Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 06:14

 

La carrière de Cormeilles-en-Parisis, Val d'Oise :

Une visite commentée de la carrière de gypse à Cormeilles-en-Parisis, lors des journées portes ouvertes de la société Placoplâtre a lieu les 30 mai et 1er juin 2013.

Carrières de gypse à Cormeilles-en-Parisis

 

Historique du plâtre à Cormeilles-en-Parisis :

 

 

           VIIème siècle : fabrication de sarcophage en plâtre

           du moyen-âge au XIXème siècle : ouverture de carrières artisanales

           1832 : carrières de la société Lambert

           1882 : création de l'Usine Lambert

           1990 : Les Plâtres Lambert deviennent filiade de la société Placoplâtre

           2002 : ouverture du Musée du Plâtre à Cormeilles-en-Parisis, dans le Val d'Oise

           2005 : Placoplâtre rejoint le Groupe Saint-Gobain

 

Qu'est-ce que le plâtre ?

GYPSE CaSO4,2H20 ===> PLÂTRE CaSO4,1/2H20 recyclable ===> en GYPSE CaSO4,2H2O

Nom chimique : Sulfate de Calcium dihydraté

 

5,2 millions de tonnes par an sont produits en France

La consommation moyenne par habitant en France est de 100 kg.

Le gypse est l'une des rares ressources multi-filière. Son rôle est statégique pour l'industrie et l'économie francilienne.

Le plâtre de Cormeilles-en-Parisis est d'une pureté de près de 95 %, lui assurant une excellente renommée dans le monde entier.

Cette roche s'est formée dans des conditions très particulières, lagunes, température élevée, qualité de l'eau, par évaporation de l'eau de mer, riche en sulfate de calcium, il y a des millions d'années, d'où l'appellation "évaporite"

Le mot gypse désigne à la fois un minéral et la roche résultant de l'accumulation de ce minéral.
C'est un minéral tendre, de dureté 2, rayable à l'ongle, de densité 2,3. Il devient anhydre à une température de 163°C.
Il se présente souvent en bancs de gypse saccharoïde (Île-de-France) ou de gypse fibreux (Trias de Lorraine), ou en petits cristaux issus de la décomposition des pyrites dans les marnes et argiles, et fréquemment associés en rosettes. 
La cristallisation naturelle du gypse peut prendre différentes formes : le plus souvent prismatique ou lenticulaire. L'association de ces cristaux donne les formes pied d'alouette, queue d'hirondelle, queue d'aronde, ou rose des sables, et la macle en fer de lance, qui est rare à Cormeilles-en-Parisis.
L'albâtre est une variété de gypse à grains fins et translucides.

    Petite historique du plâtre dans le monde :

Les plus anciennes traces de l'utilisation du plâtre remonte au néolithique, sur le site de Catal Hûyûk en Turquie.

Des traces sont trouvées sous forme d'enduit datant de 10.000 ans.

Les Sumériens, les Assyriens et les Egyptiens utilisent le plâtre pour la construction et la décoration de leur monuments.

Des blocs de pierre de la pyramide de Chéops ont été scellés au plâtre en 2800 ans av. J.-C.

Les romains utilisent ce matériau pour les enduits, les fresques et les sculptures. Ils répandent leur technique sur leur empire, et bien sûr, en Gaulle.

 

A-la-decouverte-des-carrieres-de-gypse-Cormeilles-en-Pari.jpg

Carrieres-de-Cormeilles-en-Parisis-Differentes-couches.JPG

 

Zone de replantation de la végétation

A-la-decouverte-de-la-carriere-de-gypse-de-Villeparisis-2.jpg

Des espèces rares sont trouvées sur la zône de réimplantation végétale :

au-dessus et à gauche :  Orobanche du picris, à droite :  Ophrys apifera, orchidée abeille

Photographies Nicolas

IMGP0169-Carriere-1.jpgIMGP0174-Carriere-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avenir du site de Cormeilles-en-Parisis :

2017 : fin de l'exploitation du gypse à ciel ouvert, avec un réaménagement d'un grand parc naturel ouvert au public de 105 hectares, actuellement 56 ha plantés, et cédé à l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France.

L'extraction du gypse sera réalisée en souterrain, dans des galeries creusées à 70 mètres de profondeur.

Le bois de Cormeilles-en-Parisis restera ouvert au public durant l'exploitation de la carrière. Aucun bruit d'extraction ne devrait être perceptible de l'extérieur.

La stabilité des sols a été étudiée par les experts du Centre de Géosciences ARMINES.

La société Placoplâtre exploite actuellement une carrière de gypse en souterrain sous la forêt domaniale de Montmorency.

A bientôt pour une prochaine visite "portes ouvertes" des carrières de gypse !

Carrieres-de-gypse-aquarelle--juin-2013.jpg

      La carrière de gypse de Cormeilles, aquarelle J.P-K  juin 2013

 

Quel avenir pour la Carrière de Cormeilles ?

Le site Placoplatre prépare sa mutation :

Le journal  "La lettre blanche" dévoile les grandes lignes du futur projet :

La situation actuelle : depuis la création de l'exploitation la carrière de gypse en 1832, l'extraction s'est développée à ciel ouvert et alimente sur place la fabrication du plâtre.

Aujourd'hui, l'usine Placoplatre transforme annuellement 350.000 tonnes de gypse en plâtres industriels, plâtre de moulage et carreaux de plâtre. Cependant, l'exploitation ne peut plus s'agrandir à ciel ouvert.

Dans le périmètre actuel,la première masse de gypse, la plus pure, sera épuisée en 2016.

Pourtant l'usine de Cormeilles emploie environ 120 emplois directs.

Elle représente environ 10 % de la production française de plâtre et 60 % des plâtres à mouler exportés dans le monde entier. De plus, le plâtre a été classé en décembre 2013 "ressouce d'importance nationale et d'intérêt européen" par le Shéma directeur de la région Ile de France (SDRIF).

Des solutions altenatives ont été étudiés pour approvisionner en gypse l'usine de Cormeilles, mais aucune n'est viable. L'utilisation du gypse de la carrière de Montmorency, distante de 24 kilomètres, nécessiterait de mettre 60 camions par jour sur les routes et représenterait un surcoût économique non compétitif. Le désulfogypse, gypse synthétique, issu des centrales thermiques, est très peu disponible en France. Quant au recyclage des déchets de plâtre, assuré en France à 80 % par Placoplatre, il permettait de couvrir seulement 10 % des besoins de la plâtrière de Cormeilles. La perrinité de l'activité est donc liée à une extension souterraine de la carrière.

Le projet éllaboré par Placoplatre :

Afin d'assurer au mieux la transition entre la carrière à ciel ouvert et celle en souterrain, d' ensuite faire vivre le site pour les trente prochaines années, deux objectifs distincts seront menés simultanément :

  • achever l'exploitation à ciel ouvert des deuxième et troisième masse de gypse et finaliser la remise en état de l'actuelle carrière.
  • étendre l'exploitation du gypse en souterrain sur 160 hectares dont 80 seront concernés par l'extraction. En effet, les zones urbanisées ou les infrastructures présentes en surfaces seront protégées par une zone tampon : la RD122 ou route statégique, centre aéré, fort de Cormeilles.

L'ensemble du projet est naturellement en parfaite adéquation avec la régementation. L'environnement humain est particulièrement pris en compte : habitat, patrimoine, circulation,...Des études ont également été menées pour protéger le mileu naturel, la faune et la flore.

Voir : plan de la carrière et projets en annexe 1 en fin d'article

 

 

 

Visite de la carrière de gypse à Villeparisis, en Seine-et-Marne :

Journée portes ouvertes du 21 juin.

Cette carrière est aussi une carrière à ciel ouvert; voici quelques images de cette visite :

Carriere-de-Villeparisis.jpg

 

A-la-decouverte-de-la-carriere-de-gypse-de-Villeparisis-m.jpg

      Les énormes machines et les visiteurs

IMGP2492-Carriere-de-Villeparisis.jpg

 

Visite du 21 juin 2014 animée par Eric :

Une matinée spécialisée sur la revégétation des carrières de gypse de Cormeilles-en-Parisis.

Carriere-de-gypse-de-Cormeilles-en-Parisis--visite-du-21-j.jpg

IMGP7226-Carriere-de-Cormeilles-en-Parisis-21-juin-2014-r.jpg

 

Révégétalisation de l'exploitation

IMGP2672 carrière de Villeparisis

IMGP2650-Carriere-de-Villeparisis.jpg

Carriere-de-gypse-de-Villeparisis-21-juin-2013-Cristaux-r.jpg

Différentes cristallisations naturelles du gypse

Cormeilles et histoire :

IMGP8450-plan-de-la-buttes-de-Cormeil-1754-r.jpg

La butte de Cormeil et ses alentours en 1754  

 

Une visite de l'Usine Placoplâtre à Cormeilles-en-Parisis, le 12 octobre et le 15 novembre 2013 :

IMGP8448-Carreaux-de-platre-sources-Saint-Gobain-r.jpg

Atelier carreaux de plâtre, salles de contrôles plâtrière et tour de mélanges, atelier plaques ciment, atelier mécanique et Logistique.

Visite-usine-Placoplatre-le-15-vovembre-2013-avec-Damien-P.jpg

IMGP0674 Placoplatre avec Damien

Visite des carrières souterraines du massif de Montmorency :  

20 juin 2014 

Carrières souterraines de Montmorency visite du 20 juin 20

 

La plus grande carrière souterraine d'Europe se situe en fait à Baillet-en-France, dans le Val d'Oise.

Elle représente à elle seule 16 % de la production française de gypse, et 25 % de la production d'Ile de France.

Elle s'étend sur 10 communes du département, et sa superficie comprend 1418 hectares, dont 945 exploitées par la société Placoplâtre.

La production de gypse est de 800.000 tonnes par an.

Historique :

1950 :  le gypse est exploité par la société Vieujot,

1976 :  l'exploitation est transférée à la société SAMC,

1990 :  la société Placoplatre reprend l'activité d'extraction du gypse,

2011 : inauguration du tunnel de Baillet-en-France par le Ministre de l'Environnement.

 

IMGP6911-Carriere-de-Montmorency.jpgIMGP7000-Carriere-de-Montmorency.jpg

IMGP7089-Carriere-de-Montmorency.jpgIMGP7046-Carriere-de-Montmorency.jpg

 

IMGP7064--Carrere-de-Montmorency.jpg

Préparation du tir, et extraction du gypse dans la carrière.

 

Localisation des carrières du massif de Montmorency :

IMGP6874-Carte-carrieres-souterraines-du-massi-de-Montmore.jpg

 

 

      VISITE DU PATRIMOINE :

La carrière de gypse à Cormeilles-en-Parisis :

en partenariat avec la société PLACOPLATRE

le samedi 20 septembre 2014 à 9 à 13 H ou à 14 à 17 H

S'inscrire auprès des Musées Réunis : 01 30 26 15 21

ou messagerie lien info@museeduplatre.fr 

31, rue Thibault Chabrand 95240 Cormeilles en Parisis

 

Sources : fondation Placoplatre, groupe Saint-Gobain, Musée du Plâtre, sites et collections des carrières de Cormeilles-en-Parisis et Villeparisis.

Lien : site Placoplatre

 

Merci à Jean-Noël, Claude, Damien, Eric, Fabien, Nicolas, Benoît, Carole, Estelle, Anouck et ses collègues, pour ces visites intéressantes et ses passionnés du gypse.

Merci aux précieux compléments scientifiques des géologues Jean-Claude et Edouard, rencontrés durant les visites, notamment celle du 21 juin dernier.

 

Pour info., une visite de la carrière de Cormeilles-en-Parisis est prévue le samedi 21 juin 2014.

9 H 00 : rendez-vous aux Musées Réunis

9 H 45 : déplacement en autocar vers la carrière

12 H 30 : retour en autocar aux Musées Réunis.

Renseignements : 01 30 26 15 21 courriel : contact@museeduplatre.fr lien direct

 

Lien : La carrière du massif de Montmorency ou de Baillet en France

Lien  :  Le musée du plâtre et du patrimoine cormeillais. Cormeilles-en-Parisis

Lien :  les plus grands cristaux de gypse du monde : La lettre Blanche du Musée du Plâtre

Article Le Parisien 1er juin 2013 : "Dans le secret de la carrière de gypse"

 

 

 

Vue aérienne de la carrière, source : La Lettre Blanche du Musée du Plâtre

Vue aérienne de la carrière, source : La Lettre Blanche du Musée du Plâtre

Annexe 1 : Plan de la carrière et projets de la société Placoplatre : sources "La Lettre Blanche" du Musée du Plâtre, novembre 2015.

Vue du ciel  de la carrière et ses projets

Vue du ciel de la carrière et ses projets

(1) Usine de transformation de gypse en plâtre,

(2) Accès provisoire de l'exploitation souterraine à partir de l'actuel front de gypse,

(3) Descenderie et accès tunnel pour 2019,

(4) Localisation du transport du gypse vers la plâtrière par voie privée,

(5) Localisation du puits d'aérage situé dans l'emprise de la carrière actuelle,

(6) Accès sud sur la RD48 en concertation avec les collectivités locales, nécessitant le renforcement de la RD 122 (7), la création d'un giratoire (8) et l'étude d'une bretelle d'accès à l'autoroute A15 (9).

La circulation des camions sera programmée afin d'éviter l'heure de pointe du matin dans le sens Province-Paris et les circuits seront très encadrés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article

commentaires