Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

/ / /

IMGP9674-tb-flou-r.jpg

HISTOIRE du PASSAGE DU GRAND CERF

 

145, rue Saint-Denis - 8, rue Dussoubs,

75002 Paris

Métro. : Etienne Marcel ou Châtelet-les-Halles (7 minutes à pieds par la rue Montorgueil et Tiquetonne)

Ouverture :  du lundi au samedi de 8 h 30 à 20 h 00, fermé le dimanche et jours fériés

Statut : voie privée,

Caractéristiques : longueur 113 m - largeur 3 m, hauteur de la verrière : 11,80 m,

Inscription ISMH 14 novembre 1985 Passage et façades en totalité 

 

 

Le passage du Grand Cerf occupe l'emplacement de l'

ancienne hôtellerie du même nom.

En 1825, la maison du « roulage du Grand Cerf », qui était le terminus des Messageries Royales, fut démolie. La date d'ouverture du passage reste imprécise, tout comme son architecte.
Sans doute ouvert vers 1835. Le style de la verrière est cependant plus tardif.

Son histoire est étroitement liée à l'histoire du quartier : le quartier Saint-Denis était en 1830 le plus populaire et industrieux de Paris où l'on y trouvait des petites fabriques et des ateliers.

L'apparition de passages plus luxueux fit de l'ombre au Passage du Grand Cerf. Pourtant, la qualité de son architecture mérite une attention. Sa hauteur, 11,80 m, est la plus importante de tous les passages parisiens,et permet trois niveaux d'étages successifs.

 

 

 

 

 

 

 











L'entrée du passage du Grand Cerf côté rue Saint Denis

 

 

Sa structure en partie métallique permettait de construire deux niveaux de façade entièrement vitrée. L'habitation ne commence qu'à partir du troisième étage. Ainsi,
on a pu dire que ce passage était plutôt destiné à la production et à l'artisanat qu'au luxe et à la vente de ses produits.

Acquis en 1826 à la famille Monier, il fut légué par ses descendants à l'Assistance Publique en 1862. Charité ou manière élégante de se débarrasser d'un patrimoine encombrant ? Une désaffection progressive a nui à son entretien. Un projet de mise en vente du passage de la propriété du Passage du Grand Cerf , émanant d'un conseil de surveillance de l 'Assistance Publique en date du 20 février 1896, est évoqué, la rentabilité couvrant à peine les frais d'exploitation.

Des évènements assombrissent l'histoire du passage le 5 novembre 1827 : la populaire rue Saint-Denis participa fréquemment aux émeutes de Paris, des barricades s'élevaient rapidement durant ces affrontements.  Tous les passages de cette rue serviront de refuges aux insurgés. Ce 5 novembre, un peloton d'infanterie militaire charge à la baionnette une bande d'hommes en guenilles commandés par un individu armé d'un bâton. De nombreux cadavres furent ce jour-la relevés dans le Passage du Grand Cerf et menés en fiacre à la morgue (sources : le baron de Montgarde, commandant la division militaire, dépêché sur les lieux, ce jour-là)

Pas loin d'un siècle sans trouver d'acquéreur  au Passage du Grand Cerf :

L'organisme de santé ne trouva finalement d'aquéreur qu'en 1985 en la personne de Monsieur Schwartz, représentant la société P.I.I. pour la partie commerciale du passage, soit le rez-de-chaussée et le premier étage, et la société d'H.L.M. Travail et propriété pour les niveaux d'habitation.

Délaissé pendant de nombreuses années, le Passage du Grand Cerf a été réhabilité en 1990. Il est aujourd'hui l'un des passages les plus attrayants de Paris, et celui dont la hauteur de verrière est la plus élevée : 11,80 mètres

Les «Puces» du meuble contemporain y ont lieu  de 1999 à 2006.

Deux tournages de France 3 ont été diffusés les 14 mai et 30 juillet 2014 aux informations régionales, où j'apparai comme artiste-peintre du passage.

 

                                    

 

 


     Quelques vues du passage :





































































       Le passage du Grand Cerf,  vu de ses passerelles, sous les verrières
































       Le ciel sous les verrières


 

 

 


Passage-du-Grand-Cerf-en-1907--Photo.-Atget-r.jpgThe-S.-F.-photographie-ancienne-passage-du-Grand-Cerf-r.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le passage du Grand Cerf en 1907. Photographie Atget                  

 

 

 

 

 

 

                                                     Thé S.F. 






 

 

 

 

 

lien : Les passages et galeries de Paris : liste  passageways and galleries: list

lien : Quelques clichés du passage du Grand Cerf  : Some pictures of Grand Cerf passageway

lien : Passage-du-Grand-Cerf-photographies : Grand Cerf passageway pictures

lien : Le passage du Grand Cerf vu par l'artiste : The Grand Cerf passageway seen by the artist

Bibliographie : "Les passages couverts de Paris" Patrice de Moncan Les éditions du Mécène 2002

lien des expositions de l'artiste : Les expositions de l'artiste : the exhibitions of the artist

Retour à la page d'accueil de l'artiste : L'auteur du blog

La-jeune-femme-et-son-enfant-au-passage-du-Grand-Cerf-aquar.JPG

Aquarelle 2010 : "La jeune femme et son enfant au passage du Grand Cerf II"

 

Exposition continue au passage du Grand Cerf

"photographies, aquarelles et dessins de Jean-Pierre Kosinski"

vitrines côté 8 rue Dussoubs

ainsi que vitrines côté rue Saint Denis, en alternance avec décoration de saison du passage.

Reportage France 3 aux actualités régionales télévisées du 19-20 H le 14 mai 2014 : lien You Tube : reportage au passage du Grand Cerf

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0
Published by