Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 09:29

 

La première exposition monographique à Paris du maître autrichien de l'art nouveau, dit Secession

Otto Wagner (1841-1918) est l’un des principaux architectes européens du tournant des XIXe et XXe siècles. La première exposition monographique qui lui est consacrée en France est à découvrir au lendemain du 100e anniversaire de sa disparition. Les objets présentés, ainsi que les supports d’analyse de son œuvre, sont variés (objets d’arts, tableaux, photographies, films...) : près de 500 pièces sont ainsi réunies à travers le parcours.

Portrait d'Otto Wagner au crayon

 

Le style art nouveau autrichien

appelé

La Secession viennoise : Sécession viennoise

Otto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à ParisOtto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à ParisOtto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à Paris
Otto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à ParisOtto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à Paris

 

Otto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à ParisOtto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à ParisOtto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à Paris

La Poste centrale de Vienne

Otto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à Paris
Otto Wagner, un maître autrichien de l'art nouveau à Paris

Biographie Otto Wagner :

Otto Koloman Wagner est né le 13 juillet 1841 à Penzin, qui était dans la banlieue de Vienne. Son père

Rudolf Siemeon Wagner, notaire de la cour auprès de la chancellerie de Hongrie, et sa mère Susanne vivaient dans un milieu grand-bourgeois. Rudolf Wagner décéda d'une maladie des poumons lorsque son fils n'avait que cinq ans (probablement la principale raison du lien très fort qui unissait Otto à sa mère). Malgré les difficultés financières causées par la mort du père, Otto reçut une bonne formation. Il alla deux ans à partir de 1850 au lycée académique de Vienne puis à celui du couvent de Kremsmünster. Entre 1857 et 1862, il étudia à l'Académie royale d'architecture à Berlin et à Vienne, d'abord à l'Institut polytechnique, puis à l'Académie des beaux-arts, où August Sicard von Sicardsburg (1) et Eduard van des Nûll (2) furent ses professeurs. En 1862 , âgé de 21 ans, il entra à l'atelier de Heinrich von Försters (3)  après un stage pratique dans la maçonnerie. Il s'intégra alors dans le cercle des proches de Ludwig Försters (4) et Theophil von Hansen (5) et commença à élaborer lui-même des projets de constructions de style historiciste dès 1864. Son premier grand succès fut la victoire au concours pour la construction du Kursalon dans le Stadtpark de Vienne. Cependant, c'est un autre projet qui fut réalisé. En 1879, il réalisa la décoration de la célébration des noces d'argent du couple impérial. En 1880, il conçut le projet Artibus, un quartier de musées monumental pour Vienne. Les travaux de ses premières années (essentiellement des villas et maisons de location, pour lesquelles il était aussi souvent maître d'ouvrage) sont assez peu documentés.

C'est en 1895 qu'il publie un ouvrage Architecture moderne dans lequel il expose ses positions et sa volonté de délaisser les styles du passé au profit des nouvelles exigences urbaines et démographiques. Il est alors professeur à l'Académie des Beaux-Arts de Vienne.

En 1897, Arthur von Scala devint le directeur du musée de l'art et de l'industrie (aujourd'hui musée des arts appliqués) et y embaucha Otto Wagner ainsi que Felician Myrbach (6), Josef Hoffmann (7)  et Alfred Roller (8), aussi rattachés à l'école des métiers de l'art (aujourd'hui université des arts appliqués). L'année suivante, il adhère au groupe Sécession viennoise  où il retrouve d'anciens élèves et une pensée moderne en butte contre le style académique.

Architecte à succès, il avait aussi une vie privée mouvementée. Il eut deux enfants de Sophia Paupie (1840-1912), Otto (1864-1945) et Robert (1865-1954), adoptés en 1882. Sous la pression de sa mère, il épouse Josefine Domhart en 1863 avec qui il a deux enfants, Susanne et Margarete. Il divorce en 1880, peu après la mort de sa mère et épouse en secondes noces quatre ans plus tard Louise Stiffel dont il aura trois enfants, Stefan, Louise et Christine. Il semble avoir reporté son adoration pour sa mère sur sa deuxième femme de 18 ans plus jeune que lui.

Le 11 avril 1918, Otto Wagner meurt, âgé de 76 ans, dans son appartement de Neubau, 4 Döblergasse,

immeuble qu'il avait fait construire en 1912. Il repose au cimetière de Hietzing, dans une tombe conçue par ses soins.

 

La Secession viennoise : Sécession viennoise

 

(1) Lien Site wikipédia August Sicard von Sicardsburg  : August Sicard von Sicardsburg

(2) Lien site Wikipédia Eduard van der Nüll : Eduard van der Nüll

(3) Lien site Wikipédia Heinrich von Fösters :   Heinrich von Försters

(4) Lien site Wikipédia Ludwig Föster  : Ludwig Förster

(5) Theophil von Hansen  : Theophil von Hansen

(6) Lien site Wikipédia Felician Myrbach : http://Felician Myrbach 

(7) Lien site Wikipédia Josef Hoffmann : Josef Hoffmann

(8) Lien Wikipédiia Alfred Roller : Alfred Roller

Lien site Wikipédia : http://Koloman Moser

 

 

Quelques-unes des œuvres d'Otto Wagner : sources site Wikipédia

  • Synagogue orthodoxe de Budapest, rue Rumbach (1873)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Schottenring (1877)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Rathausstrasse (1880)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Stadiongasse (1882)
  • Banque autrichienne des Länder, Vienne, Hohenstaufengasse (1884)
  • Première villa Wagner à Vienne, Hüttelbergstrasse (1886)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Universitätsstrasse (1887)
  • Immeuble d'habitation Zum Anker à Vienne, Spiegelgasse (1894)
  • Barrage sur le Danube à Nussdorf à la frontière de Vienne (1894)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Rennweg (1889)
  • Le Stadtbahn viennois, système ferroviaire métropolitain, aujourd'hui intégré dans le réseau du métro 6 (1894-1902)
  • la station de métro Karlsplatz (1898)
  • la maison des majoliques ou Majolikahaus (1898-1899)
  • la Maison aux médaillons ou Musenhaus, Linke Wienzeile 38 (1898-1899)
  • la Caisse d'épargne de la poste (Postsparkasse) (1904-1912)
  • l'église Saint-Léopold am Steinhof (1903-1907)
  • le pavillon de l'écluse de Kaiserbad (1906-1907)
  • la seconde villa Wagner (1912)

 

La Cité de l’architecture et du patrimoine :

Située dans le Palais de Chaillot à Paris, la Cité de l’architecture et du patrimoine est, depuis son ouverture en 2007, le plus important centre d’architecture au monde. Son musée présente les plus grands chefs d’oeuvre de l’architecture française, du Moyen Âge à nos jours. La cité propose également des expositions temporaires consacrées à toutes les formes de création architecturale, en France et à l’étranger.


Renseignements : 01.58.51.52.00
Musée national
Horaires : Tous les jours (sauf mardi, 1er janvier, 1er mai, 25 décembre) 11h-19h, nocturne jeudi jsq 21h
Tarifs : entrée 8€, tarif réduit 6€, -26 ans/1er dimanche du mois gratuit (musée uniquement).

Voir aussi autre articles du blog sur le mouvement art nouveau dit Secession à Vienne : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/le-circuit-art-nouveau-dit-secession-a-vienne-autriche.html

 

Bonne visite !!

Partager cet article
Repost0

commentaires

L
bonjour,<br /> <br /> je vous suis avec intérêt depuis longtemps. <br /> Je note que sur la première image de ce post, vous indiquez "la porte centrale de Vienne" alors qu'il s'agit de la Poste Centrale de Vienne<br /> Merci pour la photo de la tombe de Wagner<br /> cordialement<br /> Ladyblack
Répondre
J
Merci de votre relecture, chère lectrice attentive, je vais corriger cette coquille. Pour info. , je vais retravailler sur le circuit Otto Wagner à Vienne. J'avais travaillé sur le circuit art nouveau de Vienne, il y a quelques mois, mais pas sur un spécifique de cet architecte génial. A bientôt. Jean-Pierre. jeanpierrekosinski@gmail.com<br />