Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 19:03
La fontaine des Innocents à Paris

La fontaine des Innocents située place Joachim du Bellay a été réalisée entre 1546 et 1549 à la demande du roi Henri II par le sculpteur Jean Goujon et de l'architecte Pierre Lescot.Trois arcades d'ordonnance corinthienne s'encadrent dans des pilastres contre lesquels se dressent les corps voilés des nymphes et des naïades réalisées  par Jean Goujon. 

La fontaine des Innocents à ParisLa fontaine des Innocents à ParisLa fontaine des Innocents à Paris

Détails des nymphes :

Détails des naïades

Détails des naïades

Détails des frises :

La fontaine des Innocents à Paris
La fontaine des Innocents à Paris
La fontaine des Innocents à Paris
Les frises sont liées aux divinités de la fontaine

Les frises sont liées aux divinités de la fontaine

La fontaine des Innocents à Paris

La fontaine d'angle de la Renaissance :

La fontaine des Innocents a été réalisée en 1548 sous le règne du roi Henri II en remplacement d'une fontaine plus ancienne, remontant probablement à l'époque de Philippe Auguste, située au centre de l'ancien cimetière des Innocents. La fontaine est l'œuvre de l'architecte Pierre Lescot. Sa décoration et ses sculptures sont de Jean Goujon. Elle devait à l'origine célébrer l'entrée du roi dans Paris.

Elle était initialement implantée sous forme de loggia ouverte sur les spectacles de la rue,

adossée à l'église des Saints-Innocents à une quarantaine de mètres de son emplacement actuel au nord-est de la place, au croisement de la rue Saint-Denis et de la rue aux Fers, actuelle rue Berger. De forme rectangulaire et non carré comme aujourd'hui, elle ne possédait donc que trois arcades de cinq naïades: deux décorant l'arcade de la rue Saint-Denis, les trois autres sculptées sur les deux arcades donnant en retour d'angle sur la rue aux Fers. Un alignement de pilastres, d'ordre corinthien, encadrant chacune des arcades supportait une frise et un attique à fronton triangulaire. L'ensemble reposait sur un soubassement d'où l'eau s'écoulait par de petits mascarons.

La fontaine :

Au milieu du temple, une vasque sur un piédouche(4) lance un gros bouillon d'eau qui retombe en nappes sur le pavé, remplit tout l'intérieur, et s'échappe en lances par-dessus le seuil de chaque arcade : là elle est reçue dans une série de 6 demi-cuves étagées les unes au-dessous des autres et accolées au soubassement, puis se précipite dans un bassin circulaire à fleur du gazon. L'architecture de ce petit monument est d'une rare élégance, et la sculpture joint à la finesse des contours la souplesse des mouvements, la mollesse et la grâce du style : c'est un vrai chef-d'oeuvre.
 
Lien : frise

Lien : attique

Lien : mascarons.

(4) Lien :  piédouche

 
Le cimetière et l'église des Saints-Innocents au Moyen-Âge

Le cimetière et l'église des Saints-Innocents au Moyen-Âge

La fontaine au cours du temps :

La fontaine du marche des Saints-InnocentsLa fontaine du marche des Saints-InnocentsLa fontaine du marche des Saints-Innocents

La fontaine du marche des Saints-Innocents

Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle
Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle
Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle
Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle
Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle
Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle

Du cimetière des Innocents en 1552, en 1750, en 1855, en 1878 et à l'époque actuelle

Plans du cimetière au square des Innocents et au marché des Innocents

Plans du cimetière au square des Innocents et au marché des Innocents

De style Renaissance, elle a connu diverses modifications et a été déplacée à deux occasions. La fontaine des Innocents a été réalisée en 1550 sous le règne du roi Henri II en remplacement d'une fontaine plus ancienne, remontant probablement à l'époque de Philippe Auguste. Elle est l'oeuvre de l'architecte Pierre Lescot, sa décoration et ses scuptures sont de Jean Goujon. Cette fontaine existait originellement à l’angle de la rue Saint-Denis et de la rue aux Fers (actuellement la rue Berger). Les trois façades de la fontaine étaient composées d’arcades d’ordonnance corinthienne s’encadrant dans des pilastres contre lesquels une nymphe se dressait. C’est ainsi que, pour la première fois, une fontaine publique prit un réelle dimension architecturale à Paris. Sous l’impulsion de Quatremère de Quincy, la fontaine fut déplacée sur la place transformée en marché lors de la destruction de l’église des Saints-Innocents et du transfert des ossements du cimetière des Catacombes. Quatre architectes aidés du sculpteur Antoine Pajou, furent chargés de créer un quatrième côté à la fontaine, s’inspirant de Goujon. Lorsque le marché se déplaça aux Halles de Baltard en 1856-1858, Davioud la fit déplacer de quelques mètres afin qu’elle devienne l’ornement du Square des Innocents. La cuve-sarcophage et les lions furent remplacés par plusieurs étages de bassins et certaines sculptures déposées au Louvre pour leur conservation.

Adresse de la fontaine des Innocents à Paris:
Place Joachim du Bellay

75001 PARIS
GPS : https://www.google.fr/maps/place/48%C2%B051'38.4%22N+2%C2%B020'52.8%22E/@48.860676,2.348003,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x0:0x0!8m2!3d48.860676!4d2.348003
Latitude : 48.860676
Longitude : 2.348003

Comment se rendre à la fontaine des Innocents :

Métro : Châtelet-les-Halles (lignes 1,4,7,11,14, A, B, D)

Bus : 38/47 arrêt Les Halles-Centre Georges Pompidou – 21/70/72/4/75/86 arrêt Châlelet-Les-Halles

 

Sources documentation : PARIS à travers les âges, Edition Place des Victoires 2002. Photographies de Cornélis Van VoorthhuiZen.

 

Voir aussi autre article : Les fontaines de Paris

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Les_fontaines_de_Paris_liste_List_of_Paris_fountains-3395058.html

La fontaine Médicis : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Visite_la_fontaine_Medicis-1309036.html

La fontaine Saint-Sulpice : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/2015/11/la-place-saint-sulpice-et-sa-fontaine.html

La fontaine Louvois : http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Visite_la_fontaine_Louvois-1359805.html

La fontaine de la Victoire :

http://jeanpierrekosinski.over-blog.net/pages/Visite_la_fontaine_de_la_Victoire-1342091.html

 

Bonne visite !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires