Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 06:14

 

La carrière de Cormeilles-en-Parisis, Val d'Oise :

Une visite commentée de la carrière de gypse à Cormeilles-en-Parisis, lors des journées portes ouvertes de la société Placoplâtre a lieu les 30 mai et 1er juin 2013.

Carrières de gypse à Cormeilles-en-Parisis

 

Historique du plâtre à Cormeilles-en-Parisis :

 

 

           VIIème siècle : fabrication de sarcophage en plâtre

           du moyen-âge au XIXème siècle : ouverture de carrières artisanales

           1832 : carrières de la société Lambert

           1882 : création de l'Usine Lambert

           1990 : Les Plâtres Lambert deviennent filiade de la société Placoplâtre

           2002 : ouverture du Musée du Plâtre à Cormeilles-en-Parisis, dans le Val d'Oise

           2005 : Placoplâtre rejoint le Groupe Saint-Gobain

 

Qu'est-ce que le plâtre ?

GYPSE CaSO4,2H20 ===> PLÂTRE CaSO4,1/2H20 recyclable ===> en GYPSE CaSO4,2H2O

Nom chimique : Sulfate de Calcium dihydraté

 

5,2 millions de tonnes par an sont produits en France

La consommation moyenne par habitant en France est de 100 kg.

Le gypse est l'une des rares ressources multi-filière. Son rôle est statégique pour l'industrie et l'économie francilienne.

Le plâtre de Cormeilles-en-Parisis est d'une pureté de près de 95 %, lui assurant une excellente renommée dans le monde entier.

Cette roche s'est formée dans des conditions très particulières, lagunes, température élevée, qualité de l'eau, par évaporation de l'eau de mer, riche en sulfate de calcium, il y a des millions d'années, d'où l'appellation "évaporite"

Le mot gypse désigne à la fois un minéral et la roche résultant de l'accumulation de ce minéral.
C'est un minéral tendre, de dureté 2, rayable à l'ongle, de densité 2,3. Il devient anhydre à une température de 163°C.
Il se présente souvent en bancs de gypse saccharoïde (Île-de-France) ou de gypse fibreux (Trias de Lorraine), ou en petits cristaux issus de la décomposition des pyrites dans les marnes et argiles, et fréquemment associés en rosettes. 
La cristallisation naturelle du gypse peut prendre différentes formes : le plus souvent prismatique ou lenticulaire. L'association de ces cristaux donne les formes pied d'alouette, queue d'hirondelle, queue d'aronde, ou rose des sables, et la macle en fer de lance, qui est rare à Cormeilles-en-Parisis.
L'albâtre est une variété de gypse à grains fins et translucides.

    Petite historique du plâtre dans le monde :

Les plus anciennes traces de l'utilisation du plâtre remonte au néolithique, sur le site de Catal Hûyûk en Turquie.

Des traces sont trouvées sous forme d'enduit datant de 10.000 ans.

Les Sumériens, les Assyriens et les Egyptiens utilisent le plâtre pour la construction et la décoration de leur monuments.

Des blocs de pierre de la pyramide de Chéops ont été scellés au plâtre en 2800 ans av. J.-C.

Les romains utilisent ce matériau pour les enduits, les fresques et les sculptures. Ils répandent leur technique sur leur empire, et bien sûr, en Gaulle.

 

A-la-decouverte-des-carrieres-de-gypse-Cormeilles-en-Pari.jpg

Carrieres-de-Cormeilles-en-Parisis-Differentes-couches.JPG

 

Zone de replantation de la végétation

A-la-decouverte-de-la-carriere-de-gypse-de-Villeparisis-2.jpg

Des espèces rares sont trouvées sur la zône de réimplantation végétale :

au-dessus et à gauche :  Orobanche du picris, à droite :  Ophrys apifera, orchidée abeille

Photographies Nicolas

IMGP0169-Carriere-1.jpgIMGP0174-Carriere-2.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'avenir du site de Cormeilles-en-Parisis :

2017 : fin de l'exploitation du gypse à ciel ouvert, avec un réaménagement d'un grand parc naturel ouvert au public de 105 hectares, actuellement 56 ha plantés, et cédé à l'Agence des Espaces Verts d'Ile de France.

L'extraction du gypse sera réalisée en souterrain, dans des galeries creusées à 70 mètres de profondeur.

Le bois de Cormeilles-en-Parisis restera ouvert au public durant l'exploitation de la carrière. Aucun bruit d'extraction ne devrait être perceptible de l'extérieur.

La stabilité des sols a été étudiée par les experts du Centre de Géosciences ARMINES.

La société Placoplâtre exploite actuellement une carrière de gypse en souterrain sous la forêt domaniale de Montmorency.

A bientôt pour une prochaine visite "portes ouvertes" des carrières de gypse !

Carrieres-de-gypse-aquarelle--juin-2013.jpg

      La carrière de gypse de Cormeilles, aquarelle J.P-K  juin 2013

 

Quel avenir pour la Carrière de Cormeilles ?

Le site Placoplatre prépare sa mutation :

Le journal  "La lettre blanche" dévoile les grandes lignes du futur projet :

La situation actuelle : depuis la création de l'exploitation la carrière de gypse en 1832, l'extraction s'est développée à ciel ouvert et alimente sur place la fabrication du plâtre.

Aujourd'hui, l'usine Placoplatre transforme annuellement 350.000 tonnes de gypse en plâtres industriels, plâtre de moulage et carreaux de plâtre. Cependant, l'exploitation ne peut plus s'agrandir à ciel ouvert.

Dans le périmètre actuel,la première masse de gypse, la plus pure, sera épuisée en 2016.

Pourtant l'usine de Cormeilles emploie environ 120 emplois directs.

Elle représente environ 10 % de la production française de plâtre et 60 % des plâtres à mouler exportés dans le monde entier. De plus, le plâtre a été classé en décembre 2013 "ressouce d'importance nationale et d'intérêt européen" par le Shéma directeur de la région Ile de France (SDRIF).

Des solutions altenatives ont été étudiés pour approvisionner en gypse l'usine de Cormeilles, mais aucune n'est viable. L'utilisation du gypse de la carrière de Montmorency, distante de 24 kilomètres, nécessiterait de mettre 60 camions par jour sur les routes et représenterait un surcoût économique non compétitif. Le désulfogypse, gypse synthétique, issu des centrales thermiques, est très peu disponible en France. Quant au recyclage des déchets de plâtre, assuré en France à 80 % par Placoplatre, il permettait de couvrir seulement 10 % des besoins de la plâtrière de Cormeilles. La perrinité de l'activité est donc liée à une extension souterraine de la carrière.

Le projet éllaboré par Placoplatre :

Afin d'assurer au mieux la transition entre la carrière à ciel ouvert et celle en souterrain, d' ensuite faire vivre le site pour les trente prochaines années, deux objectifs distincts seront menés simultanément :

  • achever l'exploitation à ciel ouvert des deuxième et troisième masse de gypse et finaliser la remise en état de l'actuelle carrière.
  • étendre l'exploitation du gypse en souterrain sur 160 hectares dont 80 seront concernés par l'extraction. En effet, les zones urbanisées ou les infrastructures présentes en surfaces seront protégées par une zone tampon : la RD122 ou route statégique, centre aéré, fort de Cormeilles.

L'ensemble du projet est naturellement en parfaite adéquation avec la régementation. L'environnement humain est particulièrement pris en compte : habitat, patrimoine, circulation,...Des études ont également été menées pour protéger le mileu naturel, la faune et la flore.

Voir : plan de la carrière et projets en annexe 1 en fin d'article

 

 

 

Visite de la carrière de gypse à Villeparisis, en Seine-et-Marne :

Journée portes ouvertes du 21 juin.

Cette carrière est aussi une carrière à ciel ouvert; voici quelques images de cette visite :

Carriere-de-Villeparisis.jpg

 

A-la-decouverte-de-la-carriere-de-gypse-de-Villeparisis-m.jpg

      Les énormes machines et les visiteurs

IMGP2492-Carriere-de-Villeparisis.jpg

 

Visite du 21 juin 2014 animée par Eric :

Une matinée spécialisée sur la revégétation des carrières de gypse de Cormeilles-en-Parisis.

Carriere-de-gypse-de-Cormeilles-en-Parisis--visite-du-21-j.jpg

IMGP7226-Carriere-de-Cormeilles-en-Parisis-21-juin-2014-r.jpg

 

Révégétalisation de l'exploitation

IMGP2672 carrière de Villeparisis

IMGP2650-Carriere-de-Villeparisis.jpg

Carriere-de-gypse-de-Villeparisis-21-juin-2013-Cristaux-r.jpg

Différentes cristallisations naturelles du gypse

Cormeilles et histoire :

IMGP8450-plan-de-la-buttes-de-Cormeil-1754-r.jpg

La butte de Cormeil et ses alentours en 1754  

 

Une visite de l'Usine Placoplâtre à Cormeilles-en-Parisis, le 12 octobre et le 15 novembre 2013 :

IMGP8448-Carreaux-de-platre-sources-Saint-Gobain-r.jpg

Atelier carreaux de plâtre, salles de contrôles plâtrière et tour de mélanges, atelier plaques ciment, atelier mécanique et Logistique.

Visite-usine-Placoplatre-le-15-vovembre-2013-avec-Damien-P.jpg

IMGP0674 Placoplatre avec Damien

Visite des carrières souterraines du massif de Montmorency :  

20 juin 2014 

Carrières souterraines de Montmorency visite du 20 juin 20

 

La plus grande carrière souterraine d'Europe se situe en fait à Baillet-en-France, dans le Val d'Oise.

Elle représente à elle seule 16 % de la production française de gypse, et 25 % de la production d'Ile de France.

Elle s'étend sur 10 communes du département, et sa superficie comprend 1418 hectares, dont 945 exploitées par la société Placoplâtre.

La production de gypse est de 800.000 tonnes par an.

Historique :

1950 :  le gypse est exploité par la société Vieujot,

1976 :  l'exploitation est transférée à la société SAMC,

1990 :  la société Placoplatre reprend l'activité d'extraction du gypse,

2011 : inauguration du tunnel de Baillet-en-France par le Ministre de l'Environnement.

 

IMGP6911-Carriere-de-Montmorency.jpgIMGP7000-Carriere-de-Montmorency.jpg

IMGP7089-Carriere-de-Montmorency.jpgIMGP7046-Carriere-de-Montmorency.jpg

 

IMGP7064--Carrere-de-Montmorency.jpg

Préparation du tir, et extraction du gypse dans la carrière.

 

Localisation des carrières du massif de Montmorency :

IMGP6874-Carte-carrieres-souterraines-du-massi-de-Montmore.jpg

 

 

      VISITE DU PATRIMOINE :

La carrière de gypse à Cormeilles-en-Parisis :

en partenariat avec la société PLACOPLATRE

le samedi 20 septembre 2014 à 9 à 13 H ou à 14 à 17 H

S'inscrire auprès des Musées Réunis : 01 30 26 15 21

ou messagerie lien info@museeduplatre.fr 

31, rue Thibault Chabrand 95240 Cormeilles en Parisis

 

Sources : fondation Placoplatre, groupe Saint-Gobain, Musée du Plâtre, sites et collections des carrières de Cormeilles-en-Parisis et Villeparisis.

Lien : site Placoplatre

 

Merci à Jean-Noël, Claude, Damien, Eric, Fabien, Nicolas, Benoît, Carole, Estelle, Anouck et ses collègues, pour ces visites intéressantes et ses passionnés du gypse.

Merci aux précieux compléments scientifiques des géologues Jean-Claude et Edouard, rencontrés durant les visites, notamment celle du 21 juin dernier.

 

Pour info., une visite de la carrière de Cormeilles-en-Parisis est prévue le samedi 21 juin 2014.

9 H 00 : rendez-vous aux Musées Réunis

9 H 45 : déplacement en autocar vers la carrière

12 H 30 : retour en autocar aux Musées Réunis.

Renseignements : 01 30 26 15 21 courriel : contact@museeduplatre.fr lien direct

 

Lien : La carrière du massif de Montmorency ou de Baillet en France

Lien  :  Le musée du plâtre et du patrimoine cormeillais. Cormeilles-en-Parisis

Lien :  les plus grands cristaux de gypse du monde : La lettre Blanche du Musée du Plâtre

Article Le Parisien 1er juin 2013 : "Dans le secret de la carrière de gypse"

 

 

 

Vue aérienne de la carrière, source : La Lettre Blanche du Musée du Plâtre

Vue aérienne de la carrière, source : La Lettre Blanche du Musée du Plâtre

Annexe 1 : Plan de la carrière et projets de la société Placoplatre : sources "La Lettre Blanche" du Musée du Plâtre, novembre 2015.

Vue du ciel  de la carrière et ses projets

Vue du ciel de la carrière et ses projets

(1) Usine de transformation de gypse en plâtre,

(2) Accès provisoire de l'exploitation souterraine à partir de l'actuel front de gypse,

(3) Descenderie et accès tunnel pour 2019,

(4) Localisation du transport du gypse vers la plâtrière par voie privée,

(5) Localisation du puits d'aérage situé dans l'emprise de la carrière actuelle,

(6) Accès sud sur la RD48 en concertation avec les collectivités locales, nécessitant le renforcement de la RD 122 (7), la création d'un giratoire (8) et l'étude d'une bretelle d'accès à l'autoroute A15 (9).

La circulation des camions sera programmée afin d'éviter l'heure de pointe du matin dans le sens Province-Paris et les circuits seront très encadrés.

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 05:17

 

Une visite à Chantilly cette année :

Chateau-de-Chantilly-IMGP5327.jpg

 

Le château de Chantilly se situe  dans un site remarquable de la vallée de la Nonette, affluent de l'Oise.

À l'exception du Petit Château, construit au XVIème siècle par Jean Bullant, le château actuel est une reconstruction du XIXème siècle sur des plans de l'architecte Honoré Daumet pour l'avant-dernier fils du roi Louis-Philippe, Henri d'Orléans, duc d'Aumale, 1822-1897, héritier du domaine, qui installa ses collections de peintures, de dessins et de livres anciens.

Il légua l'ensemble à l'Institut de Francel, sous le nom de musée Condé.

 

IMGP9655 Chantilly château intérieurIMGP9934 Chantilly Musée Condé

Visite-conference-chateau-de-Chantilly-19-mai-2013-maneg.jpg

Les Grandes Ecuries, construites de 1719 à 1740, sont le chef-d'œuvre de l'architecte Jean Aubert.

Elles abritent ce jour le Musée Vivant du Cheval et ses spectacles et démonstrations équestres.

Visite-conference-chateau-de-Chantilly-19-mai-20-copie-1.jpg

 

Le château de Chantilly conserve une collection de livres rares et précieux de grande valeur.

Ils sont installés dans plusieurs espaces dédiés : le cabinet des Livres,

Visite-conference-chateau-de-Chantilly-19-mai-2013-biblio.jpg

    Conçue comme une salle de présentation et un lieu de lecture et de travail, la bibliothèque du théâtre qui formait la bibliothèque de travail du duc d’Aumale, en complément du Cabinet des livres, où sont conservés les ouvrages les plus anciens et les plus précieux. 

 

La chapelle du château, dédiée à saint Louis, fut construite en 1882 par l'architecte Honoré Daumet sur la demande du duc d'Aumale, à peu près à l'endroit où se dressait l'ancienne chapelle avant la Révolution.

Visite-conference-chateau-de-Chantilly-19-mai-2013-chapel.jpg

Son architecture s'inspire de celle du château d'Ecouen, construit par Jean Bullant au XVIe siècle pour le Connétable Anne de Montmorency.

 

Bonne visite

 

Sources documentations :

Lien Wikipédia : Château de Chantilly

Lien Château de Chantilly Institut de France

 

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
4 mai 2013 6 04 /05 /mai /2013 12:46

ταξίδι στην Ελλάδα 

aa greekflag drapeau grecaa greekflag drapeau grecaa greekflag drapeau grec

Voici quelques images d'un voyage en Grèce :

IMGP7043-Delphes-Temple-d-Athena.jpg

Delphes, le temple d'Athéna Δελφοί, ο Ναός της Αθηνάς

p10_Meteores_Kastraki.jpg

Les Météores Μετέωρα

aquarelle du carnet de voyage

Delphi-Musee-archeo.jpg

Delphes musée archéologique  Δελφοί, Εθνικό Αρχαιολογικό Μουσείο

Montage-verres-antiques-Musee-d-Olympie-r.jpg

Athènes, Musée National Archéologique  Αθήνα, Εθνικό Αρχαιολογικό Μουσείο

Nauplie-montage-r.jpg

Nauplie Ναύπλιο

 p05-Athenes_Musee_archeo_natio.jpg

Musée archéologique national d'Athènes : Le jockey d'Artemision (2ème siècle avant J.-C.) aquarelle du carnet

Ο Τζόκεϋ του Αρτεμισίου, Χαλκός, ελληνιστική περίοδος, 2ος αιώνας π.Χ.

 

 

Lien photographies  Grèce ταξίδι στην Ελλάδα

Lien carnet de voyage aquarelles en Grèce : carnet aquarelles Grèce p00_titre-_carnet_Grece-copie-1.jpg

Ταξιδέψτε στην Ελλάδα το 2013 : Ελλάδα 2013


      Merci à tous nos hôtes grecs pour leur acceuil chaleureux, à Vassilis et Antonis, pour leur location d'une belle automobile, et à Dimitri pour ses nombreuses traductions.

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 06:21

 

Une visite conférence de l'Opéra Bastille en avril.

IMGP3968-Grande-salle.jpg

La grande salle de 2703 places

L'Opéra Bastille est une salle d'opéra située près de la place de la Bastille à Paris, conçue par l'architecte Carlos Ott, et inaugurée en 1989 par le Président de la République François Mitterand.

Elle est, après l'Opéra Garnier, une des salles consacrée à cet art dans la capitale.
Visite-de-l-Opera-Bastille-avec-le-CJH-12-avril-2013-monta.jpg

 

L’emplacement de l'opéra est celui de l'ancienne gare de Paris-Bastille, située entre la rue de Lyon et la rue de Charenton, et au niveau de la place de la Bastille, fermée en 1969, puis démolie en 1984

 Un concours pour désigner l’architecte de ce nouvel opéra est lancé en 1983. Carlos Ott, un architecte uruguayen et canadien, l'emporte le 10 novembre 1984.

 Les travaux débutent en 1984 avec la démolition de la gare de Paris-Bastille, ouverte en 1859, et fermée en 1969. 

L’Opéra est inauguré le 13 juillet 1989 pour le 200ème anniversaire de la prise de la Bastille, avec un spectacle mis en scène par Bob Wilson "La Nuit avant le jour", mais les représentations régulières ne débutent que le 17 mars 1990, avec "Les Troyens" de Berlioz.
IMGP4019-Opera-Bastille.jpg
Les volumes de cet édifice sont impressionnants et méditent tous superlatifs.
La superficie de l'opéra atteint 550.000 mètres carrés, et le nombre total de spectateurs pouvant être acceuillis sur l'espace public est de 5000 personnes.
 
L'Opéra Bastille en chiffres :
 
34 kilomètres de couloirs, 1500 personnes, 15 perruquiers, 10.000 armes.
 
Bonne visite !
 
Sources conférencier de l'Opéra Bastille et Wikipédia :
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
30 mars 2013 6 30 /03 /mars /2013 09:39

 

Visite en mars d'un orgue historique, dans une des églises de Clichy-la-Garenne, Hauts -de-Seine.

IMGP0982-Orgue-de-l-eglise-Saint-Vincent-de-Paul--copie-1.jpg

 

En 1899, la société Abbey construit un grand Orgue installé à Paris pour l'exposition Universelle de 1900 au Champs de Mars face à la Tour Eiffel dans la grande salle des auditions du Palais des Lettres, des Sciences et des Arts.

Le buffet est l'oeuvre de l'architecte art nouveau Hector Guimard.

Après l'exposition, il est installé au centre Culturel Catholique de la rue Saint-Didier à Paris 16ème, pour la salle de concert Humbert-de-Romans, du même architecte, et démolie depuis.

L'orgue fut joué par Camille Saint-Sens, organiste, pianiste et compositeur.

- en 1905, l'orgue est démonté, et la paroisse Saint-Vincent-de-Paul à Clichy-la-Garenne l'achète. Il est modifié pour s'insérer dans l'espace restreint de l'église. Le mobilier lithurgique est une création de Véza et Pierre Srékély.

- en 1984, il est classé à l'inventaire des monuments historiques.

- de 1988 à 1999, l'orgue est restauré par le facteur Bernard Raupp, et permet aujourd'hui aux élèves du conservatoire de suivre les cours sur cet orgue unique. De nombreux concerts sont proposés.

- en 2006, les derniers travaux de restauration (second ventilateur), ont donné un nouveau souffle à l'orgue.

 

Orgue-Eglise-Saint-Vincent-de-Paul-a-Clichy-la-Garenne-mon.jpg

Détails de l'orgue et son buffet

 

De nombreux concerts sont donnés par l'organiste titulaire Baptiste-Florian Marie-Ouvrard et Mme le professeur d'orgue du Conservatoire Léo Delibes.

Conservatoire Léo Delibes, agréé par l'Etat, 59 rue Martre 92210 Clichy-la-Garenne Tél. : 01 47 15 97 80

lien site Mairie de Clichy-la-Garenne Conservatoire Léo Delibes

lien Office de Tourisme de Clichy-la-Garenne, L'orgue de l'église Saint-Vincent-de-Paul, historique

Eglise Saint-Vincent-de-Paul :  96 boulevard Jean-Jaurès 92210 Clichy-la-Garenne Métro. Mairie de Clichy ligne N°13

Lien Eglise, Saint-Vincent-de-Paul et site de Clichy : lien et historique de Saint-Vincent

(Rappelons que Monsieur Vincent fut curé de la paroisse entre 1612 et 1617)  

Facteur d'orgues Bernard Raupp, pianos, clavecins :  1 lot Artisanal Le Pountet 32300 Mirande Tél. : 05 62 66 59 48

Article du Cercle Guimard : Visite de l'orgue de l'église Saint-Vincent-de-Paul à Clichy

 



Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 07:36

 

Des dizaines de milliers d'automobilistes circulent devant ces deux gigantesques statues de 5 mètres de long en traversant le pont du Pecq, sans prendre le temps de les admirer.

Ces deux oeuvres furent crées par le sculpteur Réné Letourneur en tuf clacaire; bien que ces dernières aient des airs de style art déco des années 30, elles furent réalisées en 1964 -1967.

A cette époque, les Yvelines avaient pour nom la Seine et Oise

 

Pont du Pecq mars 13 la Seine montagePont-du-Pecq--mars--2013-L-Oise-montage.jpg

 

 

 

 

 

 

                                                        La Seine                                                                   L'Oise

 

Le pont du Pecq, officiellement appelé pont Georges Pompidou, est l'oeuvre de l'architecte Hourtier et fut inauguré le 31 décembre 1963. Il était le septième pont construit à cet endroit, depuis 1627.

Il remplaça le pont de pierre construit en 1872, qui ne répondait plus au besoin du traffic routier de 43.000 véhicules par jour, dont un millier de poids lourds.

 

 

1280px-GI_-_LE_PECQ_-_Vue_prise_sur_le_Pont.jpg

      L'ancien pont du Pecq et la voie de tramway en 1900

Lien Wikipédia : René Letourneur    

Bibliographie René Letourneur article du Monde : lien direct

 

Lien Wikipédia :  Pont du Pecq

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 08:08

 

Une visite des fresques de la commune de Levallois-Perret, Hauts-de-Seine, en mars :    

 

La fresque "Le Café des Acteurs" angle rues de Lorraine-Deguigand :

Le-Cafe-des-Acteurs--Levallois-.jpg

IMGP0743-Le-Cafe-des-Acteurs--Levallois--Hauts-de-Seine.jpg

Levallois-Cafe-des-Acteurs-18-mars-2013-montage.jpg

Fresques "Les Dolto" et "Le Zoo" parc Danton, début de la rue Danton

Fresque-Les-Dolto-parc-Danton.jpg

 

Levallois-fresques-square-Danton-montage.jpg

 

Fresque "Cinéma Le Vallois" 10 rue Jules Guesde :

IMGP0936-Cinema-Le-Vallois-Levallois.jpg

Cinema-Le-Vallois-balcon.jpg

Cinema-Le-Vallois-entree.jpg

Cherchez le nom des acteurs !

Fresques : a-fresco.com ou Lien Les Fresques de Levallois

Il manque les fresques du bassin nautique de Levallois sur cet article  : 15 rue Raspail

Bonne visite !

Accès : Gare de Clichy-Levallois ou métro. Louise Michel

 

Le circuit des fresques à Levallois-Perret :

IMGP8239-montage-fresques-plan-Levallois-r.jpg

 

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 20:13

Une visite du Musée du Vélo dans les Yvelines, suite au magnifique stand vu au prologue Paris-Nice à Houilles.

Pour info. le musée a réouvert à Brouage en Charentes maritimes, près de Rochefort.

Musee-du-Velo-13-mars-2013-montage-3.jpg

Velo-Zavate.jpgMusee-du-Velo-2-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une collection unique en France qui retrace l'histoire du vélocipède du XIXème siècle à nos jours.

 

Yvelines sous la Neige Musée du Vélo 13 mars 2013 Montage

Musée du Vélo 13 mars 2013 montage 10

Musee-du-Velo-13-mars-2013-montage-4.jpg

 

Musee-du-Velo-13-mars-2013-montage-1.jpg

 

IMGP0660-r.jpgIMGP0701-ror.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus de 130 modèles exposés, avec les personnages d'époque


L'origine du vélo

Le 12 juillet 1817, un allemand de 32 ans, le baron Drais assis à califourchon sur une poutre en bois reliant deux roues parcourt avec sa machine 14,4 km en une heure par action de ses pieds sur le sol.

Cette machine appelée communément en France draisienne est brevetée en 1818 sous le nom de "vélocipède" puisque son but est "de faire marcher une personne avec une grande vitesse" (véloce = rapide, pède = pied).

Son succès fut éphémère. Le vélocipède ne retrouva les faveurs du public que le jour où les inventeurs comme Michaux le dotèrent de pédales.

 

 

 

 


 

Michaux

Le premier vélocipède à pédales

Paris, mars 1861 : un chapelier apporte à Pierre Michaux, serrurier, une draisienne à la roue avant défaillante pour réparation. L'un de ses fils Ernest l'essaye et se plaint du désagrément qu'il éprouve une fois lancé pour garder les jambes levées. Pierre suggère alors de poser des repose-pieds, ou plutôt "un axe coudé dans le moyeu de la roue" qui le fera "tourner comme une meule". Ainsi une invention simple mais primordiale vit le jour : la pédale.

 

 

 

Musée du Vélo, nouvelle adresse, depuis le 15 mai 2015 : 15, rue du Québec 17 Brouage

Tél. port. 06 08 58 90 31

Ouvert toute l'année de 14 à 19 H. Fermé le lundi

Téléphoner avant passage pour confirmation.

Lien direct : www.musee-du-velo.com

Histoire du vélo : lien direct

Historique de la bicyclette : invention de la bicyclette

Histoire-du-velo.JPGLe record du monde sur un deux roues est de 268,831 km/h (derrière une automobile) et détenu par l'américain Fred Rompelberg.

velo_anime.gif

Sources Wikipédia

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 12:20

 

Une visite des façades de l'immeuble art nouveau "Les Chardons" dessiné par l'architecte Charles Klein en 1903.

 

Bâtiment Charles Klein Passy 13IMGP0241 panneau immeubleBâtiment Charles Klein Passy 14

Bâtiment Charles Klein Passy montage

Le bâtiment, situé à l'angle de la rue Claude Chahut et Eugène Manuel dans le XVIème arrondissement de Paris est l'oeuvre de l'architecte Charles Klein. Les céramiques sont issues des ateliers Emile Muller et les ferronneries des ateliers Dondelinger.

Les décorations des chardons en grès flammés sont inspirés des oeuvres du peintre Emile Grasset.

Le grès flammé provient des ateliers d'Emile Müller.

La façades obtiennent le prix du concours des façades de la Ville de Paris en 1903

Batiment-Charles-Klein-Passy-1-copie-1.jpgBatiment-Charles-Klein-Passy-10.jpg

Bâtiment Charles Klein Passy 2

Bâtiment Charles Klein Passy 5

L'architecte Charles Klein ne semble être connu que par cet immeuble (en béton armé) mais quel immeuble !

Il en était le propriétaire.

Les façades, toîts, entrée et escaliers sont classés M.H. en 1986

Lien Paris 1900 : Immeuble art nouveau Charles Klein

Lien Wikipédia : Immeuble Les Chardons" 

Liste des façades ayant été primées entre 1898 et la fin des années 1930 : lien concours façades ville de Paris

 

Bonne visite !

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
14 mars 2013 4 14 /03 /mars /2013 10:09

Quelques images des Yvelines sous la neige le 13 mars

Yvelines-sous-la-Neige-Musee-du-Velo-13-mars-2013-montage.jpg

IMGP0807-Favrieux.jpg

Favrieux

IMGP0815-Poissy.jpgIMGP0848-Maisons-Laffitte.jpg

                  Poissy et  Maisons-Laffitte

IMGP0179-Sartrouville.jpg

Sartrouville

A bientôt !

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 07:48

 

Visite de trois étonnantes façades d'immeubles dans Paris, oeuvres de l'architecte art nouveau Jules Lavirotte, réalisées au début du siècle dernier.

Trois de ses oeuvres furent primées au concours des façades de la Ville de Paris :

 

Céramic Hôtel : 34 avenue de Wagram, Paris 8ème métro. : TernesCéramic Hôtel Lavirote montage              Ce bâtiment fut construit en 1904

 Les sculptures sont l'oeuvre de Camille Alaphilippe

Les grès flammés d'Alexandre BigotIMGP9630-Hotel-Ceramic-plaque-JL.jpgIMGP9651 Hôtel Céramic plaque L

 

 

 

 

 

Immeuble 29, avenue Rapp, Paris 7ème

Facades-Lavirotte-29-avenue--montage-r.jpg   

Ce bâtiment fut construit en 1901 Architecte : Jules Lavirotte (1), Céramiste : Alexandre Bigot (2), sculptures : Jean-Baptiste Larrivé (3)

IMGP0622-plaque-Lavirotte-29-av.-Rapp-r.jpg   

 Les façades servirent de vitrines à l'oeuvre du céramiste d'art Alexandre Bigot

 

Immeuble 3, Square Rapp, Paris 7ème Métro. : Ecole Militaire ou Alma-Marceau         

Façades Lavirotte square Rapp montage 2

IMGP0662-square-Rapp.jpgIMGP0666 square Rapp grille    IMGP0677-plaque-square-Rapp.jpg

Architecte : Jules Lavirotte, Grès flammés d'Alexandre Bigot. Immeuble primé en 1901 des façades de la Ville de Paris . l'architecte Jules Lavirotte résida au 5ème étage de cet étonnant immeuble.    

Un charme fou, ce petit coin de Paris, avec ses merveilles d'architecture, ses grilles art nouveau, sa fontaine !   

 

Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris
Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris

Images de l'Hôtel Céramic 34, avenue de Wagram Paris

 

Liens et documentions :

(1) Lien Wikipédia : Jules Lavirotte

(2) Lien Wikipédia : Alexandre Bigot

(3) Lien Wikipédia : Jean-Baptiste Larrivé

Lien Façade Lavirotte : 29 avenue Rapp art nouveau

Site Lavirotte et l'art nouveau : Lavirotte ses immeubles

Un site avec de belles images de façades art nouveau : Façades Art nouveau

 

Bonne visite !

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article