Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 08:13

 

La Machine de Marly :

Le circuit des peintres impressionnistes des Yvelines passe par la Machine de Marly et l'ascension de sa pente. Le dénivelé n'est pas négligeable. Il en sera fait mention un peu plus loin dans son paragraphe historique.

Les peintres impressionnistes ont peint la machine de Marly et ses environs : outres les photographies et les gravures de cette époque les peintures sont des témoins passionnants de cette machine construite par la volonté du roi Soleil pour alimenter en eau les bassins des châteaux de Marly et de Versailles. Un projet démesuré, car il n'y avait pas d'endroit plus difficile à alimenter que Versailles ! Nous reviendront plus tard sur les projets envisagés par les ingénieurs du Roi pour mener à bien cette tâche gigantesque.

La Machine de Marly à Bougival, YvelinesLa Machine de Marly à Bougival, YvelinesLa Machine de Marly à Bougival, Yvelines
Plan de la machine de Marly de la Seine au parc de Marly

Plan de la machine de Marly de la Seine au parc de Marly

La Machine de Marly et son histoire :

La Machine de Marly à Bougival, Yvelines

La Machine de Marly, située à Bougival, dans les Yvelines, était le premier maillon d’un ensemble d’installations amenant l’eau de la Seine jusqu’à Versailles, pour l’alimentation des bassins et des fontaines du parc des châteaux de Marly et Versailles.

L’eau était amenée à 163 mètres au-dessus du niveau de la Seine par trois montées successives, 2 puisards intermédiaires à 48 mètres et à 99 mètres, jusqu’au réservoir de Marly en passant par l'aqueduc de Louveciennes qui dirige les eaux vers les réservoirs de Marly et Louveciennes domine Versailles à 33 mètres.

La Machine de Marly, sa conduite d'eau

Au début, le débit de l'eau transportée est de 1800 à 1500 mètres cubes par jour.

Actionnées par le courant de la Seine, 14 grandes roues dentées (comme les XIV de Louis) entrainent des pistons refoulants.

Ce dénivelé était exceptionnel à l’époque, mais les cuirs des pistons n’auraient pas résisté à la pression de 15 bars, d’où l’idée de pratiquer 3 paliers de 50 mètres sur la pente de la machine.

Un brise-glace et un dégrilleur sont installés sur la Seine pour éviter la dégradation des pales des roues.

Cette énorme installation, conçue par le charpentier Liégeois Rennequin Sualem (1645-1708) et le baron Arnold de Ville (1653-1622) entrepreneur, comprenait 14 roues hydrauliques de 12 m de diamètre installées sur la Seine. Ces roues actionnaient 221 pompes aspirantes et foulantes (64 en bas , et 30 et 49 au premier puisard , 78 au deuxième, toutes actionnées par balancier depuis l’énergie des 14 roues installées sur la Seine).

Le chantier, commencé en 1681, s’acheva le 16 juin 1684.

La machine sera inaugurée par le roi Louis XIV.

Hélas, non seulement la machine est bruyante et coûte cher, mais, constituée à 90 % de bois, elle se détériore rapidement.

En 1807, le projet d'une nouvelle machine imaginée par l'ingénieur Périer et actionnée par deux chaudières à vapeur est abandonné en 1811,

Plan du cours de la Rivière la Seine en 1685, avant la Machine de Marly

Plan du cours de la Rivière la Seine en 1685, avant la Machine de Marly

La première Machine de Marly : dessin et peinture d'époqueLa première Machine de Marly : dessin et peinture d'époque

La première Machine de Marly : dessin et peinture d'époque

La machine de Xavier Dufrayer : troisième machine de Marly

La Machine de Marly à Bougival, Yvelines

Entré à la Machine en 1839, Xavier Dufrayer est chargé de concevoir une nouvelle machine hydraulique moderne de plus grande échelle et de plus haut débit.

En effet, il s’agit désormais d’alimenter en eau non seulement Versailles mais aussi Saint-Cloud, résidence impériale de Napoléon III.

Ainsi naît la nouvelle machine hydraulique, mise en service en 1858. Elle remplace définitivement en quelques années la machine hydraulique provisoire, puis la machine à vapeur.

Composée de six roues actionnant chacune quatre pompes, elle permet un débit de 18.000 m3 par jour.

Vers 1800, toute idée de réparation est abandonnée, et la machine est finalement détruite en 1817. On la remplace alors par une machine à vapeur, construite par l’architecte Cécile et l’ingénieur Martin.

Mais les coûts d’exploitation sont toujours trop grands. On change à nouveau la machine en 1859.

Cette troisième machine, hydraulique, est conçue par Xavier Dufrayer, Directeur du Service des Eaux. Pour faire face aux besoins croissants en eau, on modernise la machine de Dufrayer, mais en 1968, on la démonte entièrement, pour la remplacer par des groupes d'électro-pompes de plus en plus puissants, jusqu’à nos jours.

La Machine de l'architecte Cécile et l'ingénieur Martin 1854. Fonctionnement avec 2 roues à aubes et une machine à vapeur

La Machine de l'architecte Cécile et l'ingénieur Martin 1854. Fonctionnement avec 2 roues à aubes et une machine à vapeur

L'ére du temps : les électro-pompes

Que reste-il de la machine aujourd'hui ?Que reste-il de la machine aujourd'hui ?Que reste-il de la machine aujourd'hui ?
Que reste-il de la machine aujourd'hui ?Que reste-il de la machine aujourd'hui ?Que reste-il de la machine aujourd'hui ?

Que reste-il de la machine aujourd'hui ?

Les grandes dates de la Machine de Marly

- 1678 : projet du chevalier Arnold de Ville et du charpentier Rennequin Sualen, tous deux citoyens liègeois,

- 1681 à 1684 : construction de la première Machine de Marly par 1800 ouvriers pour alimenter en eau les château de Marly et de Versailles et leur parc,

- 13 juin 1684 : inauguration par le roi Louis XIV de la Machine qui peut élever 5.000 mètres cubes par jour,

- 1717 : visite du tsar Pierre II de Russie,

- 1750 : alimentation en eau de la ville de Versailles,

- 1758 : incendie partiel de la machine,

- 1784 : visite du Président des Etats-Unis, T. Jefferson,

- 4 décembre 1802 : décrêt du Premier Consul Bonaparte ordonnant le remplacement de la machine, qui n'élèvait plus que 200 mètres cubes par jour,

- 1807 : projet de l'ingénieur Périer d'une nouvelle Machine actionnée par deux chaudière à vapeur, abandonné en 1811,

-  1808 : visite de l'Empereur Napoléon 1er,

- 1811 : machine hydraulique provisoire de l'architecte Cécile et de l'ingénieur Martin,

- 25 août 1817 : arrêt définitif de la première Machine de Marly et démolition de cette dernière,

- 1826 : visite du roi Charles X,

- 1827 : la Machine de l'architecte Cécile et de l'ingénieur Martin est complêtée par une machine à vapeur dans le pavillon Charles X,

- 1852 : visite du Prince Président Louis-Napoléon,

- 1854 : visite de l'Empereur Napoléon III,

- 1855 : visite de la Reine Victoria d'Angleterre,

- 1854 à 1859 : construction de la Machine hydraulique de Xavier Dufrayer, au débit régulé par de l'air comprimé,

- 9 juin 1859 : inauguration de la Machine de Dufrayer qui pourra éléver 20.000 mètres cubes par jour,

- 1870-1871 : arrêt de la machine pour cause de guerre,

- décembre 1870 : la Tour du Levant de l'aqueduc sert d'observatoire au chancelier Bismark durant le siège de Paris,

- 1880 : forage de puits dans la nappe aquifère de la Seine,

- 1896 : l'alimentation en eau se fait à partir des forages,

- 20 juin 1963 : arrêt de la machine de Dufrayer pour cause de nuisances,

- 1967 : démolition de la machine de Dufrayer et construction du barrage sur la Seine,

- 1868 : des électropompes remplace la machine. Elles sont situées dans le bâtiment Charles X toujours visible.

 

La Machine de Marly à Bougival, Yvelines

Aujourd’hui, seuls quelques bâtiments subsistent : le pavillon Charles X pour le pompage, un petit édicule au milieu de la Seine et quelques logements d’habitation pour le personnel de la SEVESC.*

Il reste aussi la conduite d'eau sur Bougival, le regard du Jongleur, l'aqueduc de Marly (voir ci-contre) et les réservoirs (voir plan ci-dessus).

Pour les groupes, l’Office de Tourisme de Bougival propose une visite guidée thématique autour des vestiges de la Machine.

Sources : Wikipédia :https://fr.wikipedia.org/wiki/Machine_de_Marly

Lien La Machine hydraulique de Marly: http://www.musee-promenade.fr/site/gauche/bloc_menus_gauches/menu_principal/histoire/histoire_du_domaine_royal_de_marly/la_machine_hydraulique

Lien Office de Tourisme de Bougival :

https://www.google.fr/#q=office+de+tourisme+bougival

Lien Office de Tourisme de Marly-le-Roi "Pays des Impressionnistes";

http://www.pays-des-impressionnistes.fr/

* SEVESC : Société des Eaux de Versailles et de Saint-Cloud Lien : https://www.sevesc.fr/fiche/37966/qui-sommes-nous

Bonne visite !

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Pay des Impressionnistes
commenter cet article

commentaires