Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'artiste

  • : Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • Le blog de Jean-Pierre Kosinski.
  • : Présentation de l'artiste et de quelques-unes de ses promenades, de ses visites, de ses œuvres : dessins, aquarelles, lavis à l'encre et photographies
  • Contact

Recherche

Pages

16 juin 2015 2 16 /06 /juin /2015 19:27
Marais salants, paludiers et leurs traditions

Marais salants, paludiers et leurs traditions

La presqu'île de Guérande, ses traditions dans son paysage de marais salantsLa presqu'île de Guérande, ses traditions dans son paysage de marais salantsLa presqu'île de Guérande, ses traditions dans son paysage de marais salants

La presqu'île de Guérande, ses traditions dans son paysage de marais salants

Sur toute la côte atlantique, du golfe du Morbihan à l'Ile d'Oléron, des femmes et des hommes continent à "tirer le sel".

Un petit voyage en presqu'île de Guérande et ses paysages blancs .

Historique des marais salants :

La technique actuelle d’exploitation des marais salants est antérieure au 9ème siècle. La création des salines s’est étendue sur plusieurs siècles. Vers l’an 1500, les marais atteignaient 80 % de la surface actuelle. Entre 1560 et 1660 grâce au développement du commerce maritime, 2500 oeillets seront construits. Les dernières salines ont été construites vers 1800. Mais un abandon progressif commence dès le milieu du 19ème siècle face à la concurrence du sel de mine et méditerranéen, à la baisse du sel alimentaire comme produit de conservation et à l’amélioration des transports par voie terrestre.

Les marais salants s'étendent aujourd'hui sur 1800 hectares répartis en deux bassins, le Mes et Guérande, et forment un immense quadrillage délimité par de petits talus de terre argileuse dénommés ponts, délimitant les différents pièces d'eau, le tout formant une saline.

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

La mer irrigue le marais par un canal (étier), au rythme quotidien des marées. Tous les quinze jours, en période de saunaison, le paludier, grâce à une trappe, admet l'eau dans les réservoirs de décantation appelés vasières. De là, sous l'effet d'une légère dénivellation, l'eau est mise à circuler sur une faible épaisseur, dans la saline en traversant une suite de bassins aménagés dans l'argile et appelés cobiers, fares, adernes.

Sous l'action du soleil et du vent, l'eau s'échauffe, s'évapore et devient saumure avec l'augmentation de la teneur en sel. Dans les oeillets, bassins de 25 m2, où elle parvient finalement, le sel se cristallise.

De juin à septembre, le paludier récolte deux sortes de sel : la fleur de sel, un sel de surface cueilli avec une pelle plate appelée la lousse, avec une production de 3 à 5 kilogrammes par jour et par oeillet, et le gros sel, ou sel gris déposé au fond, remonté avec un grand râteau plat, le las, sur la ladure, avec une production de 40 à 70 kilogrammes par jour et par oeillet. la saumure, sous l'effet du réchauffement, arrive à une température de 37 °C. L'eau de mer était au départ inférieure à 20 °C.

La récolte est ensuite roulée jusqu'au trémet, petite plateforme aménagée sur le pont, pour former le mulon, tas plus important sur le bord de la saline, avant d'être stockée dans le grenier à sel ou salorge en septembre.

La région compte environ 12.000 oeillets, mais il n'est pas trouvé de statistiques.

Les marais salants et l'or blancLes marais salants et l'or blancLes marais salants et l'or blanc

Les marais salants et l'or blanc

Les fortifications de Guérande, entièrement close et sa cité médiévaleLes fortifications de Guérande, entièrement close et sa cité médiévaleLes fortifications de Guérande, entièrement close et sa cité médiévale

Les fortifications de Guérande, entièrement close et sa cité médiévale

Guérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juinGuérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juinGuérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juin
Guérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juinGuérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juinGuérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juin

Guérande, ses fortifications, la collégiale Saint-Aubin, la place du pilori, sa fête médiévale les 6 et 7 juin

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent
Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

Entre les estuaires de la Loire et de la Vilaine, les marais de la Brière et l'Océan Atlantique, se dresse Guérande sur son coteau.

La formation de cette cité débute vers la fin du 5ème siècle.

Cette cité qui domine la région des marais salants a gardé son aspect du Moyen-Age avec ses remparts et ses maisons à pans de bois.

Construits au XVème siècle, les remparts ne comportent aucune brèche et sont flanqués de six tours et ont un accès par quatre entrées fortifiées.

Saillé, joli village de paludiers situé au coeur des marais salants

Saillé, village du selSaillé, village du selSaillé, village du sel

Saillé, village du sel

Le plan d'une saline

Le plan d'une saline

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

Le Marais :

1 Le chenal d'alimentation qui mène l'eau de la mer à la vasière, puis à la saline est appelé l'étier dans la région de Guérande. On le nomme essai sur l'Ile de Ré et ruisson sur l'Ile d'Oléron,

2 Le premier réservoir du marais est appelé la vasière au nord de la Loire. Les sauniers de l'Ile de Ré et l'Ile de Noirmoutier le nomment le vasais, les vendéens la réserve, les oléronais le jas,

3 Un bassin intermédiaire appelé cobier dans la presqu'Ile de Guérande. Il est appelé métière des sauniers de Vendée et en Ile d'Oléron. des levées de terre y forment des chicanes pour rallonger de circuit de l'eau,

4 Les bassins suivants sont nommés les fards, ou fares au nord de la Loire et tables courantes et hautaies au sud.

5 Les oeillets ou aires saunantes sont les derniers bassins de la saline où cristallise le sel. Au bord de l'oeillet, une surface plane permet de stoker la récolte du jour. Elle est appelée ladure à Guérande et la récolte ladurée. Elle se nomme coubiat à Oléron.

Les adernes sont les "dernières pièces de chauffe"

6 Le tas de sel rassemblant la production est appelé le mulon au nord de la Loire et en Vendée.

Il est installé sur le trémet, une surface plane aménagée au sommet ou à flanc des talus. Au sud, il est nommé pilots, stockés sur les tesseliers ou tesselailles.

Toutes ces dénominations ont un rapport direct avec une unité de surface, ce qui permettait aux agents de l'administration d'évaluer le volume de sel et de percevoir la dîme idoine.

La fleur de sel, le gros sel de Guérande et sa composition :

Le coin du chimiste

Le coin du chimiste

Un sel de mer de Méditerranée a la composition suivante :

Pour 100 grammes de sel

49 grammes de chlorure de sodium:

215 grammes de potassium

0,90 grammes de magnésium

0,59 grammes de calcium

A noter : la fleur de sel est un sel de table que l'on ajoute au dernier moment dans l'assiette, en effet, ses cristaux sont plus fins, et sa teneur en eau plus élevée; ainsi ses cristaux fondent sur la langue et éveillent les papilles des consommateurs. Le taux de fluor et de calcium est un peu plus élevé dans la fleur de sel. En revanche, le gros sel contient du fer (80 mg/kg), que ne contient pas la fleur.

Les paludiers et leurs traditions :

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent
Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent
  1. Presqu'île de Guérande : paroles d'une chanson du groupe folk local Stetrice
Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

"Je suis parti pour voyager

Pour voir le monde et ses beautés

Mais aujourd'hui, je te reviens

Je reviens vivre parmi les miens

J'ai vu Québec et Tahiti

Les Grenadines et la Turquie

De latitudes en longitudes

Je reviens en Bretagne sud

Presqu'île de Guérande, oh ma bro *

Presqu'île de Guérande, oh ma bro

Presqu'île de Guérande, oh ma bro

Ta terre, ton sel et puis tes eaux

J'ai les embruns et le varech

Qui me ressourcent et me délectent

Les quais du Croisic me rappellent

Les korrigans et La Govelle

C'est avant l'aube que l'on déballe

Pour les pêcheurs de La Turballe

Et au café de l'océan

Pour aller s'réchauffer le sang

Marais et canards dans la brume nous attendent

Canaux luisants au clair de lune

Invitent lutins et sorcières

Pour le plus grand bal de Brière

Dolmens et menhirs nous attendent

Le moulin du Diable à Guérande

Légendes de mer et campagne

Bienvenue en terre de Bretagne

Je prends la route des marais

Où l'on me propose des bouquets

De fleur de sel, or blanc d'ici

Salicornes et gros sel gris

Kig a farz et puis langoustines

Galettes, bière et puis sardines

La fête est celtique et divine

A Batz et dans ses Nuits Salines"

* ma bro : mon pays en breton

Stetrice "Naoned e Breizh"

www.stretrice.com Patrice et Stéphanie Deshayes

Equipement du paludier dans les marais salants de la presqu'île de GuérandeEquipement du paludier dans les marais salants de la presqu'île de GuérandeEquipement du paludier dans les marais salants de la presqu'île de Guérande

Equipement du paludier dans les marais salants de la presqu'île de Guérande

La brouette à roue de caoutchouc a évité sa corrosion du bois, le las du paludier d'une longueur de 5 mètresLa brouette à roue de caoutchouc a évité sa corrosion du bois, le las du paludier d'une longueur de 5 mètresLa brouette à roue de caoutchouc a évité sa corrosion du bois, le las du paludier d'une longueur de 5 mètres

La brouette à roue de caoutchouc a évité sa corrosion du bois, le las du paludier d'une longueur de 5 mètres

L'église Saint-Guénolé à Batz
L'église Saint-Guénolé à Batz

Le bourg de Batz :

Entre les marais salants et l'océan, Batz-sur-Mer se signale par un charmant bourg et sa haute tour-clocher. La côte est coupée de plages de sable : Valentin, La Govelle, Saint-Michel qui est protégée par une digue. Tout près se dresse le menhir de Pierre-Longue.

L'église Saint-Guénolé, historiquement attachée à un prieuré au XIIIème siècle, fut reconstruite aux XV et XVIème siècle.

La tour de l'église, haute de 60 mètres, avec ses 182 marches à escalader, fait profiter au visiteur d'une magnifique vue à 360° sur la région, sa mosaïque des marais salants, de la presqu'île de Rhuys à Belle-Ile et Noirmoutier.

A voir aussi dans ce bourg, la chapelle Notre-Dame-du-Murier, magnifiques ruines gothiques aux arches pures, le musée des Marais Salants signalé par la Porteresse, et le sentier des douaniers.Le moulin à vent situé sur la route du Croisic est parfaitement restauré.

Batz-sur-Mer est la dernière commune du Pays nantais à avoir parlé le breton.

Batz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actifBatz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actifBatz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actif
Batz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actifBatz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actifBatz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actif

Batz-sur-Mer, joli bourg toujours vivant et actif

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

Le Croisic

Le port du Croisic et son port de pêche
Le port du Croisic et son port de pêche

Le Croisic, son bourg et sa côte sauvage.

Le Croisic est un actif port de pêche et de plaisance. Important centre producteur d'huitres et de coquillages, il est situé sur le golfe intérieur du Grand Traict* et reçoit de nombreux estivaux l'été et aux beaux jours.

Le port, bien abrité par la jetée du Tréhic, est divisé en plusieurs bassins constitué par 3 îlots. Il est très animé l'hiver par l'arrivée des pêcheurs de crevettes et de bouquets.

Les quais sont bordés de maisons du XVIIème siècle, la plupart ornées de balcons de fer forgés.Elles abritaient jadis des armateurs et des négociants.

*Traict : breton trez = golfe

Le Croisic et son bourg

Le Croisic et son bourg

Le Croisic et son port

Le Croisic et son port

Marécages de Brière
Marécages de Brière

Le parc régional de Brière :

La Brière ou Grande Brière est un marais situé géographiquement au nord de l'estuaire de la Loire débouchant sur l'océan Atlantique à l'ouest du département de la Loire Atlantique.

Autrefois, on y récoltait la tourbe et on y navigue encore grâce à une barque appelée chalants. Ses habitants s'appellent les Brièrons.

Les marais de Brière sont protégés à plusieurs titres.

Son territoire s'étend sur 490 km2, dont 170 km2 de zones humides, au cœur desquelles le marais de Grande Brière mottière couvre à lui seul 70 km2, qui compte 21 communes. Ce territoire se caractérise aussi par son architecture avec près de 3 000 toits de chaume appelant les habitations chaumières.

Le Parc naturel régional de Brière a été mis en place en 1970.

Quelques images du Parc Régional de Brière

Quelques images du Parc Régional de Brière

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

A découvrir l'histoire de ce village de chaumières, restauré par le Parc naturel régional de Brière au cours d'une balade ponctuée de 12 panneaux (sentier d'interprétation).

Ce village traditionnel briéron, Kerhinet, compte dix huit chaumières. Aux abords du lavoir ou près du four à pain, le sentier d'interprétation conte la vie et les coutumes des ses habitants.

Le village du Kerhinet et ses chaumières

Le village du Kerhinet et ses chaumières

Séjour au pays du sel, fils du soleil et du vent

Bonne visite ! Merci à nos guides locaux Morgane et Hakim.

Un mot sur la gabelle du sel : c'est une taxe prélevée au Moyen-Age et à l'époque moderne :

L'impôt sur le sel est associé au monopole royal décrété au XIVeme siècle sur la vente de ce produit. Le principe de base est simple: le sel ne peut être vendu, moyennant paiement d'une taxe, que dans les greniers royaux à sel.

En 1680, Colbert associe la gestion d'autres impôts indirects royaux (aides, traites) à celle des gabelles et, surtout, codifie le règlement général des gabelles. Le poids de la gabelle est variable selon les provinces.

Bibliographie :

Lien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabelle_du_sel

Sources : Wikipédia

Korrigans : lutins, créatures légendaires de Bretagne, bienveillants ou malveillants selon les cas.

"Le sel et les marais salants", Tout savoir. Editions d'Art Jack 22700 Louannec,

Guide Vert de Bretagne,

Fonctionnement d'une saline lien : http://www.ot-guerande.fr/fonctionnement-d-une-saline.html

Le sel de Guérande et la fleur de sel : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fleur_de_sel

Lien Wikipédia Le Croisic : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Croisic

Lien Wikipédia Piriac-sur-Mer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Piriac-sur-Mer

Lien Wikipédia Guérande : https://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9rande

Bibliographie :

Bretagne des marais salants, 2000 ans d'histoire, Gildas Buron, Skol Vreizh 2001

Bretagne des marais salants, Hommes du sel, Gildas Buron, Skol Vreizh 2000

Le sel et les marais salants Tout savoir Edition d'Art Jack 22700 Louannec 5 €

Guérande et les marais salants Tout savoir sur la ville et ses environs La Baule-Le Croisic- La Brière-Saint-Nazaire. Tout Savoir Edition d'Art Jack 54, route de Tréguier B.P. 8 22700 Louannec.

Renseignements touristiques :

Office de Tourisme Guérande http://www.ot-guerande.fr Courriel : contact@ot-guerande.fr

Une galerie d'un artiste de Guérande, François Verrimst : http://francois-verrimst.over-blog.com/

Office de Tourisme de la Baule http://www.labaule.fr Courriel : tourisme@labaule.fr

O. T. du Pouliguen http://www.tourisme-lepouliguen.fr Courriel : contact@tourisme-lepouliguen.fr

Office de Tourisme de Pornichel http://www.pornichel.fr/office_tourime.html Tél. : 02 40 61 33 33

Office de Tourisme du Croisic : http://www.ot-lecroisic.com Tél. : 02 40 23 00 70

Office de Tourisme de Batz-sur-Mer : http://www.mairie-batzsurmer.fr Tél. : 02 40 23 82 79

Lien Wikipédia Piriac-sur-Mer : https://fr.wikipedia.org/wiki/Piriac-sur-Mer

Maison du Tourisme Régional de Brière : tourisme@parc-naturel-briere.fr Tél. : 02 40 66 85 01

Lien Wikipédia Parc Régional de Brière : https://fr.wikipedia.org/wiki/Parc_naturel_r%C3%A9gional_de_Bri%C3%A8re

Adresse : 38, rue de la Brière 444410 La Chapelle-des-Marais

Office de Tourisme de Saint-Nazaire : http://wwwsaint-nazaire-tourime.com

Courriel : contact@saint-nazaire-tourisme.com Tél. : 02 40 22 40 65

La carte de la presquîle de Guérande et les communes environnantes

La carte de la presquîle de Guérande et les communes environnantes

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Pierre - dans Patrimoine de France
commenter cet article

commentaires