toitures : dragons ailés, têtes de taureau, ruches, abeilles sont magnifiques.

La Caisse d'épargne de la poste (en hongrois Postatakarékpénztár) est un édifice situé dans le 5ème arrondissement de Budapest. Construite en 1901, selon les plans d'Ödön Lechner et Sandor Baumgarten dans le plus pur style Sécession. il abrite désormais le Trésor public hongrois.

A lechneri szecesszió jellemzői a magyaros virágmotívumok és a színes kerámiacserepek és majolikák. Takarékpénztárról lévén szó, az oromzatot aranysárga méhkasok díszítik, mint a gyűjtögetés és takarékosság szimbólumai.

Postatakarékpénztár 1901 L'ancienne Caisse d'épargne de la Poste, actuel Trésor Public
Postatakarékpénztár 1901 L'ancienne Caisse d'épargne de la Poste, actuel Trésor Public

Postatakarékpénztár 1901 L'ancienne Caisse d'épargne de la Poste, actuel Trésor Public

Une grande partie des édifices Art nouveau se situe aux abords de l’avenue Andrassy et du Bois-de-ville, notamment le quartier de Ligetváros, très classe et résidentiel !

Un petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembreUn petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembreUn petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembre
Un petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembreUn petit circuit Art nouveau, dit Szecesszió,  à Budapest en septembre
Sipeki Balás villa

Sipeki Balás villa

Sipeki Balás villa 1905

Hermina utca 47

Une des rares villas que l'architecte Ödön Lechner a dessiné, avant de mourir dans l'anonymat et la pauvreté.

 

On retrouve dans cette villa quelques-uns des ingrédients chers au chantre de l'Art nouveau

: une façade asymétrique, des murs aux contours sinueux, un bow-window en forme de volière, un minaret, des décors inspirés de motifs traditionnels hongrois. Le tout n'est pas sans rappeler la Casa Battlo de Gaudi à Barcelone.

Lechner Ödön  tervezte Sipeki Balás Béla Zalamegyei főispán megbízására  a városligeti villát. Az épület 1905 tavaszán készült el. Lechner a népművészet és a természet felé fordulva indította  el a magyar szecesszió forradalmát, és ezt  az épületét tartják a legszebb szecessziós alkotásának. Itt  jelennek meg először a felületet kitöltő, a vakolatba mélyítő díszítő elemek. ----- A villához régen hatalmas telek tartozott, amely akkor egészen a Hungária-körútig ért. Gyönyörű vadgesztenye- és lilaakácfák övezték a házat, a gondozott kertet és a sétányokat. A Hermina útról egy csodálatosan szép kerten át egy kockaköves út vezetett az épületbe

 

Et les bains SZéchenyi, à deux pas

La façade sud des bains

La façade sud des bains

Repost 1
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 06:55

 

Une visite de la capitale de la Hongrie du 19 au 26 septembre 2017

 

L'objectif de cette nouvelle visite est de découvrir les magnifiques bains thermaux,

passion des habitants de cette capitale hongroise et le circuit Art nouveau appelé Sécession, Magyar szecesszió, en Hongrie.

Une visite de l'Opéra de Budapest, OperahaZ, magnifique bâtiment situé Andrassy utca, et plusieurs des grandes halles, dont Budapesti Központi Vásárcsarnok, les grandes halles centrales du 9ème arrondissement.

Le Parlement de la Hongrie à Budapest

Le Parlement de la Hongrie à Budapest

La place des Héros Hösök tere Les chefs de tribus magyars

La place des Héros Hösök tere Les chefs de tribus magyars

Hösök tere : c'est afin de commémorer le millénaire de la Hongrie (1896) qu'Albert

SchickedanZ dessina, à la lisière du Bois, dans l'axe de l'avenue Andrassy, "Les Champs-Élysées" de Budapest cette emphatique "place des Héros" qui est devenue le terrain de jeu des manifestants du 1er mai et des passionnés du skate-board.

Au centre, une colonne de 36 mètres où l'archange Gabriel brandit la couronne du roi Istvan. A ses pieds, les chefs des sept tribus magyares qui auraient conquis le pays.

Voir article blog, la place des Héros : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/la-place-des-heros-a-budapest-hosok-tere.html

 

Un autre symbole de Budapest : Le pont des Chaînes  Széchenyi lànchid

 

 

 

Le pont des Chaînes  Széchenyi lànchid :

Ce pont, avec ses lions de pierre et sa guirlande lumineuse, a été le premier pont à relier Buda à Pest en 1849. Bombardé durant la deuxième guerre mondiale, il fut reconstruit jute après.

 

 

Le pont des Chaînes  Széchenyi lànchid  Chain bridge

Le pont des Chaînes Széchenyi lànchid Chain bridge

Le Pont des Chaînes Széchenyi lànchid

En savoir un peu plus sur Széchenyi lànchid : lien Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Sz%C3%A9chenyi_l%C3%A1nch%C3%ADd

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sz%C3%A9chenyi_l%C3%A1nch%C3%ADd

Article du blog : le Pont des Chaînes : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/le-pont-des-chaines-szechenyi-lanchid-a-budapest.html

Le pont Szabadsag   Szabadsag hid

Le pont Szabadsag Szabadsag hid

En savoir un peu plus sur Szabadsag hid : http://wikipedia.org/wiki/Szabads%C3%A1g_h%C3%ADd

Le pont Marguerite  Margit hid

Le pont Marguerite Margit hid

    Erzsébet híd  Pont Elisabeth    Erzsébet híd  Pont Elisabeth

Erzsébet híd Pont Elisabeth

Erzsébet híd  Pont Elisabeth

Pont suspendu en acier : Teljes  L. : 379 mètres  Szélesség l.: 27 mètres Architecte : Sávoly Pál  constr.  1903- 1964

Site Wikipédia : Pont Elisabeth : en français https://fr.wikipedia.org/wiki/Erzs%C3%A9bet_h%C3%ADd

Site Wikipedia en hongrois : https://hu.wikipedia.org/wiki/Erzs%C3%A9bet_h%C3%ADd_(Budapest)

L'art nouveau à Budapest : le courant écession en Hongrie, dans les années 1900.

 

Bedö-hàz  le musée Art nouveau Sécession de Budapest

Honvéd utca 3

Un article sera réalisé spécialement sur le circuit Art nouveau de Budapest :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/09/un-petirt-circuit-art-nouveau-a-budapest.html

 

D'autres symboles, malheureusement non vus en janvier par manque de temps :  les thermes et les bains publics de Budapest.

Les bains Gellért :

Les bains thermaux et l'hôtel Szt Gellért ont ouvert leurs portes en 1918.

Plus tard, les bains ont été complété par une piscine à vagues à remous. La machine à vagues originale, mise en service en 1927, fonctionne toujours.

Les bains Gellért

Les bains Gellért

Une nouvelle visite de Budapest en septembre 2017
L'entrée des bains Gellért

L'entrée des bains Gellért

 Szt. Gellért Bains Thermaux et piscine

1118 Budapest, Kelenhegyi utca 4 Tél. : +36 1 466 6166 Heures d'ouverture : 6 à 20 H

Les bains SZéchenyi gyogyfürdö situés dans le Bois-de-Ville Vàrosliget

Les bains SZéchenyi gyogyfürdö situés dans le Bois-de-Ville Vàrosliget

Les bronZes du toît des bainsLes bronZes du toît des bainsLes bronZes du toît des bains

Les bronZes du toît des bains

De style néobaroque, ces bains furent construits entre 1913 et 1927.

Il s'agit du plus grand complexe thermal d'Europe. Amis, familles, touristes, lecteurs, curistes, joueurs d'échecs ... viennent se prélasser dans ses eaux chaudes.

La baignade sous la neige dans les bains extérieurs à 38°C n'a pas son pareil ! Ces bains comptent parmi les lieux les plus touristiques de la capitale hongroise

Les bains SZéchenyi, SZéchenyi Fürdö : ***

Allaltkerti körut 11, Varolisget (Bois de Ville)

Ouverts de 6 à 22 heures Tlj fermeture des caisses une heure avant.

Métro. M1 terminus

(xivème arrondissement) Tél : 0036 1 363 3210

Site : lien http://www.budapestgyogyfurdoi.hu

 

 

Les bains en activité en septembre 2017

Une nouvelle visite de Budapest en septembre 2017

Les bains Lukacs

Les bains Lukacs   Lukacs gyogyfürdö

Les bains Lukacs Lukacs gyogyfürdö

Une nouvelle visite de Budapest en septembre 2017Une nouvelle visite de Budapest en septembre 2017Une nouvelle visite de Budapest en septembre 2017

Les bains turcs   Kiraly fürdö

Les bains turcs  Kiraly fürdöLes bains turcs  Kiraly fürdöLes bains turcs  Kiraly fürdö

Les bains turcs Kiraly fürdö

Les bains Kiraly : les quatre petits bassins ottomans remontent à 1565; La température va de 26 à 40°C. Ces authentiques bains turcs furent construits sans doute pour la garnison de l'armée ottomane qui campait tout près.

L'Opéra de Budapest  :

De tous les monuments qui ont été édifiés en 1896 pour célébrer le millénaire de la Hongrie,

l'Opéra de Budapest est sans doute le plus réussi.

 

L'Opéra d'État hongrois Magyar Állami Operaház, architecte :  Miklós Ybl

Son architecte rêvait de rivaliser avec l'opéra parisien de Charles Garnier :  résultat : 9 ans de travaux et une ardoise de quatre millions de forints et un vertigineux tourbillon de marbres et d'or.

La grande salle peut accueillir près de 1300 spectateurs.

Operaház, l'Opéra de Budapest : Andrassy ut 22, métro. Opéra,

Visites guidées à 15 et 16 heures (en plusieurs langues, dont le français)

L'opéra de Budapest  Operaház,

L'opéra de Budapest Operaház,

Operaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifiqueOperaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifiqueOperaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifique
Operaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifiqueOperaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifiqueOperaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifique

Operaház, l'opéra et son magnifique décor intérieur Une diva et voix magnifique

Les grandes halles de Budapest :

Le grand Marché couvert de Budapest  Központi Vásárcsarnok

Le grand Marché couvert de Budapest Központi Vásárcsarnok

Les grandes halles de Pest : Budapesti Központi Vásárcsarnok

 

Cet édifice est bâti selon un style néogothique. Quant à l’architecture intérieure du bâtiment, elle ressemble à d’autres édifices typiques de la capitale de la Hongrie. En effet, l’intérieur du marché couvert de Budapest ressemble à celui de la Gare de l’Ouest, le Nyugati Pályaudvar. Cet impressionnant bazar touristique est situé au centre de la perle du Danube.

On y trouve de nombreux stands de boissons, fruits, légumes, charcuterie, boucherie et pâtisserie au rez-de-chaussée, et des stands de souvenirs et de restauration au 1er étage.
Il ne faut pas rater le langos, la spécialité locale (type de pain frit recouvert d'ail écrasé, de crème aigre et de fromage, ou jambon).

 

Les grandes halles Klauzál Klauzál téri nagycsarnok :

 

Les grandes halles de Klauzál tér, Klauzál téri nagycsarnok sont un marché couvert situé dans le quartier d'ErZsébelvaros du VIIème arrondissement sur Klauzál  ter.

Coordonnées
 
 
Les grandes halles Klauzál  Klauzál téri nagycsarnok

Les grandes halles Klauzál Klauzál téri nagycsarnok

 

Les gares de Budapest situées sur Pest

La gare de l'EstLa gare de l'EstLa gare de l'Est

La gare de l'Est

La gare de l'Est  Budapest Keleti pályaudvar

La gare de Budapest-Keleti, Budapest-Keleti pályaudvar, ancienne gare centrale, Központi pályaudvar, est la plus grande gare ferroviaire de Budapest. Elle se situe dans le 8èle arrondissement sur Baross tèr. Mise en service en 1881, elle permet à l'origine la desserte de l'est de laHongrie, mais aussi de la Roumanie et des autres pays des Balkans, d'où son nom (kelet signifie « est » en hongrois).

 

La gare de l'Est, ses intérieurs, ses quais et son restaurantLa gare de l'Est, ses intérieurs, ses quais et son restaurantLa gare de l'Est, ses intérieurs, ses quais et son restaurant

La gare de l'Est, ses intérieurs, ses quais et son restaurant

 

La gare de l'Ouest :

La gare de l'Ouest de Budapest Budapest Nyugati pályaudvar,

La gare de l'Ouest de Budapest Budapest Nyugati pályaudvar,

 

La gare de Budapest-Nyugati, Budapest Nyugati pályaudvar,

La gare de Budapest-Nyugati, Budapest Nyugati pályaudvar, est l'une des trois grandes gares ferroviaires de Budapest, Nyugati pályaudvar signifie littéralement « gare de l'Ouest » en français. La gare de Budapest-Nyugati dessert à la fois le nord de la capitale hongroise, c'est-à-dire les localités du coude du Danube, mais aussi l'axe Sud-Est. Sa façade conçue par les ateliers Eiffel donne sur le Nagykörùt et Nyugatitér.

La gare de l'Ouest et les premiers tramways

 

Du côté de Buda, la ville haute,

l'ancien palais royal et son quartier

Une nouvelle visite de Budapest en septembre 2017
La colonne de la Sainte-Trinité à Buda près de l'église Mathias

La colonne de la Sainte-Trinité à Buda près de l'église Mathias

La colonne de la Sainte-Trinité :  Szentháromság-oszlop

C'est le point le plus élevé de la colline, face à la colline, face à l'église Mathias. La colonne a été choisie pour implorer la protection divine contre la peste au 18ème siècle.

Szentháromság tér
Colline du Château, Ier arrondissement.Buda


 
Le palais royal de Buda vu de Pest

Le palais royal de Buda vu de Pest

Le palais royal de Buda

Le palais royal de Buda

La fontaine des enfants pêcheurs : voir article blog spécifique http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/09/la-fontaine-des-enfants-pecheurs-a-buda.html

La fontaine du roi Mathias ou Matthias I, voir article janvier 2017 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/la-fontaine-a-budapest.html

La fontaine des enfants pêcheurs au palais royal de Buda

La fontaine des enfants pêcheurs au palais royal de Buda

Détails de la fontaine des enfants pêcheursDétails de la fontaine des enfants pêcheurs

Détails de la fontaine des enfants pêcheurs

La fontaine du roi Mathias au palais royal de Buda

La fontaine du roi Mathias au palais royal de Buda

Voir article du blog la fontaine du roi Mathias : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/la-fontaine-a-budapest.html

Un peu de phitalélie :

L'Opéra  l'église Mathias le Pont des Chaînes

L'Opéra l'église Mathias le Pont des Chaînes

Désolé pour les accents aiguës sur certaines voyelles dans le mauvais sens !

Merci à notre guide Art nouveau Ivan !

Merci à nos charmantes hôtes Noria et Gyorgy pour leur accueil chaleureux !

Quelques documentations, sites et liens :

L'Art nouveau à Budapest voir site et lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9cession_hongroise

Sources et liens Wikipédia :

Un premier séjour à Budapest en janvier 2017 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/un-sejour-a-budapest.html

Un carnet de voyage aquarelles à Budapest en janvier 2017 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/carnet-de-voyage-aquarelles-et-dessins-a-budapest.html

Site guide Ivan : http://www.ivan-guide-budapest.com

Guides : "Un Grand Week-end à Budapest" Hachette Tourisme WE by hachette lien Facebook

guide et ses plans détachables

"Budapest en quelques jours" : lonely planet et ses plans détachables,

"Budapest petit futé" City Trip, Spécial week-end et court séjour, lien : http://www.petitfute.com

 

 

Bonne visite !

 

Repost 0
28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 15:18
La fontaine des enfants pêcheurs à Buda

Visite d'une magnifique fontaine située dans l'enceinte du palais royal de Buda en septembre.

La fontaine des enfants pêcheurs à BudaLa fontaine des enfants pêcheurs à Buda

L'artiste : le sculpteur hongrois Senyei Károly

 Né le 15 janvier à Buda et décédé le 7 février 1919 à Budapest
Sa vie :

L'artiste a étudié à Budapest, Vienne et Munich, déménagé à Budapest en 1886. Il a principalement fait de la maçonnerie et la construction de sculptures décoratives. Il a fait plusieurs travaux pour le palais royal de Buda tels que: la statue du tympan de la façade principale (détruite), la Guerre de paix et de paix dans la cour du Lion, la façade du Danube de la fontaine de pêche (vers 1900), la salle des Habsbourg III, Kàroly - MàriaTeréZi  - Ferenc JosZef I. - Queen EliZabeth, statue de bronze dans la crypte du roseau: des ancrages du côté des enfants. Ses travaux publics à Budapest comprennent: Thrush Children's Well (1896, place Vigado) place Vigadó ), gr. Jànos Buttler (1903, au parc Ludovika Academy, du Military HistoryMuseum en 2005), gr. Jànos Palf  (1905, Körönd, décomposé en stock), devant l'entrée principale de l'Université d'Art, quatre personnages allégoriques (1908, détruits). Parmi ses meilleurs travaux figurent les Trigas sur l'ancien manoir (aujourd'hui Musée ethnographique), le1er (St) Istvàn (1911) et le II. Monument du millénaire, Endre (1912). Beaucoup de ses statues se trouvent au musée Kiscelli à Budapest et à la Galerie nationale hongroise.

La fontaine des enfants pêcheurs à Buda
La fontaine des enfants pêcheurs à Buda
Repost 0
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 07:12
Le pont des Chaînes le 31 décembre 2016

Le pont des Chaînes le 31 décembre 2016

Le pont des chaînes Széchenyi (Széchenyi Lánchíd)

Type de pont

Pont suspendu

Date d'inauguration

1849, reconstruction en 1949

Longueur

380 mètres

"Avec la construction des ponts, le Danube a cessé d’être une séparation, bien au contraire, il est devenu un trait d'union entre Buda et Pest..."

Sans le Danube, Budapest ne serait pas ce qu'elle est, en effet le fleuve a joué un rôle central dès la fondation de la ville. Les deux parties de la capitale (Buda et Pest) se sont construites sur les rives du fleuve. Les ponts sur le Danube sont relativement récents, le premier pont a été construit en 1766-67 et le premier pont « en dur » seulement en 1849. Longtemps il n'y avait que le bac pour traverser le fleuve à Budapest. Durant la deuxième guerre mondiale les troupes allemandes ont fait exploser les ponts lors de leur retraite, il a fallu plusieurs années pour les reconstruire.

Le Pont des chaînes, Széchenyi lánchíd, Pont des chaînes Széchenyi ou Lánchíd , Pont des chaînes est un pont suspendu  qui enjambe le Danube à Budapest.

Entrepris en 1839 selon le projet du comte Itvan Széchenyi  et terminé en 1849 par l’Écossais Adam Clark, d'après les plans de l'Anglais William Tierney Clark, il possède un tablier long de 360 mètres supporté par deux tours, un exploit technique pour l'époque. Il fut le premier pont permanent sur la section hongroise du Danube et constitue l'emblème de Budapest.

 

Images : Jacques Bousiquier

Le pont des Chaînes de Budapest et la légende des quatre lions sans langue :

**************************

Femme de lettres, polémiste très appréciée dans les salons de la IIIème République, amie de Georges Sand et de Marie d’Agoult, Juliette Adam (1836-1936) se rend à Budapest en 1884. Elle fait du pont des Chaînes, du Danube et de la ville une description pleine d’admiration. Elle reprend ici la légende qui veut que les quatre lions du pont des Chaînes réalisés par le sculpteur hongrois János Marschalkő (1818-1877) n’ait pas de langue et que l’artiste se serait suicidé pour cet oubli. Il est vrai qu’on la distingue à peine mais les lions ont bien une langue au fond de leur gueule. Chacun peut le vérifier sur place.

*****************************************

Il n’a pas été aisé, pendant longtemps, de traverser le Danube, même à Budapest. La construction relativement tardive du premier ouvrage "en dur" de la capitale hongroise, le pont des Chaînes (Szechenyi Lánchíd), au XIXème siècle, en est une illustration.

 

Le pont de bateaux vers 1840, dessin de W. H. Bartlett

Depuis la deuxième moitié du XVIIIème siècle (1767) on pouvait traverser le Danube à la hauteur de Budapest par un pont de bateaux : « C’est un pont volant constitué d’environ cinquante bateaux attachés par des chaînes, deux ou trois d’entre eux sont sont décalés afin de ménager une ouverture permettant le passage des navires ; mais en hiver, les énormes masses de glace charriées par le courant viennent s’accumuler à tel point que l’on doit démonter le pont volant. Les communications entrez les deux villes sont coupées et ne peuvent reprendre tant que le fleuve n’est pas entièrement gelé. Le désagrément subi périodiquement par les habitants en raison du gel devient si gênant que la construction d’un pont de fer est maintenant envisagée. »

Le pont des Chaînes, Szechenyi Lánchíd, un des symboles de Budapest

« Je donnerais bien un an de mes revenus pour voir un vrai pont entre Buda et Pest »

Comte István Széchenyi, décembre 1820

 

Depuis la deuxième moitié du XVIIIème siècle (1767) on pouvait traverser le Danube à la hauteur de Budapest par un pont de bateaux : « C’est un pont volant constitué d’environ cinquante bateaux attachés par des chaînes, deux ou trois d’entre eux sont sont décalés afin de ménager une ouverture permettant le passage des navires ; mais en hiver, les énormes masses de glace charriées par le courant viennent s’accumuler à tel point que l’on doit démonter le pont volant. Les communications entre les deux villes sont coupées et ne peuvent reprendre tant que le fleuve n’est pas entièrement gelé. Le désagrément subi périodiquement par les habitants en raison du gel devient si gênant que la construction d’un pont de fer est maintenant envisagée. »

 

Le pont de bateaux vers 1840 :

Ce pont de bateaux n’était ainsi que saisonnier. On le démontait pendant l’hiver et on le remettait en place au printemps dès que la saison des crues était passée. En hiver, il arrivait aussi que l’on puisse traverser le fleuve à pied si les conditions météorologiques le permettaient.

Vers la fin du XVIIIème siècle l’ingénieur Antal Balla propose de construire un pont en pierre afin de relier les villes de Buda et de Pest tout au long de l’année, mais son projet ne se concrétise pas. D’autres tentatives suivent au début du XIXème siècle comme celles de l’ingénieur autrichien Joseph Campmiller et du capitaine György Banitz.

Aucune de celles-ci ne voit pourtant le jour. En 1832, l’entreprenant et réformiste comte Széchenyi, qui, quelques années auparavant, après s’être rendu en hiver sur l’autre rive pour l’enterrement de son père, fut obligé de patienter huit jours avant de pouvoir retraverser le Danube pris par les glaces, fonde la Société du pont de Budapest. Celle-ci doit élaborer avec le palatin un projet définitif. Le comte lui-même effectue un voyage en Grande-Bretagne afin de s’informer des techniques anglaises. « En 1833, la Diète nomme un comité de dix membres, parmi lesquels figurent les députés des villes royales de Pest et de Buda, qui doit récolter les fonds nécessaires à la construction du pont. Il est d’abord exclu de faire payer à la noblesse l’intégralité de l’entreprise ; on ne peut d’avantage compter sur une aide publique et une souscription ne suffira pas. Les membres du comité se mettent tous d’accord pour exiger un droit de péage à l’ensemble de la population, y compris des nobles, pourtant exempts de tout impôt jusqu’alors. L’entreprise devient un enjeu national. En 1836, la Diète donne son aval à la construction du pont. Celui-ci n’est pas encore construit que la ville  en espère déjà une exploitation lucrative. ».

Ce sera un projet anglais qui sera retenu, celui de l’ingénieur anglais William Tierney Clark (1783-1852), à l’origine des ponts suspendus d’Hammersmith, (Londres, 1827), de Shoreham et de Marlow qui servira de modèle pour celui de Budapest. La première pierre est posée solennellement le 24 août 1842. Les travaux sont dirigés sur place par un ingénieur écossais homonyme, Adam Clark (1811-1866). Ils vont se prolonger, puisqu’il faudra attendre jusqu’après la révolution de 1848 pour que celui-ci soit mis en service

Le pont des Chaînes deviendra rapidement le symbole de toute la ville. Sa longueur est de 380 m et sa largeur de 14, 5 m. Il fut par la suite détruit et reconstruit à plusieurs reprises.

Le pont aujourd'hui :

Le pont des Chaînes actuelLe pont des Chaînes actuel

Le pont des Chaînes actuel

Ce n'est pas le pont des Chaînes, mais à Budapest, le Danube est pris dans les glaces en janvier 2017

Ce n'est pas le pont des Chaînes, mais à Budapest, le Danube est pris dans les glaces en janvier 2017

Localisation du pont des Chaînes

Localisation du pont des Chaînes

Voir aussi autres articles sur Budapest :

Un séjour à Budapest : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/un-sejour-a-budapest.html

La fontaine du roi Mathias à Buda : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/la-fontaine-a-budapest.html

La place des Héros à Budapest : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2017/01/la-place-des-heros-a-budapest-hosok-tere.html

Documentations :

Voir aussi sources site Le pont des Chaînes  Széchenyi lánchíd Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sz%C3%A9chenyi_l%C3%A1nch%C3%ADd

La légende des quatre lions sans langue : sources Danube culture : http://www.danube-culture.org/le-pont-des-chaines-de-budapest-et-la-legende-des-quatre-lions-sans-langue/

Le pont des Chaînes Széchenyi lánchíd site Cityzeum : http://www.cityzeum.com/le-pont-des-chaines-szechenyi-lanchid-12996

 

 

Repost 0