Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

17 août 2016 3 17 /08 /août /2016 20:10
Quel personnage se trouve sur la photographie centrale ? voir plus bas *

Quel personnage se trouve sur la photographie centrale ? voir plus bas *

Le toponyme Auxerre est issu du gaulois latinisé Autissiodorum ou Autessiodorum.

Auxerre est une capitale culturelle et touristique, au cœur de la Bourgogne, dans la vallée de l'Yonne. La ville offre aux touristes un patrimoine historique médiéval et de la Renaissance Reconnue ville d'art et d'histoire depuis 1995, Auxerre possède 35 monuments historiques inscrits ou classés, et trois musées labellisés Musées de France.

Les maisons à pans de bois du centre AuxerreLes maisons à pans de bois du centre AuxerreLes maisons à pans de bois du centre Auxerre

Les maisons à pans de bois du centre Auxerre

La Tour de l'Horloge, au centre ville d'Auxerre

La Tour de l'Horloge, au centre ville d'Auxerre

La fontaine de François Brochet

Au cœur des rues piétonnes du vieil Auxerre, proche de l'Hôtel de Ville, se dresse la Tour de l'Horloge, édifice du XVème siècle. Elle est l'un des derniers vestiges des remparts de l'ancienne cité médiévale. D'abord utilisée comme prison comtale, elle fut transformée en 1483 en horloge et en beffroi. un incendie ravagea la tour en 1825, mais elle fut restaurée et une grande partie reconstruite à l'identique de 1891 à 1893 par le grand architecte français Paul Boeswillwakd.

L'horloge à deux cadrans datant du XVIIè qui orne le beffroi marque l'heure solaire et l'heure lunaire. Cette tour est attenante à une ancienne porte de la ville, à laquelle fut adossée la maison de Cadet Roussel , huissier à Auxerre (1780), personnage qui inspira la célèbre chanson qui porte son nom.

 

Cadet Roussel , sa vie et une chanson populaire :

"Trois maisons, trois habits, trois deniers et une épée ; trois beaux yeux, trois gros chiens et trois beaux chats...". Telle est la description que la chanson nous donne de Guillaume, Joseph Roussel, héros involontaire d'une  satire née de l'imagination des soldats de la Révolution. Ce personnage bon enfant, qu'ils vont affubler du sobriquet de Cadet Roussel, va les distraire de leur ordinaire de soldat.

Car Cadet Rousselle a bien existé. Natif d'Orgelet dans le Jura, en 1743, il s'installera à Auxerre à l'âge de 20 ans. Sa première place en tant que domestique ne sera qu'une étape. Cadet Roussel avait plus d'ambition. 

Un mariage avantageux va lui permettre d'acheter une place de clerc de notaire. Il fera son apprentissage du droit et  se fera connaître des personnalités de la ville. Apprécié pour ses qualités  d'intégrité et de dévouement, il obtiendra les recommandations nécessaires  à l’achat, en 1780, d’une charge de premier huissier.

Devenu une figure importante de la ville, Cadet Roussel se devait d'acheter une maison, pour s'établir définitivement à Auxerre: il en acquerra une petite, dès 1781, qu'il fera agrandir par la suite.

Puis viendront 1789 et la Révolution Française. Nous l'avons vu, Cadet  Roussel avait "appuis et connaissances". Aussi, il rentrera à la Société Populaire d'Auxerre, appuyé par son ami Nicolas Maure qui, quelques fois avait côtoyé  Marat.

C'est à partir de 1792 que la chanson de Cadet Roussel, va gagner toute la France, colportée sur l'air de la chanson de Jean Nivel, par les volontaires de l'Yonne  partis renforcer les frontières.

En 1795, accusé d'arrestations arbitraires dans ses anciennes fonctions au sein du Comité révolutionnaire d'Auxerre, Cadet Roussel sera emprisonné pour une courte période, avant de bénéficier d'une amnistie.

Ici s'arrêtera la Vie Publique de Cadet Roussel. Il mourra  en 1807.

La Fontaine de François Brochet, Place Charles Surugue à Auxerre, surmontée de la statue de Cadet Roussel - citoyen d'Auxerre- rend hommage à cet  homme à la destinée hors du commun, personnage fantasque et attachant par sa simplicité. Sources Claude Richard

la place de l'hôtel de ville :

La place de l'Hôtel de Ville et la mairie d'Auxerre

La place de l'Hôtel de Ville et la mairie d'Auxerre

Pour info. notre lieu de mariage en 1976.

La cathédrale Saint-Etienne d'Auxerre

La cathédrale Saint-Etienne d'Auxerre

La cathédrale Saint-Etienne d'Auxerre :

De style gothique, est fut commencée en 1215 et achevée au XVIème siècle. La crypte est de style roman.

La cathédrale est classée monument historique depuis 1840.

La cathédrale Saint-Etienne, située en plein coeur du centre-ville, date du XIIIème siècle. La façade mérite de s'y attarder quelques instant pour admier ses nombreuses sculptures qui expriment des scènes de la vie de l'époque. Les vitraux des XV et XVIème siècles ainsi que le choeur font également l'objet d'une attention toute particulière.Ultime visite dans la crypte pour contempler la rarissime peinture murale du "Christ à cheval" et dans le Trésor qui renferme de nombreuses pièces de collection, dont "La déposition de croix" de Luca Peni.

 

Cathédrale Saint-Etienne, place Saint-Etienne 89000 Auxerre Tél. : 03 86 51 29 20

Site lien : http://www.cathedrale-auxerre.com

Lien site wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-%C3%89tienne_d%27Auxerre

La poste d'Auxerre

La poste d'Auxerre

LA POSTE d'AUXERRE 1, place Charles Surugue Auxerre Tél. : 03 86 72 23 01

La place Saint-Nicolas et sa fontaine

La place Saint-Nicolas et sa fontaine

La fontaine Saint Nicolas, anciennement fontaine Saint Germain à Auxerre :

L’eau est liée à la place Saint Nicolas depuis longtemps. Une maison des ‘Estuves’ ou bains publics est signalée, en 1339, dans le livre de l’Hôtel-Dieu. La fontaine Saint Germain alimenta les habitants du quartier jusqu’en 1783.

 


En novembre 2012, les travaux d’aménagement du bord de l’Yonne ont mis à jour un grand réservoir voûté en pierre taillée enterré sous la place. Cet ouvrage de quatre mètres de diamètre pour deux mètres et demi de profondeur date du 18e ou 19e siècle. Il reçoit l’eau d’une source qui n’a pu être localisée.

En 1909, la triple vasque de la place des Grandes Fontaines, actuellement place Charles Surugue, fut déplacée du cœur de la ville, où elle n’était plus vraiment utile et où elle gênait le marché en plein air qui s’y tenait chaque semaine, à son emplacement actuel sur la place Saint Nicolas. Des cartes postales anciennes témoignent de sa situation précédente face à la halle aux grains qui a été remplacée par le superbe bâtiment de la Poste.

"Le déplacement en un spectaculaire convoi hippomobile fut un grand succès populaire." (André Segaud, "L’Yonne")

 

La statue en bois polychrome de Saint-Nicolas :

Au bord de l’Yonne, là où se trouve le port depuis des temps immémoriaux, la place Saint-Nicolas et ses maisons à pans de bois accueille, depuis 1774, une belle statue en bois polychrome de l’évêque de Myre.

Le passage couvert Manifacier :

Lien site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Passage_couvert_Manifacier

L'immeuble et le passage couvert Manifacier est une galerie commerciale, en vogue dans les grandes villes à la deuxième moitié du XIXème siècle. Elle est l'expression de l'expansion du commerce et de l'économie sous le Second Empire à Auxerre. L'ensemble fut réalisé par l'architecte Grégoire Roux en 1869. Les deux façades sur rue, constituent un lien complémentaire de la galerie elle-même.

Une visite à Auxerre en aôutUne visite à Auxerre en aôut

A ne pas oublier les petites rues du centre ville bien calmes !

Une visite à Auxerre en aôutUne visite à Auxerre en aôutUne visite à Auxerre en aôut

Merci à Laure pour sa visite du 15 août.

Bonne promenade !

Lien : site Wikipédia Auxerre : https://fr.wikipedia.org/wiki/Auxerre

Offices de Tourisme - Syndicats d'Intiative d'Auxerre : 2, quai de la République, 89000 Auxerre

Tél. : 03 86 52 06 19.

Office de tourisme - annexe centre-ville : 7, place de l'Hôtel de Ville, 89000 Auxerre
Tél. : 03 86 51 03 26.
Lien site Office de Tourisme Auxerre : http://www.ot-auxerre.fr/

 

Voir aussi ancien article blog de 2015 : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/05/une-visite-d-auxerre-dans-l-yonne.html

 

* le personnage représenté sur la photographie en titre de l'article est Marie Noël, pseudonyme de Marie Rouget, la poétesse et écrivaine appelée "La Fauvette d'Auxerre" (Auxerre 1883 - Auxerre 1967) Grand Prix de poésie de l'Académie Française en 1962, Officier de la Légion d'Honneur.

 

En 2017, la ville d'Auxerre fêtait le cinquantième anniversaire de la mort de Marie NoêlEn 2017, la ville d'Auxerre fêtait le cinquantième anniversaire de la mort de Marie Noêl

En 2017, la ville d'Auxerre fêtait le cinquantième anniversaire de la mort de Marie Noêl

Les quais de l'Yonne et ses derniers aménagements, au pied de la cathédrale Saint-Etienne d'Auxerre

Les quais de l'Yonne et ses derniers aménagements, au pied de la cathédrale Saint-Etienne d'Auxerre

Notre circuit du 15 août 2016 Sources plan et index des rues: Syndicat d'Initiative d'Auxerre
Notre circuit du 15 août 2016 Sources plan et index des rues: Syndicat d'Initiative d'Auxerre

Notre circuit du 15 août 2016 Sources plan et index des rues: Syndicat d'Initiative d'Auxerre

O.T Auxerre Site lien : http://www.ot-auxerre.fr/

Bonne visite !

Repost 0
16 août 2016 2 16 /08 /août /2016 21:10
Une visite à Troyes dans l'Aube en août

Une visite à Troyes en août 2016, dans cette cité dont le plan évoque un bouchon de champagne dont la Seine occuperait son chapeau

L'hôtel de ville de Troyes

L'hôtel de ville de Troyes

De style Louis XIII, datant du XVIIème siècle. l'hôtel de ville et a été construit de 1624 à 1672. . Sa construction a commencé en 1624 sur les plans du maître-maçon parisien Louis Noblet après autorisation du roi mais s'est rapidement arrêtée par faute de moyens financiers. Elle est reprise en 1670 par Pierre Cottard et s'est terminée en 1672.

La fontaine Argence

La fontaine Argence

La fontaine Argence :

La fontaine Argence a été construite en 1897, grâce à un legs de Monsieur Argence (1812-1889), maire de Troyes de 1859 à 1870.

Les maisons à pans de bois de TroyesLes maisons à pans de bois de TroyesLes maisons à pans de bois de Troyes

Les maisons à pans de bois de Troyes

La Maison de l'Outil et de la pensée Ouvrière L'Hôtel de Mauroy

La Maison de l'Outil et de la pensée Ouvrière L'Hôtel de Mauroy

La Maison de l'Outil et de la Pensée Ouvrière, musée situé dans un hôtel particulier de style Renaissance  bâti en 1556 appelé Hôtel de Maurois

La Maison de l'Outil et de la Pensée Ouvrière abrite une collection d'outils de façonnage à main des XXVIIème et XIXème siècles. Dans 65 vitrines, 11 000 outils dits « de façonnage à main » sont proposés au visiteur à découverte d'une centaine de métiers du bois, du fer du cuir et de la pierre.

La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Troyes : 1208- XVIème.

Classement monument historique en 1862

Lien Site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Saint-Pierre-et-Saint-Paul_de_Troyes

La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de TroyesLa cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de TroyesLa cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Troyes

La cathédrale Saint-Pierre et Saint-Paul de Troyes

L'intérieur de la cathédrale

L'intérieur de la cathédrale

L'église Pantaléon :

L'église alors en pans de bois fut bâtie en pierres au XVIème siècle par Jean Bailly.

Alors qu'elle était presque achevée, en 1524 un immense incendie ravage l'église et plusieurs quartiers de la ville. En 1527 la reconstruction commençait surement sous la direction de Maurice Favereau. En 1531-33 la partie nord se monte sous la direction d'Antoine Dumay.

Elle est classée au titre du monument historique depuis 1862

Lien site Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Pantal%C3%A9on_de_Troyes

L'église Pantaléon, paroisse polonaise de la ville de Troyes

L'église Pantaléon, paroisse polonaise de la ville de Troyes

Une visite à Troyes dans l'Aube en août
Une visite à Troyes dans l'Aube en août

L'église Saint-Jean-du-Marché :

lien L'église Saint-Jean_du-Marché: https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Jean-du-March%C3%A9_de_Troyes

L'église Saint-Jean-du-MarchéL'église Saint-Jean-du-Marché

L'église Saint-Jean-du-Marché

LA CITE DU VITRAIL   Musée, Art sacré à TROYES Musée, Art sacré à TROYES

Tél. : +33 (0) 3 25 42 52 87

www.cite-vitrail.fr lien : http://www.cite-vitrail.fr

1, rue Roger Salengro, angle du quai des Comtes de Champagne 10000 TROYES

Ouvert de 9 H 30 à 18 H en août, 9 H 30 12 H 30 et 13 H 30 18 H en septembre et octobre, 17 h en novembre et décembre.

La Cité du vitrail se situe au cœur de Troyes, dans la « grange » et l’enceinte de l’Hôtel- Dieu-le-Comte, remarquable ensemble XVIIIème siècle et présente l’exposition permanente : dix siècles de vitrail à hauteur de regard… Sur 150 m², sont présentés une vingtaine de vitraux du Moyen Âge au XXIe siècle. Le vitrail de l’Aube en Champagne est largement représenté, aux côtés d’œuvres d’autres départements et régions. De même, le vitrail civil affirme sa présence aux côtés de l’important patrimoine religieux.

 

 devenu devenu devenu
 devenu devenu

devenu

L'église Sainte-Madeleine :

L'église Saint-Madeleine abrite un patrimoine vitré exceptionnel ainsi qu'un remarquable jubé, prouesse architecturale témoi gens de robe issus des famillegnant d'une époque prospère où les riches paroissiens issus de la noblesse de robe mettaient tout en oeuvre pour embellir leur église.

Sainte-Madeleine, patronne de l'église : la réalité historique est difficile à discerner. Trois femmes portent ce nom : Marie de Magdala, une des témoins de la Résurrection, ayant participé à l'ensevelissement du Christ, nommée Marie-Madeleine, Marie de Béthanie, soeur de Lazare et de de Marhe, parfumant les pieds de Jésus et les essuyant avec ses cheveux quelques jours avant sa mort, parfois assimilée à une pécheresse anonyme, et Marie Jocabée, épouse de Clopas, mère de Jacques le mineur et de Joset, figurant parmi les témoins de la Résurrection et placée à proximité du Calvaire.

La légende a réni ces trois personnages en un seul portant le nom de Marie-Madeleine, souvent représentée portant son principal attribut, le vase et le parfum.

La plus ancienne église de Troyes :

La contruction débute par le choeur et le bras sud du transept à la fin du XIIème siècle et se poursuit par la nef pour s'achever avec le bras nord du transept au début du XIIIème siècle.

L'église est alors en forme de croix grecque.

A la fin du XVème, la paroisse de la Madeleine est la plus  alor la formeriche de la ville grâce aux gens de robe issus des familles de marchands qui se font inhumer dans l'église, ce privilèle leur étant réservé.

L'édifice étant sans doute devenu trop exigu, il est fait appel à Jehan Gailde, maître-maçon de grande renomme, pour l'agrandissement du choeur. Le chantier bien entam en 1501, dure jusqu'en 1506. L'difice prend alors la forme d'une croix latine comportant un vaisseau central composé d'une nef, d'un tranept non aillant

La Cité du Vitrail et ses oeuvresLa Cité du Vitrail et ses oeuvresLa Cité du Vitrail et ses oeuvres
La Cité du Vitrail et ses oeuvresLa Cité du Vitrail et ses oeuvresLa Cité du Vitrail et ses oeuvres

La Cité du Vitrail et ses oeuvres

La Cité du Vitrail :

Une visite à Troyes dans l'Aube en août
Une visite à Troyes dans l'Aube en août

Les Triomphes de Pétrarque : un vitrail exceptionnel de l'église Saint-Pierre-es-Liens d'Ervy-le-Châtel, dans l'Aube.

La Cité du Vitrail accueille une exposition inédite, consacrée à un seul chef-d’œuvre, le vitrail dit des Triomphes de Pétrarque, de l'église Saint-Pierre-es-Liens d'Ervy-le-Châtel, dans l'Aube.

Ce vitrail de 1502 s'inspire en effet d'un texte allégorique écrit au XIVème siècle par le poète italien Pétrarque. Il nous conte le cheminement de l'Homme vers sa destinée, dans un voyage où il doit vaincre l'Amour, la Renommée ou encore la Mort, avant d'arrivée à sa destinée, puis à l’Éternité.

La verrière, étudiée par Laurence Riviale, commissaire scientifique de l'exposition, est présentée dans son intégralité. Chacun des panneaux correspond à un chapitre du poème, ce qui en fait la seule verrière connue à ce jour reprenant entièrement le thème de ces poèmes humanistes.

Sources : Aube en Champagne. Le Département de l'Aube.

Une visite à Troyes dans l'Aube en août

La ruelle et la rue des Chats :

 

Dans cette ruelle, ces maisons à pignons sont tellement rapprochées,de part et d'autre des murs, que les chats peuvent aisément sauter d'un toit à l'autre.

 

Les bornes, à l'entrée, empêchaient les roues des chariot de heurter les murs. La nuit, comme dans la plupart des autres rues, une herse la fermait.

La ruelle s'élargit et devient la rue des Chats. sur la gauche, un passage donne accès à la cour du Mortier d'Or, dont la très belle architecture a été reconstituée à partir déléments anciens

La ruelle des Chats

La ruelle des Chats

Restaurant "Le Bistroquet"

Restaurant "Le Bistroquet"

Le restaurant Bistroquet occupe l'emplacement d'un ancien cinéma de quartier.

Sa décoration art nouveau date de 1992. Outre sa grande salle équipée d'une centaine d'assiettes, ce restauration dispose de plusieurs salles, décorées elles aussi art nouveau. A voir ! un cadre magnifique et un excellent rapport qualité:prix.

Plan actuel de la ville et à la Renaissance en 1544Plan actuel de la ville et à la Renaissance en 1544

Plan actuel de la ville et à la Renaissance en 1544

Notre circuit du jour

Notre circuit du jour

Site Wikipédia ville de Troyes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Troyes

Comité Départemental du Tourisme de l'Aube en Champagne

Départ du Comité Départemental du Tourisme de l'Aube en Champagne où son équipe vous accueillera avec grand plaisir.

4, place de la Libération 10000 Troyes

Lat : 48.2983Lng : 4.07848

Office de Tourisme du Grand Troyes :
 16, rue Aristide Briand, 10000 Troyes Tél. : 08 92 22 46 09

Cité du Vitrail : Hôtel-Dieu-le-Comte 1, rue Roger Salengro, angle quai des Comtes de Champagne BP 394 - 10026 Troyes cedex Tél. : 03 25 42 52 87

http://www.cite-vitrail.fr/683-informations-pratiques-conditions-de-visite-aube.htm

Restaurant Le Bistroquet : 10, Rue Louis Ulbach, 10000 Troyes

 Tél. : 03 25 73 65 65 Lien  Menu : restaurantstroyes.com
 
 
   
   
   
   
   
   
   
Téléphone : 03 25 73 65 65
 

Voir ancien article du blog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-une-visite-de-troyes-aube-73147552.html

Lien  d'un article chefs d'oeuvre de la sculture en champagne :http://ad-mary44.over-blog.com/article-exposition-le-beau-xvieme-siecle-chefs-d-oeuvre-de-la-sculpture-en-champagne-37707501.html

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de France
commenter cet article
12 août 2016 5 12 /08 /août /2016 09:42
Bordeaux, la place de la Bourse et son miroir d'eau

Bordeaux, la place de la Bourse et son miroir d'eau

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de France
commenter cet article
30 juillet 2016 6 30 /07 /juillet /2016 08:27
Le pavillon de la Muette

Le pavillon de la Muette

Le pavillon de la muette le 20 août 2°16

Le pavillon de la muette le 20 août 2°16

Accès au Pavillon de la Muette par Maisons-Laffitte

Accès au Pavillon de la Muette par Maisons-Laffitte

Dates d'ouverture ce mois : 8/9/10/11/12/13/14/15/16/17/18/19/20/21/27/28 août

Lien site le Pavillon de la Muette : http://www.pavillondelamuette.fr/411165277

Lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pavillon_de_la_Muette

Article blog les réalisations de l'architecte Ange Jacques Gabriel Le Pavillon de la Muette: http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/04/le-pavillon-de-la-muette-de-l-architecte-ange-jacques-gabriel.html

Article "Sortir dans les Yvelines" : http://www.sortir-yvelines.fr/Agenda/Tous-les-evenements-dans-les-Yvelines/pavillon-muette-saint-germain2

Lien YouTube Le pavillon de la Muette par Frédéric : https://www.youtube.com/watch?v=2FbVP2gKN48

Lien situation Le pavillon de la Muette en forêt de Saint-Germain : http://www.maisonslaffitte.net/PavillonMuette.htm

 

Bonne visite !

Photographies, aquarelles et dessins réalisées en semaine 32

Images retraitées logiciel appareil photographique Pentax

Images retraitées logiciel appareil photographique Pentax

Images retraitées appareil photographique Pentax

Images retraitées appareil photographique Pentax

Images du 20 août 2016

Images du 20 août 2016

Photographies et aquarelles 8 août 2016

Photographies et aquarelles 8 août 2016

Photographies avec images retraitées logiciel

Photographies avec images retraitées logiciel

Dessin et aquarelles du pavillon de la Muette : façade N et S, au centre, août 2016Dessin et aquarelles du pavillon de la Muette : façade N et S, au centre, août 2016Dessin et aquarelles du pavillon de la Muette : façade N et S, au centre, août 2016

Dessin et aquarelles du pavillon de la Muette : façade N et S, au centre, août 2016

Aquarelle de la façade nord-ouest et lavis à la sanguine et encre rosée, le salon de la salle octogonaleAquarelle de la façade nord-ouest et lavis à la sanguine et encre rosée, le salon de la salle octogonale

Aquarelle de la façade nord-ouest et lavis à la sanguine et encre rosée, le salon de la salle octogonale

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine des Yvelines
commenter cet article
29 juillet 2016 5 29 /07 /juillet /2016 06:00
Sur le balcon de la vallée du Guil

Sur le balcon de la vallée du Guil

Une randonnée au départ d'Abriès, dans le Queyras

Une randonnée dans la région nord-est du Queyras :

Circuit situé sur le GR 58, Tour du Queyras. A noter des coquilles sur le chemin, balisant la traversée des Alpes de l'Italie vers Saint-Jacques en direction d'Aiguilles-en-Queyras..

Distance : 9,2 kilomètres, dénivelée 411 mètres, altitude mini. 1716 mètres altitude maxi. 2123 mètres Distance : 9,2 kilomètres, dénivelée 411 mètres, altitude mini. 1716 mètres altitude maxi. 2123 mètres

Distance : 9,2 kilomètres, dénivelée 411 mètres, altitude mini. 1716 mètres altitude maxi. 2123 mètres

Les hameaux oubliés :

Une randonnée de découverte de anciens hameaux d'estive des paysans d'Abriès. Un cheminement le long d'un balcon surplombanr le Guil, au coeur d'un site classé Natura 2000.

Le circuit passe par le Malrif, le Tirail, Le Villard, jusqu'à la clairière des BertinsUne seule rencontre les moutons de la Bergerie gardé par les chiens et un cheval.

Où se situe le village d'Abriès ?

Où se situe le village d'Abriès ?

La vallée du GuilLa vallée du GuilLa vallée du Guil

La vallée du Guil

Les hameaux oubliés :

Les villages oubliés du circuit, Le MalrifLes villages oubliés du circuit, Le MalrifLes villages oubliés du circuit, Le Malrif

Les villages oubliés du circuit, Le Malrif

La flore en juillet 2016

Une randonnée au départ d'Abriès, dans le QueyrasUne randonnée au départ d'Abriès, dans le QueyrasUne randonnée au départ d'Abriès, dans le Queyras
Une randonnée au départ d'Abriès, dans le QueyrasUne randonnée au départ d'Abriès, dans le QueyrasUne randonnée au départ d'Abriès, dans le Queyras

La faune :

Le Patou, fidèle gardien de moutons; des précautions à prendre pour ne pas l'énerver lors des rencontres.Le Patou, fidèle gardien de moutons; des précautions à prendre pour ne pas l'énerver lors des rencontres.Le Patou, fidèle gardien de moutons; des précautions à prendre pour ne pas l'énerver lors des rencontres.

Le Patou, fidèle gardien de moutons; des précautions à prendre pour ne pas l'énerver lors des rencontres.

Le minéral du massif :

Une randonnée au départ d'Abriès, dans le QueyrasUne randonnée au départ d'Abriès, dans le QueyrasUne randonnée au départ d'Abriès, dans le Queyras
Les villages oubliés du circuit
Les villages oubliés du circuit
Les villages oubliés du circuit
Les villages oubliés du circuit
Les villages oubliés du circuit
Les villages oubliés du circuit

Les villages oubliés du circuit

Document et bibliographie, sources :

Carte IGN 1/25.000ème 3637 OTR Mont Viso Saint-Véran Aiguilles

Parc naturel régional du Queyras : Abrriès/Aiguilles/Ristolas, Circuit N°9, 4 heures de marche, boucle, D+ 490 mètres. GR58 et PR, première partie.

Office de Tourisme du Queyras, Maison du Tourisme du Queyras 05350 Château-Ville-Vieille

Tél; : +33(0)4 92 46 76 18 Lien : http://www.queyras-montagne.com

Courriel : info@queyras-montagne.com

 

Voir aussi autres articles sur le Queyras en juillet :

Une randonnée près du col d'Izoard :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/07/une-randonnee-pres-du-col-d-izoard-hautes-alpes.html

La demoiselle coiffée de Château Ville-Vieille :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/07/la-demoiselle-coiffee-de-chateau-ville-vieille-hautes-alpes.html

Saint-Véran, beau village du Queyras, plus haut village d'Europe :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/07/saint-veran-beau-village-du-queyras.html

Une visite de Fort-Queyras à Château-Queyras :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/07/une-visite-de-fort-queyras-a-chateau-queyras.html

 

 

 

Repost 0
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 09:32
Les couleurs de la tour Eiffel

Le grand public est habitué à trouver des images historiques de la Tour Eiffel, mais en photographie ou image noir et blanc, mais rarement en couleurs.

 

ce petit article pour évoquer les couleurs de la célèbre tour parisinenne.

Les couleurs de la tour Eiffel ont changé dans le temps :

 

Quelques rappels :

 

En 1889, la Tour Eiffel était peinte, depuis sa base jusqu'à la première plate-forme, dans une couleur rappelant le bronze, de la premieère à la seconde plate-forme, les couleurs prenaient un ton plus clair, de la seconde plate-forme ou sommet, il y avait trois tons dégradés de couleur bronze; le sommet avait une teinte jaune d'or.

 

En 1992, la Tour passe à l'ocre brun.

En 1899, il est appliqué 5 couleurs dégradées, variant du jaune-rouge au jaune clair au sommet.

La dix-huitième campagne de peinture de la Tour commence le 3 décembre 2001 et se termine fin février 2003. 25 peintres équipés de harnais escaladent l'édifice et appliquent 60 tonnes de peinture pour couvrir les 200.000 à 250.000 mètres-cubes de surface.

Les différentes couleurs de la Tour Eiffel

Les différentes couleurs de la Tour Eiffel

La Tour Eiffel est repeinte en moyenne tous les 7 ans :

Les couleurs de la tour Eiffel

Environ 15 tonnes de peinture disparaissent entre deux campagnes de 7 ans

Pour la 18ème campagne, les chiffres sont les suivants :

. surface à peindre : 200.000 mètres carrés, quantité de peinture nécessaire : 60 tonnes,

. Nombre de peintres : 25, techniciens spécialisés, alpinistes et guide de haute montagne,

Matériel :

. 50 kilomètres de lignes de vies, (câbles qui permettent aux ouvriers de se déplacer en ayant toujours un point d’attache). 2 kilomètres de filets, 1500 brosses, 5000 disques de ponçage, . 1500 combinaisons de travail, 2000 paires de gants en cuir,

. 1 000 « riflards », spatules à gratter.

Durée des travaux : 15 à 18 mois.

Sous la peinture, du fer : mais d'où vient-il ?

Origine du fer

Le fer qui a servi à la construction de la tour n'est pas n'importe lequel, bien sûr. Il a fait l'objet d'un choix minutieux. Il a été acheté à une usine de Meurthe-et-Moselle et vient de mines algériennes de Zaccar et de Rouïna. La question de l'origine du fer de la tour Eiffel nous amène donc en voyage...

 

Pompey, en Meurthe-et-Moselle

Gustave Eiffel, lorsqu'il décida définitivement de construire sa tour, s'est rapproché de M. Prégre, le représentant parisien d'un fournisseur habituel de ses ateliers, les Forges et Usines de Pompey "Fould-Dupont", qui se trouvent en Lorraine.

Pompey est une ville de 5.000 habitants située en Meurthe-et-Moselle, à proximité de Nancy. En 1871 Auguste Dupont, fondateur des acieries d'Ars-sur-Moselle, se voit contraint de déménager son usine pour éviter qu'elle ne passe sur le territoire prussien, suite à la perte de l'Alsace-Lorraine en 1870. Il choisit Pompey, c'est la raison de la présence de cette usine dans ce petit village viticole.

Lorsque Gustave Eiffel passe commande pour 8 000 tonnes de fer puddlé, ce dernier se tourne vers des fournisseurs de minerai. La qualité demandée par Eiffel est à récupérer en Algérie, dans les mines de Zaccar et de Rouïna, deux sites distincts.

Les dimensions de la Tour Eiffel

Les dimensions de la Tour Eiffel

Il existe au moins une dizaine de réplique de la Tour Eiffel dans le monde dont cette dernière sitée en chin. Elle mesure une centaine de mètres.

Les couleurs de la tour Eiffel

Sources : "La Tour Eiffel" de Marc Gaillard, Editions Flammarion.

La Tour Eiffel de Paris lien site : http://www.tour-eiffel-de-paris.com/Fer-de-la-tour-Eiffel.php

Site Wikipédia : La Tour Eiffel lien : https://www.google.fr/#q=fer+tour+eiffel

Bonne visite !

Voir aussi article blog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-visite-du-bunker-et-de-la-machinerie-hydraulique-de-la-tour-eiffel-124016498.html

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de Paris
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 20:43
Une visite à la Cité de la Céramique à Sèvres en juillet

Visite du Musée de la Céramique à Sévres et de l'exposition OutDoors 2016

Danseuses, formes : Jean-Baptiste Gauvenet, décors : Léonard Gébleux, Marcel Prunier

Danseuses, formes : Jean-Baptiste Gauvenet, décors : Léonard Gébleux, Marcel Prunier

Une visite à la Cité de la Céramique à Sèvres en juilletUne visite à la Cité de la Céramique à Sèvres en juillet
L'exposition permanente de la Cité de la Céramique (Premier étage Renaissance et Céramique architecturale))

L'exposition permanente de la Cité de la Céramique (Premier étage Renaissance et Céramique architecturale))

Quelques définitions :

Céramique :

Terme générique qui désigne toute réalisation à partir d'argile cuite. Les grandes catégories de céramiques sont les céramiques à pâte poreuse (faîence, poterie/teree cuite) et les céramiques à pâte imperméable vitrifiée (grès, porcelaine).

 

Terre cuite ou poterie :

Matériau céramique poreux obtenu à partir d'une argile commune de couleur variable allant du gris au rouge. Cuisson entre 700 et 1150°C.

Terre vernissée :

Terre cuite poreuse, couverte d'un revêtement vitrifié à base de plomb, transparent ou opaque, qui la rend imperméable(glaçure plombifère).

Faïence :

Terre cuite poreuse, couverte d'un revêtement vitrifié, qui la rend imperméable, opaque et blanche, grâce à l'oxyde d'étain (glaçure stannifère). Cuisson entre 900 et 1150°C.

Grès :

Matériau céramique vitrifié dans la masse et non poreux, obtenu à partir de différents type d'argiles à haute teneuse en silice, dites argiles grésantes. Cuisson entre 1200 et 1300°C.

Porcelaine :

Matériau céramique vitrifié dans la masse donc non poreux ; blanc, translucide et sonore, produit à partir du kaolin et recouvert d'un rev^tement (ou couverte) ytansparent. Cuisson à plus de 1200¨C.

Biscuit :

A sèvres, porcelaine non émaillée (sans couverte). une seule cuisson à plus de 1200°C.

Verre :

Matériau composé de silice vitrifiée et de différents fondants, notamment de la potasse ou du feldspath. Cuisson vers 1300°C.

 

 

Série de 15 statuettes (biscuit) Médailles d'Or à l'exposition Unuverselle de Paris en 1900. Vitrines art nouveau de la Cité
Série de 15 statuettes (biscuit) Médailles d'Or à l'exposition Unuverselle de Paris en 1900. Vitrines art nouveau de la Cité

Série de 15 statuettes (biscuit) Médailles d'Or à l'exposition Unuverselle de Paris en 1900. Vitrines art nouveau de la Cité

Quelques images de la Manufacture de Sèvres :

Une visite à la Cité de la Céramique à Sèvres en juilletUne visite à la Cité de la Céramique à Sèvres en juilletUne visite à la Cité de la Céramique à Sèvres en juillet

L'exposition OutDoors 2016 ouverte au public dans le parc du Pavillon Pompadour.

Du 10 juin au 23 octobre 2016, entrée libre.

Lien exposition : http://www.sevresciteceramique.fr/site.php?type=P&id=850

Exposition OutDoors 2016 dans le parc du Pavillon Pompadour

Exposition OutDoors 2016 dans le parc du Pavillon Pompadour

Les oeuvres de l'exposition OutDoors 2016 exposée dans le parc du pavillon Pompadour

Les oeuvres de l'exposition OutDoors 2016 exposée dans le parc du pavillon Pompadour

Sources documention : Cité de la Céramique à Sèvres.

Merci à Nadine pour ses explications passionnantes

Bonne Visite !

 

Sèvres - Cité de la céramique, 2 place de la Manufacture 92310 Sèvres

Tél. : +33 (0)1 46 29 22 00

http://www.sevresciteceramique.fr

 

 

voir aussi : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/07/coree-mania-roman-d-un-voyageur-au-musee-de-la-ceramique.html

et : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2016/05/exposition-ceramix-au-musee-de-la-ceramique-a-sevres.html

et http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-la-cite-de-la-ceramique-a-sevres-114808903.html

 

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de France
commenter cet article
22 juillet 2016 5 22 /07 /juillet /2016 05:53
La Villa Savoye "Les heures claires" -  Le Corbusier -  La loge du jardinierLa Villa Savoye "Les heures claires" -  Le Corbusier -  La loge du jardinierLa Villa Savoye "Les heures claires" -  Le Corbusier -  La loge du jardinier

La Villa Savoye "Les heures claires" - Le Corbusier - La loge du jardinier

La Villa Savoye à Poissy, ainsi que 16 autres bâtiments de l'architecte Le Corbusier, a rejoint dimanche dernier la liste des sites inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

La liste chronologique des 17 éléments constitutifs de la série inscite sur la liste du patrimoine mondial :

  1 1923 Maisons La Roche et Jeanneret, Paris, Ile-de-France,

  2 1923 Petite villa au bord du lac Léman, Corseaux, Vaud, Suisse,

  3 1924 Cité Frugès, Pessac, Aquitaine, France,

  4  1926 Maison Guiette, Anvers, Belgique,

  5 1927 Maison de la Weissenhof-Siedlung, Stuttgart, Bade-Wurtemberg, Allemagne,

  6 1928 Villa Savoye et loge du jardinier, Poissy, Ile-de-France, France,

  7 1930 Immeuble Clarté, Genève, Suisse,

  8 1931 , Immeuble locatif à la porte Molitor, Boulogne-Billancourt, Ile-de-France, France,

  9 1945 Unité d'habitation, Marseille, Provence-Alpes-Côtes d'Azur, France,

  10 1946 Manufacture à Saint-Dié, Saint-Dié-des-Vosges, Lorraine, France,

  11 1949 Maison du Docteur Curutchet, La Plata, Province de Buenos-Aires, Argentine,

  12 1950 Chapelle Notre-Dame-du-Haut, Ronchamp, France-Comté, France,

  13 1951 Cabanon de Le Corbusier, Roquebrune-Cap-Martin, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France,

  14 1952 Complexe du Capitole, Chandigarh, Pendjab,Inde,

  15 1953 Couvent Sainte-Marie de la Tourette, Evreux, Rhône-Alpes, France,

  16 1955 Musée National des Beaux-Arts de l'Occident, Taitoku, Tokyo, Japon,

  17 1953 Maison de la Culture de Firminy, Firminy, Rhône-Alpes, France.

 

Quelques détails intérieurs de la villaQuelques détails intérieurs de la villaQuelques détails intérieurs de la villa

Quelques détails intérieurs de la villa

Lien site La Villa Savoye : http://www.villa-savoye.fr/

La Villa Savoye 82, rue de Villiers,78300 Poissy Tél. : 33 (0)1 39 65 01 06

Lien site Wikipédia Charles-Édouard Jeanneret-Gris dit Le Corbusier 1887-1965 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Corbusier

Classement monuments historique en 1964, du vivant de son auteur, fait assez rare.

Lien site Wikipédia La Villa Savoye : https://fr.wikipedia.org/wiki/Villa_Savoye

 

Voir aussi l'article du blog : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/article-la-villa-savoye-a-poissy-106782381.html

 

La Villa savoye le 10 juin 2012La Villa savoye le 10 juin 2012La Villa savoye le 10 juin 2012

La Villa savoye le 10 juin 2012

La Villa Savoye à Poissy sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
Repost 0
18 juillet 2016 1 18 /07 /juillet /2016 07:31
Une randonnée près du Col d'Izoard, Hautes-Alpes

Une randonnée au départ du parking du camping La Planet, près du village de Brunisard, dans les Hautes-Alpes.

Le cicuit de la randonnée du 6 juillet 2016 : Le chalet de Clapeyto

Le cicuit de la randonnée du 6 juillet 2016 : Le chalet de Clapeyto

Le circuit de la randonnée du 6 juillet 2016 : Les chalets de Clapeyto

Le circuit de la randonnée du 6 juillet 2016 : Les chalets de Clapeyto

Le départ se fait depuis Brunissard, au parking du camping de l'Izoard.

Le circuit passe par les chalets des villages de Pra Premier, l'Eychaillon,la Drataya et le Serre.

Ces villages comprennent des nombreux chalets d'alpages qui témoignent de l'importance du site d'estive de Clapeyto. Le retour se fait par Le Collet, un petit vallon qui rejoint Pra Premier en boucle.

Les chalets et la flore font partie du charme de cette randonnée, tout comme l'impressionnante partie minérale visible des montagnes.

Fleurs de montagne, dont ces rhododendrons en juillet à 2000 mètres

Fleurs de montagne, dont ces rhododendrons en juillet à 2000 mètres

Les chalets qui bordent le circuitLes chalets qui bordent le circuitLes chalets qui bordent le circuit

Les chalets qui bordent le circuit

Les environs : le Col de l'Izoard, altitude 2360 mètres, en direction de Briançon

Images du Col d'IzoardImages du Col d'IzoardImages du Col d'Izoard

Images du Col d'Izoard

Une randonnée près du Col d'Izoard, Hautes-AlpesUne randonnée près du Col d'Izoard, Hautes-AlpesUne randonnée près du Col d'Izoard, Hautes-Alpes

Bonne randonnée !

Repost 0
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 18:10
La Hublotière vous ouvre ses portes pour la 11ème saison

Visitez la Villa Berthe, dite la Hublotière !

La Hublotière, villa art nouveau des Yvelines, dessinée par l'architecte Hectot Guimard,vous ouvre les portes de son jardin et de ses extérieurs

du :

 18 Juillet au 2 Septembre 2016 inclus,

du

-  lundi au samedi de 12h00 à 18h00, sauf le lundi 15 Aout.


Visite guidée, sans rendez-vous, avec conférencière à 12h30, 14h, 15h30 et 17h précises;

 

Venez nombreux !

 

72, route de Montesson - 78110 LE VESINET

Accès par la gare du Vésinet-Le Pecq, RER A, direction Saint-Germain

 

Site officiel de la Hublotière : https://lahublotiere.com/

 

 

 

Quelques images de la première semaine de visiteQuelques images de la première semaine de visite
Quelques images de la première semaine de visite
Quelques images de la première semaine de visiteQuelques images de la première semaine de visiteQuelques images de la première semaine de visite

Quelques images de la première semaine de visite

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine des Yvelines
commenter cet article
17 juillet 2016 7 17 /07 /juillet /2016 05:41
La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

Une visite à la Cité Universitaire Internationale de Paris le 16 juillet 2016 avec Roselyne, conférencière en histoire.

Merci à Roselyne pour cette visite complète et historique de la Cité Universitaire.

Dans cet article, 166 photographies différentes des pavillons sont présentées, un record pour ce blog.

La Cité internationale universitaire de Paris (CiuP) est une fondation de droit privé reconnue d'utilité publique par décret du 6 juin 1925 regroupant un ensemble de résidences universitaires situées dans le 14ème arrondissement.

La cité a une superficie de 34 hectares et comprend une quarntaine de pavillons ou maisons, 2 pavillons sont en cours de réalisations, un troisième à l'étude. Cette dernière accueille environ 12.000 résidents.

André Honnorat : créateur de la Cité Universitaire de Paris (Paris,1868-Paris, Cité Universitaire,1950)

Homme politique, parlementaire du gouvernement de la IIIème République, entre 1910 et 1940, député et sénateur français.

Entre 1917 et 1920, il multiplie les fondations et les amendements à but humanitaire : Comité de protection et d'éducation des orphelins de guerre et des fils de Français résidant à l'étranger (1918), loi dite « loi Honnorat » qui institue des sanatorioms pour les tuberculeux, cité internationale universitaire de Paris (1919) construite à partir de 1923 avec la collaboration de la Suède, de la Norvège et celle de David Weill, Jean Branet et Paul Appel.

Les bâtiments d'entrée de la Cité Internationale Universitaire et André Honnorat, créateur de la Cité Universitaire

Les bâtiments d'entrée de la Cité Internationale Universitaire et André Honnorat, créateur de la Cité Universitaire

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP
La Maison Internationale, bâtiment visible dès l'entrée.

La Maison Internationale, bâtiment visible dès l'entrée.

Le hall de la Maison InternationaleLe hall de la Maison InternationaleLe hall de la Maison Internationale

Le hall de la Maison Internationale

La Maison Internationale : le bâtiment central d'accueil

La Maison internationale a été construite dans les années 1930. Elle est une “mini réplique” du château de Fontainebleau. Aujourd’hui, elle se présente comme une plate-forme de services.

Cet édifice comprend de nombreux locaux, dont une cafétaria, ouverte à tous, un théâtre et les services administratifs.

La conception de la Maison internationale a été confiée en avril 1933 à l’architecte américain Jean-Frédéric Larson. Ce dernier s’est inspiré de l’architecture française classique, en particulier du château de Fontainebleau.

Les différentes Fondations ou Maisons de la cité universitaire :

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

D'autres maisons vont voir le jour à la Cité Universitaire de Paris :

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

jeudi 2 juin 2016, Madame PARK Geun-Hye, Présidente de la République de Corée du Sud, a posé la première pierre de la Maison de la Corée.

Il s’agit de la première maison de pays construite depuis 1969 à la Cité Universitaire de Paris.

La maison des Etudiants Belges et Luxembourgeois :

La Fondation Biermans-Lapôtre

La Fondation Biermans-Lapôtre

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

Architecte : Armand Guéritte, année 1927

La Maison du Mexique :

La Maison du Mexique

La Maison du Mexique

Histoire de la Maison du Mexique :

La Maison du Mexique, qui compte aujourd’hui 90 logements, a été imaginée par l’architecte Jorge L. MEDELLIN. Celui-ci fut assisté lors de sa construction par son frère, l’ingénieur Roberto E. MEDELLIN.

Dans le cadre de la coopération universitaire entre la France et le Mexique, le Ministère de l’Education Publique Mexicain a financé intégralement, à hauteur de 7,2 millions d’euros, la rénovation de laMaison du Mexiquede la Cité internationale. Inaugurée pour la première fois en 1953, la résidence se compose de 92 chambres pour favoriser l’accueil d’étudiants et chercheurs mexicains. A l’heure actuelle, la France constitue un partenaire privilégié du Mexique ayant accueilli près de 3 000 étudiants mexicains pour l’année universitaire 2013-2014. La rénovation de la Maison du Mexique confirme une volonté commune de promouvoir la coopération universitaire entre les deux pays en favorisant la mobilité internationale et la mise à disposition d’hébergements qualitatifs.

Une Maison du XXIème siècle :

Cette réhabilitation a été réalisée pa Atela Archirectes et la SCET en assistance à maîtrise d’ouvrage. Elle a été réalisée pour répondre aux besoins des étudiants : des chambres confortables et des espaces de vie adaptés. Ainsi des cuisines d’étage, véritables lieux de convivialité, ont été aménagées, et les salles de bain (sols, murs, équipements…) ont été rénovées. Les circulations ont été complètement repensées : l’entrée se fait par la façade principale et dessert les espaces ouverts au public (la salle polyvalente, la cafétéria et l’accueil). Viennent ensuite les espaces résidentiels. Le clos et le couvert ont été revus avec une réfection de la façade et de l’étanchéité de la charpente, la mise aux normes électriques, le changement des menuiseries, la mise à niveau des espaces verts et la rénovation complète des lieux de vie.

La Maison du Mexique :

Adresse : 9 C boulevard Jourdan 75014 PARIS
Tél. : 33 (0)1 44 16 18 00 Fax : 33 (0)1 45 89 78 57

 

La Maison du Japon

日本館へようこそ Bienvenue à la Maison du Japon

La Maison du Japon

La Maison du Japon

La Fondation des Etats-Unis,La Fondation des Etats-Unis,

La Fondation des Etats-Unis,

Fondation des Etats-Unis, architecte PierreLeprince-Ringuet date : 1930.

 

Ou se situe la Maison du Japon sur le site de la Cité Universitaire
Ou se situe la Maison du Japon sur le site de la Cité Universitaire

Ou se situe la Maison du Japon sur le site de la Cité Universitaire

La Fondation Suisse :

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuPLa Cité Internationale Universitaire de Paris CiuPLa Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

La Fondation suisse, également appelé pavillon suisse ou pavillon de la Suisse est un bâtiment situé dans la C.I.U.P. .

Construit entre 1931 et 1933, par Le Corbuier et Pierre Jeanneret comme résidence étudiante, ce bâtiment a permis à Le Corbusier d’expérimenter ses théories sur l'habitat collectif et de mettre en œuvre sa « machine à habiter ». Sa conception décline les cinq points définis dans le mouvement moderne.

Fondation Suisse : 7K Boulevard Jourdan, 75014 Paris
Tél. : 33 (0)1 44 16 10 16

La Fondation Danoise :

La Fondation DanoiseLa Fondation DanoiseLa Fondation Danoise

La Fondation Danoise

La Fondation danoise est une des maisons étudiantes de la Cité internationale universitaire de Paris. Disposant d'une quarantaine de chambres, elle est l'une des plus petites maisons étudiantes de la Cité internationale universitaire.

La Fondation Danoise a été conçue par le professeur Kaj Gottlob, un architecte danois qui fut notamment l'auteur de l'église Saint-Luc à Aarhus. Construction : 1932.

Adresse : 7 H Boulevard Jourdan, 75014 Paris Tél : 33 (0)1 40 78 12 50

Collège d'Espagne Colegio de España en París

Le collège d'Espagne Colegio de España,Le collège d'Espagne Colegio de España,Le collège d'Espagne Colegio de España,

Le collège d'Espagne Colegio de España,

Le collège d'Espagne,Colegio de España, est une institution rattachée au Gouvernement espagnol  dépendant du Ministère de l’Education à travers le Secrétariat Général aux Universités. L’acte de donation fut signé en 1927 par le roi Alphonse XIII. La maison a été conçue par l’architecte espagnol Modesto López Otero, un des architectes de la Ciudad Universitaria de Madrid, créée à la même époque, en collaboration avec les architectes français E. Body et J.-N. Warin. Son style classique est inspiré du Palais de Monterrey à Salamanque qui appartenait au Duc de Alba

Collège d'Espagne : Adresse : 7 E Boulevard Jourdan 75014 Paris Tél : 33 (0)1 40 78 32 00

La Fondation Maison du Maroc :

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du MarocLa Fondation Maison du MarocLa Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc

La Fondation Maison du Maroc : Architectes Albert Laprade, Jean Vernon, Bruno Philippe et Jean Walter, année 1953.

 

Le Pavillon de l'Italie :

Le Pavillon de l'Italie

Le Pavillon de l'Italie

La maison du Brésil :

La Maison du Brésil

La Maison du Brésil

La Maison du Brésil. A remarquer,  sur la photographie de gauche, les boites aux lettres transparentesLa Maison du Brésil. A remarquer,  sur la photographie de gauche, les boites aux lettres transparentes

La Maison du Brésil. A remarquer, sur la photographie de gauche, les boites aux lettres transparentes


La Maison du Brésil, inscrite aux monuments historiques en 1985.

Architectes :  Le Corbusier et Lucio Costa Date 1959.

Adresse : 7 L, boulevard Jourdan 75014 Paris Tél. : 33 (0)1 58 10 23 00

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

Le Pavillon de l'Allemagne, la Fondation Heinrich Heine :

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP
La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

La Fondation Heinrich Heine, histoire de la Maison :

Johannes KRAHN, auteur de plusieurs équipements publics et de monuments religieux, conçut l’une des réalisations les plus modernes de son époque en associant le béton, l’acier et le verre.

La construction date de 1956.

 

 Adresse : Cité internationale universitaire de Paris, 27B Boulevard Jourdan F, 75014 Paris
Télephone : 01 44 16 13 00
 
Lz pavillon du Cambodge

Lz pavillon du Cambodge

Le Pavillon du Cambodge :

Le Pavillon du Cambodge, détails de l'édificeLe Pavillon du Cambodge, détails de l'édificeLe Pavillon du Cambodge, détails de l'édifice

Le Pavillon du Cambodge, détails de l'édifice

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

La Maison du Cambodge : Architecte, Alfred Audoul, inauguration en 1957.

Histoire de la Maison :

La Maison du Cambodge a été construite grâce à une donation du gouvernement royal du Cambodge faite en 1950. Elle a été inaugurée en 1957, après l’indépendance du Cambodge, en présence du président René COTY et du Prince Norodom SIHANOUK. Elle a été dessinée par l’architecte français Alfred AUDOUL. Ce dernier a opté pour un édifice en forme de U, de forme classique enrichie d’éléments décoratifs Khmers. L’Asie est par exemple évoquée par un soubassement strié de bandes horizontales, qui rappelle les temples d’Angkor, et des sculptures en granit représentant deux singes.

 

 

Fondation Avicenne, ex. maison de l'Iran :

La Fondation Avicenne actuelle

La Fondation Avicenne actuelle

La Fondation Avicenne en construction

La Fondation Avicenne en construction

Une Maison de l’Iran à la Cité internationale :

La Fondation AVICENNE, ex Maison de l’Iran, est la dernière résidence ouverte à la Cité internationale à l’issue de la période de construction qui suivit la seconde guerre mondiale. Elle a été inaugurée en 1969. Le projet associe Claude PARENT, André BLOC, fondateur de la revue Architecture d’Aujourd’hui, ainsi que deux architectes iraniens, Hedar GHIAI et Mossem FOROUGHI.

La Fondation Deutsch de la Meurthe :

La Fondation Deutsch de la Meurthe

La Fondation Deutsch de la Meurthe

L'intérieur du pavillon central de la Fondation Deutsch de la Meurthe

L'intérieur du pavillon central de la Fondation Deutsch de la Meurthe

Histoire de la maison

La Fondation Deutsch de la Meurthe a été la première à voir le jour à La Cité internationale. Elle est le fruit d’une initiative privée : celle d’Émile Deutsch de la Meurthe, un entrepreneur fortuné.

Bâtiments d’habitation

La Fondation Deutsch de la Meurthe regroupe, autour d’un pavillon central, d’un beffroi et d’une horloge, six bâtiments d’habitation. Tous portent le nom de savants et de recteurs de l’université française : Paul Appell, Pierre et Marie Curie, Octave Gréard, Louis Liard, Louis Pasteur et Raymond Poincaré.

Un monument historique

Les travaux ont débuté en mai 1923. L’architecte, Lucien Bechmann, a adopté un style régionaliste pittoresque inspiré de collèges anglais comme Oxford. Les bâtiments ont été inaugurés au printemps 1925. Leur qualité architecturale est telle qu’en 1998, les toitures des pavillons, les jardins, les terrasses dallées, ainsi que le vestibule et le grand salon du pavillon central ont été inscrits à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

 

La Fondation Hellénique !

La fondation Hellénique

La fondation Hellénique

Fondation Hellénique Histoire de la maison :

Fondation-Hellenique-Cite-internationale-universitaire-ok

Le fruit d’une large mobilisation panhellénique

En 1926, André Honnorat invita le gouvernement hellénique à édifier un foyer national à la Cité internationale. Mais les finances de l’État grec avaient été malmenées par dix ans de guerre contre l’empire Ottoman. La Fondation hellénique a donc vu le jour grâce à une souscription panhellénique qui a réunit des Grecs de Grèce et de la diaspora grecque. La mobilisation des milieux francophiles et de l’ambassadeur de Grèce en France, Nicolaos Politis, a été décisive pour lever les fonds nécessaires. Ils ont su démontrer qu’un foyer étudiant à la Cité internationale serait un lieu de rayonnement culturel de la Grèce à Paris. Le succès fut tel qu’en plus des donateurs aisés, il y eut beaucoup de contributeurs modestes, étudiants ou ouvriers, dont la participation fut décisive.

Un hommage aux architectures de la Grèce antique

Les fonds levés ont été complétés par le gouvernement grec et la construction de la fondation a démarré en 1931. Signé par l’architecte Nikolaos Zahos, le bâtiment rend hommage aux architectures de la Grèce antique. A l’extérieur bien sûr, avec son portique évoquant l’Acropole et ses façades ornées de frises. Mais aussi à l’intérieur, avec son magnifique hall à colonnes, pavé de mosaïque et baigné de lumière blanche. La maison a été inaugurée le 23 décembre 1932. A l’époque, elle comptait 67 chambres destinées à héberger des étudiants grecs poursuivant des études d’enseignement supérieur. Elle a commencé à accueillir ses premiers résidents à partir de janvier 1933, malgré les difficultés financières de la Grèce.

Adresse de la Fondation Hellénique : 47 B Boulevard Jourdan 75014 Paris
Tél. : 33 (0)1 58 10 21 00

Fondation Lucien Paye : ancienne Maison de la France d'Outre-Mer

La Fondation Lucien Paye

La Fondation Lucien Paye

La Fondation Lucien PAYE

Histoire de la Maison :

histoirelucien

A l’origine, une « Maison de la France d’Outre Mer »

La Résidence Lucien PAYE a été inaugurée en 1951, sous le nom de Maison de la France d’Outre-Mer. Sa vocation initiale était d’accueillir à Paris les étudiants originaires des territoires français d’outre-mer. Après l’indépendance des anciennes colonies, la résidence a permis de loger en priorité les ressortissants des pays d’Afrique Noire. En 1972, elle a été rebaptisée Lucien PAYE. Cet universitaire, ministre de l’Éducation Nationale en 1961 et ancien haut responsable de la France au Sénégal, a joué un rôle important dans la création des universités africaines.

Un petit bijou d’architecture et de décoration

La résidence, de style résolument africain, a été conçue par trois architectes : Jean Vernon et Bruno Philippe, qui ont signé ensuite la Maison du Maroc et la Maison du Liban, et Albert Laprade, créateur du musée des Arts d’Afrique et d’Océanie à Paris, qui avait été l’auteur, vingt ans auparavant, de la Fondation Rosa ABREU DE GRANCHER. Plusieurs artistes ont collaboré à la création de la maison : Pierre Meauzé, qui réalisa les piliers sculptés de l’entrée, Anna QUINQUAUD, auteur des bas-reliefs de la façade, et Roger BÉZOMBES qui signa les tapisseries monumentales de salle des fêtes, exécutées dans les ateliers d’Aubusson.

La Fondation Lucien Paye et les détails de sa façade

La Fondation Lucien Paye et les détails de sa façade

La Fondation des Provinces de France :

La Cité Internationale Universitaire de Paris CiuP

La Fondation des Provinces de France :

Histoire de la Maison :

La Maison des Provinces de France a été signée par l’architecte en chef du Château de Versailles, Armand GUERITTE. Malgré le nombre élevé de chambres du pavillon, il a su éviter « l’effet caserne » en concevant un élégant – et imposant - bâtiment de briques.

Elle fut édifiée notamment grâce aux dons de l’américain Murry GUGGENHEIM et à l’apport de fonds publics et privés (venus de nombreuses villes et départements français). Destinée aux étudiants d’origine alsacienne, redevenus français en 1918, la maison a vu sa mission s’élargir à l’accueil d’étudiants originaires de tout le territoire français. Aujourd’hui, grâce à des partenariats, elle compte de nombreux étudiants d’Outre-Mer. 

Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France
Les blasons des provinces de France

Les blasons des provinces de France

La Fondation Rosa Abreu de Grancher : ancienne maison de Cuba

La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.
La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.

La Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher.

Intérieur de la Maison de Cuba, Fondation Rosa Abreu de Grancher

Intérieur de la Maison de Cuba, Fondation Rosa Abreu de Grancher

La Fondation Abreu de Grancher :

Alors que le projet d'une résidence universitaire pour les étudiants internationaux a été lancé dès 1920 par André Honnorat, ministre de l'Instruction publique, et Emile Deutsch de la Meurthe , la Maison de Cuba, actuelle Fondation Rosa Abreu de Grancher, a été réalisée grâce à une donation faite en 1929 par Pierre Sanchez Abreu et de sa sœur Rosalia, complétée par une participation de la Fondation nationale de la cité internationale universitaire. Elle porte le nom de leur tante, Rosa Abreu, d’origine cubaine, et de son mari, le professeur français Jacques-Joseph Grancher.

La Maison de Cuba, Fondation Rosa Abreu de Grancher, a été conçue par Albert Laprade, architecte renommé, en suivant un style colonial espagnol, construite à partir de 1930 et ouverte en 1933.

La Maison de la Tunisie :

Les bâtiments de la Fondation de la Tunisie

Les bâtiments de la Fondation de la Tunisie

Histoire de la Maison de la Tunisie :

La Maison de la Tunisie est une œuvre de l’architecte Jean Sebag. Elle est composée de deux ailes placées en équerre, dans le style caractéristique des années 1950.

La Maison de la Tunisie a été décorée en 2012 d’une gigantesque fresque street-art réalisée

par l’artiste tunisien El Seed.

La Fondation de la Tunisie : 45 A Boulevard Jourdan, 75014 Paris
Tél. 01 53 62 77 00
 

Maison des Etudiants Arméniens :

La Maison des Etudiants Arméniens
La Maison des Etudiants ArméniensLa Maison des Etudiants ArméniensLa Maison des Etudiants Arméniens

La Maison des Etudiants Arméniens

L'intérieur de la Maison des Etudiants Arméniens

L'intérieur de la Maison des Etudiants Arméniens

Architecte de la Maison des Etudiants Arméniens : Léon Nafilyan
La Maison des étudiants arméniens ou MEA est une des 40 résidences universitaires à la CiuP, fondée en 1930 par Boghos Nubar Pacha et conçue par Léon Nafilyan. Elle fut inaugurée le 16 décembre 1930.
Lien contact association culturelle des étudiants arméniens : http://www.acam-france.org/contacts/contact_association_culturelle.php?cle=433

Bonne visite !

Article en cours et en évolution à suivre : d'autres pavillons et maisons vont être mentionnés

Sources CiuP : http://www.ciup.fr/

Lien site Les maisons ou pavillons de la CiuP : http://www.ciup.fr/maisons/

Sources : Cité internationale universitaire de Paris et ses pavillons et maisons.

Lien site : Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Cit%C3%A9_internationale_universitaire_de_Paris

Merci à Roselyne et ses deux conférences passionnantes des 16 juillet et 10 septembre 2016:

Repost 0