Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 21:39
Le musée Tavet-Delacour et les Pissarro
Le Musée Tavet

Le Musée Tavet

Le musée Tavet-Delacour :

Son histoire : Le grand-Vicariat; Un acte de 1255 obligeait les archevêques de Rouen, dont relevait Pontoise, à y installer un délégué permanent ou Grand Vicaire. Le vicariat, rare exemple subsistant d'architecture civile de la Renaissance, fut édifié entre 1477 et 1483 par l'archevêque Guillaume d'Estouteville, dont les armes figurent à la porte d'entrée.

Devenu ensuite tribunal civil, il fut en 1899 converti en musée régional par Camille Tavet, et entièrement restauré. derrière le musée, on voit encore le bâtiment de l'Officialité, autrefois tribunal ecclésiastique, datant du XVIIème siècle. Sous-Préfecture et Justice de Paix y furent installées au XIXème siècle.

Détails du bâtiment

Détails du bâtiment

A gauche, La Rosace I, Otto Freundlich,1938, Musée TavetA gauche, La Rosace I, Otto Freundlich,1938, Musée Tavet

A gauche, La Rosace I, Otto Freundlich,1938, Musée Tavet

Le Musée Tavet-Delacour conserve les collections historiques de la ville de Pontoise et possède de riches collections des XIXéme et XXème siècles.

Ces collections furent rassemblées à la fin du XIXème. Elles furent enrichies par la donation Otto Freundlich en 1968, constituée par le fonds d'atelier de l'artiste. Les œuvres des collections du Musée constituent l'ensemble conservé de son œuvre le plus important au monde. Le Musée s'est depuis spécialisé en art moderne et contemporain. Il a acquis ou reçu en don des œuvres de Matisse, Hans Arp, Gleize, Geer van Velde, Aurélie Nemours, Masurovsky, Shirley Goldfarb, Jean Legros, Roger Chastel, Diego Giacometti, Herbin, Valmier, Reichel, Fleischmann, Gargallo ou Marcelle Cahn.

La donation Otto Freubdlich 1878-1943 :

Otto freundlich fut, dès 1911, l'un des précutseurs de la peinture non figurative.

Ses œuvres, présentes très tôt dans les collections des musées allemands, furent à partir de 1939, détruites par les nazis. Très peu de temps après avoir été arrêté dans le sud de la France où il s'était réfugié, il fut assassiné en mars 1943 au camp de Sobibor (Lublin-Maïdaneck).

L'ensemble donné au musée en 1968, constitue un patrimoine d'une importante considérable en raison notamment de la grande rareté des œuvres de l'artiste, préservées des destructions. Elles sont souvent sollicitées pour d'importantes expositions internationales. Elles furent conservées par Jeanne Kosnick-Kloss (1892 - 1966), sa compagne, qui respecta l'ultime voeu de Freundlich : que les œuvres demeurées dans son atelier ne soient pas dispersées. La donation Freundlich est composées d'oeuvres réalisées dans un grand nombre de techniques (peintures, sculptures, mosaïques, vitraux). Cette donation est enrichie par des peintures, pastels et tapisseries de Jeanne Kosnick-Kloss.

Le musée Tavet-Delacour et les Pissarro

Les Pisarro, une famille d'artiste

L'exposition et les œuvres des quatre fils de Camille Pissarro :

L’exposition est consacrée principalement à ses quatre fils : Lucien, peintre néo-impressionniste très proche de son père, graveur sur bois et éditeur reconnu en Angleterre ; Georges Manzana, dont l’imaginaire orientaliste se retrouve dans ses nombreux objets décoratifs, Ludovic-Rodo, publié dès l’âge de 16 ans dans le journal "Le Père Peinard", et Paul-Emile dit “Paulémile”, paysagiste post-impressionniste.

Des gravures de la fille de Lucien Pissarro, Orovida, complètent cet ensemble très varié qui présente également de rares objets décoratifs : verres, porcelaines peintes, coffres sculptés polychromes ; et de précieux livres manuscrits et illustrés d’œuvres originales comme "Le Journal des enfants", "Les Mille et Une Nuit" ou encore "les Fables de Jean de La Fontaine" de Georges Manzana Pissarro.

Buste de Camille Pissarro, bronze de Paul Paulin 1903-04

Buste de Camille Pissarro, bronze de Paul Paulin 1903-04

Camille Pissarro photographie vers 1895-1900 sources Musée Pissarro Pontoise

Camille Pissarro :

Quelques lignes sur Camille Pissarro, le père :

            Au tournant des XIXème et XXème siècles, Camille Pissarro joua un rôle considérable en tant qu'initiateur, professeur et défenseur des trois figures majeures de l'Art Moderne que sont Cézanne, Gauguin et Seurat. Pissarro n'hésitant pas à se remette en cause lors de ces collaborations avec ces artistes plus jeunes, des collaborations qui, bien souvent, se sont poursuivies durant de longues années.

Aves ses cinq fils, Lucien, Georges, Félix, Ludovic-Rodot et Paul-Emile, Pissarro fit de même. Les associant à ses réflexions, leur apportant encouragements et critiques constructives, il leur donna les moyens d'entreprendre une carrière artistique.

Cette action fut relayée par les ainés dans un climat fécond d'émilation familiale. Lucien, qui participa avec son père, non seulement à l'aventure néo-impressionniste, mais aussi à la réalisation de projets menés en commun, prit part dans cette transmission de l'expérience de leur père, inaugurant une tradition qui devait se prolonger les générations suivantes.

Les nombreuses lettres échangées par Camille et Lucien sont un précieux témoignage de cette pédagogie familiale efficace et généreuse. L'exposition rend hommage à cette facette de l'histoire méconnue à travers des oeuvres très diverses de différentes techniques accompagnées d'archives.

Le musée Tavet-Delacour et les PissarroLe musée Tavet-Delacour et les Pissarro
La famille PissarroLa famille Pissarro

La famille Pissarro

Famille Pissarro : l'arbre généalogique détaillé autour de l'union de Georges Manzana Pissarro et Blanche Roboa Morizet

Sources de l'information : Archives Morel Coustel

Sources de l'information : Archives Morel Coustel

La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits
La famille Pissarro : portraits

La famille Pissarro : portraits

Georges Manzana Pissarro : pique-nique des impressionnistes Guillaumin, Pissarro, Gauguin, Cézanne, madame Cézanne. Plume et encre sur papier

Georges Manzana Pissarro : pique-nique des impressionnistes Guillaumin, Pissarro, Gauguin, Cézanne, madame Cézanne. Plume et encre sur papier

Le Musée et les oeuvres de la famille PissarroLe Musée et les oeuvres de la famille PissarroLe Musée et les oeuvres de la famille Pissarro
Le Musée et les oeuvres de la famille PissarroLe Musée et les oeuvres de la famille Pissarro
Le Musée et les oeuvres de la famille PissarroLe Musée et les oeuvres de la famille PissarroLe Musée et les oeuvres de la famille Pissarro

Le Musée et les oeuvres de la famille Pissarro

Les œuvres de Camille Pissarro réalisées à Pontoise :

 

     Paysage aux Pâtis, 1867, collection particulière,

     Vue de l'Hermitage, Côte de Jallais, Pontoise, v. 1867, Zurich Fondation Rau pour le Tiers monde,

    L'Hermitage à Pontoise, 1867, Cologne, Wallraf-Richards-Museum,

    Les Jardins de l'Hermitage, Pontoise, v. 1867,Narodni Galerie, Prague,

    Les Coteaux de l'Hermitage, Pontoise, v. 1867, Solomon R.Guggenheim Museum, New York,

    La Côte du Jallais, Pontoise, 1867, Metropolitan Museum of Art, New York,

    L'Avenue Sydenham , hst, 48 x 73cm,National Gallery, Londres,

    L'Écluse à Pontoise , 1872, hst, 53 x 83cm,Cleveland of Art,

    L'Inondation, Saint-Ouen-l'Aumône, 1873, collection particulière,

    Coteau de l'Hermitage, Pontoise, 1873, Huile sur toile 60 x 73 cm, Musée d'Orsay, Paris,

    Le Tribunal de Pontoise, 1873, Bâle, collection Rau,

    Rue de la Citadelle, Pontoise, 1873, collection particulière,

    Fabrique près de Pontoise, 1873, The Museum of Fine Art, Springfield, Massachustts,

    La Gelée blanche, 1873, Huile sur toile 65,5 x 93,2 cm, Musée d’Orsay, Paris,

    L'Hermitage, Pontoise, effet de neige, 1874, Havard University, Cambridge, Fogg Art Museum,

    Le Sentier de la ravine, vu de l'Hermitage, 1875-1877, collection particulière,

    Le Grand Noyer à l'Hermitage, 1875, collection particulière,

    Le Petit Pont, Pontoise, 1875, Mannheim, Kunsthalle,  

    Route de Saint-Antoine à l'Hermitage, Pontoise, 1875, Bâle, Kunstmuseum,

    Le Pré des Mathurins à l'Hermitage, Pontoise, 1875-1877, Moscou, Musée Pouchkine,

    Un carrefour à l'Hermitage, Pontoise, 1876, Musée Malraux, Le Havre,

    Les toits rouges, coin de village, effet d'hiver, 1877, Huile, Musée d'Orsay, Paris,

    La vieille route d'Ennery à Pontoise, 1877, Musée des Beaux-Arts du Canada, Ottawa,

    Coin de jardin à l'Hermitage, Pontoise, 1877, Huile sur toile 55 x 46 cm, Musée d'Orsay, Paris,

    La Côte des Bœufs, 1877, National Gallery, Londres,

    La Sente du Chou, Pontoise, 1878, Musée de la Chartreuse, Douai,

    Jardin à Pontoise, 1878, Huile sur toile, collection particulière,

    Paysage sous-bois à l'Hermitage, 1879,eau-forte et aquatinte, Bibliothèque Nationale, Paris,

    La Garenne à Pontoise, effet de neige, 1879, Institut d'Art de Chicago,

    La Crête du Chou, Pontoise, 1879, Wildenstein & Co, New York,

    La récolte, Pontoise, 1880, collection particulière,

    Le Marché aux pommes de terre, boulevard des Fossés à Pontoise, 1882, gouache, coll. partic.,

    Inondation à Pontoise, 1882, collection particulière,

    Quai du Pothuis, bords de l'Oise, 1882, Musée Malraux, Le Havre,

    Marché à la volaille, Pontoise, 1882, détrempe et pastel, collection particulière, États-Unis,

    Le Marché aux cochons, foire Saint-Martin, Pontoise, 1886, plume et encre, Musée du Louvre,

    Le Marché de Pontoise, 1886, plume et encre, New York, Metropolitain Museum of Art,

    Le Marché aux grains à Pontoise, 1893, collection particulière,

    Le Marché de Pontoise, 1895,Nelson-Atkins, Museum of Art, Kansas City,

    Pommier sous le soleil, Pré sous le soleil, Musée Faure, Aix-les-Bains.

Liste des principales oeuvres de l'artiste :

Les musées Pissarro : La Musée Tavet-Delacour et le Musée PissarroLes musées Pissarro : La Musée Tavet-Delacour et le Musée Pissarro

Les musées Pissarro : La Musée Tavet-Delacour et le Musée Pissarro

Sources et lien Wikipédia : Camille Pissarro : https://fr.wikipedia.org/wiki/Camille_Pissarro

Biographie de Camille Pissarro : un magnifique site sur les peintres impressionnistes : http://www.impressionniste.net/pissarro.htm

Les Musées de Pontoise :

Musée Tavet-Delacour :

Sources, lien et adresse Musée :

Musée Tavet-Delacour

Adresse : 4, rue Lemercier 95300 Pontoise

Tél. : 01 30 38 02 40 Site : http://museetavet@ville-pontoise.fr

du mercredi au dimanche de 10 à 12 H 30 et de 13 H 30 à 18 H.

Transport en commun de Gare Saint-Lazare à Paris ou de Gare du Nord

Autoroute A 86, A15 direction Cergy-Pontoise.

Conservation des Musées de Pontoise : 4, rue Lemercier 95300 Pontoise

Lien site internet : www.ville-pontoise.fr/museetavet@ville-pontoise.fr

Renseignements Service Patrimoine : 01 34 43 35 21 Office de Tourisme : 01 30 38 24 45

Bibliographie : Les PISSARRO

Une famille d'artistes

au tournant des XIX et XXème siècles.

Exposition du 29 novembre 2015 au 28 février 2016

Musées de Pontoise.

Musée Camille Pissarro :

17, rue du Château

95300 Pontoise

Tél. : 01 30 32 38 33.

Bonne visite !

Un grand Merci aux précieuses informations des intervenants : Lionel Pissarro, arrière-petit-fils de Camille et à Christophe Duvivier, Directeur des Musées de Pontoise.

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Musées de France
commenter cet article