Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

29 mai 2017 1 29 /05 /mai /2017 06:41
Les carrières du Mesnil-le-Roi

Le anciennes carrières du Mesnil se situent la plupart à Carrières-sous-Bois, mais on peut en trouver bien d'autres dans des secteurs du Mesnil.

Les carrières du Mesnil-le-RoiLes carrières du Mesnil-le-Roi

Les mesnilois ont sans doute oublié que nombre d’édifices, des châteaux environnants, dont celui de Versailles, ou des immeubles type Haussmann à Paris, ont été en partie construits avec des pierres tirées du sous-sol de leur commune. La pierre tendre du Mesnil fût largement utilisée pour les intérieurs.

.

La quasi totalité des carrières est aujourd’hui fermée, sans fonction particulière. Au XXème siècle elles ont eu quatre autres destinations :

– En 1940, l’Etat-Major français y logea un quartier général, vraisemblablement pour des transmissions.

Puis la Wehrmacht y séjourna jusqu’à la Libération. Les Allemands y installent tout un réseau de petits wagonnets sur rail dans le sous-sol entre le Château du Val et la Seine. Après la guerre les Américains L’exploitation des carrières est plusieurs fois séculaire. Des générations de carriers ont taillé et transporté des milliers de tonnes de moellons extraits des coteaux du Mesnil laissant derrière eux des dizaines de kilomètres qui s’enchevêtrent sous la Forêt de Saint-Germain. Les pierres, tirées hors des carrières par des chevaux, étaient acheminées par la rue du Port jusqu’à l’embarcadère pour remonter la Seine. Exploitation poursuivie jusqu’en1960 boulevard Paymal occupent à leur tour les lieux, avant de se déplacer vers Taverny. Il reste aujourd’hui une carrière propriété de l’armée.

– Les champignonnistes ont progressivement occupé la plupart des carrières, boulevard Paymal, rue Maurice Berteaux, rue des Champs Fleuris, rue du Buisson Richard et rue Jules Rein. Depuis deux siècles environ les carrières du Mesnil accueillent la culture du » Champignon de Paris » ou » psalliot hortensis « . Le » blanc vierge ou mycellium » se trouve produit naturellement lors de la décomposition des déchets organiques, notamment celle du fumier de cheval. La quantité de chevaux dans le Paris du XIXème siècle permettaient d’alimenter toutes les carrières de la région. Arrivé par la gare d’Achères, le fumier était entreposé et travaillé rue du Port pour favoriser la fermentation. Puis acheminé dans les carrières, où il bénéficiait d’une température constante, il était étalé par couches successives en meules avant d’être recouvert d’une légère couche de sable. Le ramassage des champignons, à la lampe à huile, s’effectuait quelques semaines plus tard. En 1980, avant la cessation complète de cette activité vers 1990, les carrières du Mesnil, 26 hectares en jachère trimestrielle, produisaient encore de l’ordre de 50 à 60 tonnes par mois.

– Au début du XXème siècle quelques habitations troglodytes subsistent rue des Cheverrures et rue du Buisson Richard. Et en 1950, 5 familles vivaient encore dans la carrière du père Mathieu, rue Jules Rein.

– Actuellement les deux familles de maraîchers utilisent certaines carrières à des fins de stockage ou de mûrissement de leurs produits.

Sources : site officiel de la ville du Mesnil-le-Roi

 

Les carrières du Mesnil-le-RoiLes carrières du Mesnil-le-RoiLes carrières du Mesnil-le-Roi
Les carrières du Mesnil-le-RoiLes carrières du Mesnil-le-Roi
Plan du secteur de la rue des Grottes, de la rue et l'impasse de Cheverrures

Plan du secteur de la rue des Grottes, de la rue et l'impasse de Cheverrures

Visite d'une habitation troglodyte rue des Cheverrures

Visite d'une habitation troglodyte rue des Cheverrures

L'ancien puits de l'impasse des Cheverrures

L'ancien puits de l'impasse des Cheverrures

L'entrée de la carrière située près de la rue du Buisson RichardL'entrée de la carrière située près de la rue du Buisson Richard

L'entrée de la carrière située près de la rue du Buisson Richard

D'autres carrières existent dans le secteur de la rue Jules Rein. Pas d'infos actuellement, mais à suivre...

 

 

Carrières-sur-Seine et Le Mesnil ancien :

Le château de Vaux (Vauls) et la mairie du Mesnil-Carrières vus de la Seine vers 1914

Le château de Vaux (Vauls) et la mairie du Mesnil-Carrières vus de la Seine vers 1914

Le château de Vaux et l'ancien château du Mesnil. A remarquer l'absence d'ouvertures au reLe château de Vaux et l'ancien château du Mesnil. A remarquer l'absence d'ouvertures au re

Le château de Vaux et l'ancien château du Mesnil. A remarquer l'absence d'ouvertures au re

Origine du nom :

Le village de Mesnil-Carrières tire son nom de l'exploitation de la pierre provenant du coteau calcaire bordant la Seine.

Plusieurs de ce carrières deviendront des champignonnières par la suite, puis ces dernières seront abandonnées.

C'est seulement avec l'oubli de ce passé, que la ville a été renommée Le Mesnil-le-Roi.

Les carrières rejoignent celles de Carrières-sous-bois.

Lien : Les champignonnières du Mesnil-Carrières http://ruedeslumieres.morkitu.org/espace_photos/ile_france/champi_mesnil/index_carriere.html

 

Bonne visite !

 

Le centre du village de Carrières/Bois, hier et aujourd'hui :

Plan actuel du village de Carrières-sous-Bois et en 1830 (archives cadastrales de l'époque)

Plan actuel du village de Carrières-sous-Bois et en 1830 (archives cadastrales de l'époque)

Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu
Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu

Le Menil-le-Roi aujourd'hui : le plus connu

Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre
Et le plus confidentiel ... à suivre

Et le plus confidentiel ... à suivre

 

En recherche de plus d'informations sur ce sujet passionnant et historique !

Sources : Le Mesnil-le-Roi et Carrières-sous-Bois. parcours entre les gares de Maison-Laffitte et de Saint-Germain-en-Laye. Recueil de photographies et de cartes postales anciennes.

Archives : Christian Babin (ouvrage en vente à la Bibliothèque Municipale Emile Littré - Orangerie au Mesnil-le-Roi)

Partager cet article

Repost 0

commentaires