Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

29 septembre 2020 2 29 /09 /septembre /2020 06:21

 

***

L'Espace Landowski à Boulogne-Billancourt

Une visite-conférence au musée Paul Landowski à Boulogne-Billancourt

dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine le 19 septembre 2020

par Marjorie.

Le Boxeur

David combattant :

 

Quelques œuvres de Paul LandowskiQuelques œuvres de Paul LandowskiQuelques œuvres de Paul Landowski

Quelques œuvres de Paul Landowski

Panorama sur une partie des œuvres de Paul Landowski

 

 

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

'Le Christ Rédempteur" une des œuvres majeures de l'artiste

Documentation Musée Paul Landowski septembre 2020

 

Le Christ Rédempteur sur le Corcovado : un emblème de la ville de Rio de Janeiro

 

Le Corcovado (« bossu » en portuguais) est l'un des nombreux reliefs de la ville de Rio de Janeiro. Il s'élève à 710 mètres d'altitude. Il est célèbre pour accueillir en son sommet la statue du Christ Rédempteur, O Cristo Redentor, en portuguais, l'un des principaux symboles de la ville et du pays, et pour offrir une vue sur l'ensemble de la zone sud de la ville.

 

Le Corcovado avant l'implantation du O christo Redentor en page de gauche

Elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnus internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval.

Elle fut conçue par l'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa et réalisée par le sculpteur français Paul Landowski et le sculpteur roumain Gheorghe Leonida (pour la tête) et érigée en collaboration avec l'ingénieur français Albert Caquot.

Les grandes statues du monde et leur taille Voir le Christ Rédempteur à droite

Lien Wikipédia Rio de Janeiro : Rio de Janeiro

Lien Wikipédia Statue du Christ Rédempteur : https://fr.wikipedia.org/wiki/Statue_du_Christ_R%C3%A9dempteur

Lien site Wikipédia la plage de Pacacabana : Capacabana

Lien site Wikipédia ingénieur Heitor da Silva Costa : Heitor da Silva Costa

Lien site Wikipédia sculpteur roumain Georghe Léonida : Gheorghe Leonida

Lien Wikipédia ingénieur français Albert Caquot : Albert Caquot

 

Documentation sources Wikipédia

Sainte-Geneviève située sur le Pont de la Tournelle à Paris

 

Sainte-Geneviève le pont de la Tournelle et la cathédrale Notre-Dame avant son incendie

Le monument à Sun Yat-Sen

Paul Landowski devant la statue en marbre de Sun Yat-Sen, image ci-dessus

Sun Yat-sen homme d'état chinois

Sun Yat-sen 孙逸仙 ou 孫逸仙 ou sūn yìxiān ou en cantonais Jyutping ; cantonais Jyutping : syun jat sin ;zhuyin : ㄙㄨㄣ 〡ˋ ㄒ〡ㄢ, Sun Yat-sen étant la prononciation en cantonais qui s'est exportée en Occident ; le nom se prononce Sūn Yìxiān en mandarin), plus connu en Chine sous son surnom Sun Zhongshan (en mandarin, chinois : 孙中山 / 孫中山, sūn zhōngshān,cantonais Jyutping : syun¹ zung¹saan¹, zhyin : ㄙㄨㄣ ㄓㄨㄥ ㄕㄢ), également appelé Sun Wen (孫文), () est un révolutionnaire et homme d'état chinois.

Il est considéré comme « le père de la Chine moderne ». Il a eu une influence significative dans le renversement de la dynastie Qing (dont le dernier représentant a été Puyi) et l'émergence de la république de Chine. Sun Yat-sen, l'un des fondateurs du Kuomintang, a été le premier président de la république de Chine en 1912 et, entre 1917 et 1925, dirigea plusieurs gouvernements basés dans le Sud de la Chine, qui visaient à réunifier le pays alors en proie à la domination des seigneurs de la guerre. Il a développé une philosophie politique connue sous le nom des Trois principes du peuple (nationalisme, démocratie et bien-être du peuple).

 

Lien site wikipédia Sun Yat-sen : https://fr.wikipedia.org/wiki/Sun_Yat-sen

Lien site Wikipédia Kuomintang : Kuomintang

 

Les Suppliants plâtre patiné 1913

Les Suppliants 1913 plâtre patiné, en premier plan, Le Mur de Prométhée 1925 plâtre patiné, en second plan.

 

Les Danses

bronze 1947

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

Les Monuments aux Morts :

Après guerre, 30.000 monuments aux morts sont construits. Paul Landowski, ayant participé à la Première guerre en bâtira 23 à lui seul.

Les Buttes de Chalmont font parties de ses œuvres importantes de l'artiste.

 

Le Bouclier aux Morts Inauguré en 1929 Plâtre patiné Don indivision Landowski

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

Portraits intimes :

Nadine - Marcel Landowski plâtre et marbre

 

Détails du Monument aux Morts

Musée Paul Landowski :

28, avenue André-Morizet

92100 Boulogne-Billancourt

Tél. : 01 55 18 46 42

 

 

Où se situe Boulogne-Billancourt et son musée

Le musée des Années 30 à Boulogne-Billancourt :

Créé pour commémorer le décret de 1925 renommant la commune de Boulogne en Boulogne-Billancourt, en évoquant la « modernité, noces des arts et de l'industrie », ce musée municipal, installé à l'origine dans les locaux de l'hôtel de ville, a été créé en 1939 par le docteur Albert Besançon, premier conservateur, dans le but de regrouper des collections assez disparates concernant le patrimoine culturel et industriel de Boulogne-Billancourt. En 1983, Emmanuel Bréon prend la succession du docteur Besançon, mort à 103 ans, et donne une nouvelle direction à la politique du musée, en le recentrant sur l'exploration du patrimoine des années 1930. Des années fastes pour Boulogne-Billancourt, aussi bien sur le plan industriel que culturel. À cette époque en effet, de nombreux artistes, architectes, peintres, sculpteurs, cinéastes, sont attirés dans cette ville où les prix des terrains et des ateliers restent abordables.

Rebaptisé « musée des Années 30 » en 1994, le musée s'installe en 1998 dans ses nouveaux locaux de l'espace Paul-Landowski. Suivant l'idée qu'un tel musée devait rendre compte de tous les aspects artistiques de ce début de XXe siècle, le musée des Années Trente présente une série d'œuvres orientalistes. On y trouvera donc aussi bien des peintres du ministère de l'Outremer et des Colonies ou des boursiers de la villa Abd-El-Tif. La collection orientaliste du musée (entre autres le peintre Georges-André Klein) a démarré véritablement avec l'exposition intitulée Coloniales organisée par le musée en 1989-1990. Sont exposées alors de nombreuses œuvres issues des réserves du musée des Arts africains et océaniens. Certaines d'entre elles resteront en dépôt au musée des Années Trente, premier noyau de la collection de peinture coloniale.

Lien Wikipédia Georges-André Klein : Georges-André Klein

Le musée des Années Trente abrite depuis 2017 le fonds de l'ancien musée-jardin Paul Landowski  musée-jardin Paul-Landowski de Boulogne-Billancourt.

Lien musée-jardin Paul Landowski lien : musée-jardin Paul-Landowski

 

Biographie de Paul Landowski

Une famille d'artistes et une formation humaniste (1875-1913) :

Paul est le fils de d'Edward Landowski, docteur en médecine, d'origine polonaise, et de

Julie Henriette Vieuxtemps. Paul Landowski est le petit-fils, par sa mère, du célèbre violoniste et compositeur Henri Vieuxtemps. Il perd successivement sa mère le , puis son père le , morts des suites d'une maladie à Alger. Il est dès lors, avec ses frères et sœurs, pris en charge à Paris par son oncle paternel,Paul Landowski. Il épouse en premières noces Geneviève Nénot (1888-1911), fille d'Henri-Paul Nénot, dont il a deux enfants, la peintre Nadine Landowski (1908-1943) et Jean Max Landowski (1911-1943), mort pour la France. Veuf, il épouse Amélie Cruppi, fille de l'homme politique Jean Cruppi et de la femme de lettres Louise Cruppi. Il est aussi le père du compositeur Marcel Landowski (1915-1999), qui réforma l'enseignement musical en France, et de la pianiste et artiste peintre Françoise Landowski Caillet (1917-2007).

Après des études secondaires à Paris au collège Rollin, il se destine à la versification dramatique. En hypokhâgne, il découvre durant l'année 1898 auprès d'Henri Barbusse, la philosophie humaniste, laquelle marquera toute son œuvre. L'année suivante, il suit, parallèlement à ses études, les cours du portraitiste Jules Lefebvre  à l'Académie Julian. Il devient un expert en anatomie en suivant quotidiennement les dissections de l’École de Médecine et en dessinant les planches pédagogiques du professeur Farabeuf. Il se passionne pour la boxe.

Admis en 1895 aux Beaux-arts, il y devient l'élève de Louis-Ernest Barrias. Il en sort en 1900 lauréat du prix de Rome pour son David combattant Goliath et séjourne à la villa Médicis. En 1903, il participe à son premier Salon des artistes français ; il y exposera durant toute sa carrière, pendant plus de trente années. En 1906, bientôt suivi par tout un milieu d'architectes, d'artistes et de mécènes, il s'installe à Boulogne-Billancourt, rue Moisson-Desroches, aujourd'hui rue Max Blondat. Il ne reste de son atelier qu'un petit musée construit après sa mort dans un coin du jardin et légué à la ville en 1982.

La maison atelier de Paul Landowski  à Boulogne-Billancourt Photographie de 1906

Il accède à la célébrité dès 1909 avec une sculpture installée cinq ans plus tard sous la coupole du Panthéon, Aux artistes dont le nom s'est perdu.

L’œuvre de Paul Landowski "Aux artistes dont le nom s'est perdu" Le Panthéon de Paris.

 

En 1927, Paul Landowski s'installe au Brusc, hameau de la commune de Six-Four-les-Plages dans le Var, où il installe un atelier dans lequel il créera la plupart de ses œuvres.

 

Lien site Wikipédia Hypokhâgne : hypokhâgne

Lien site Wikipédia Farabeuf : Farabeuf

Lien site Wikipédia Louis-Ernest Barrias : Louis-Ernest Barrias

Lien site Wikipédia villa Médicis : villa Médicis

Lien Salon des artistes français : Salon des artistes français

Les œuvres de Paul Landowski :

La sculpture comme instrument civilisateur (1914-1938)

En 1916, durant la Première Guerre mondiale, il participe à la bataille de la Somme et reçoit la croix de guerre. En 1917, il livre avec Bouchard à la ville de Genève les statues du Monument de la Réformation. Il réalise dans l'après-guerre plus de quatre-vingts monuments aux morts, dont :

  • en 1921, le Monument à la gloire des internes des hôpitaux de Paris dans l'enceinte de l'Hôtel Dieu,
  • en 1924, Le Monument de la Victoire à Casablanca,
  • en 1928, Le Pavois à Alger,
  • en 1935, Les Fantômes sur le champ de Chalmont, où se scella le sort de la seconde bataille de la Marne.

Lien Wikipédia Le Pavois à Alger : Le Pavois à Alger 

Lien Wikipédia Les Fantômes : Les Fantômes

 

En 1928, il participe au concours d'art des IXème Jeux olympiques d'Amsterdam et obtient la médaille d'or au concours de sculpture pour Le Boxeur. Officier de la Légion d'Honneur depuis le , il est promu commandeur le .

Reconnu comme un héros aux préoccupations humanistes, il devient dans la France pacifiste de l'après-guerre le sculpteur qui obtient le plus de commandes monumentales, à Paris ou à l'étranger :

  • en 1928, la statue de Sainte Geneviève protégeant Paris, érigée sur le pont de la Tournelle ;
  • inauguré en 1929 : Le Bouclier aux morts, mairie du XVIème arrondissement de Paris,
  • en 1930, le Mausolée de Sun Yat Sen à Nankin,
  • en 1931, le Christ de Corcovado Le Christ Rédempteur à Rio de Janeiro,
  • en 1933, Montaigne méditant face à la Sorbonne, rue des Écoles à Paris,
  • en 1936, les fontaines de la porte de Saint-Cloud à Paris,
  • en 1937, le tombeau du maréchal Foch aux Invalides à Paris,
  • inauguré en 1956 : À la gloire de l’Armée française 1914-1918, place du Trocadéro à Paris.

Il est invité à la 24ème exposition de la Société des artistes rouennais à Rouen en 1933.

Liens : Sainte Geneviève  à Paris : Sainte Geneviève

Lien pont de la Tournelle à Paris : pont de la Tournelle

Le Christ de Corcovado, Christ Rédemteur, à Rio de Janeiro

Lien site Wikipédia Bouchard : Bouchard

Lien Wikipédia le Monument de la Réformation : le Monument de la Réformation

Lien Wikipédia Le Pavois : Le Pavois

Documentation du Musée Paul Landowski à Boulogne-Billancourt :

Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020
Une visite-conférence au musée Landowski à Boulogne-Billancourt aux JEP 2020

Une exposition temporaire dans la Nef de l'Espace Paul Landowski :

du 21 septembre au 18 octobre, entrée et visite libre

 

Les sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien Bellay
Les sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien Bellay
Les sculptures de Jean-Sébastien BellayLes sculptures de Jean-Sébastien Bellay

Les sculptures de Jean-Sébastien Bellay

Une sculpture de Jean-Sébastien Belly "Together"

 

 

 

 

Le musée Paul Landowski dans l'enceinte du musée des Années 30

Merci à Marjorie pour sa passionnante visite-conférence sur l'artiste Paul Landowski et ses œuvres.

David, Grand Prix de Rome et Marjorie, conférencière

Voir aussi autres articles du blog sur Boulogne-Billancourt et ses richesses artistiques :

Visite du 19 septembre 2020 dans le cadre des JEP  Les résidences du Point-du-Jour de

Fernand Pouillon par Marion :  http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2020/09/les-residences-du-point-du-jour-de-fernand-pouillon-par-marion.html

Le bassin du quartier du Point du Jour à Boulogne-Billancourt  le 19 septembre 2020

Lien article du blog sur Boulogne-Billancourt et son hôtel de Ville :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2018/10/l-hotel-de-ville-de-boulogne-billancourt-archiecte-tony-garnier.html

L'entrée de l'hôtel de ville de Boulogne-Billancourt le 19 septembre 2020

Partager cet article

Repost0

commentaires