Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 22:59

"1925, quand l'Art Déco séduit le monde"

Formes géométriques, pures et dynamiques : le style Art Déco (1919-1940) se caractérise par son attractivité et sa vivacité.

Né de l’impulsion des créateurs français tels que les architectes Henri Sauvage, Robert Mallet-Stevens, Pierre Patout, les décorateurs André Véra, Louis Süe, André Mare et Jacques-Émile Ruhlmann, le couturier Paul Poiret ou encore le sculpteur François Pompon, il est le fruit d’une vision d’ensemble émanant de champs artistiques variés.

L’exposition "Art Déco" est la première depuis 1975 à rendre hommage à cette esthétique qui a su unir des créateurs du monde entier. Cette rétrospective de référence aborde avec détails l’Exposition internationale de 1925 et la diffusion mondiale de ce style à la popularité pérenne. Dans un premier temps, elle revient de manière didactique sur la distinction entre Art Nouveau et Art Déco.

 

IMGP6937-Cite-Architecte-Art-Deco.jpg

"La Petite Fille aux tortues" de René Le Tourneur 1924, plâtre patiné bronze avec traces de dorure.

Musée de Saint-Quentin

 

L'Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes d'avril-octobre 1925

Cite-de-l-Architecture-et-du-Patrimoine--8-janvier-2014-mo.jpg

Paris-Cite-de-l-Architecture-et-du-Patrimoine-8-j-copie-1.jpg

Art déco et architecture. La ferronnerie au compotier de fruits fait aujourd'hui référence à l'art déco

Plus qu'une date, 1925 est donc un état d'esprit. Les Années Folles succèdent à la Belle Epoque, l'Art Déco à l'Art Nouveau. Au travers de cette apparente continuité, apparaissent et s'imposent les symptômes d'un art mondial et moderne.

Paris-Cite-de-l-Architecture-et-du-Patrimoine-8-janvier-20.jpg
Porcelaines émaillées de Jean-Baptiste Gauvenet (1903-1960)
Paris-Cite-de-l-Architecture-et-du-Patrimoine--8-janvier-2.jpg
Bouchons de radiateurs automobiles

 

IMGP6971-l-Ours-de-Pompon.jpg

"L'Ours" de François Pompon, plâtre 1922

Cette oeuvre, exécutée et retouchée par l'artiste sculpteur animalier, fut offerte à son praticien Jean Joachim.

Il servit de chef-modèle pour sa reproduction en marbre dans la même dimension.

L'Ours de Pompon, en fait une ourse esquissant un pas en arrière, fut omniprésent à l'exposition des Arts Décoratifs de 1925, à l'Hôtel du Collectionneur comme à l'Ambassade Française.


Les années 20 voient apparaitre un début d'émancipation des femmes, dont certaines adoptent la coupe garçonne.

Des héroïnes sont mises à l'honneur : Suzanne Lenglen, Hélène Boucher

Paris-Cite-de-l-Architecture-et-du-Patrimoine--8--copie-1.jpg

Dans son intituté, les organisateurs de l'exposition de 1925 ont imposé le qualificatif "Industriel" après "Arts décoratifs". Il existe bien une volonté de production, de diffusion, et de conquête de marchés.

C'est ainsi que les grands magasins du Louvre, des Galeries Lafayette, du Printemps et du Bon Marché confient leur pavillon à des architectes de renom.

IMGP6998-Samaritaine.jpg

Les grandes manufacture de l'Etat sont présentes, et rivalisent de moyens pour séduire les visiteurs étrangers.


La question que beaucoup de personnes se posent : 

Paris-Cite-de-l-Architecture--montage-art-deco-et-art-nou.jpg
Le public confond souvent ces deux grands styles qui, bien que si proches dans le temps, diffèrent considérablement. En est-il seul responsable ? Assurément non ! Les innombrables ouvrages et sites de recherche, pour ne citer qu'eux, entretiennent d'ordinaire cette ambiguité.

Le style Art Nouveau (1890-1914) s'est affirmé comme une authentique rupture, une réaction à l'éclectisme décadent du second Empire. Si la nouveauté, la virtuosité et la technicité de ce style charmèrent nombre de contemporains, son exubérence et l'égocentrisme de ses héraults, eurent cependant raisons de sa diffusion et de sa postérité.

Né avant la première guerre mondiale, l'Art Déco qui lui succède (1919-1940), aves ses formes géométriques simples et épurées, plus adaptées aux nouvelles machines et à la vie moderne, devient le premier style véritablement industrialisé. Conçu à la source dans un raffinement exceptionnel des formes et des matières par des créateurs oeuvrant souvent à plusieurs mains pour des clients de prestige, il sera plus aisément déclinable pour le plus grand nombre, et commercialisable afin de séduire le monde.

 

L'art déco séduit le monde entier :

IMGP7102-ror.jpg

 IMGP7085-r.jpg

 

 

 

 

 

 

A gauche :

Musée Louis Finot, Ernest Hébrard, 1928, Saïgon, Vietnam.

A droite :

Paul Landowski "Le Christ Rédempteur", plâtre 1926.

Cette statue de 38 mètres de haut a été réalisée de 1626 à 1931, dans l'atelier du sculpteur à Boulogne Billancourt. Elle domine la baie de Rio de Janeiro. Elle fut érigée par l'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa, en collaboration avec l'ingénieur français Albert Caquot.

(Musée des années 30, Boulogne Billancourt, Hauts-de-Seine) lien : Musée Boulogne Billancourt

IMGP7093-Shangai-1920.jpg

Shangai, 165 immeubles Art Déco. Paul Veyssere, associé à Alexandre Léonard, ouvre une agence en 1920   

Paris-Cite-de-l-Architecture--8-janvier-2014-montage-auto-.jpg

L'automobile dans les années 1925 (modèles Renault et Bugatti type 40, 1927)
Exposition du mercredi 16 octobre 2013 au lundi 3 mars 2014 (prolongations) : 
1, place du Trocadéro Paris 16ème

Lien exposition et sources : 1925, quand l'Art Déco séduit le monde

 

Bonne visite, jusqu'en début mars !!

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre
commenter cet article

commentaires