Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

17 septembre 2016 6 17 /09 /septembre /2016 20:22
L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016
La Galerie dorée de l'Hôtel de Toulouse

La Galerie dorée de l'Hôtel de Toulouse

Une visite guidée le samedi 17 septembre 2016 à l'Hôtel de Toulouse occupé par les bâtiments de la Banque de France depuis 1808, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine 2016.

 

Après avoir occupé successivement l'Oratoire du Louvre, la rue Saint-Honoré, et l'Hôtel Massiac rue d'Aboukir (1), la Banque de France rachète à l'Etat l'Hôtel de Toulouse.

Cet hôtel particulier avait été saisi comme bien national pendant la Révolution et hébergeait depuis 1793 l'Imprimerie Nationale.

 

Un parcours de découverte sur les missions et les actions de la Banque de France, sur l'or, la fabrication et le tri des billets de banque, puis un parcours historique et architectural au coeur de l'Hôtel de Toulouse en passant par sa splendide galerie dorée, bijoux de l'édifice.

 

.

 

 

La Banque de France , quelques chiffres :

12.269 salariés,

96 succursales

21 antennes économiques

73 bureaux d'accueil et d'information

12,9 milliards d'euros de fonds propres

18,9 milliards de billets en circulation, dont 41 % sont des billets de 20 euros pour une valeurs de 1083 milliars d'euros

6 milliards de billets fabriqués en zone euro en 2015, dont 2,8 milliards par la Banque de France fabriqués par une filiade présente dans le Puy-de-Dôme.

L'entrée de la cour d'honneur rue Croix des Petits ChampsL'entrée de la cour d'honneur rue Croix des Petits ChampsL'entrée de la cour d'honneur rue Croix des Petits Champs

L'entrée de la cour d'honneur rue Croix des Petits Champs

L'Auditorium suspendu, début de visiteL'Auditorium suspendu, début de visiteL'Auditorium suspendu, début de visite

L'Auditorium suspendu, début de visite

Les missions de la Banque de France. La technique et les billets

Les missions de la Banque de France. La technique et les billets

L'histoire des billets et sa lutte contre la contrefaçon

L'histoire des billets et sa lutte contre la contrefaçon

L'évacuation de l'or de la France en 1944

L'évacuation de l'or de la France en 1944

L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016

La pièce de 100 francs-or de Lucien Bazor, graveur :

Cette monnaie d'or, frappée entre 1935 et 1936, fut refondue quelques années plus tard sans avoir été mise en circulation. Elle traduit l'illusoire tentative de restauration de l'étalon-or de l'entre deux-guerres.

En 1929, le graveur Lucien Bazor représente une Marianne moderne aux cheveux courts. La garçonne incarne la figure mythique des Années Folles et l'icône de la mode.

Casquée de cuir, comme les aviateurs femmes, pionnières de l'émancipation féminine, Marianne ne laisse échapper aucun cheveux de son bonnet phrygien orné d'une aile et d'une cocarde.

La pièce 100 francs-or pesait 6,55 grammes conformément à la loi monétaire qui définissait le franc comme 65,5 milligrammes d'or. Elle avait un diamètre de 21 millimètres comme la pièce de 20 francs-or germinal (le napoléon)

L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016

L'or et la banque de France :

La Banque de France détient 2.435 tonnes d'or dans la souterraine qui est située à 27 mètres sous le niveau du sol.

Cet or constitue les réserves de la France et représente environ 80 milliards d'euros.

Tout l'or du monde et exploité depuis l'origine représente 150.000 tonnes qui représentent environ 9.000 mètres-cube (19,5 tonnes/m3). Il tiendrait dans un cube de 20 mètres de côté.

Quelques chiffres :

. Quantité totale d'or dans le monde référencée en 2011 : 150.000 tonnes,

. Production mondiale d'or en 2014 : 2860 tonnes.

. Premier producteur d'or dans le monde : la Chine, avec 16 % de cette production mondiale.

.1 gramme d'or est suffisant pour former un fil de 2.500 mètres de longueur et couvrir une superficie de 2 m2.

La Souterraine :

Sous le bâtiment moderne de la Banque de France se trouvent les réserves d'or de la France déposées dans ce lieu confidentiel.

La Souterraine fut construite entre 1924 et 1927. Sa construction fut décidée au lendemain de la guerre de 1914-1918 qui avait revélé la vulnérabilité des caves de l'Hôtel de Toulouse.

Elle fut creusée en galerie par 1200 ouvriers qui se relayèrent nuit en jour pendant 3 ans.

Elle est soutenue par 720 piliers et est protégée par de multiples encenites.

 

En 1932, l'écrivain Stefan Zweig obtint le privilège de visiter la Souterraine. Il en tira un récit de voyage "Besuch bei den Millaeden" qu'il publia dans le journal " Neue Freie Press" à Vienne.

L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016

La Souterraine :

Le coffre dit "de Fouché"

Le coffre dit "de Fouché"

Le coffre dit "de Fouché" :

Le coffre dit "de Fouché", selon la tradition, en acier bruni et bronze doré, possède une complexe serrure à secret. Le trou de la serrure est caché derrière un élément de décor de la porte de droite. Il est révélé en déplaçant  la branche de laurier qui se trouve en bas et à gauche de la porte. La clé doit être tournée et déplacée selon une séquense précise pour déverrouiller les pênes.

A l'intérieur du coffre se trouve dissimilé un compartiment secret à triple fond.

La Galerie Dorée et ses oeuvres d'art

La Galerie Dorée et ses oeuvres d'art

La Galerie dorée de l'Hôtel de Toulouse :

La Galerie dorée mesure 40 mètres de long pour 6,50 mètres de large et 8 mètres de haut.

Pour comparaison, la galerie des glaces du château de Versailles mesure 80 mètres et 10 mètres de large.

Elle fut contruite entre 1635 et 1840 par François Mansart pour le secrétaire d'Etat de Louis XIII, Louis Phélypeaux de la Vrillière.

Elle fut entièrement redécorée entre 1714 et 1719 par l'architecte Robert de Cotte et le sculpteur Louis-Antoine Vassé, après le rachat de l'hôtel par le Comte de Toulouse.

L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016

Un peu d'histoire ;

Sur les terrains libérés par la démolition de l'ancienne enceinte Charles V, Louis Phélypeaux de la Vrillière, secrétaire d'Etat le Louis XIII, demanda à l'architecte François Mansart de lui construire un hôtel particulier avec cour et jardin, comportant une galerie de 20 toises de long (40 mètres) ave l'extrémité en encorbellement au-dessus de la rue. Sur les murs de la galerie était disposés dix toiles originales. en 1646, il commanda au peintre François Perrier une fresque mythologique pour décorer la voûte de la galerie.

L'hôtel du comte de Toulouse :

En 1713, Louis-Alexandre de Bourbon, comte de Toulouse, fils illégitime de Louis XIV et de Madame de Montespan, rachète l'hôtel de la Vrillière et entreprend un grand programme de travaux. L'architecte Robert de Cotte confie au sculpteur Louis-Aintoine Vassé la décoration de la Galerie dorée, dans le style Régence, autour de deux thèmes : la marine et la chasse.

Une des cours de l'hôtel et ses magnifiques entrées rue Croix-des-ChampsUne des cours de l'hôtel et ses magnifiques entrées rue Croix-des-ChampsUne des cours de l'hôtel et ses magnifiques entrées rue Croix-des-Champs

Une des cours de l'hôtel et ses magnifiques entrées rue Croix-des-Champs

Les salons et appartements de l'hôtel de Toulouse :

L'ameublement des grands salonsL'ameublement des grands salonsL'ameublement des grands salons

L'ameublement des grands salons

L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016
L'Histoire de la monnaie et ses dates

L'Histoire de la monnaie et ses dates

La Galerie dorée et ses tableaux :

Les 10 tableaux achetés par Louis Phélypeaux de la Vrillière représentent, à l'exception de l'enlèvement d'Hélène de Guido Reni, des scènes tirées de l'histoire romaine.

Les originaux de ces toiles saisies à la Révolution se trouvent au Louvre et dans d'autres musées nationaux.

L'Hôtel de Toulouse La Banque de France aux Journées Européennes du Patrimoine 2016

1 - L'Empereur Auguste ferme les portes du temple de Janus

de Carlo Maratte vers 1655-1657,

2 - Faustulus confie Romulus et Remus à Laurentia

de Pierre de Cortone 1637,

3 - Camille livre le maître d'école de Faleris à ses écoliers

de Nicolas Poussin 1637,

4 - L'Enlèvement d'Hélène par Pâris

de Guido Reni 1631,

5 - La Mort de Cléopâtre

d'Alexandro Turchi, dit Véronèse 1640,

6 - Les adieux d'Hector à Priam

de Le Gerchin - 1637,

7 - Auguste et la Sibylle

de Pierre de Cortone vers 1660,

8 - César remet Cléopâtre sur le trône d'Egypte

de Pierre de Cortone vers 1637,

9 - Le combat des Sabins et des Romains

de Le Guerchin 1645,

10 - Coriolan supplié par sa mère

de Le Guerchin 1643,

11 - L'élément central de la fresque du plafond de la Galerie dorée L'AEther représentant Apollon, Louis XIV dans son char, précédé de l'étoile du matin, Anne d'Autriche.

La fresque, peinte par François Perrier entre 1646 et 1649 et refaite au XIXème siècle, est ordonnée autour des quatre éléments représentés dans quatre tableaux aux quatre coins de la galerie : l’eau avec Neptune et Amphitrite, la terre avec Pluton et Proserpine, le feu avec Jupiter et Sémélé et l’air avec Éole et Juno. Au centre, en majesté, le char d’Apollon précédé de l’étoile du matin et suivi de la Lune, traverse le ciel.

 

Sources bibliographiques et documentaires, références :

Journées Européennes du Patrimoine : Portes ouvertes des 17 & 18 septembre 2016, documentation Banque de France Eurosystème

Site lien Wikipédia Hôtel de Toulouse : https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_de_Toulouse

Blog : l'Hôtel de Toulouse : http://parisii.fr/2011/04/hotel-de-toulouse/

(1) Hôtel de l'Hôpital ou Hôtel de Pomponne ou Hôtel Massiac lien Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_de_L%27Hospital

Emission A2 "Dans les secrets de la Banque de France" 16 septembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de Paris
commenter cet article

commentaires