Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

17 août 2018 5 17 /08 /août /2018 19:12
Sur les pas de Georges Brassens à Paris
Sur les pas de Georges Brassens à Paris

Le parc Georges Brassens à Paris 15ème

Sur les pas de Georges Brassens à Paris
Sur les pas de Georges Brassens à Paris

 

Le marché aux chevaux au début de siècle dernierLe marché aux chevaux au début de siècle dernierLe marché aux chevaux au début de siècle dernier
Le marché aux chevaux au début de siècle dernierLe marché aux chevaux au début de siècle dernier

Le marché aux chevaux au début de siècle dernier

La statue de bronze de Georges Brassens

"Le Petit cheval"

https://www.youtube.com/watch?v=ob6gvhZU3j4

Sur les pas de Georges Brassens à ParisSur les pas de Georges Brassens à Paris
Sur les pas de Georges Brassens à Paris
Sur les pas de Georges Brassens à ParisSur les pas de Georges Brassens à ParisSur les pas de Georges Brassens à Paris
Chez Jeanne  Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966Chez Jeanne  Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966Chez Jeanne  Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966
Chez Jeanne  Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966Chez Jeanne  Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966Chez Jeanne  Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966

Chez Jeanne Georges Brassens impasse Florimont de 1944 à 1966

Le 42, rue Santos-Dumont et la villa Santos-Dumont, hâvre de paix du quartierLe 42, rue Santos-Dumont et la villa Santos-Dumont, hâvre de paix du quartier
Le 42, rue Santos-Dumont et la villa Santos-Dumont, hâvre de paix du quartierLe 42, rue Santos-Dumont et la villa Santos-Dumont, hâvre de paix du quartier

Le 42, rue Santos-Dumont et la villa Santos-Dumont, hâvre de paix du quartier

 

Les anciens Bains-douches préservés, en restauration actuellement
Les anciens Bains-douches préservés, en restauration actuellementLes anciens Bains-douches préservés, en restauration actuellement

Les anciens Bains-douches préservés, en restauration actuellement

Sur les pas de Georges Brassens à Paris

Le quartier de Bobino à Montparnasse :

La rue de la Gaité et ses théâtres, Bobino au N°12La rue de la Gaité et ses théâtres, Bobino au N°12La rue de la Gaité et ses théâtres, Bobino au N°12

La rue de la Gaité et ses théâtres, Bobino au N°12

Le circuit de la balade qui peut démarrer de Paris Ouest Trocadéro ou métro. Passy par exemple

Le circuit de la balade qui peut démarrer de Paris Ouest Trocadéro ou métro. Passy par exemple

Georges  Brassens, quelques dates :

Naissance le 22 octobre 1921 à Cette (Sète plus tard)

1936, élève moyen à l’école, il s’ouvre à la poésie grâce à son professeur de français Alphonse Bonnafé,

1939 : peine de prison avec sursis,

Février 1940 : il rejoint Paris, au 173, rue d’Alésia chez sa tante, Antoinette Dagrosa

1940 : au printemps travaille chez Renault quelques mois, l’usine est bombardée, les allemands arrivent à Paris

1943 : mars STO en Allemagne à Basdorf,

1944 à 1966 : chez Jeanne et Marcel, 9, impasse Florimont

1946 : il hérite du piano de sa tante, il se lie avec des militants libertaires, le peintre Marcel Renott, et le poète Armand Robin il collabore périodiquement avec la Confédération du Travail

1947 : rencontre avec Joha Heiman appelée Püppchen (petite poupée en allemand) origine d’Estonie (1911-1999),

1952 : 24 janvier rencontre avec Patachou qui l’auditionne. 16 mars, France-Soir titre en gros caractères : « Patachou a découvert son poète», 6 mars, première émission télévisée de Georges Brassens à la RTF : il chanteLa Mauvaise réputation devant le public de l’Alhambra. Du 28 juillet au 30 août, il fait sa première tournée en France, en Suisse et en Belgique avec Patachou et les Frères Jacques, en septembre il est engagé aux «Trois Baudets», le 23 décembre, Patachou, qui a mis plusieurs chansons de son poulain à son répertoire, enregistre « Patachou chante Brassens » au studio Chopin-Pleyel

1953 : février 1er Bobino, deuxième en octobre, tous les cabarets de Paris le demandent et ses disques commencent à bien se vendre.

1954 : Olympia 23 février au 4 mars et 23 septembre au 12 octobre. Pierre Nicolas l’accompagne à la contrebasse (leur collaboration va durer presque 30 ans,

1955 : Georges Brassens achète la maison de Marcel Planche, impasse Florimont et la maison mitoyenne, l’eau et l’elecvtricté installé, il leur offre

1956 : premiers pas de Georges Brassens avec le cinéma (Porte des Lilas)

1964 : «Les copains d’abord » pour le film « Les copains » d’Yves Robert,

1965 : Bobino

1958 : achat du moulin de la Bonde à Crépières, Seine-et-Oise, Yvelines actuellement (mise en vente de la maison en 1970)

1968 : octobre, disparition de Jeanne, Georges quitte le 14ème

Quand on demande à Georges se qu’il  faisait en 1968, il répond, "des calcul "

1969 : Achat de la villa « Ker Flandry » à Lézardieux (Côtes du Nord) Côtes-d'Armor actuelles,

1969 à 1981 : 42, rue Santos Dumont,

1972 : Bobino,

1976 : 19  octobre Bobino, 5 mois,

1977 : 20 mars, dernière de Bobino de Georges Brassens

1981 : 29 octobre : décès de Georges Brassens à Saint-Gély-du-Fesc, au nord de Montpellier.

Le circuit Georges Brassens à Paris et son extention à l'Ouest

Le circuit Georges Brassens à Paris et son extention à l'Ouest

Le savez-vous ? : Georges Brassens passa quelques mois à Cormeilles-en-Parisis, près de la gare, au 7 rue Malibran à son retour d'Allemagne en 1944.

Partager cet article
Repost0

commentaires