Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

14 septembre 2016 3 14 /09 /septembre /2016 19:51
Le passage Puteaux à Parix VIIIème

31, rue de l'Arcade et 18, rue Pasquier

face à la rue Tronson-du-Coudray.

Paris VIIIème arrondissement

Les deux entrées du passage : 18, rue Pasquier et 31, rue de l'Arcade

Les deux entrées du passage : 18, rue Pasquier et 31, rue de l'Arcade

Ouvert en 1839, le passage Puteaux fut réalisé à proximité de la future gare Saint-Lazare qui devait être construite à hauteur de la rue Tronchet  Il est l’œuvre de Louis Puteaux (voir la rue Puteaux dans le XVIIème arrondissement) qui y a construit plusieurs immeubles. Le passage Puteaux joua de malchance, puisqu'au lieu de se trouver dans une situation idéale, la gare fut en définitive édifiée plus au nord, dans lequartier de l'Europe. Ainsi ce passage de six travées au charme certain se trouva dès le départ déserté par les commerçants et les piétons.

Le passage Puteaux à Parix VIIIèmeLe passage Puteaux à Parix VIIIèmeLe passage Puteaux à Parix VIIIème

Le passage Puteaux est situé dans  entre la rue de l'Arcade, à l'ouest, et la rue Pasquier, à l'est, Il fait face à la rue Tronson-du-Coudray.

Le passage Puteaux

Le passage Puteaux

Image du passage PuteauxImage du passage PuteauxImage du passage Puteaux

Image du passage Puteaux

  Cette voie privée , construite sur l'emplacement de l'ancien prieuré des Bénédictines de la Ville-l'Evêque ou de Notre-Dame de Grâce, est ouverte en 1839 par Louis Puteaux. Entrepreneur de son état, Louis Puteaux fut l'un des grands bâtisseurs du quartier des Batignolles.

Ce passage relie le 31, rue de l'arcade, nom donné en souvenir d'une arcade en voûte  construite en 1651 par Alexandre de Lespinasse , détruite en 1850, qui permettait aux religieuses Bénédictines de communiquer avec leurs jardins, au 18,rue Pasquier.

Il prit également le nom de passage Pasquier, puis en 1873 à nouveau celui de Puteaux, nom qu'il conservera désormais . 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de Paris
commenter cet article

commentaires