Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 12:19

 

Etonnant, vu sur la toile :

Les géants de l'Ile de Paques ont un corps !

Il semble que ce ne soit pas une découverte depuis longtemps.

Ile de Pâques-copie-1

Le patrimoine archéologique comprend environ 900 statues de basalte, les moaï, de hauteur moyenne 4 mètres, et près de 300 terrasses empierrées au pied de ces statues.

A lire article Suchablog : lien direct Statues de l'Ile de Paques 

Lien direct : Moaï

Lien Wikipédia :  Île de Pâques

 

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 05:05
Les gargouilles de l'église Saint-Nicolas à Maisons-Laffitte

 

Qui sont ces tailleurs de pierres et scuplteurs qui ont réalisé ces gargouilles d'animaux ?

IMGP9796-Gargouille-de-Saint-Nicolas.jpg

 Maisons-Laffitte-4.9.12-montage-gargouilles-St-Nicolas-r.jpg

 

 

Maisons-Laffitte-4-septembre-2012-montage-gargouilles.jpg

Gargouilles de l'église Saint-Nicolas à Maisons-Laffitte

Photographies réalisées au 300 mm le 4 septembre 2012

Victor Corbel, tailleur de pierre du Cercle des Ouvriers a travaillé sur les éléments décoratifs de l'église.

Il aurait probablement travaillé sur ces oeuvres.

Recherches bibliographiques : archives de Maisons-Laffitte.

Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles
Détails des gargouilles

Détails des gargouilles

Mises à jour : 11 mars 2016

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
10 septembre 2012 1 10 /09 /septembre /2012 19:47

 

La gare du Nord à Paris est la deuxième gare au monde au nombre de voyageurs après celle de Shinjuku à Tokyo et avant celle de Grand Central Station à New-York.

Voici quelques images des détails de sa façade, vue de la place Napoléon III.

Gare-du-Nord-10-septembre-2012-montage-3-r.jpg

 

IMGP0479-Gare-du-Nord-r.jpg

 Durant les travaux de reconstruction de la gare, la Compagnie des Chemins de Fer du Nord ouvrit un budget supplémentaire de 82 000 francs pour passer commande auprès d'artistes renommés à l'époque de 23 statues, des allégories féminines des villes desservies par le réseau nord.

Gare-du-Nord-10-septembre-2012-montage-r.jpg

 

  • La gare est ouverte en 1846 par la Compagnie des chemins de fer du Nord en tant qu'embarquadère de la ligne Paris-Nord à Lille.
  •  La reconstruction de la gare du Nord pour agrandissement dessinée par l'architecte Jacques Hittorff a lieu de 1861 à 1865.

 

La gare gère 1500 circulations de trains par jour, ce qui constitue  le record de France. Elle dépasse la gare de Paris-Saint-Lazare avec ses 1200 circulations, ainsi que les quatre autres grandes gares parisiennes de Paris-Est, 800, Paris-Lyon, 750, Paris-Montparnasse, 700 et Paris-Austerlitz, 600 circulations par jour.

A la gare du Nord, 500.000 voyageurs sont transportés chaque jour 

Bonne visite !

 

Sources Wikipédia : Gare de Paris-Nord

 

 

 

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 19:25

Maisons-Laffitte-chateau-Cheval-Chaconne-details-montage.jpg

"Un Cheval nommé Chaconne" sculpture  de Frédéric Jager, face au château et son parc

Maisons-Laffitte-15-septembre-2014-Cheval-Chaconne-decore.jpg

Cheval-Chaconne, septembre 2014

Fonderie Deroyaume

 

Maisons-Laffitte-4-septembre-2012-montage-2.jpg

"Cheval Dollar" sculpture de Pierre-Louis Rouillard, 1868, près de l'entrée de l'hippodrome

Fonderie du Val-d'Osne

 

Maisons-Laffitte-4-septembre-2012-montage.jpg

"Impatience d'Avenir" sculpture de Idel Ianchelevici, place Ianchelevici, face à la caserne des pompiers.

 

Bonne découverte !

Voir aussi carnets de voyage à Maisons-Laffitte : carnet Maisons

 

Liens : Cheval Dollar

Lien : Frédéric Jager

Lien : Idel Ianchelevici

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
4 septembre 2012 2 04 /09 /septembre /2012 07:09

 

Ferronnerie_et_glycine_de_la_terrasse_aquarelle_juillet_201.jpg

  Aquarelle juillet 2012

 

du 3 au 29 septembre 2012 : visite conférence de la villa La Hublotière d'Hector Guimard au Vésinet

 lien la Hublotière

LienWikipédia : La Villa Berthe

LienYou tube : La Hublotière sept. 2014

Lien :Yvelines Première juillet 2015 :http://www.yvelines1.com/les-plus-culture/culture-visites-guidees-a-la-villa-berthe

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 11:26

 

Voici quelques aperçus d'une visite de trois cités médiévales situées dans l'Yonne :

   - Avallon, Noyers-sur-Serein, et Montréal.

 

 

Yonne 22 août 2012 Avallon montage titre r

Avallon : chef-lieu d'arrondissement est batie sur un plateau dominant le cousin.

Sa population est de 7000 habitants et 16000 en comptant celle de son agglomération

Ses importantes fortifications actuelles remontent à l'époque où la population craignait les invasions.

Le blason de la cité

IMGP7880 Avallon tour et blasonIMGP7879-beffroy.jpgIMGP8023 Avallon Tour Gaujard 1438

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Tour de l'Horloge, ancienne tour de guet 1460, et la Tour Gaujard 1438

 

                   Yonne 22 août 2012 Noyers-sur-Serein montage titre r

Noyers-sur-SereinClassé parmi Les Plus Beaux Villages de France, Noyers offreIMGP8271-Noyers-sur-Serein.jpg
le tableau rare d'une cité médiévale préservée, qui ne compte pas moins de 78 bâtiments classés ou inscrits au répertoire du XVe au XIXe siècles. Hôtels aristocratiques en pierre de taille, demeures bourgeoises aux façades à pans de bois ou simples maisons de vignerons, anciennes chapelles, couvents, places à arcades, tours de défense, Noyers est le lieu idéal pour remonter le temps.
 
IMGP8258-Noyers-sur-Serein.jpg
Yonne-22-aout-2012--Montreal-montage-titre-r.jpg

Montréal est située au sommet d'une colline qui surplombe la rive gauche du Serein : même lors de faibles crues, les prairies avoisinantes, dont les sols argilo-calcaires sont composés d'alluvions, sont souvent recouvertes par les eaux.

La bourgade se situe à environ 10 km à l'est d'Avallon.

IMGP8090-Montreal.jpgIMGP8156-Montreal.jpgMontréal Blason

               La Porte "d'en bas"                                      Détails de la collégiale N.-D. de l'Assomption  

                                                   Blason de la ville                                                      

Dans la première moitié du XVIème siècle, la petite cité retrouve un peu de sa gloire passée, après l'apogée des ducs de Bourgogne. En 1521, elle accueille François Ier. En 1529, le roi revient pour y présider les états de Bourgogne. IlIMGP8107-Montreal.jpg confirme la charte d'affranchissement et les privilèges des habitants. Il fera également un don au chapitre de la collégiale, qui aurait permis la réalisation des stalles sculptées. Les armoiries de Montréal gardent la trace de ces bienfaits puisque la salamandre - emblème choisi par François Ier - y figure. Une salamandre en bas-relief est encore visible sur une pierre sculptée près de la mairie, provenant, d'après Courtépée, de l'ancienne halle construite à cette époque.

 

Yonne-22-aout-2012-Avallon-Montreal-collegiale-montage-r.jpg

La collégiale Notre-Dame-de-l'Assomption, bâtiment roman construit dans la première moitié du XIIème siècle, fut restauré par Viollet-le-Duc (1845-1852) et renferme un trésor de sculptures : 26 stalles en chêne, 8 bas reliefs et 5 groupes en rondes bosses, exécutés dans la première moitié du XVIème siècle.
Viollet-le-Duc qualifie la collégiale de « véritable bijou architectural ». Il écrit dans son dictionnaire d'architecture : « C'est un des plus beaux et derniers exemples de cette époque … Les profils sont d'une pureté et d'une netteté remarquable, et leur exécution est parfaite. ». Mais il ajoute : « Malheureusement ce curieux édifice a besoin de réparations importantes »
A voir absolument lors d'une visite.

A bientôt, et bonne fin de vacances !

Pour en savoir plus :

Sites Wikipédia lien :  Avallon
Noyers-sur-Serein : Noyers
Montréal (Yonne) : Monréal
Photographies : Jean-Pierre, 22 août 2012

Voir aussi article du blog :  Parcours roman et renaissance en Bourgogne

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 06:54

Certainement connaissez-vous le château de Maisons-Laffite, chef-d'oeuvre de l'architecte François Mansart dessiné pour René de Longueil, et terminé en 1651, mais avez-vous déjà regardé ses détails extérieurs ?

Voici l'occasion d'en apercevoir quelques-uns :    

IMGP5001 Château de Maisons

Le château vu du pont de la 2ème D.B.

IMGP0939-chateau-Maisons-details.jpgIMGP0926-Chateau-Maisons-details.jpgIMGP0935-chateau-Maisons-Laffitte-details.jpg

 

Maisons-Laffitte-chateau-details-montage-gargouilles.jpg

Les gargouilles, façade côté parc

IMGP0956-chateau-de-Maisons-details.jpg

Maisons-Laffitte château détails montage architecture r

IMGP0967-Maisons-Laffitte-details.jpg IMGP0971-Maisons-Laffitte-details.jpg

IMGP4213-31-aout-2013.jpg

IMGP1030-Maisons-cheval-bronze-r.jpg

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 21:04

 

L'église Saint-Hugues-de-Chartreuse abrite le musée départemental d'art sacré contemporain, constitué uniquement des oeuvres de l'artiste Arcabas : peintures monumentales se développant sur trois registres de dominante rouge et or, meubles, objets liturgiques.

Les vitraux de l'église conçus par l'artiste, constrastent par leurs couleurs froides.

 

IMGP3227-Saint-Hugues-Arcabas.jpg IMGP3219-Saint-Hugues-Arcabas-r.jpg

 

 

Saint-Hugues Arcabas montage r

 

IMGP3158-Saint-Hugues-Arcabas.jpg

L'église Saint-Hugues ouvre les portes des oeuvres de l'artiste Arcabas, et représente une attraction singulière et unique pour les amateurs d'art et de théologie.  

 

"Je me suis déclaré peintre et c'est vrai que je peins dix heures par jour deux cent cinquante jours par an. La centaine de jours inemployés est impartie aux errements, à la détresse, à la recherche obstinée d'une "conscience d'être" brusquement égarée, sans laquelle plus rien n'est possible, surtout pas l'élaboration passionnée et souvent hasardeuse de ces sortes de miroirs appelés œuvres d'art..."

 

 

IMGP4921 Localisation Eglise Saint-Hugues-de-Chartreuse r

 

 

IMGP4705-Arcabas-Autoportrait-r.jpgIMGP4919-Eglise-Saint-Hugues-exposition-Arcabas-r.jpg

Autoportrait à la palette, huile sur toile 89 x 115 cm Les Noëlie, Strasbourg 2009

 

 

 

 

Les différentes périodes de ses oeuvres

1953 - 1967 oeuvres  à caractère austère; l'auteur a 25 ans,

1973 - 1995 vingt ans après, la maturité,

1995 - 1991 troisième bandeau peint, la Prédelle

 

 

IMGP3162 Eglise Saint-Hugues Arcabas rIMGP3197 r

 

 IMGP3228-Eglise-Saint-Hugues-Arcabas-vitrail.jpgIMGP3208-Eglise-Saint-hugues-Arcabas.jpg

IMGP3198-Eglise-Saint-Hugues-Arcabas.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  Expulsion des vendeurs du Temple 1986                                  Jean le Baptiste 1985                                                                  

 

 

            Eglise-St-Hugues-Arcbas-montage.jpg

 

Eglise Saint-Hugues-de-Chartreuse 38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse Tél. : 04 76 88 65 01

Ouvert tlj, sauf le mardi, de 10 à 18 H, entrée libre

Site : www.saint-hugues-arcabas.fr

 

Les oeuvres d'Arcabas en région Rhône-Alpes :

* Notre-Dame de la Salette (basilique et chapelle) : fresques, toiles, vitraux et mobilier,

* Notre-Dame des Neiges, Alpe d'Huez : 13 vitraux,

 * Eglise de Saint-Ismier : 6 vitraux,                                                                          

 

* Eglise de Corbel-en-Charteuse : vitraux, voir ci-contre,IMGP2634-Eglise-de-Corbel-Arcabas.jpg

* Monastère de la Grande-Chartreuse : peinture pour l'église conventuelle,

* Eglise de Pontcharra, Isère : retable,

* Eglise Saint-Augustin et Saint-Vincent-de-Paul, Grenoble : peinture,

* Institut d'Etudes Politiques, Université Grenoble II : huiles sur bois,

* Notre-Dame de l'Assomption, La Tour du Pin, Isère : retable,

* Eglise de Meythet, Haute Savoie : peinture murale,

* Eglise de Cognin, Savoie : retable,

France et étranger :

* Cathédrale de Saint-Malo, Ille et Vilaine : mobilier liturgique, en collaboration avec Etienne, sculpteur,

* Cathédrale de Rennes, Ille et Vilaine : mobilier liturgique, en collaboration avec Etienne, sculpteur,

* Palais archiépiscopal de Malines-Bruxelles, Belgique : vitraux, mobilier et vêtements liturgiques,

* Eglise Senor de la Buena Esperanza, Porto-Viejo, Equateur : grande croix supendue,

*  Chapelle de la communauté de Piturelloà Torre de Roveri, Bergame, Italie : peintures, sculptures, vitraux,        céramique du sol, mobilier liturgique, chasubles, ainsi que de la Campanella (5 cloches).

 

L'artiste Arcabas, de son vrai nom Jean-Marie Pirot, habite et travaille à Saint-Pierre-de Chartreuse.

Il s'est d'abord tourné vers l'enseignement à l'Ecole des Beaux-Arts de Grenoble ; ce sont ses étudiants qui lui ont donné son surnom.

Lien wikipédia : Arcabas

Lien église Saint-Hugues-de Chartreuse : Musée d'Art Sacré Contemporain

 

Un artiste en Chartreuse
Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 19:28

 


"Le village préféré des Français" : Les plus beaux villages de France à l'honneur sur France 2.

 

Voici le classement :

 

 1  Saint-Cyrq-Lapopie   Midi Pyrennées Quercy Lot  lien                     12 Piana Corse lien

 2  Saint-Guilhem-le-Désert  Languedoc Roussillon lien   13 Saint-Suliac  Bretagne lien

 3  Barfleur  Basse-Normandie  lien                           14 Montsoreau  Pays de la Loire lien

 4  Salers Cantal Auvergne lien                 15  Baume-les-Messieurs  Franche-Comté lien

 5  Yvoire  Rhône-Alpes-Haute-Savoie  lien                          16  Rodemack  Lorraine lien 

 6  Riquewihr  Haut-Rhin Alsace lien                                           17 Gerberoy  Picardie lien

 7  Beynac-et-Cazenac  Aquitaine  lien             18  le Bec-Hellouin  Haute Normandie lien

 8  Les Baux de Provence  Provence   lien         19  Essoyes  Champagne-Ardennes lien

 9  Collonges-La-Rouge  Limousin lien                           20 Apremont-sur-Allier  Berry lien

10 Maroilles Nord  Pas-de-Calais  lien                                       21 Vézelay  Bourgogne lien

11 Angles-sur-L’Anglin  Poitou-Charente lien       22 La Roche-Guyon  Ile de France lien

 

Gerberoy montage

Gerberoy, beau village de Picardie, la fête des Roses, les jardins du peintre Henri Le Sidaner

Lien :  Un des beaux villages de France : Gerberoy  Fête des Roses à Gerberoy : le 15 juin 2014

Carnet de voyage à Gerberoy : Carnets aquarelles Gerberoy Jean-Pierre Kosinski

Un autre beau village de Provence : Lourmarin lien : Ballade dans le Luberon, Loumarin vidéo

Gerberoy-Fete-de-la-rose-montage-4.jpg

 

Les plus beaux villages de France : carte et localisation villages de France

Bonnes visites de ce patrimoine français


Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 06:41

 

Voici quelques images d'une visite dans la ville-préfecture du département du Doubs, de la région Franche-Comté, et qui fait partie de la métropolole Rhin-Rhône.

Elle est située dans un méandre du Doubs. Sa citadelle Vauban est impressionnante. 

 Ses habitants sont appelés les Bisontins et les Bisontines.

Bonne visite !

 

Photographies de Besancon

 

IMGP0030 Hôtel de Chapmpagney

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 17:43

IMGP9474-Saline-royale-d-Arc-et-Senans-r.jpgLa saline royale d'Arc-et-Senans située sur la commune d'Arc-et -Senans, dans le Doubs, est une œuvre de Claude-Nicolas Ledoux, 1736-1806, célèbre architecte visionnaire du siècle des lumières. Elle avait pour but la production de sel, et devait remplacer les salines vieillissantes de Salins-les-Bains et de Lons-le-Saunier.

IMGP9489-Saline-Royale-Arc---Senans-r.jpg

Saline-royale-Arc-et-Senans-details-r.jpgA remarquer, sur toutes les réalisations de l'architecte, les colonnes, omniprésentes, et son mélange de ronds-carrés, en fait "sa marque de fabrique"

      IMGP9488-colonnes-d-e-la-saline-royale-r.jpgLa saline permettait de loger et de faire travailler 200 ouvriers  sur l'extraction de la saumure et la production de sel de terre. Le personnel travaillait en vase clos, mais ne payait pas la gabelle...

La saline produisait 40.000 quintaux de sels chaque année, mais consommait une énorme quantité de bois pour concentrer le cristal, ce qui explique le déplacement du site de Salins-les-Bains, proche de la forêt de Chaux avec des tuyaux (de bois) long de 21 kilomètres.

Saline Royale Arc et Senans jardins r2

Sur les espaces qui entourent les bâtiments, on découvre une quinzaine de jardins aux infinies variations de formes et de couleurs, conçues et créées par des établissements d'enseignement de l'Est de la France et de la Suisse.

 

Saline-royale-Arc-et-Senans-montage-3.jpgEn 1982, l'inscription au patrimoine  mondial de l'UNESCO consacre des années de restauration et une nouvelle vocation du lieu.

 

L'architecte :

Après avoir réalisé la commande de la première danseuse de l’Opéra en 1770, Mademoiselle Guimard, un hôtel parisien et sa salle de danse, Claude-Nicolas Ledoux entreprend la construction d’un pavillon dans les jardins de Louveciennes pour la nouvelle favorite de Louis XV, Madame du Barry. Le projet présenté au roi lors d’une audience privée enchante ce dernier.

Grâce à l’intervention de Madame du Barry et de Madame de Pompadour, il est nommé Directeur des Bâtiments du Roi.

Tout en réalisant ses commandes privées, Ledoux prend des marchés publics tels que les églises de Rolampont et de Cruzy-le-Châtel ou des ponts. Grâce à Madame du Barry, il est nommé en 1771 commissaire des salines de l’État en Franche-Comté, architecte de la Ferme générale en 1773. Il évite la disgrâce infligée aux proches de Madame du Barry, à la mort de Louis XV, mais se retrouve emprisonné.

Son plus grand chantier est sans aucun doute celui de la Saline royale d’Arc-et-Senans dans le Doubs, qui durera cinq ans (1774-1779).

Le musée de la Saline Royale est le seul consacré en Europe à un architecte.

Saline-Royale-Arc-et-Senans-maquettes-montage-cadre-r.jpg

 

Les principales réalisations de l'architecte Claude-Nicolas Ledoux :

- le château de Bénouville, Calvados, 1768 -1769,

- l'Hôtel d'Hallwyll à Paris, 28, rue Michel-le-Comte et 15, rue de Montmorency,75003 le Marais, 1766-1770

- le Pavillon de musique de Madame du Barry, Louveciennes,Yvelines, 1770-1771,

Le théâtre de Besançon (Doubs) 1778-1784,IMGP9956-Theatre-de-Besancon-r.jpg

Une étude visant à lui redonner sa silhouette d'origine est soutenue par des personnalités.

 

Les bâtiments de la barrière de Paris : 

Claude-Nicolas Ledoux, architecte de la ferme générale :

Dans la suite de ses travaux franc-comtois, Claude-Nicolas Ledoux devient architecte de la ferme générale. Pour cette compagnie, il construisit un grenier à sel à Compiègne, et entreprit de dresser un vaste siège rue de Bouloy à Paris. Charles-Alexandre Calonne étant contrôleur des finances, la Ferme obtint, sur une idée du chimiste et fermier général Lavoisier, de dresser une barrière autour de Paris pour limiter la contrebande qui occasionnait une évasion importante des droits d'octroi : ce fut le fameux mur des fermiers généraux, qui devait avoir 6 lieues de tour (24 kilomètres) et comporter 60 bureaux de perception, il en reste actuemment 4 (voir la liste : Liste des barrières des fermiers généraux. Ledoux fut chargé de dresser ces édifices, qu'il baptisa pompeusement « les Propylées de Paris » et auxquels il voulut donner un caractère de solennité et de magnificence, tout en mettant en pratique ses idées sur les liens nécessaires entre la forme et la fonction.

Pour couper court aux protestations de la population parisienne, l'opération fut menée tambour battant : 50 barrières d'octroi furent construites entre 1785 et 1788.

La plupart ont été détruites au XIXème siècle; il en reste 4 actuellement : 

 - la barrière de Chartres, située à l'entrée du parc Montceau, et du métro; du même nom,

 - la barrière Saint-Martin, rotonde de la Villette, proche du métro. Stalingrad, restauré et devenu    restaurant-bar.

  - la barrière d'Enfert, place et métro. Denfert-Rochereau,
  - la barrière du Trône, ou barrière de Vincennes, avenue du Trône, près de la place de la Nation;    bâtiment sud au 12ème, et bâtiment nord au 11ème arrondissement.

Barriere-de-Paris-montage-rotondes-ro.jpg

       Architecte du roi, architecte du siècle des lumières, architecte des utopies.IMGP9505-portrait-de-Claude-Nicola-Ledoux.jpg

    Les  innombrables études de l'architecte, dont beaucoup d'avant-garde, sont exposées sous forme de maquettes dans un bâtiment de la saline devenu musée.

Une visite qui vaut le détour et même un voyage, Besançon, Ornans, Arbois ne sont pas loin.

Spécialités : fromages, Comté, vins du Jura

 

Contact et informations sur la Saline Royale : 03 81 54 45 45 visites@salineroyale.com

Localisation Salins : 17 km, Dôle : 30 km, Besançon 35 km, Dijon  80 km

Saline Royale Grande Rue 25610 ARC et SENANS

Lien : saline royale d'Arc-et-Senans

"Sur les traces de l'or blanc à Salins-les-Bains et Arc-et-Senans" : lien or blanc

(Production du sel de terre dans l'histoire)

Sources : wikipédia Les barrières de Paris

Claude-Nicolas Ledoux : Wikipédia lien

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article