Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 19:06

 

Une visite à la Villa  Savoye, baptisée "Les heures claires" par les propriétaires de l'époque, Pierre, cofondateur à Lille en 1907 de la société de courtage d'assurance Gras & Savoye, et Eugénie Savoye, son épouse, qui passent commande d'une maison de campagne aux architectes.

Cette villa est construite de 1928 à 1931 par Charles-Édouard Jeanneret-Gris, dit Le Corbusier, et Pierre Jeanneret.

Elle a une valeur pour la modernité architecturale de l'entre deux guerres.

C'est la dernière série des maisons blanches de l'architecte.

IMGP8035-Villa-Savoye.jpgD’après Le Corbusier, « la maison est posée sur l’herbe comme un objet, sans rien déranger ».

IMGP8143-r.jpgIMGP8184-r.jpg

 

Les rampes d'accès aux étages sont réalisées afin que le visiteur ne quitte pas des yeux l'architecture proposée.

IMGP8046-r.jpgLe rez-de-chaussée fait office d'abri pour les automobiles

IMGP8156-r.jpgIMGP8189-r.jpg

IMGP8196 rLa salle de bain accessible de plusieurs chambres

La richesse architecturale de la villa Savoye a fait qu'elle soit classée monument historique le 16 décembre 1965. Elle est désormais ouverte au public.

L'architecte Le Corbusier a conçu des maisons qui ont marqué définitivement l’histoire de l’architecture moderne.

La Villa Savoye répond parfaitement aux cinq points de l’architecture moderne publiés en 1927 par Jean-Edouard et Pierre Jeanneret à savoir :

 les pilotis, le toit-terrasse, le plan libre, la fenêtre en longueur, et la façade libre.

 

La villa est inscrite à la liste des 14 parcours à découvrir dans les "Ballades en Yvelines 2012" du 27 mai au 30 septembre et acceuille les oeuvres de l'artiste Marie-Ange Guillemillot.

 

La Structure Géodésique, œuvre conçue avec Jean-François Paquay est présentée dans le parc de la Villa Savoye IMGP8235-r-Marie-Ange-Guilleminot.jpg   IMGP8155-c-M.-A-Guillemillot.jpg

IMGP8159-M.A.-Guillemillot.jpg "De la fragililté du seuil si intense qu'il soit"

 

IMGP8145-Le-Corbusier.jpg 

      Charles-Edouard Jeannert-Gris, dit Le Corbusier

Villa Savoye à Poissy Le Corbusier1 montage fleurs ro

Lien : Charles-Edouard Jeanneret-Gris, dit  Le Corbusier 1887-1965 

Lien Wikipédia : La Villa Savoye

Site internet : www.villa-savoye.monuments-nationaux.fr  Villa Savoy Monuments Nationaux

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
10 juin 2012 7 10 /06 /juin /2012 08:22

Maison-Victor-Schoelcher-9-juin-2012--montage--titre-r.jpg

 

Ouverture du jardin de l'ancienne maison de Victor Schoelcher, dans le cadre d'expositions dans le département, Ballades en Yvelines 2012, et du circuit organisé par la Graineterie de la ville de Houilles.

Depuis le temps que je guettais ce moment : entrer dans le jardin de cette maison historique, voilà, c'est fait !

Voici quelques images de la villa et du jardin fort fleuri, réalisées le 9 juin 2012 : 

 

IMGP7948-r.jpgIMGP7862-r.jpg

 

 

A noter: des roses anciennes et odorantes, un plaisir de séjourner dans ce lieu reposant, proche du centre ville    

 Maison-Victor-Schoelcher-9-juin-2012-roses-montage-r.jpg

 

IMGP7842--cr.jpg IMGP7804-r.jpgIMGP7952-r.jpg

 

 

 

IMGP7953r

La terrasse et la véranda de la villa, vitrine passagère de l'oeuvre "Golem" 2012, sculpture de Sandra Aubry et Sébastien Bourg

IMGP7785 r

La villa vue du fond du jardin. Les oeuvres de Magali Poutoux "La maison dans ma maison" 2009-2012, sont installées dans l'espace de verdure

 IMGP7813 rorIMGP7773 r

 

lien : La Graineterie

 Victor Schoelcher à Houilles : site de la ville

IMGP7416 ror

IMGP2256 r

Houilles-cartes-postales-Maison-Victor-Schoelcher-r.jpg

Lien Wikipédia :  Victor Schoelcher

Je vais aller peindre dans le jardin dès que j'ai un moment; j'en rêve déjà !

 

C'est fait, la preuve

 

p34_jardin_victor_schoelcher_aquarelle_juin_2012.jpg

Suite carnet 39 bis Victor Schoelcher lacis à l'encre p31_jardin_maison_Schoelcher_lavis_juin_12.jpgp32_jardin_victor_schoelcher_lavis_juin_2012.jpg

 

 

IMGP1795-La-maison-Victor-Schoelcher-a-Houilles-2014-r.jpg

Aquarelle 2014 au format 50 x 65 cm "Le jardin de la maison Victor Schoelcher"  Cette aquarelle a été exposées à la Graineterie

 

 

 

Visite de la maison lors des journées du patrimoine en septembre 2012

Maison-de-Victor-Schoelcher-15-septembre-2012-Journees-du-.jpg   

 

L'intérieur de la maison a été ouvert le samedi 15 et le dimanche 16 septembre de 10 H 30 à 12 H 30 et de 14 h à 18 H dans le cadre des journées du Patrimoine européen. Les visites se sont réalisées par groupe de 15 personnes maximum par mesure de sécurité.

A bientôt des nouvelles de cette maison historique !

 

Une visite de la villa lors d'une conférence de Marianne Autain "Houilles historique", le Samedi 24 juin 2017.

Monlage en plâtre des Ergastines situé dans l'entrée de la villa
Monlage en plâtre des Ergastines situé dans l'entrée de la villa

Monlage en plâtre des Ergastines situé dans l'entrée de la villa

A noter la version du moulage de l'époque.

Les têtes des personnages avaient été rajoutées.

D'où provient ce moulage ?

La plaque des Ergastines (entre 445 et 438 avant J.-C.) fut trouvée au pied du Parthénon, sur l'Acropole d'Athènes.
(marbre du mont Pentélique, près d'Athènes, H. : 0,96 mètre., l. : 2,07 mètres., Pr. : 0,12 mètres).

La frise du Parthénon, placée en haut du mur extérieur de la cella, représente la procession des Grandes Panathénées, fête qui se déroulait tous les quatre ans et au cours de laquelle le peuple athénien rendait hommage à sa déesse protectrice, Athéna. La représentation de la procession en façade correspondait à la remise du péplos à la déesse. Ici sont figurés deux prêtres dont l'un tient une corbeille plate et six jeunes filles de l'aristocratie, appelées Ergastines, tiennent deux instruments cultuels, une phiale (coupe sans pied ni anse)  et un brûle-parfum.

À l'origine, le fond était bleu et les cheveux, ainsi que quelques parties

Visite-conférence de Marianne à la villa Schoelcher le 24 juin 2017Visite-conférence de Marianne à la villa Schoelcher le 24 juin 2017

Visite-conférence de Marianne à la villa Schoelcher le 24 juin 2017

Visite du jardin de la Maison de Victor SchoelcherVisite du jardin de la Maison de Victor Schoelcher

A bientôt pour une prochaine visite de la maison Schoelcher.

La mise aux normes de l'ouverture au public de la villa implique des travaux très couteux.

A suivre !

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 14:55

 

Une exposition d'une artiste impressionniste au talent immense à voir :

 

IMGP3011-r.jpg

 

IMGP3027-Musee-Marmottan-17-mai-2012-r.jpg

 

Berthe-Morisot-oeuvres-montage-r.jpg

Au centre : portrait de l'artiste d'Edouard Manet, 1872

Berthe Morisot :

1841 : Naisance à Bourges le 14 janvier

1860 : élève de Corot

1873 : "Le Berceau"

1874 : Berthe rejoint le Salon des Indépendants, futurs impressionnistes

           Elle épouse cette année Eugène Manet, le frère d'Edouard

1878 : naissance de sa fille Julie

1892 : première exposition artistique

Décès le 2 mars 1895 d'une pneumonie. Son son certificat de décès précise la mention : "sans profession".

 

Berthe née à Bourges le 14 janvier 1841 d'un père devenu préfet du département du Cher.

Arrière-petite-fille de Jean-Honoré Fragonard par ses aieux du côté maternelle, elle avait de qui tenir !

La famille Morisot s'installa définitivement à Paris en 1852.

Berthe va prendre ses leçon de dessin dès l'âge de 16 ans en compagnie de ses deux soeurs Edma et Yves, surnom curieux.

Seule, Edma étudiera la peinture en sa compagnie en recopiant les chefs-d'oeuvre du Louvre.

Les leçons duraient parfois 12 heures par semaine.Yves déclara vite forfait et Berthe et Edma se trouveront rapidement rebutée par l'académisme poussiéreux de ces cours.

Leur mère, Cornelie, femme attachante leur proposera un autre professeur installé à Passy, ancien élève d'Ingres. C'est ce professeur qui les mènera au Louvre poursuivre leur art, et c'est là que Berthe fera connaissante avec Fantin-Latour. C'est d'ailleur grâce à lui que Berthe rencontrera Edouard Manet. Berthe se mettra au nouveau concept de la peinture à l'extérieur.

Elle présentera l'année des paysages magnifiques au Salon.

En 1868, Berthe rencontre Manet et pôse pour lui (Le Balcon, Le Repos, Berthe Morisot au bouquet de violettes).

Berthe délaissera le Salon officiel en 1874 les Indépendants fututs peintres Impressionnistes crées par Claude Monet, Sisley et Renoir.

Elle participera avec ces peintres au premier salon des "Artistes Anonymes Associés".

 

 

Musée Marmottan-Monet :

2, rue Louis Boilly 75016 Paris  Métro. : La Muette

Tél. : 01 44 96 50 33

Lien : Musée Marmottan Monet ou exposition Berthe Morisot

 

Bonne visite, jusqu'au 1er juillet 2012

 

Lien Wikipédia Berthe Morisot : https://fr.wikipedia.org/wiki/Berthe_Morisot

 

Berthe Morisot. Cache-cache (1873)

Cache-Cache 1873

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 20:26

 

Une visite à la salle Pleyel, lors d'un concert, au mois de mai

 

IMGP2148-r.jpgIMGP2129-r.jpgIMGP2123-r.jpg

Du style art déco.

Au début des années 1920, l’ingénieur et architecte Gustave Lyon, directeur de la société Pleyel, décide de faire construire un grand centre musical avec en son cœur une salle de concert symphonique de trois mille places bénéficiant des dernières recherches en acoustique, et intégrant des studios et des espaces d’accueil et d’exposition, permettant notamment de promouvoir les instruments produits par la société. En 1922, il confie la réalisation de son projet à l’architecte Jean-Marcel Auburtin, qui décèdera en 1926 ; deux de ses collaborateurs, André Granet et Jean-Baptiste Mathon, le remplaceront.

Le chantier est lancé le 5 décembre 1924 sur le terrain situé au nº 252 de la rue du Faubourg Saint-Honoré.

Il sera achevé en 1927.

 

Salle-Pleyel-Paris-9-mai-2012-r.jpg

La salle Pleyel a été rénovée en 1958, 1981, 1994, et dernièrement en 2006, les travaux ont duré 4 ans.

La capacité de la salle est réduite à 1 913 places, soit 1 760 pour le public lorsqu’un chœur est sur la scène.

IMGP2158-r.jpgIMGP2151-r.jpg

 

 

La grande salle du restaurant

 

Sources : Wikipédia lien Salle Pleyel

Programme : lien programme salle Pleyel

 

Bonne visite et bons concerts !

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 07:00

 

La promenade plantée se situe sur le viaduc des Arts, situé avenue Daumesnil (12ème nord)

Ce couloir de verdure se continue d'ailleurs du jardin de Reuilly au Square Charles Peguy, près du Boulevard Soult (extérieurs)IMGP1180-promenade-plantee-r.jpg

 

 


 

 

 

 

La promenade plantée, 12ème arrondissement de Paris, se situe sur une ancienne voie ferrée disparue en 1969.

Une magnifique ballade à réaliser en cette saison.

Lien Wikipédia : Promenade plantée, 12ème arrondissement

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
28 avril 2012 6 28 /04 /avril /2012 06:21

 

Photographies du 27 avril, réalisées sur le petit bras de Seine

IMGP0735-r-copie-1.jpg

IMGP0503 ro

IMGP0534-r.jpgIMGP0565-r.jpg

Cygne de Maisons-Laffitte montage 2 r

Grâce et beauté du cygne !IMGP0989Maman cygne et ses cygneaux (1)

      17 mai 2012 : les oisons sont arrivés aussi :

IMGP2974-r-Oisons-de-Maisons-copie-1.jpg

Papa, maman oie et ses petits (2)

     2014 Mai : la même maman ?

*

novembre 2014 : la famille cygne

Maisons-Laffitte-Bras-de-Seine-camping-17-novembre-2014--Cy.jpg

 

IMGP7911-Bords-de-Seine-17-novembre-2014-M.-L-jpg 

Bonne visite !

 

Lien le cygne Wikipédia : Cygne

Lien les oies Wikipédia : Oies

Le cygne peut peser jusqu'à 15 kg et mesurer jusqu'à 1,50 m

Les cygnes et les oies font partie de la même famille : les anatidés Lien anatidés ou anatidae

(1) photographie J.-P.K. 8 mai 2011, bords de Marne

(2) photographie J.P.K. 17 mai 2012, bord de bras de Seine M.-L.

(3) photographie J.P.K. 17 novembre 2014, bord de bras de Seine M.-L.

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 07:03
Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 13:12

Il est proposé une découverte des ferronneries des villas, hôtels et immeubles Hector Guimard dans le quartier d'Auteuil, au départ des stations de métro. Jasmin ou Michel-Ange-Auteuil.

 

IMGP0128-r.jpgIMGP0080-r.jpg

                                                                       Hôtel Mezzara

IMGP0105-r.jpgImmeuble Trémois

IMGP0108.JPG

IMGP0046-r.jpgIMGP0139-r.jpg

IMGP0124-r.jpgImmeubles rue Agar, rue Jean de la Fontaine, et rue Gros

 

Ces ferronneries sont visibles au 122 avenue Mozart, 14,17,19,21 et 60 rue Jean de la Fontaine, 11 rue François Millet, et sur l'ensemble immobilier de 1910-1912 du 8,10 rue Agar et 43 rue Gros.

La plupart de ces ferronneries visbles dans le quartier d'Auteuil et dessinées par l'architecte art nouveau Hector Guimard, sont issues des fonderies de Saint-Dizier que l'architecte choisit en 1903, les fonderies Durenne à Sommevoire, les fonderies du Val d'Osne, connues pour ses fontes de fontaines Wallace, et devenues depuis fonderies GHM, toujours en activités et proposent des ferronneries de jardins, d'éclairage public.

Le Castel Béranger, joyau d'Hector Guimard, appelé à l'époque "Castel Dérangé" et construit de 1895 à 1898 situé au 14 rue Jean de la Fontaine et au Hameau Béranger, est a lui seul un lieu de découverte, par ses détails de ferronneries. Le jeu consiste à découvrir les différents éléments et leur donner un nom d'animal, de végétal et de reconnaitre le portrait de l'architecte entre les courbes de ses lignes "coups de fouet"

IMGP0189-r.jpgIMGP0185-r.jpg

IMGP0182-r.jpg Le Castel Béranger

Les fontes du castel ont été éditées par Durenne, à l'exception des chéneaux et des tuyaux de descente.

(Sources : Fréderic Descouturelle, Le Cercle Guimard)

Et bien sûr, les ferronneries des métropolitains aux entourages Guimard

Metro.-Chardon-Lagache-ferronnerie-details.jpg

 

Bonne découverte !

Lien :  Circuit Hector Guimard, Paris 16ème, métros parisiens

Lien : Cercle Guimard un article du spécialiste des fontes et du Métropolitain Hector Guimard clic

Lien : Castel Béranger quelques images : Le Castel Beranger de Guimard

Lien : Hôtel Mezzara quelques images : Hôtel-Mezzara de Guimard

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
15 avril 2012 7 15 /04 /avril /2012 07:04

Quelques images de ce rendez-vous pluvieux, mais sympathique, dans le Val d'Oise :

IMGP8727-r.jpgIMGP8680-r.jpg

 

IMGP8706-ror.jpgIMGP8767-r.jpg

IMGP9467-r.jpg

IMGP9499.JPGIMGP8980-r.jpgIMGP9515-r.jpg

 

IMGP9099 concours amazone résultats r

 

 

Mériel 9 avril 20122-001 montage r

IMGP9661-Sophie-Plaisir-et-Princesse-Printemps.jpg

Prix d'élégance : Sophie Plaisir et Princesse Printemps

Concours Elégance, classement  :

  • 1ère    : Sophie Plaisir et Princesse Printemps
  • 2ème  : Violette Devred et Ulysse
  • 3ème  :  Anne Lambermont et  Houry
  • 4ème  : Christine Fonteneau et Houry (ex eaquo.)

IMGP9660-ror.jpg

Champagne Cup :

1ère :   Christine Fonteneau et Houry (en action)

2ème : Margot Da Costa,

3ème : Sophie Plaisir et Princesse Printemps

 

 

 

 

 

 

 

 

A bientôt pour un prochain reportage " dans les fourches"

 

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 07:21

Le Ginkgo de la mairie

イチョウシティホール     银杏大会堂    Ginkgo City Hall

 

IMGP9830-r.jpgIMGP0608-r.jpg

Houilles-sous-la-neige-IMGP5017-r.jpgIMGP0702-r.jpg

 

 

 

Portraits du Ginkgo Biloba de la mairie de Houilles.

 

Le Gingo biloba ou "arbre aux quarante écus", est considéré comme la plus ancienne famille d'arbre connue, puisqu'elle serait apparue il y a plus de 270 millions d'années. Elle existait donc une quarantaine de millions d'années avant l'apparition des dinausaures.

Il a été naturisé dans le sud-est de la chine dans les monts Tianmushan, et est planté au Japon et en Corée au XIIème siècle.

Les premières pousses de Ginkgo furent plantées en Hollande en 1730, et en France à Montpellier en 1778. Ce dernier donna la première fois des ovules le 12 avril 1812. En 1797, une bouture prise sur ce ginkgo est plantée au Jardin des Plantes de Paris.

Ces deux arbres sont toujours vivants à ce jour.

Le Ginkgo biloba du jardin botanique de l'Université de Sendai (Japon) est agé de 1250 ans.

L'arbre de l'hôtel de ville de Houilles à plus de 100 ans. Il a de l'avenir devant lui !

IMGP7748.jpgIMGP8379-r.jpg

 

 

 

 

 

Le mot biloba vient de la forme des feuilles, fendues en deux lobes, le nom "d'arbre aux quarante écus" vient du fait que le botaniste de Pétigny a acheté en 1788 cinq plants de ginkgo à un botaniste anglais pour la somme énorme de 200 livres, soit l'équivalent de quarante écus d'or.

Le nom d'« arbre aux mille écus » est aussi expliqué par l'aspect de ses feuilles qui deviennent jaunes dorées à l'automne et forment en tombant un tapis d'or à ses pieds.

Le biloba est symbole d'espoir pour les japonais; c'est le seul arbre qui a résisté à la bombe d'Hiroshima. Sa feuille est le symbole de la ville de Tokyo.

 

Les ovules du Ginkgo (femelle) :

 

IMGP0199.jpgGinkgo-de-Houilles-ovule-et-coupe-noms-r.jpg

 

L'ovule mesure entre 2 à 3 cm; ce n'est pas un fruit. Il germera dès que les conditions seront favorables.

L'odeur de vomissure que dégage l'ovule avant de tomber au sol est due à l'acide butanoïque (ou butyrique) qu'elle contient.

À cet inconvénient saisonnier, que l’on pourrait trouver somme plus inquiétante est le fait que la partie charnue de l'ovule contient un produit dérivé de l'acide salicylique connu sous le nom d'acide ginkgolique, haptène lipophile à longue chaine C15, ainsi que deux autres diphénols, le bilobol et le cardol, qui peuvent être à l'origine de sévères dermites.

 

Image d'avril 2012 :    

 IMGP0752-r.jpg

Dernière image d'avril 2014 :IMGP5962-Ginkgo-biloba-avril-2014.jpg

Une comparaison est faite avec le Ginkgo Biloba du Jardin des Plantes de Paris, agé de 315 ans.

Il est mesuré le diamètre du tronc à 1 m 60 du sol. Il est noté une circonférence de 2 m 64, soit la même que celle du Ginkgo de Houilles !    

Ginkgo de Houilles et de Paris Jardin des Plantes montage r

Le Ginkgo Biloba du Jardin des Plantes à Paris, deuxième planté en France en 1795. Il a ainsi 218 ans

A noter : au Bois de Vincennes : un Ginkgo biloba de 1865 ( H : 26 mètres, circ. : 2,50 mètres)

              au parc Montsouris : un G.b.  de  1878 ( H : 26 mètres, circ. : 3,40 mètres)

IMGP1402-Ginkgo-Biloba-Houilles-et-Paris-r.jpg

A gauche, les feuilles du Ginkgo du jardin des Plantes de Paris, et à droite les feuilles du Ginkgo de la mairie de Houilles mesurées le même jour.

Ces dernières ont une largeur moyenne de 59 mm pour le Ginkgo biloba de Houilles, et 70 mm pour le Ginkgo biloba de Paris, planté en 1795.

La ville de Houilles possède un deuxième Ginkgo qui se situe dans l'enceinte de l'école du Réveil-Matin, rue du Président Kennedy. La circonférence du tronc mesurée à hauteur d'homme est de 1m 42.

 Ginkgo-biloba-Ecole-du-Reveil-Matin-mai-2012-r.jpg

Ginkgo mâle du parc juin 2012 montage r

Ginkgo-de-Houilles--mairie-15-juin-2012-montage-r.jpg

Images du mois d'août 2013 :

Ginkgo-de-Houilles-aout-2014.jpg

Images du mois d'aoüt 2014

Houilles-ginkgo-de-la-mairie-montage-aout-2013-r.jpg

Le Ginkgo Biloba est une plante dioique, ce qui signifie qu'il existe des sujets femelles produisant des ovules et des sujets mâles donnant des étamines, les mâles étant toutefois plus nombreux.

La première production d'éléments fertiles revélateurs du sexe de l'arbre n'a lieu qu'environ 15 ans après leurs germinations. L'arbre a déjà entre 5 à 7 mêtres de haut.

Utilisation en phytothérapie :

Partie utilisée : la feuille; Le Ginkgo s'est révélé particulièrement efficace pour soulager les problèmes de circulation; les principes actifs permettent de dilater les artères, les veines et les capillaires. Ils augmentent la micro-circulation et la viscosité du sang, prévenant ainsi la formation de caillots. Des études ont montré un effet significatif sur la mémoire et les facultés d'apprtentissage, en augmentant la circulation au niveau célébral, et par conséquent, l'apport en oxygène et en nutriments essentiels. Il est particulièrement recommandé pour traiter les troubles de la mémoire et l'altération des fonctions cognitives liées au vieillissement. Grâce à ses effets vasodilatateurs et antioxydants ainsi qu'à sa capacité à diminuer l'agrégation plaquettaire, le Ginkgo occupe une place prépondérante au sein des maladies du système cardio-vasculaire.

 

 

 

 

Le ginkgo biloba de la mairie 4 novembre 2015

Le ginkgo biloba de la mairie 4 novembre 2015

Les feuilles des Ginkgo biloba le 4 novembre 2015

Les feuilles des Ginkgo biloba le 4 novembre 2015

Le ginkgo biloba mâle de Chesham, parc Charles de Gaulle, Houilles, Yvelines

Le ginkgo biloba mâle de Chesham, parc Charles de Gaulle, Houilles, Yvelines

Le ginkgo biloba du jardin des Plantes de Toulouse, mai 2016

Le ginkgo biloba du jardin des Plantes de Toulouse, mai 2016

Sources bibliographiques de l'article : wikipédia lien Ginkgo biloba

Autres sources ; Encyclopeadia Universalis

Les Ginkgo Biloba de Paris, localisations : Ginkgos Paris

Précis de phytothérapie Alpen Editions.

Le Ginkgo Biloba et la recherche : lien

Quelques aquarelles du Ginkgo de la mairie :

银杏大会堂

Carnet-de-voyage-a-Houilles G1 G2 G3 G4 G5

Page carnet Ginkgo de Houilles Gh Page Ginkgo de Paris, Jardin des Plantes Gjp

Site illustrations gikgo biloba : Lien illustration ginkgo

Travel book with watercolors in the town of Houilles, France

Livro de viagens com aquarelas na cidade de Carvão, França

之旅法国在Houilles的水彩画

石炭、フランスの町の水彩画と日記を移動する

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 16:37

Encore une, mais c'est mon passage préféré, tout le monde le sait.

Passage du Grand Cerf visite du 24 février 2012-001 cadre

IMGP9441 r

 IMGP9393-Passage-du-Grand-Cerf-r.jpg

Histoire du passage : passage du Grand Cerf

Site Wikipédia : Passage du Grand Cerf

Lien photographies : Passage-du-Grand-Cerf-photographies

Carnet de voyage aquarelles passages et galeries : lien carnets aquarelles passages et galeries

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article