Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 20:06
Une visite à Saint-Germain-en-Laye
Une visite à Saint-Germain-en-Laye
Une visite à Saint-Germain-en-Laye

Dix siècles d'histoire :

Bien que les premières traces d'habitation datent du VIIème siècle, on s'accorde à reconnaître que les origines de Saint-Germain-en-Laye remontent au début du XIème siècle lorsque le roi Robert II le Pieux, qui aimait chasser dans la forêt de Laye, fit construire un monastère à l'emplacement de l'actuelle église Saint-Germain.

 

La ville de Saint-Germain-en-Laye a vu son histoire liée à la présence de son château qui fut une résidence régulière des rois de France dont l'importance diminua néanmoins par suite de l'installation de Louis XIV à Versailles, et à la forêt, ancien domaine de chasse royal. Au début du XXIe siècle, elle est le siège d'une sous-préfecture des Yvelines et est devenue une ville résidentielle recherchée, au caractère international marqué.

Une visite à Saint-Germain-en-LayeUne visite à Saint-Germain-en-Laye

Le domaine national de Saint-Germain-en-Laye :

Les constructions du XVIème siècle :

Le Domaine National de Saint-Germain-en-Laye, résidence royale à partir du XIIème siècle, s'étend sur 45 hectares.

Le château médiéval réaménagé pour Saint-Louis qui fit ériger la chapelle, puis sous Charles V, fut presque entièrement reconstruit pour François 1er à partir de 1539, sous la direction de Pierre Chambiges, Le gros œuvre était achevé à la mort du roi en1547.

Dix ans plus tard, Henri II demanda à Philibert de l'Orme de construire à proximité un édifice qui, à la suite de transformations et d'embellissements successif sous Charles IX et surtout sous Henri IV, devint le "Château Neuf", résidence principale, tandis que le "Château Vieux" abritait les Enfants de France. En même temps, d'immense jardins en terrasse , à l'instar des jardins italiens, furent aménagés par Claude Mollet sous la direction d'Etienne du Pérac. Leur célébrité venaient des automates hydrauliques installés par Thomas Francini dans leur grottes de rocaille.

Les aménagements de Louis XIV :

Le "Château Neuf", délaissé pendant la Fronde,fut victime de sa situation dominante et se dégrada rapidement à cause de la fragilité du sol.

En 1660, un éboulement détruisit en partie les terrasses supérieures, l'escalier en demi-cercle, et les grottes attenantes.

C'est alors que Louis XIV décida d'importantes modifications dans le domaine :

  • Les jardins furent entièrement remodelés entre 1669 et 1673 par Le Nôtre qui créa le Boulingrin, le Grand Parterre, les Broderies et établit la Grande Terrasse qui s'étend sur 2,4 kilomètres jusqu'au château du Val,
  • Jules Hardouin-Mansart chercha à régulariser le Château Vieux en chemisant chacun des cinq angles d'un énorme pavillon. Le côté sud et la chapelle furent aussi modifiés.

Le château du Val :

Situé à l'extrémité nord de la Grande Terrasse, le château du Val était à l'origine une maison de chasse construite par l'architecte Jules Hardouin-Mansart pour le roi Louis XIV sur l'emplacement d'un ancien rendez-vous de chasse de Louis XIII.

Le château du Val, images actuelle et vers 1900. Dans la cour du château, le buste de Louis XIV
Le château du Val, images actuelle et vers 1900. Dans la cour du château, le buste de Louis XIV

Le château du Val, images actuelle et vers 1900. Dans la cour du château, le buste de Louis XIV

Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville
Images et détails de la ville

Images et détails de la ville

Le château de Saint-Germain-en-Laye aux façades récemment rénovéesLe château de Saint-Germain-en-Laye aux façades récemment rénovées

Le château de Saint-Germain-en-Laye aux façades récemment rénovées

Le Château-Vieux :

Il fut construit à la demande de François 1er, par Pierre Chambiges, qui utilisa les fondations, de forme pentagonale, d'un château fort bâti au XIVème siècle par Charles V, Chambiges y incorpora la chapelle édifiée par Saint-Louis en 1238. François 1er et les rois qui lui succédèrent y firent de nombreux séjours. Louis XIV, né le 5 septembre 1638 au Château-Neuf, dont il ne reste que quelques vestiges, établit sa résidence à Saint-Germain-en-Laye de 1666 à 1682. Saint-Germain-en-Laye devint alors, de fait, le siège du gouvernement du royaume. La configuration générale du centre-ville date de cette époque. Napoléon III fit restaurer le Château-Vieux par Eugène Millet, qui détruisit notamment des pavillons ajoutés sous Louis XIV. L'Empereur y installa e, 1867 le "Musée d'Antiquités Celtiques et Gallo-Romaines".

Le Musée d'Archéologie retracent, sur près d'un million d'années, la vie des hommes en France depuis les origines jusqu'au Moyen Age. aujourd'hui, le musée renferme la plus grande collection d'art préhistorique au monde et l'une des plus riches collections archéologiques d'Europe. En tout, près de 30.000 objets sont exposés, dont la célèbre "Dame de Brassempouy", Landes.

L'église Saint-Germain :

 

l'édifice actuel fut consacré en 1827.

Comme les deux précédents, il fut construit sur l'emplacement du petit prieuré, placé sous l'évocation de Saint-Germain et de Saint-Vincent, auquel Saint-Germain-en-Laye doit sa naissance au début du XIème siècle. De son péristyle, on domine un vaste espace dégagé, s'étendant depuis le parterre du château jusqu'au Jardin des Arts, où se trouve le très moderne théâtre municipal Alexandre Dumas.

La place du Marché Neuf :

La place du Marché Neuf, carnet de voyage de Fordan, dessin en préparation de ses aquarelles

La place du Marché Neuf, carnet de voyage de Fordan, dessin en préparation de ses aquarelles

La place du Marché neuf , la Poste et ses arcades :

Cet endroit initialement situé entre leru de Buzot et la forêt de Saint-Germain-en-Laye était le cimetière de la ville, le centre de Saint-Germain-en-Laye étant alors situé autour du château.

Jusqu'en 1763, l’hospice, situé dans l'actuelle rue de Poissy, avait reçu du roi Louis XIV l'autorisation d'exploiter une halle servant de marché à ciel ouvert, situé juste à côté du cimetière de la ville.
En 1771, un premier bâtiment, la halle aux blés et aux farines, est construit.
La place marché neuf fut créé en 1776, sur l'emplacement de ce cimetière qui avait été transféré en raison de l'extension de la ville et pour des raisons d'hygiène, pour devenir la nouvelle place du marché, en remplacement de l'ancien marché, le vieux marché, alors situé au carrefour Cadran correspondant au croisement des actuelles rue au Pain, rue de paris et rue du Vieux-Marché.

Au début du XIXe siècle, les maisons entourant la place sont construites en 1820, les arcades viennent agrémenter l'ensemble.

En 1911, le bâtiment des postes et télécommunications est construit sur l'emplacement de la halle aux blés et farines.

 

Une visite à Saint-Germain-en-LayeUne visite à Saint-Germain-en-LayeUne visite à Saint-Germain-en-Laye

La Maison natale de Claude Debussy : le musée consacré au compositeur

Cette maison est le premier espace d'exposition permanente consacré à Claude Debussy (1862-1918), l'un des plus grands compositeurs français dont l'oeuvre novatrice marque une étape essentielle dans l'histoire de la musique? En sa maison natale, présentation d'objets personnels et de documents iconographiques relatant sa vie, son oeuvre et ses affinités artistiques; évocation des grandes tendance, Pierre Le Muets de l'époque, saison musicale, exposition temporaires, ateliers pédagogiques.

Cette maison du XVIIème siècle fut surélevée d'un étage au XVIIIème siècle.

Comme beaucoup de maisons modestes du centre-ville, ce bâtiment est issu d'un plan type de l'architecte du roi, Pierre Le Muet (1591 - 1669) : 2 corps de bâtiments séparés par une cour avec une façade sur rue très étroite. La cour contient un puits. Un magnifique escalier en bois conduit aux étages de la maison natale de Claude Debussy, qui naquit dans cette maison en 1862.

Le Musée Départemental Maurice Denis Le Prieuré :

2, bis rue Maurice Denis Tél. : 01 39 73 77 87

Le musée départemental Maurice Denis-Le Prieuré, installé dans l'ancienne demeure de l'artiste du même nom (1870-1943), réunit autour du peintre théoricien du groupe des nabis, une collection d'oeuvres d'artistes symbolistes, post-impressionnistes et de l'Ecole de Pont-Aven. Il et ainsi possible de découvrir les peintures de Maurice Denis; entourées d'oeuvres de Paul Gauguin, d'Emile Bernard, de Paul Sérusier, de Pierre Bonnard, d'Edouard Vuillard, de Paul-Elie Ranson et bien d'autres artistes.

La forêt de Saint-Germain :

3 532 hectares font de la forêt de Saint-Germain le deuxième massif forestier des Yvelines après la forêt de Rambouillet (12 900 hectares).

Une grande variété d’essences s’y trouvent représentées : chêne rouvre (53%), hêtre (18%), planté abondamment entre 1890 et 1950, charme (8%), pin sylvestre et noir d’Autriche (12%) et érable, frêne, merisier, sorbier, bouleau, tremble, alisier, châtaignier.

Les points d’eau de la forêt : la Mare aux Canes sur la Route du Houx, l’étoile du Loup, l’Étang du Corra,  sur la Route de Conflans.

La forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye Site et lien : http://www.saintgermainenlaye.fr/decouvrir-la-ville/richesses-et-patrimoine/foret-domaniale/

Le pavillon de la Chasse : site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pavillon_de_la_Muette

Site officiel du Pavillon de la Muette : http://www.pavillondelamuette.fr/

Article blog Le Pavillon de la Muette de l'architecte Ange-Jacques Gabriel : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/04/le-pavillon-de-la-muette-de-l-architecte-ange-jacques-gabriel.html

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/07/le-pavillon-de-la-muette-en-foret-de-saint-germain-ouvert-au-public-en-aout.html

 

 

L'office de Tourisme de Saint-Germain-en-Laye :

38, rue au Pain Tél. : 01 30 87 20 63

Courriel : info@saintgermainenlaye-tourisme.fr Site internet : http://www.saintgermainenlaye-tourisme.fr

Site Wikipédia Saint-Germain-en-Laye lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saint-Germain-en-Laye

 

Bonne visite !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine des Yvelines
commenter cet article

commentaires