Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 08:41
L'eglise Saint-Joseph du Havre

L'eglise Saint-Joseph du Havre

Auguste Perret et l'église Saint-Joseph

Auguste Perret et l'église Saint-Joseph

"Pour atteindre la beauté originale, l'artiste doit s'élever dans la simplicité"

Auguste Perret

Vue de la ville du Havre et le clocher de Saint-Joseph
Vue de la ville du Havre et le clocher de Saint-Joseph

L'église Saint-Joseph est un édifice emblématique du centre-ville reconstruit du Havre. C'est le premier monument que l'on voit en arrivant par la mer et un repère dans la ville.

L'ancienne église néo-gothique a été complètement détruite en 1944. Auguste Perret dessine avec Raymond Audigier les plans de la nouvelle église : Auguste Perret, qui était athée, voulait que l'église soit aussi un monument à la mémoire des victimes de la guerre, tandis que Raymond Audigier, très croyant, souhaitait en faire un cierge de remerciement à Dieu pour le retour de la paix ; cette seconde idée a fortement influencé le choix de la forme définitive du monument en s'inspirant des précédents projets réalisés par Auguste Perret : l'église votive Sainte-Jeanne d'Arc, une basilique dessinée par Auguste Perret en 1926 et originellement destinée à être construite rue de la Chapelle , dans le 18e arrondissement de Paris.

L'abbé Marcel Marie convainc le clergé et le ministère de la reconstruction de mettre en œuvre ce projet.

Auguste Perret et Raymond Audigier sont les deux coauteurs de cet immense ouvrage.

À la mort d'Auguste Perret, en 1954, Raymond Audigier termine l'ouvrage avec la collaboration de Georges Brochard pour le cabinet Perret. Audigier et Brochard sont par ailleurs assistés par un autre architecte, Jacques Poirrier.

Les travaux débutèrent le 21 octobre 1951 par la pose de la première pierre.

La fin du gros œuvre a lieu en octobre 1957 avec l'achèvement de la tour de 107 mètres et la remise au culte le 22 mars 1959, les aménagements intérieurs n'étant terminés qu’en 1961. La consécration du maître-autel et des aménagements (baldaquin, stalles) conçus par l’architecte Guy Verdoïa a lieu en 1964. La nouvelle église Saint-Joseph fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du 11 octobre 1952, soit, fait rarissime, dix ans seulement après sa construction.

En 1997, l'église est parée d'un habillage lumineux. Le maitre verrier Marguerite Huré, assisté de sa fidèle collaboratrice Marcelle Lecamp vont travailler sur cet ambitieux projet.

L'artiste va utiliser pour ses vitraux le verre antique, soufflé à la bouche, irrégulier d'épaisseur et très nuancé.

L'agencement est géométrique, avec à sa base 7 couleurs : orange, jaune, vert violet, rouge, verdâtre et blanc, déclinées en une cinquantaine de nuances.

Ces couleurs sont placées du plus sombre à la base du clocher pour aller au plus clair au sommet de l'édifice.

L'église Saint-Joseph vue du port

L'église Saint-Joseph vue du port

Vue intérieure du clocher, le maître-hôtel central, les sièges "cinéma" et le baldaquin de l'égliseVue intérieure du clocher, le maître-hôtel central, les sièges "cinéma" et le baldaquin de l'église
Vue intérieure du clocher, le maître-hôtel central, les sièges "cinéma" et le baldaquin de l'égliseVue intérieure du clocher, le maître-hôtel central, les sièges "cinéma" et le baldaquin de l'église

Vue intérieure du clocher, le maître-hôtel central, les sièges "cinéma" et le baldaquin de l'église

L'église Saint-Joseph au Havre, oeuvre d'Auguste PerretL'église Saint-Joseph au Havre, oeuvre d'Auguste PerretL'église Saint-Joseph au Havre, oeuvre d'Auguste Perret
L'église Saint-Joseph au Havre, oeuvre d'Auguste Perret
Auguste Perret fait appel au maître-verrier Marguerite Huré que Maurice Denis lui avait fait connaitre

Auguste Perret fait appel au maître-verrier Marguerite Huré que Maurice Denis lui avait fait connaitre

         Marguerite Huré
Marguerite Huré

Les couleurs dominantes varient suivant les points cardinaux :

  1. . à l'est : les lilas rosés accompagnent l'exaltation des ors et verts symbolisant la nativité,
  2. . au sud : or et orange exaltent la puissance de l'Esprit, la splendeur et la gloire de Dieu. "Les jaunes flamboient comme des clameurs de victoire" Marguerite Huré,
  3. . à l'ouest : la couleur rose domine, éclatante et généreuse. Elle est accompagnées de rouge, couleur de l'action et de la force,
  4. . au nord ; le bleu est prépondérant, immatériel et profond. Il symbolise le ciel, la couleur de la Vierge.
L'église Saint-Joseph au Havre, oeuvre d'Auguste Perret

Historique :

L'église actuelle est le quatrième édifice à porter ce nom. Saint-Joseph était le quartier des charpentiers de navires et de chantiers navals de la ville.

En 1871, il est fait mention de l'ouverture de la chapelle Saint-Joseph, sous l'impulsion de l'abbé Léon Roger.

La 2ème église, inachevée, ouverte au culte en 1877, sera consacrée en 1882.

En 1944, le Havre subit les ravages des bombardements, faisant table rase de son centre ville. Saint-Joseph n'est plus alors que ruine. L'église est détruite le 5 septembre 1944.

Lentement, la ville va se relever de ce drame et au sein du camp François 1er, baraquements de fortune en ces temps, l'abbé Charles Pinel va créer un bien modeste lieu de prière dans un ancien hangar en tôle ondulée. Ce sera le 3ème "Saint-Joseph".

Le chantier de l'actuelle église Saint-Joseph démarre en 1951, avec la pose de sa première pierre le 21 octobre.

Quelques chiffres :

  • - 500.000 tonnes de béton, 700 tonnes d'acier,
  • - superficie du bloc de base : 2000 m2 reposant sur 71 pieux de 15 mètres de long,
  • - superficie des vitraux : 378 m2 comportant 12.768 verres de couleurs, 50 nuances,
  • - poids du bloc de l'autel : 7 tonnes,
  • - hauteur extérieure : 107 mètres,
  • - hauteur du clocher sous plafond : 84 mètres.
  • - 800 sièges type cinéma.

Quelques dates :

  • - 21 octobre 1951 : pose de la première pierre,
  • - octobre 1957 : fin du gros oeuvre,
  • - 22 mars 1959 : remise de l'édifice au culte,
  • - 1959-1961 : fin des aménagements intérieurs,
  • - 1964 : consécration du maître-hôtel, du baldaquin, des stalles,
  • - 11 octobre 1965 : inscription à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques,
  • - 1997 : mise en lumière par la ville du Havre,
  • - 2003- 2005 : travaux de restauration, En 2003 installation de l'orgue construit en 1966 à Strasbourg pour la chapelle de Saint-Thomas d'Aquin. Il comporte 14 jeux, 2 claviers et un pédalier.
  • - 2009 : 50ème anniversaire.

- La Ville du Havre est inscrite sur la liste du patrimoine mondial en 2005.

Sources : Wikipédia et documentation de l'Office de tourisme de la ville du Havre.

Brochure de l'église catholique Saint-Joseph Le Havre 2014 Réalisation AB & JB plan de l'édifice

Lien Wikipédia : L'église Saint-Joseph au Havre : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Joseph_du_Havre

Lien Wikipédia Auguste Perret : https://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Perret

Lien Auguste Perret Cité de l'Architecture à Chaillot : http://www.citechaillot.fr/ressources/expositions_virtuelles/portraits_architectes/biographie_PERRET.html

Le Havre et l'UNESCO : http://whc.unesco.org/fr/list/1181/

http://whc.unesco.org/fr/list/1181/

Lien Wikipédia Marguerite Huré : https://fr.wikipedia.org/wiki/Marguerite_Hur%C3%A9

Le fond de l'oeuvre de Marguerite Huré au musée des Années 30 à Boulogne Billancourt : http://www4.culture.fr/patrimoines/patrimoine_monumental_et_archeologique/insitu/article.xsp?numero=4&id_article=davidbouvet-892

Office de Tourisme du Havre : 186, boulevard Clémenceau BP 649 76059 Le Havre Cedex

Tél. : 02 32 74 04 04 Fax : 02 35 42 38 39 Lien site : http://www.lehavretourisme.com

L'hôtel de ville du Havre

L'hôtel de ville du Havre

L Hôtel de Ville du Havre a été construit entre 1952 et 1958 sur les plans d'Auguste Perret et de Jacques Tournant, sauf la place couverte, inaugurée en 1988.

La tour culmine à 72 mètres et comporte 17 étages. L'aile Est abrite un théâtre de 700 places.

La façade Sud s'ouvre sur un vaste jardin à la française ponctué de nombreux jeux d'eau achevé en 1992.

Hôtel de Ville : 1517, place de l'Hôtel de Ville CS 40051 76084 Le Havre cedex

Ouverture de 9 h à 18 h

L'église Saint-Joseph au Havre, oeuvre d'Auguste Perret

Les réalisations d'Auguste Perret :

1) avant 1945

. le Théâtre des Champs-Élysées (1913),

. l'église Notre-Dame au Raincy (1922-1923), en collaboration avec son frère Gustave

. le clocher de l'église de Saint-Vaury (Creuse) (1924),

. la Tour Perret, édifiée en 1924 dans le parc Paul-Mistral à Grenoble, est la première tour en béton armé construite en Europe. Haute de 95 mètres, elle a été construite par les frères Auguste et Gustave Perret à l'occasion de l'Exposition internationale de la houille blanche, qui eut lieu du 21 mai au 25 octobre 1925,

. la chapelle de La Colombière à Chalon-sur-Saône (1928-1929),

. la salle Cortot à Paris (1928-1929),

. l'aménagement du musée Magnin (1930-1931),

. la villa de M. Nubar Bey à Garches (1930-1931),

. l'hôtel particulier du Dr Périgord à Limoges (1934-1935),

. les bâtiments administratifs de la Marine dit « Bâtiment Perret » et le bassin des carènes (centre d'essais de la DGA, aujourd'hui démolis) dans le 15e arrondissement de Paris (1929-1932) en collaboration avec son frère Gustave,

. le bâtiment du Mobilier national, à Paris (inauguré en 1936),

. l'usine des horlogeries Dodane, à Besançon (1939-1943),

2) Après 1945 :

. 1946-1954 : Nouveaux ateliers à l'École nationale supérieure des beaux-arts à Paris (6ème arrondissement),

. 1947-1949 : Musée des beaux-arts, São Paulo (Brésil),

. 1948 : Gare Maritime d'Alger (Algérie), architecte : Urbain Cassan avec la collaboration de l'entreprise Perret,

. 1949-1952 : La Tour Perret, immeuble résidentiel et de bureaux à Amiens,

. 1950-1954 : Immeuble d'habitation de la Fondation Alexandre et Julie Weill, Paris 17e arr.

. 1950-1954 : Centre d'études nucléaires (C.E.A.), Saclay (Essonne),

. 1951-1956 : Reconstruction du Vieux-Port, Marseille (Bouches-du-Rhône). Avec la collaboration d'André Devin et de Fernand Pouillon.

Bonne visite !

Repost 0