Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

23 août 2016 2 23 /08 /août /2016 13:01
Le château de Fontainebleau vu de l'étang des Carpes

Le château de Fontainebleau vu de l'étang des Carpes

Fontainebleau et son massif forestier :

 

Le massif forestier de Fontainebleau couvre une région limitée au nord par la Seine et à l'est par la Seine, à l'ouest par la plaine de Bière et la vallée de l'Essonne et au sud at le plateau du Gâtinais qui borde la vallée du Loing.

Ce massif doit son originalité et son unité aux assises sableuses, à la présence de grès et de chaos rocheux. Il représente un vestige des grandes forêts apparues à la fin de la dernière glaciation, il y a environ 9.000 ans, préservées comme territoire de chasse, notamment royales.

Les collines qui le traversent ulminent à près de 150 mètres à la croix d'Augas.

Ce massif est en grande partie constitué de forêts domaniales, soit 32.000 hectares dont 28.000 constitués d'espace boisés.

 

Le massif de Fontainebleau

La géologie du massif : témoigne de la dernière invasion marine du bassin parisien, il y a 34 millions d'annéen pendant la période oligocène de l'ère tertiaire. La mer à déposé le sable de Fontainebleau qui peut atteindre une épaisseur de 70 mètres.

 

 

Fontainebleau, son château et son massif forestier

Fontainebleau et son massif :

Le massif de Fontainebleau et ses trois forêts domaniales, gérées par l'O.N.F. :

  • - la forêt domaniale de Fontainebleau,
  • - la forêt domaniale des Trois Pignons,
  • - la forêt domaniale de la commanderie.

Le château royal de Fontainebleau :

Le château, portrait de François 1er, vétu à la mode italienne, 1er par Clouet

Le château, portrait de François 1er, vétu à la mode italienne, 1er par Clouet

Plan du château de Fontainebleau

Plan du château de Fontainebleau

Le palais de Fontainebleau doit son origine à la passion royale de la chasse, son developpement et sa décoration au plaisir qu'éprouvaient les rois à réunir des oeuvres d'art dans leur maison de famille. Le château est resté aménagè et habité par les souverains depuis le temps des derniers Capétiens jusqu'à Napoléon III.

La cour Ovale est le donjon, seul trace de l'édifice médiéval

La cour Ovale est le donjon, seul trace de l'édifice médiéval

Les différentes étapes de la construction du château :

Fontainebleau, son château et son massif forestier
Le château de Fontainebleau et son parc

Le château de Fontainebleau et son parc

Histoire du château :

Le château médiéval :

Du château médiéval, attesté dès 1137, seul le donjon subsiste.

L'emplacement du château médiéval est mentionné dans une charte de Louis VII le jeune, mais la date exacte de la fondation reste inconnue. Le premier édifice a probablement été contruit sous le règne de Philippe 1er ou sous celui de son fils Louis VI.

A Noël 1191, Philippe-Auguste fête à Fontainebleau le retour de sa première croisade.

Le château est agrandi sous le règne de Saint-Louis qui l'appelait "ses déserts".

Philippe-le-Bel est le premier roi à naître au château en 1268, et fait aménager des appartements en 1286. il y meurt en 1314 après une chute de cheval et une longue agonie.

 

Le château de la Renaissance : à partir de 1528, François 1er fait reconstruire le château. La porte Dorée, inspirée de l'architecture italienne, marque l'entrée de la cour Ovale, autour de laquelle se déploient les appartements royaux et la salle de Bal, achevée sous Henri II. Cette cour est reliée à une cour secondaire, aujourd'hui cour d'Honneur, par la galerie François 1er.

L'aile de la Belle Cheminée, conçue par Primatice, avec son étonnant escalier à double rampe, est un exemple accompli de la renaissance italienne adapté pour la France.

 

Au XVIIème siècle : Henri IV est l'autre grand bâtisseur du château. Il ouvre et agrandit la cour Ovale, la dote de la porte dite du Baptistère, appelée ainsi en souvenir du baptème du futur Louis XIII. Elle fait face à une nouvelle cour des communs ou cour des Offices. Henri IV fair aussi bâtir l'aile abritant deux galeries superposées, les galeries de Diane et des Cerfs, la Volière et le jeu de Paume.

 

Au XVIIIème siècle : Louis XV fait remplacer l'ancienne galerie d'Ulysse par un bâtiment plus spacieux et bâtir le gros pavillon imaginé par Gabriel en 1750.

A la révolution, la château est vidé de ses meubles, mais les bâtiments sont épargnés.

Au XIXème siècle : Napoléon 1er en fait sa résidence impériale qu'il remeuble. L'aile de Ferrare est détruite et remplacée par la grille actuelle.

Sous le règne de Louis-Philippe, la Volière est abattue. Les travaux sous Napoléon IIII ortent essentiellement sur les décors intérieurs.

 

 

Plan des appartements royaux et ceux de l'Empereur :

Fontainebleau, son château et son massif forestier

Les appartements royaux :

1- Salle des Gardes

2- Salle du Buffet

3- Salon du Donjon

4- Salon Louis XIII

5- Salon François 1er

6- Salon des Tapisseries

7- Antichambre de l'Impératrice

8- Salon Blanc. Petit salon de la reine

9- Grand Salon de l'Impératrice. (Ancien salon des Jeux de l'Impératrice)

10- Chambre de l'Impératrice. (Ancienne chambre de la Reine)

11- Boudoir de la Reine

12- Salle du Trône

13- Salle du Conseil

Appartement intérieurs de l'Empereur :

A- Chambre de Napoléon

B- Petite chambre à coucher

C- Salon de l'Abdication

La galerie de Diane :

La galerie de Diane et le globe de Napoléon 1erLa galerie de Diane et le globe de Napoléon 1erLa galerie de Diane et le globe de Napoléon 1er

La galerie de Diane et le globe de Napoléon 1er

La galerie de Diane :

Autrefois galerie de la Reine, cette galerie est longue de 80 et large de 7 mètres.

Construite sous le règne d'Henri IV, son décor racontait l'histoire de la déèsse Diane.

Très délabrée au XVIIIème siècle, elle fut restaurée à la demande de Napoléon 1er. et de Louis XVIII. Sa voûte fut alors décorée dans le style néo-classique. La galerie servit ensuite de passage et de salle de banquet avant sa transformation en bibliothèque par Napoléon III (16.000 livres). Le grand globe, installé sous le Second Empire, appartenait à Napoléon 1er.

 

Le Musée Napoléon 1er :

Ce musée est consacré à l'Empereur et sa famille. Il occupe 15 salles du premier étage et au rez-de-chaussée de l'aile Louis XV du château. Il expose des portraits, peintures et sculptures, de l'orfèvrerie, des armes, des décorations, de la céramique composée des services de l'Empereur, des habits (habits de sacre, uniformes) et des souvenirs personnels.

Ces anciens appartements de princes ont conservés leur espect palatial grâce aux nombreux meubles et objets d'art dont ils sont garnis.

L'appartement du pape :

C'est un appatrement attribué aux hôtes de marque. Il doit son appellation actuelle au Pape Pie VII qyu y séjourna à deux reprises en 1804 et en 1812.

L'appartement peut être fermé en fonction des saisons.

La galerie François 1er ***
La galerie François 1er ***

Les grands appartements :

ce circuit comprend plusieurs salles, galerie et appartements. La galerie des Fastes et la galerie des Assiettes rappellent les grands évènements qui eurent lieu à Fontainebleau; Les salles Renaissance, galerie François 1er, salle de Bal, sont uniques en France. Elles ont conservé leur étonnant décor de fresques et de stucs imaginé par les artistes italiens Rosso Florentino et Primatice sous le règne de François 1er et Henri II, époque où Fontainebleau était l'un des foyers artistiques majeurs de l'Europe.

Les appartements des Souverains, qui donnent sur la cour Ovale et le jardin de Diane, accueillaient les monarques et leur cour. L'appartement intérieur de Napoléon1er est un ensemble de pièces aménagées à partie de 1804 pour l'usage de l'Empereur. C'est dans cet appartement que Napoléon 1er abdiqua le 6 avril 1814. La chapelle de la Trinité, voulue par François 1er, fut achevée sous le règne de Louis XIII. Le décor de sa voûte est l’œuvre de Martin Fréminet.

La galerie François 1er ***

La galerie François 1er ***

 

La galerie François 1er :

La galerie fut entreprise par François 1er en 1528 pour relier les appartements royaux, au fond, à la chapelle de la Trinité,

Séduit par la Renaissance italienne entrevue lors de ses campagnes militaires,le roi fit appel à des artistes italiens formés à la dernière mode : Rosso Florentino, suiveur de Michel-Ange, et un peu plus tard Prmatice, artiste de la cour de Mantoue. Ces maître italiens introduisent un nouveau style de décoration, où se trouvent habillement associés :

- un lambris en boiseries sculptées et réhaussées de motifs dorés. On y remarque le F de François 1er, son emblême la salamandre, et les armes royales, les trois lys,

- des stucs, décorations sculptées faites avec du plâtre et de la poudre de marbre,

- des fresques peintes directement sur les murs, de l'italien affrescho, peinte faite sur enduit frais.

 

La salle de Bal ***La salle de Bal ***La salle de Bal ***

La salle de Bal ***

Fontainebleau, son château et son massif forestier

La salle de Bal :

 

Commandée par François 1er à Gilles Le Breton, la salle de Bal fut achevée par Philibert Delorme sous le règne d'Henri II. La menuiserie fut confiée à François Scibec de Carpi et Niccolo dell'Abbate se chargea des peintures, d'après des dessins de Primatice. Cette salle de 30 mètres de long sur 10 mètres de large a fait l'objet de diverses restaurations, les unes bienvenues, tel le parquet, les autres moins heureuses, les fresques ?

Ces fresques, au nombre de 58, furent peintes à partir de 1552 et restaurées à deux reprises : sous Henri IV, par Toussaint Dubreuil, puis en 1834, par Jean Alaux.

La chapelle basse Saint Saturnin :

La chapelle basse Saint-Saturnin occupe l’emplacement de la chapelle consacrée par Saint Thomas Becket en 1169. Celle-ci ayant disparu sous François Ier elle fut donc reconstruite. Restaurée sous Louis-Philippe, elle reçoit alors les grands vitraux de Sèvres dessinés par la princesse Marie, sa fille, et réalisés par Émile Wattier.

La chapelle Saint-Saturnin

La chapelle Saint-Saturnin

La chapelle de la Trinité :

La chapelle de la Trinité fut construite sous François 1er et décorée à la fin du règne d'Henri IV.

L'abside représentant "Noé faisant entrer les siens dans l'arche" est l'oeuvre de Martin Fréminet, un admirateur de Michel-Ange, dont l'influence est chez lui si manifeste qu'elle tourne souvent à la copie pure et simple. Les poses qu'effectuent les personnages, leur musculature, tout évoque les fresques de la chapelle Sixtine.

La chapelle de la Trinité

La chapelle de la Trinité

Le parc et les jardins du château :

 

Le jardin de Diane :

Le plus petit jardin doit son nom à une statue : Diane à la biche, qui orne la fontaine datée de 1684. La statue de bronze fut l'oeuvre des frères Keller.

Ancien jardin de la reine, dessiné sous le règne d'Henri IV, Il était autrefois le jardin privé des souverains.

C'est à l'ingénieur fontainier Francini que l'on doit la disposition des chiens et des têtes de cerfs crachant de l'eau dans la fontaine.

Au XVIIème siècle, le jardin était composé de parterre de buis et agrémenté de statues.

Il a été transformé en jardin à l'anglaise sous l'Empire. Il garde aujourd'hui ces caractéristiques.

L'aile en briques et pierres qui borde la jardin à l'est contient la galerie des Cerfs et au premier étage la galerie de Diane.

La fontaine de Diane

La fontaine de Diane

Le jardin Anglais :

Appelé jardin des Pins sous François 1er et constitué de multiples jardins. il est redessiné sous le règne de Louis XIV, puis remodelé sous le règne de Napoléon 1er par Hurtault. Il présente des paysages pittoresques, grâce à sa rivière et ses allées sinueuses, son rocher artificiel et sa remarquable collection d'essences exotiques.

Le jardin AnglaisLe jardin Anglais

Le jardin Anglais

Le Grand Parterre :

Le plus grand parterre d'europe a conservé son tracé géométrique imaginé par Le Nôtre, jardinier de Louis XIV, mais a perdu ses broderies de buis.

A la belle saison, il est fleuri de 45.000 plantes.

Le Parc :

 

Au-dela du Grand Parterre, s'étend le parc et le canal qui prolonge sa perspective.

La longueur du canal, construit sous le règne d'Henri IV atteint 1200 mètres.

Plan du château de Fontainebleau et son parc

Plan du château de Fontainebleau et son parc

        A : fontaine de Diane                                     E : Fontaine de la Reine

        B : Fontaine Belle-Eau                                   F : Canal

        C : Etang de Carpes                                      G : Exutoire

        D : Bassin des Cascades                               H : Fontaine Napoléon

Quelques images du parcQuelques images du parcQuelques images du parc

Quelques images du parc

Le château de Fontainebleau possède une des plus importante collection de mobilier ancien de France.

Le château de Fontainebleau est classé au Patrimoine de l'UNESCO depuis 1981 et fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1862.

 

Quelques chiffres :

1540 pièces,

130 hectares de parc et jardins,

19 sources alimentent le château de Fontainebleau,

Longueur du canal : 1200 mètres,

Louis XV et la chasse : 2 meutes de 150 et 120 chiens, 200 chevaux de venerie

Sources et documents biblographiques :

Guides Verts Environs de Paris, documentations

Château de Fontainebleau :

Site : http://www.chateaudefontainebleau.fr

Tél. : 01 60 71 50 70

Lien Wikipédia Château de Fontainebleau : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Fontainebleau

Le château et ouvert tous les jours, sauf le lmardi, le 1er janvier, le 1er mai et le 5 décembre :

- octobre à mars : de 9 H 30 à 17 H,

- avril à septembre : de 9 H 30 à 18 H.

Le parc et ouvert 24 H sur 24 toute l'année.

Les Amis du Château de Fontainebleau Lien site : http://www.amischateaufontainebleau.org

Association loi 1901, créée en février 2006.

ACF, Pavillon des vitriers, château de Fontainebleau 77300 Fontainebleau

L'Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau :

Association loi 1901, fondée en 1907,

Siège social : 26, rue de la Cloche, BP 14 77301, Fontainebleau Cedex

Tél. : 01 64 23 46 45 Site : http://www.aaff.fr

Courriel : info@aaff.fr

 

Bonne visite !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de France
commenter cet article

commentaires